Ye Xian, Cendrillon chinoise à la fête du printemps du Nouvel An chinois

Ye Xian, Cendrillon chinoise à la fête du printemps du Nouvel An chinois

Le 12 février est la célébration de la Fête du Printemps du Nouvel An chinois. Dans le folklore chinois du IXe siècle, c'est le festival où Ye Xian, la Cendrillon chinoise, a perdu sa pantoufle, et le reste appartient à l'histoire. L'histoire de Cendrillon est une histoire de sérendipité et d'amour - qui sont tous deux des thèmes universels. Ces thèmes sont peut-être la raison pour laquelle l'histoire semble transcender le temps lui-même et est devenue l'un des contes de princesses incontournables du monde, reconnu dans le monde entier bien que sous des noms différents. Bien qu'il existe de nombreuses variantes de l'histoire, elles mettent généralement en scène une jeune femme dans des circonstances injustes et oppressantes dont la fortune est remarquablement et de manière inattendue modifiée avec l'aide d'éléments divins tels que des animaux magiques et des marraines fées (ou parrains). Plus de 500 versions de la même histoire ont été trouvées rien qu'en Europe. Les deux plus célèbres sont la version française de Cendrillon, de Charles Perrault (1628 – 1703), et la version allemande du XIXe siècle des frères Grimm. En Asie, une enquête sur la littérature populaire chinoise en 1990 a révélé qu'il y avait plus de 70 versions de l'histoire de Cendrillon en Chine circulant parmi 21 groupes ethniques différents.

La plus ancienne version orale connue de l'histoire de Cendrillon est l'ancienne histoire grecque de Rhodopis, une courtisane grecque qui a épousé un roi égyptien. Paire de sandales anciennes d'Egypte ( CCO)

Cendrillon en Asie

L'un des contes de Cendrillon les plus reconnaissables en Asie est peut-être le conte de Ye Xian. Il a été publié pour la première fois sous la dynastie Tang (618 - 907 après JC) par le poète Duan Chengshi. En 853 après JC, l'histoire de Ye Xian est apparue dans Yǒuyang Zázǔ ( Morceaux divers de Youyang ), qui se concentre sur diverses légendes, des rapports sur des phénomènes naturels, de courtes anecdotes, des contes de fées, ainsi que des notes sur les herbes médicinales et les tatouages. Il existe également de nombreuses autres histoires de Cendrillon provenant de nombreuses autres régions d'Asie. Parmi eux, le conte malais-indonésien de Bawang Merah dan Bawang Putih ( Echalote et Oignon ), et l'histoire vietnamienne Tam Cam ( Germe de riz et marque de riz ). Le thème de l'assistance divine reçoit également divers traitements en Asie. Dans la version coréenne de Cendrillon, Kongjwi et Patjwi de la dynastie Joseon (1392-1897), Kongjwi est aidé par un bœuf, une tortue, des centaines de moineaux et une fée. Dans la version indienne de Cendrillon, Cinduri reçoit l'aide d'un serpent parrain pour faire ses tâches ménagères. Il lui donne, non pas des pantoufles de verre, mais des bracelets de cheville en diamant.


Avec des caractères noirs ou dorés écrits sur du papier rouge, les Couplets de la Fête du Printemps sont composés d'une paire de lignes de poésie collées verticalement des deux côtés de la porte d'entrée et d'un rouleau horizontal à quatre caractères apposé au-dessus du cadre de la porte. Coller des couplets exprime la joie des gens pour le festival et leurs souhaits pour une vie meilleure pour l'année à venir.

La première ligne (défilement supérieur) et la deuxième ligne (défilement inférieur) ont des structures parallèles et des significations antithétiques. Les deux lignes doivent avoir un nombre égal de caractères, tandis que leur sens doit être lié et antithétique. Il doit y avoir une correspondance un à un entre les deux lignes. Le modèle de ton est accentué mais le rythme n'est pas important. Le défilement horizontal est une phrase de quatre caractères, qui résume la signification des deux lignes.


Contenu

Le calendrier chinois luni-solaire détermine la date du nouvel an chinois. Le calendrier est également utilisé dans les pays qui ont été influencés par la Chine ou entretiennent des relations avec la Chine, comme la Corée, le Japon, Taïwan et le Vietnam, bien que parfois la date célébrée puisse différer d'un jour ou même d'un cycle lunaire en raison de l'utilisation d'un méridien basé sur une capitale différente dans un fuseau horaire différent ou sur différents emplacements de mois intercalaires. [14]

Le calendrier chinois définit le mois lunaire contenant le solstice d'hiver comme le onzième mois, ce qui signifie que le Nouvel An chinois tombe généralement sur la deuxième nouvelle lune après le solstice d'hiver (rarement le troisième si un mois intercalaire intervient). [15] Dans plus de 96 pour cent des années, le jour du Nouvel An chinois est la date la plus proche d'une nouvelle lune pour lichun (chinois : "début du printemps") le 4 ou 5 février, et la première nouvelle lune après dahan (chinois : "grand froid"). Dans le calendrier grégorien, le nouvel an chinois commence à la nouvelle lune qui tombe entre le 21 janvier et le 20 février. [16]

Les dates du calendrier grégorien pour le Nouvel An chinois de 1912 à 2101 sont ci-dessous, ainsi que le zodiaque animal président de l'année et sa tige-branche. Le calendrier chinois traditionnel suit un cycle métonique, un système utilisé par le calendrier juif moderne, et revient à peu près à la même date dans le calendrier grégorien. Les noms des branches terrestres n'ont pas d'équivalent anglais et sont ne pas les traductions chinoises des animaux. Parallèlement au cycle de 12 ans du zodiaque animal, il existe un cycle de 10 ans de tiges célestes. Chacune des dix tiges célestes est associée à l'un des cinq éléments de l'astrologie chinoise, à savoir : le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau. Les éléments sont alternés tous les deux ans tandis qu'une association yin et yang alterne chaque année. On distingue ainsi les éléments : Bois Yang, Bois Yin, Feu Yang, Feu Yin, etc. Ceux-ci produisent un cycle combiné qui se répète tous les 60 ans. Par exemple, l'année du Rat de Feu Yang s'est produite en 1936 et en 1996, à 60 ans d'intervalle. De plus, les dates du Nouvel An chinois se répètent (ou presque) tous les 19 ans. [16]

Beaucoup de gens calculent de manière inexacte leur année de naissance chinoise en la convertissant à partir de leur année de naissance grégorienne. En général, le signe du zodiaque chinois change le lichun'. De nombreuses calculatrices de signes chinois en ligne ne tiennent pas compte du non-alignement des deux calendriers, utilisant les années du calendrier grégorien plutôt que les dates officielles du Nouvel An chinois. [17]

Un schéma d'années civiles chinoises numérotées en continu attribue 4709 à l'année commençant en 2011, mais cela n'est pas universellement accepté, le calendrier est traditionnellement cyclique et non numéroté en continu.

Bien que le calendrier chinois n'utilise traditionnellement pas d'années numérotées en continu, en dehors de la Chine, ses années sont parfois numérotées à partir du prétendu règne du mythique Empereur Jaune au 3ème millénaire avant JC. Mais au moins trois années différentes numérotées 1 sont maintenant utilisées par divers chercheurs, faisant de l'année commençant au début de CE 2021 l'"année chinoise" 4718, 4719 ou 4658. [18]

grégorien Date Animal Jour de la semaine grégorien Date Animal Jour de la semaine
2001 24 janvier Serpent Mercredi 2026 17 février Cheval Mardi
2002 12 février Cheval Mardi 2027 6 février Chèvre samedi
2003 1 février Chèvre samedi 2028 26 janvier Singe Mercredi
2004 22 janvier Singe jeudi 2029 13 février Le coq Mardi
2005 9 février Le coq Mercredi 2030 3 février Chien dimanche
2006 29 janvier Chien dimanche 2031 23 janvier Cochon jeudi
2007 18 février Cochon dimanche 2032 11 février Rat Mercredi
2008 7 février Rat jeudi 2033 31 janvier Bœuf Lundi
2009 26 janvier Bœuf Lundi 2034 19 février tigre dimanche
2010 14 février tigre dimanche 2035 8 février Lapin jeudi
2011 3 février Lapin jeudi 2036 28 janvier Dragon Lundi
2012 23 janvier Dragon Lundi 2037 15 février Serpent dimanche
2013 10 février Serpent dimanche 2038 4 février Cheval jeudi
2014 31 janv. Cheval vendredi 2039 24 janvier Chèvre Lundi
2015 19 février Chèvre jeudi 2040 12 février Singe dimanche
2016 8 février Singe Lundi 2041 1 février Le coq vendredi
2017 28 janvier Le coq samedi 2042 22 janvier Chien Mercredi
2018 16 février Chien vendredi 2043 10 février Cochon Mardi
2019 5 février Cochon Mardi 2044 30 janv. Rat samedi
2020 25 janvier Rat samedi 2045 17 février Bœuf vendredi
2021 12 février Bœuf vendredi 2046 6 février tigre Mardi
2022 1 février tigre Mardi 2047 26 janvier Lapin samedi
2023 22 janvier Lapin dimanche 2048 14 février Dragon vendredi
2024 10 février Dragon samedi 2049 2 février Serpent Mardi
2025 29 janvier Serpent Mercredi 2050 23 janvier Cheval dimanche
grégorien Date Animal Jour de la semaine grégorien Date Animal Jour de la semaine
2051 11 février Chèvre samedi 2076 5 février Singe Mercredi
2052 1 février Singe jeudi 2077 24 janvier Le coq dimanche
2053 19 février Le coq Mercredi 2078 12 février Chien samedi
2054 8 février Chien dimanche 2079 2 février Cochon jeudi
2055 28 janvier Cochon jeudi 2080 22 janvier Rat Lundi
2056 15 février Rat Mardi 2081 9 février Bœuf dimanche
2057 4 février Bœuf dimanche 2082 29 janvier tigre jeudi
2058 24 janvier tigre jeudi 2083 17 février Lapin Mercredi
2059 12 février Lapin Mercredi 2084 6 février Dragon dimanche
2060 2 février Dragon Lundi 2085 26 janvier Serpent vendredi
2061 21 janvier Serpent vendredi 2086 14 février Cheval jeudi
2062 9 février Cheval jeudi 2087 3 février Chèvre Lundi
2063 29 janvier Chèvre Lundi 2088 24 janvier Singe samedi
2064 17 février Singe dimanche 2089 10 février Le coq jeudi
2065 5 février Le coq jeudi 2090 30 janv. Chien Lundi
2066 26 janvier Chien Mardi 2091 18 février Cochon dimanche
2067 14 février Cochon Lundi 2092 7 février Rat jeudi
2068 3 février Rat vendredi 2093 27 janv. Bœuf Mardi
2069 23 janvier Bœuf Mercredi 2094 15 février tigre Lundi
2070 11 février tigre Mardi 2095 5 février Lapin samedi
2071 31 janv. Lapin samedi 2096 25 janvier Dragon Mercredi
2072 19 février Dragon vendredi 2097 12 février Serpent Mardi
2073 7 février Serpent Mardi 2098 1 février Cheval samedi
2074 27 janv. Cheval samedi 2099 21 janvier Chèvre Mercredi
2075 15 février Chèvre vendredi 2100 9 février Singe Mardi
La date du jour du Nouvel An chinois (1912-2120) avec le nom de l'année et le zodiaque chinois

Chèvre
Xīnwèi
tigre
Gēngyin
Le coq
Jǐyǒu
Dragon
Wùchén
Cochon
Dīnghaì

Rat
Renzo
+
Chèvre
Xīnwèi
+
tigre
Gēngyin

Singe
Renshēn
+
Lapin
Xīnmǎo

tigre
Jiǎyín
Le coq
Guǐyǒu
Dragon
Renchén
Cochon
Xīnhaì
Cheval
Gēngwǔ
Bœuf
Jǐchǒu
Singe
Wùshēn

Singe
Bǐngshēn
+
Lapin
Yǐmǎo

Chien
Jiǎxū
Serpent
Guǐsì
Rat
Renzo

Singe
Renshēn
+
Lapin
Xīnmǎo

Chien
Wùxū
Serpent
Dngsì
Rat
Bǐngzǐ

Singe
Bǐngshēn
+
Lapin
Yǐmǎo
+
Chien
Jiǎxū
+
Serpent
Guǐsì

Serpent
Dngsì
Rat
Bǐngzǐ
Chèvre
Yǐwèi
tigre
Jiǎyín
Le coq
Guǐyǒu

Cheval
Wùwǔ
Bœuf
Dīngchǒu
Singe
Bǐngshēn

Dragon
Gēngchén
+
Cochon
Jǐhaì
+
Cheval
Wùwǔ

Cheval
Bangw
Bœuf
Yuchǒu
20 février
Singe
Jiǎshēn

Dragon
Jiǎchén
+
Cochon
Guǐhaì
+
Cheval
Renwǔ

Lapin
Dīngmǎo
Chien
Bǐngxū
Serpent
Oui
Rat
Jiǎzǐ

Chèvre
Guǐwèi
tigre
Rényin
Le coq
Xīnyǒu
Dragon
Gēngchén

Selon les contes et légendes, le début du Nouvel An chinois a commencé avec une bête mythique appelée le Nian (une bête qui vit sous la mer ou dans les montagnes) lors de la Fête du Printemps annuelle. Les Nian mangeaient les villageois, en particulier les enfants au milieu de la nuit. [19] Un an, tous les villageois ont décidé d'aller se cacher de la bête. Un vieil homme est apparu avant que les villageois ne se cachent et a dit qu'il resterait la nuit et se vengerait du Nian. Le vieil homme a mis des papiers rouges et a déclenché des pétards. Le lendemain, les villageois sont revenus dans leur ville et ont vu que rien n'avait été détruit. Ils supposaient que le vieil homme était une divinité qui venait les sauver. Les villageois ont alors compris que Yanhuang avait découvert que le Nian avait peur de la couleur rouge et des bruits forts. [19] Ensuite, la tradition s'est développée à l'approche du Nouvel An, les villageois portaient des vêtements rouges, suspendaient des lanternes rouges et des rouleaux de printemps rouges sur les fenêtres et les portes et utilisaient des pétards et des tambours pour effrayer les Nian. Depuis lors, Nian n'est plus jamais revenu au village. Le Nian a finalement été capturé par Hongjun Laozu, un ancien moine taoïste. Après cela, Nian s'est retiré dans une montagne voisine. Le nom de la montagne s'est depuis longtemps perdu au fil des ans. [20]

Il y a aussi un dicton qui dit que la bête est « Xi », plutôt que Nian. La Fête du Printemps comprenait la Saint-Sylvestre et le Nouvel An. Xi est une sorte de monstre faible, et Nian n'est pas lié aux bêtes animales en termes de signification, il ressemble plus à une récolte mature. [ éclaircissements nécessaires ] Il n'y a aucune trace de la bête dans les textes anciens, c'est seulement dans le folklore chinois. Le mot « Nian » est composé des mots « il » et « Qian ». Cela signifie que le grain est riche et que la récolte est bonne. Les agriculteurs font le bilan de la récolte en fin d'année et sont également pleins d'attentes pour l'année à venir. [21]

Théorie de l'Origine Modifier

Il existe diverses théories sur l'origine du nouvel an chinois, celle qui est la plus acceptée est qu'il a été lancé par l'empereur Yao à l'âge du bronze en Chine. Lorsque l'empereur Yao monta sur le trône en tant que chef de file, il rassembla ses subordonnés et son peuple pour adorer le ciel et la terre. Le jour de son inauguration a été fixé comme le premier jour d'une année, et les gens se sont réunis pour faire le culte chaque année depuis. [22]

Avant la célébration du nouvel an, les anciens Chinois se rassemblaient et célébraient la fin des récoltes en automne. Cependant, ce n'était pas la fête de la mi-automne, au cours de laquelle les Chinois se réunissaient en famille pour adorer la lune. Les Classique de la poésie, un poème écrit pendant les Zhou de l'Ouest (1045 av. J.-C. - 771 av. [23] Selon le poème, pendant ce temps, les gens nettoient les sites où se trouvent les piles de mil, portent un toast aux invités avec du mijiu (vin de riz), tuent des agneaux et font cuire leur viande, se rendent chez leurs maîtres, portent un toast au maître et encouragent la perspective de vivre longtemps ensemble. La célébration du 10e mois est considérée comme l'un des prototypes du Nouvel An chinois. [22]

Les archives de la première célébration du nouvel an chinois remontent à la période des Royaumes combattants (475 avant JC – 221 après JC). Dans le Lushi Chunqiu, dans l'état de Qin, un rituel d'exorcisme pour expulser la maladie, appelé "Big Nuo" (大儺), a été enregistré comme étant effectué le dernier jour de l'année. [24] [25] Plus tard, Qin a unifié la Chine et la dynastie Qin a été fondée et le rituel s'est répandu. Cela a évolué vers la pratique de nettoyer sa maison à fond les jours précédant le Nouvel An chinois.

La première mention de célébrer au début d'une nouvelle année a été enregistrée pendant la dynastie Han (202 avant JC - 220 après JC). Dans le livre Simin Yueling (四民月令), écrit par l'agronome des Han de l'Est Cui Shi (崔寔), une célébration a été décrite : « Le jour de début du premier mois, s'appelle Zheng Ri. J'amène ma femme et mes enfants, commémorer mon père." Plus tard, il a écrit: "Les enfants, la femme, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants servent tous du vin de poivre à leurs parents, font leur toast et souhaitent à leurs parents une bonne santé. C'est une vue florissante." [26] La pratique d'adorer les ancêtres le soir du Nouvel An est maintenue par le peuple chinois à ce jour. [27]

Les Chinois Han ont également commencé la coutume de visiter les maisons de connaissances et de se souhaiter une bonne et heureuse année. Dans Livre des Han postérieurs, volume 27, un officier de comté a été enregistré comme se rendant chez son préfet avec un secrétaire du gouvernement, portant un toast au préfet et louant le mérite du préfet. [28] [29]

Pendant la dynastie Jin (266 - 420 après JC), les gens ont commencé la tradition du réveillon du Nouvel An de reverlry toute la nuit appelée shousui (守歲). Il a été décrit dans l'article du général Jin occidental Zhou Chu Fengtu Ji (風土記) : « À la fin d'une année, les gens s'offrent des cadeaux et se souhaitent, l'appelant Kuisui (饋歲) les gens ont invité les autres avec des boissons et de la nourriture, l'appelant Biesui (别歲) le soir du Nouvel An, les gens sont restés debout tous nuit jusqu'au lever du soleil, en l'appelant Shousui (守歲)." [30] [31] L'article utilisait le mot chu xi (除夕) pour indiquer la Saint-Sylvestre, et le nom est encore utilisé jusqu'à ce jour.

Le livre des dynasties du Nord et du Sud Jingchu Suishiji a décrit la pratique de la cuisson du bambou tôt le matin du jour du Nouvel An, [32] qui est devenu une tradition du Nouvel An des anciens Chinois. Poète et chancelier de la dynastie Tang Lai Gu a également décrit cette tradition dans son poème Début du printemps (早春): "新曆才将半纸开,小亭猶聚爆竿灰", signifiant "Une autre nouvelle année vient de commencer comme un papier à moitié ouvert, et la famille s'est réunie autour de la poussière du poteau de bambou explosé". [33] La pratique était utilisée par les anciens Chinois pour effrayer les mauvais esprits, car tirer du bambou ferait craquer ou exploser bruyamment la plante dure.

Pendant la dynastie Tang, les gens ont établi la coutume d'envoyer cravate bai nian (拜年帖), qui sont les cartes de vœux du Nouvel An. On dit que la coutume a été lancée par l'empereur Taizong de Tang. L'empereur a écrit « 普天同慶 » (toute la nation célèbre ensemble) sur des feuilles d'or et les a envoyées à ses ministres. Le mot du geste de l'empereur s'est répandu, et plus tard, il est devenu la coutume des gens en général, qui utilisaient du papier Xuan au lieu de feuilles d'or. [34] Une autre théorie est que cravate bai nian a été dérivé de l'étiquette de nom de la dynastie Han, "門狀" (ouverture de porte). Alors que les examens impériaux devenaient indispensables et atteignaient leur apogée sous la dynastie Tang, les candidats se cherchaient les faveurs pour devenir les élèves d'enseignants respectés, afin d'obtenir des lettres de recommandation. Après avoir obtenu de bonnes notes à l'examen, un élève s'est rendu chez le professeur avec un hommes zhuang (门状) pour exprimer leur gratitude. Par conséquent, finalement hommes zhuang est devenu un symbole de chance, et les gens ont commencé à les envoyer à des amis le jour du Nouvel An, en les appelant par un nouveau nom, cravate bai nian (拜年帖, Voeux du Nouvel An). [35]

Les Chunlian (Printemps couplets) a été écrit par Meng Chang, un empereur du dernier Shu (935 - 965 après JC), au cours de la période des cinq dynasties et des dix royaumes:"新年納餘慶,嘉節號長春" (Profiter des héritages passés dans le nouveau année, les vacances prévoyant le printemps de longue durée). Comme décrit par le responsable de la dynastie Song Zhang Tangying dans son livre Shu Tao Wu, tome 2 : le jour de la Saint-Sylvestre, l'empereur ordonna au savant Xin Yinxun d'écrire les distiques sur du bois de pêcher et de les accrocher à la porte de la chambre de l'empereur. [36] [37] On croit que le fait de placer les distiques sur la porte de la maison dans les jours précédant la nouvelle année était répandu pendant la dynastie Song. Le célèbre politicien, littérateur, philosophe et poète des Song du Nord Wang Anshi a enregistré la coutume dans son poème « 元日 » (le jour du Nouvel An). [38]

??
??
??
??
--王安石, (元日)

Au son des pétards, une année s'est terminée,
Le vent printanier a insufflé un souffle chaud au vin Tusu.
Alors que le soleil levant brille sur chaque foyer,
Les gens se débarrassent des vieux couplets et en installent les nouveaux.
--Wang Anshi, (le jour de l'an)

Le poème Yuan Ri (元日) comprend également le mot « 爆竹 » (bao zhu, bambou qui explose), qui serait une référence aux pétards, au lieu de la tradition précédente consistant à tirer du bambou, les deux étant appelés de la même manière en chinois. Après que la poudre à canon ait été inventée sous la dynastie Tang et largement utilisée sous la dynastie Song, les gens ont modifié la tradition de tirer du bambou en remplissant le poteau de bambou de poudre à canon, ce qui a entraîné des explosions plus fortes. Plus tard, sous les Song, les gens ont jeté le bambou et ont commencé à utiliser du papier pour envelopper la poudre à canon dans des cylindres, à l'imitation du bambou. Le pétard s'appelait encore "爆竹", assimilant ainsi les traditions nouvelles et anciennes. Il est également enregistré que les gens ont lié les pétards avec de la corde de chanvre et ont créé le "鞭炮" (bian pao, fouet à poudre) sous la dynastie Song. "爆竹" et "鞭炮" sont encore utilisés par les gens d'aujourd'hui pour célébrer le Nouvel An chinois et d'autres occasions festives. [39]

C'est aussi pendant la dynastie Song que les gens ont commencé à donner de l'argent aux enfants pour célébrer la nouvelle année. L'argent a été appelé sui nian qian (随年钱), signifiant "l'argent basé sur l'âge". Dans le chapitre "Fin d'une année" (歲除) de Wulin jiushi (武林旧事), l'écrivain rapporte que les concubines de l'empereur préparent cent vingt pièces pour les princes et princesses, pour leur souhaiter longue vie. [40]

La célébration du nouvel an s'est poursuivie sous la dynastie Yuan, lorsque les gens ont également donné nian gao (年糕, gâteaux de l'année) à des proches. [41]

La tradition de manger des boulettes chinoises jiaozi (餃子) a été créé au plus tard sous la dynastie Ming. C'est décrit dans le livre Youzhongzhi (酌中志) : « Les gens se lèvent à 5 heures du matin du jour de l'an, brûlent de l'encens et allument des pétards, lancent trois fois le loquet de la porte ou des barres de bois en l'air, boivent du poivre et du vin de thuya, mangent des boulettes. une ou deux monnaies d'argent à l'intérieur des boulettes, et celui qui obtient l'argent atteindra une année de fortune." [42] Les Chinois modernes mettent également d'autres aliments de bon augure dans les boulettes : comme les dattes, qui prophétisent un bonbon florissant pour le nouvel an, qui prédit des jours doux et le nian gao, qui prédit une vie riche.

Sous la dynastie Qing, le nom ya sui qian (壓歲錢, l'argent du Nouvel An) a été donné à l'argent chanceux donné aux enfants à la nouvelle année. Le livre Qing Jia Lu (清嘉錄) a enregistré : « les aînés donnent aux enfants des pièces enfilées ensemble par une ficelle rouge, et l'argent s'appelle Ya Sui Qian. [44] Le nom est encore utilisé par les Chinois modernes. L'argent chanceux était présenté sous l'une des deux formes suivantes : l'une était des pièces enfilées sur une ficelle rouge, l'autre était un sac à main coloré rempli de pièces. [45] [43]

En 1928, le parti au pouvoir Kuomintang a décrété que le Nouvel An chinois tomberait le 1er janvier du calendrier grégorien, mais cela a été abandonné en raison d'une opposition populaire écrasante. En 1967, pendant la Révolution culturelle, les célébrations officielles du Nouvel An chinois ont été interdites en Chine. Le Conseil d'État de la République populaire de Chine a annoncé que le public devrait « changer de coutumes » avoir une « fête du printemps révolutionnaire et combative » et puisque les gens devaient travailler la veille du nouvel an chinois, ils n'avaient pas besoin de vacances le jour de la fête du printemps. Les anciennes célébrations ont été rétablies en 1980. [46]

Alors que le Nouvel An chinois reste le nom officiel du Nouvel An chinois en République de Chine (Taïwan), la Fête du Printemps a été adoptée par la République populaire de Chine. D'un autre côté, la diaspora chinoise d'outre-mer préfère principalement le terme de nouvel an chinois, et « nouvel an chinois » reste une traduction populaire et pratique pour les personnes d'origine culturelle non chinoise. Avec les Chinois Han à l'intérieur et à l'extérieur de la Grande Chine, jusqu'à 29 des 55 groupes ethniques minoritaires en Chine célèbrent également le Nouvel An chinois. La Corée, le Vietnam, Singapour, la Malaisie et l'Indonésie le célèbrent comme un festival officiel. [47]

Le Nouvel An chinois est célébré comme un jour férié dans certains pays et territoires où il y a une importante population chinoise. Étant donné que le Nouvel An chinois tombe à des dates différentes sur le calendrier grégorien chaque année à des jours différents de la semaine, certains de ces gouvernements choisissent de décaler les jours ouvrables afin de s'adapter à un jour férié plus long. Dans certains pays, un jour férié est ajouté le jour ouvrable suivant si le Nouvel An (en tant que jour férié) tombe un week-end, comme dans le cas de 2013, où la Saint-Sylvestre (9 février) tombe un samedi et le Jour de l'An (10 février) le dimanche. Selon le pays, les vacances peuvent être appelées différemment. Les noms communs sont « Nouvel an chinois », « Nouvel an lunaire », « Fête du Nouvel An » et « Fête du printemps ».

Pour les célébrations du Nouvel An qui sont lunaires mais qui se déroulent en dehors de la Chine et de la diaspora chinoise (comme la Seolal et du Vietnam Tt), voir l'article sur le Nouvel An lunaire.

Pour les autres pays et régions où le Nouvel An chinois est célébré mais pas un jour férié officiel, consultez le tableau ci-dessous.

Pays et région Nom officiel La description Nombre de jours
Malaisie Tahun Baru Cina Demi-journée le soir du nouvel an chinois et les 2 premiers jours du nouvel an chinois. [ citation requise ] 2 [48] [49]
Singapour nouvel An chinois Les 2 premiers jours du nouvel an chinois. [50] 2
Brunéi Tahun Baru Cina Demi-journée le soir du nouvel an chinois et le premier jour du nouvel an chinois. [51] 1
Hong Kong Nouvelle année lunaire Les 3 premiers jours du nouvel an chinois. [52] 3
Macao Novo Ano Lunaire Les 3 premiers jours du Nouvel An chinois [53] 3
Indonésie Tahun Baru Imlek (Sin Cia) Le premier jour du nouvel an chinois. [54] [55] 1
Chine continentale Fête du Printemps (Chūn Jié) Les 3 premiers jours du nouvel an chinois. Des jours de vacances supplémentaires sont de facto ajoutés en ajustant les jours de week-end avant et après les trois jours de vacances, ce qui donne une semaine complète de jour férié appelée Golden Week. [56] [57] Pendant la saison de voyage de vacances de Chunyun. 3 (jours fériés officiels) / 7 (jours fériés de facto)
Philippines Bagong Taong Tsino Demi-journée le soir du nouvel an chinois et le premier jour du nouvel an chinois. [58] 1
Corée du Sud Nouvel an coréen (Seollal) Les 3 premiers jours du nouvel an chinois. 3
Taïwan Nouvel An lunaire / Fête du Printemps Demi-journée le soir du nouvel an chinois et les 3 premiers jours du nouvel an chinois. [59] [60] 4 [61]
Thaïlande Wan Trut Chin (le jour du nouvel an chinois) Observé par les Chinois thaïlandais et une partie du secteur privé. Habituellement célébré pendant trois jours, commençant la veille du réveillon du Nouvel An chinois. Le Nouvel An chinois est observé comme un jour férié dans les provinces de Narathiwat, Pattani, Yala, Satun [62] et Songkhla. [50] 1
Viêt Nam Tết Nguyên Đán (Nouvel An vietnamien) Les 3 premiers jours du nouvel an chinois. 3
Surinam Maan Nieuwjaar Le premier jour du nouvel an chinois. 1

Des distiques rouges et des lanternes rouges s'affichent sur les encadrements des portes et illuminent l'atmosphère. L'air est rempli d'émotions chinoises fortes. Dans les magasins de Pékin, Shanghai, Wuhan et d'autres villes, les produits de style chinois traditionnel ont commencé à dominer les tendances de la mode. Achetez-vous un manteau de style chinois, procurez-vous des chapeaux et des chaussures à tête de tigre à vos enfants et décorez votre maison avec de beaux nœuds chinois rouges, puis vous aurez une authentique fête du printemps de style chinois.

Pendant le festival, les gens de toute la Chine prépareront différents plats gastronomiques pour leurs familles et leurs invités. Influencés par les cultures florissantes, les aliments de différents endroits ont un aspect et un goût totalement différents. Parmi eux, les plus connus sont les raviolis du nord de la Chine et le Tangyuan du sud de la Chine.

Jours précédents Modifier

Le huitième jour du mois lunaire précédant le Nouvel An chinois, le Laba vacances ( 腊八 臘八 làba ), une bouillie traditionnelle, la bouillie Laba ( 腊八粥 臘八粥 làbā zhōu ), est servi en souvenir d'une ancienne fête, appelée La, qui s'est produit peu après le solstice d'hiver. [64] Des cornichons tels que l'ail Laba, qui devient vert à cause du vinaigre, sont également fabriqués ce jour-là. Pour ceux qui pratiquent le bouddhisme, la fête de Laba est également considérée comme le jour de la Bodhi. Layue ( 臘月 Làyuè ) est un terme souvent associé au Nouvel An chinois car il fait référence aux sacrifices organisés en l'honneur des dieux au cours du douzième mois lunaire. larou ( 臘肉 làròu ). La bouillie était préparée par les femmes du foyer aux premières lueurs du jour, le premier bol étant offert aux ancêtres de la famille et aux divinités du foyer. Chaque membre de la famille s'est ensuite vu servir un bol, les restes étant distribués aux parents et amis. [65] Il est encore servi ce jour-là comme petit-déjeuner spécial dans certaines maisons chinoises. Le concept du « La mois » est similaire à l'Avent dans le christianisme. De nombreuses familles mangent végétarien le soir du Nouvel An chinois, l'ail et la viande conservée sont consommés le jour du Nouvel An chinois.

Les jours précédant immédiatement la célébration du Nouvel An, les familles chinoises nettoient leur maison en profondeur. Il y a un dicton cantonais " Laver la saleté sur nin ya baat" (chinois : pinyin : nián niàn bā, xǐ lātà Jyut : nin4 jaa6 baat3, sai2 laap6 taap3 (laat6 taat3) ), mais la pratique ne se limite pas à nin ya baat (le 28 du mois 12). On pense que le nettoyage balaie la malchance de l'année précédente et prépare leurs maisons à la chance. Les balais et les pelles à poussière sont rangés le premier jour afin que la bonne chance nouvellement arrivée ne puisse pas être emportée. Certaines personnes donnent à leurs maisons, portes et cadres de fenêtres une nouvelle couche de peinture rouge. Les décorateurs et les porte-papiers font des affaires de fin d'année avant le Nouvel An chinois. [66] Les maisons sont souvent décorées de papiers découpés de phrases et de couplets chinois de bon augure. L'achat de nouveaux vêtements et chaussures symbolise également un nouveau départ. Toute coupe de cheveux doit être terminée avant le Nouvel An, car couper les cheveux le Nouvel An est considéré comme de la malchance en raison de la nature homonyme du mot "cheveux" (fa) et du mot "prospérité". On s'attend à ce que les entreprises remboursent toutes les dettes en souffrance pour l'année précédant le réveillon du nouvel an, s'étendant aux dettes de gratitude. C'est donc une pratique courante d'envoyer des cadeaux et du riz aux proches associés et aux membres de la famille élargie.

Dans de nombreux foyers où le bouddhisme ou le taoïsme sont répandus, les autels et les statues des maisons sont nettoyés à fond, et les décorations utilisées pour orner les autels au cours de l'année écoulée sont démontées et brûlées une semaine avant le début de la nouvelle année, pour être remplacées par de nouvelles décorations. Les taoïstes (et les bouddhistes dans une moindre mesure) « renverront également les dieux au ciel » (chinois : 送神 pinyin : sòngshén ), un exemple serait de brûler une effigie en papier de Zao Jun le dieu de la cuisine, l'enregistreur des fonctions familiales. Ceci est fait pour que le dieu de la cuisine puisse signaler à l'empereur de jade les transgressions et les bonnes actions de la maison familiale. Les familles offrent souvent des aliments sucrés (comme des bonbons) afin de « soudoyer » les divinités pour qu'elles rapportent de bonnes choses sur la famille.

Avant le dîner de retrouvailles, une prière d'action de grâce est organisée pour marquer le passage en toute sécurité de l'année précédente. Les confucianistes profitent de l'occasion pour se souvenir de leurs ancêtres, et ceux qui ont vécu avant eux sont vénérés. Certaines personnes ne font pas de prière bouddhiste en raison de l'influence du christianisme, mais une prière chrétienne est offerte à la place.

Nouvel An chinois Modifier

Le plus grand événement de la Saint-Sylvestre chinois est le dîner de retrouvailles annuel. Des plats composés de viandes spéciales sont servis aux tables, en plat principal pour le dîner et en offrande pour la nouvelle année. Ce repas est comparable au dîner de Thanksgiving aux États-Unis et de loin similaire au dîner de Noël dans d'autres pays avec un pourcentage élevé de chrétiens.

Dans le nord de la Chine, il est de coutume de préparer des jiaozi, ou boulettes, après le dîner pour les manger vers minuit. Les boulettes symbolisent la richesse car leur forme ressemble à un sycee chinois. En revanche, dans le Sud, il est de coutume de faire un gâteau de nouvel an gluant (niangao) et d'en envoyer des morceaux en cadeau à des parents et amis dans les prochains jours. Niángāo [Pinyin] signifie littéralement « gâteau du nouvel an » avec une signification homophonique de « de plus en plus prospère d'année en année ». [67]

Après le dîner, certaines familles se rendent dans les temples locaux quelques heures avant le début de la nouvelle année pour prier pour une nouvelle année prospère en allumant le premier encens de l'année. Cependant, dans la pratique moderne, de nombreuses familles organisent des fêtes et organisent même un compte à rebours pour la nouvelle année. Traditionnellement, les pétards étaient allumés pour effrayer les mauvais esprits avec les portes de la maison scellées, pour ne pas être rouvertes avant le nouveau matin dans un rituel appelé "ouvrir la porte de la fortune" ( 开财门 開財門 kāicáimén ). [68]

À partir de 1983, le Gala du Nouvel An CCTV est diffusé en Chine quatre heures avant le début de la nouvelle année et dure jusqu'au petit matin suivant. Le regarder est progressivement devenu une tradition en Chine. Le compte à rebours final jusqu'au Nouvel An est dirigé par les animateurs vers la fin du spectacle. Traditionnellement, le Gala s'est clôturé par une interprétation de la chanson "Can't forget tonight" (难忘今宵), interprétée à l'origine par Li Guyi. Une tradition de se coucher tard le soir du Nouvel An chinois, ou même de rester éveillé toute la nuit et le matin, connue sous le nom de shousui (守岁), est toujours pratiqué car on pense qu'il augmente la longévité des parents.

Premier jour Modifier

Le premier jour est pour l'accueil des divinités du ciel et de la terre, commençant officiellement à minuit. C'est une pratique traditionnelle d'allumer des feux d'artifice, de brûler des bâtons de bambou et des pétards et de faire autant de vacarme que possible pour chasser les mauvais esprits encapsulés par nian dont le terme Guo Nian a été dérivée. Certains considèrent que l'allumage du feu et l'utilisation de couteaux portent malheur le jour du Nouvel An, de sorte que tous les aliments à consommer sont cuits les jours précédents. Ce jour-là, il est considéré comme de la malchance d'utiliser le balai, car la bonne fortune ne doit pas être "balayée" symboliquement.

Plus important encore, le premier jour du Nouvel An chinois est un moment pour honorer ses aînés et les familles rendent visite aux membres les plus âgés et les plus âgés de leur famille élargie, généralement leurs parents, grands-parents et arrière-grands-parents.

Certaines familles peuvent inviter une troupe de danse du lion comme rituel symbolique pour inaugurer le Nouvel An chinois ainsi que pour expulser les mauvais esprits des lieux. Les membres de la famille qui sont mariés remettent également des enveloppes rouges contenant de l'argent appelées je vois (cantonais : 利事 ) ou angpow (Hokkien et Teochew), ou Hongbao (mandarin), une forme de bénédiction et pour supprimer le vieillissement et les défis associés à l'année à venir, aux membres les plus jeunes de la famille, principalement les enfants et les adolescents. Les chefs d'entreprise donnent également des primes par le biais de paquets rouges aux employés pour la bonne chance, la navigation en douceur, la bonne santé et la richesse.

Alors que les feux d'artifice et les pétards sont traditionnellement très populaires, certaines régions les ont interdits en raison de préoccupations concernant les risques d'incendie. Pour cette raison, divers gouvernements municipaux (par exemple, Kowloon, Pékin, Shanghai pendant un certain nombre d'années) ont interdit les feux d'artifice et les pétards dans certains quartiers de la ville. En remplacement, des feux d'artifice à grande échelle ont été lancés par les gouvernements de Hong Kong et de Singapour. Cependant, c'est une tradition que les peuples autochtones des villages fortifiés des Nouveaux Territoires, à Hong Kong, sont autorisés à allumer des pétards et à lancer des feux d'artifice à une échelle limitée.

Deuxième jour Modifier

Le deuxième jour du Nouvel An chinois, connu comme "le début de l'année" ( 开年 開年 kāinián ), [69] était lorsque les filles mariées rendaient visite à leurs parents biologiques, leurs proches et leurs amis proches. (Traditionnellement, les filles mariées n'avaient pas l'occasion de visiter fréquemment leur famille biologique.)

During the days of imperial China, "beggars and other unemployed people circulate[d] from family to family, carrying a picture [of the God of Wealth] shouting, "Cai Shen dao!" [The God of Wealth has come!]." [70] Householders would respond with "lucky money" to reward the messengers. Business people of the Cantonese dialect group will hold a 'Hoi Nin' prayer to start their business on the 2nd day of Chinese New Year so they will be blessed with good luck and prosperity in their business for the year.

As this day is believed to be The Birthday of Che Kung, a deity worshipped in Hong Kong, worshippers go to Che Kung Temples to pray for his blessing. A representative from the government asks Che Kung about the city's fortune through kau cim.

Third day Edit

The third day is known as "red mouth" ( 赤口 Chìkǒu ). Chikou is also called "Chigou's Day" ( 赤狗日 Chìgǒurì ). Chigou, literally "red dog", is an epithet of "the God of Blazing Wrath" (Chinese: 熛怒之神 pinyin: Biāo nù zhī shén ). Rural villagers continue the tradition of burning paper offerings over trash fires. It is considered an unlucky day to have guests or go visiting. [71] Hakka villagers in rural Hong Kong in the 1960s called it the Day of the Poor Devil and believed everyone should stay at home. [72] This is also considered a propitious day to visit the temple of the God of Wealth and have one's future told.

Fourth day Edit

In those communities that celebrate Chinese New Year for 15 days, the fourth day is when corporate "spring dinners" kick off and business returns to normal. Other areas that have a longer Chinese New Year holiday will celebrate and welcome the gods that were previously sent on this day.

Fifth day Edit

This day is the god of Wealth's birthday. In northern China, people eat jiaozi, or dumplings, on the morning of powu (Chinese: 破五 pinyin: pòwǔ ). In Taiwan, businesses traditionally re-open on the next day (the sixth day), accompanied by firecrackers.

It is also common in China that on the 5th day people will shoot off firecrackers to get Guan Yu's attention, thus ensuring his favor and good fortune for the new year. [73]

Sixth day Edit

The sixth day is Horse's Day, on which people drive away the Ghost of Poverty by throwing out the garbage stored up during the festival. The ways vary but basically have the same meaning—to drive away the Ghost of Poverty, which reflects the general desire of the Chinese people to ring out the old and ring in the new, to send away the previous poverty and hardship and to usher in the good life of the New Year. [74]

Seventh day Edit

The seventh day, traditionally known as Renri (the common person's birthday), is the day when everyone grows one year older. In some overseas Chinese communities in Southeast Asia, such as Malaysia and Singapore, it is also the day when tossed raw fish salad, yusheng, is eaten for continued wealth and prosperity.

For many Chinese Buddhists, this is another day to avoid meat, the seventh day commemorating the birth of Sakra, lord of the devas in Buddhist cosmology who is analogous to the Jade Emperor.

Eighth day Edit

Another family dinner is held to celebrate the eve of the birth of the Jade Emperor, the ruler of heaven. People normally return to work by the eighth day, therefore the Store owners will host a lunch/dinner with their employees, thanking their employees for the work they have done for the whole year.

Ninth day Edit

The ninth day of the New Year is a day for Chinese to offer prayers to the Jade Emperor of Heaven in the Daoist Pantheon. [75] The ninth day is traditionally the birthday of the Jade Emperor. This day, called Ti Kong Dan (Chinese: 天公誕 Pe̍h-ōe-jī: Thiⁿ-kong Tan ), Ti Kong Si (Chinese: 天公生 Pe̍h-ōe-jī: Thiⁿ-kong Siⁿ/Thiⁿ-kong Seⁿ ) ou Pai Ti Kong ( 拜天公 Pài Thiⁿ-kong ), is especially important to Hokkiens, even more important than the first day of the Chinese New Year. [76]

Come midnight of the eighth day of the new year, Hokkiens will offer thanks to the Emperor of Heaven. A prominent requisite offering is sugarcane. [76] Legend holds that the Hokkien were spared from a massacre by Japanese pirates by hiding in a sugarcane plantation during the eighth and ninth days of the Chinese New Year, coinciding with the Jade Emperor's birthday. [76] Since "sugarcane" ( 甘蔗 kam-chià ) is a near homonym to "thank you" ( 感謝 kám-siā ) in the Hokkien dialect, Hokkiens offer sugarcane on the eve of his birthday, symbolic of their gratitude. [76]

In the morning of this birthday (traditionally anytime from midnight to 7 am), Taiwanese households set up an altar table with 3 layers: one top (containing offertories of six vegetables (Chinese: 六齋 pinyin: liù zhāi ), noodles, fruits, cakes, tangyuan, vegetable bowls, and unripe betel, all decorated with paper lanterns) and two lower levels (containing the five sacrifices and wines) to honor the deities below the Jade Emperor. [75] The household then kneels three times and kowtows nine times to pay obeisance and wish him a long life. [75]

Incense, tea, fruit, vegetarian food or roast pig, and gold paper is served as a customary protocol for paying respect to an honored person.

Tenth day Edit

The Jade Emperor's birthday party is celebrated on this day.

Fifteenth day Edit

The fifteenth day of the new year is celebrated as "Yuanxiao Festival" ( 元宵节 元宵節 Yuán xiāo jié ), also known as "Shangyuan Festival" ( 上元节 上元節 Shàng yuán jié ) ou la Festival de la lanterne (otherwise known as Chap Goh Mei ( 十五暝 Shíwǔmíng 'the fifteen night') in Hokkien). Rice dumplings tangyuan ( 汤圆 湯圓 tang yuán ), a sweet glutinous rice ball brewed in a soup, are eaten this day. Candles are lit outside houses as a way to guide wayward spirits home. This day is celebrated as the Lantern Festival, and families walk the street carrying lighted lantern.

In China and Malaysia, this day is celebrated by individuals seeking a romantic partner, akin to Valentine's Day. [77] Nowadays, single women write their contact number on mandarin oranges and throw them in a river or a lake after which single men collect the oranges and eat them. The taste is an indication of their possible love: sweet represents a good fate while sour represents a bad fate.

This day often marks the end of the Chinese New Year festivities.

A reunion dinner (nián yè fàn) is held on New Year's Eve during which family members gather for a celebration. The venue will usually be in or near the home of the most senior member of the family. The New Year's Eve dinner is very large and sumptuous and traditionally includes dishes of meat (namely, pork and chicken) and fish. Most reunion dinners also feature a communal hot pot as it is believed to signify the coming together of the family members for the meal. Most reunion dinners (particularly in the Southern regions) also prominently feature specialty meats (e.g. wax-cured meats like duck and Chinese sausage) and seafood (e.g. lobster and abalone) that are usually reserved for this and other special occasions during the remainder of the year. In most areas, fish ( 鱼 魚 ) is included, but not eaten completely (and the remainder is stored overnight), as the Chinese phrase "may there be surpluses every year" ( 年年有余 年年有餘 niánnián yǒu yú ) sounds the same as "let there be fish every year." Eight individual dishes are served to reflect the belief of good fortune associated with the number. If in the previous year a death was experienced in the family, seven dishes are served.

Other traditional foods consists of noodles, fruits, dumplings, spring rolls, and Tangyuan which are also known as sweet rice balls. Each dish served during Chinese New Year represents something special. The noodles used to make longevity noodles are usually very thin, long wheat noodles. These noodles are longer than normal noodles that are usually fried and served on a plate, or boiled and served in a bowl with its broth. Expectedly, the noodles symbolize the wish for a long life. The fruits that are typically selected would be oranges, tangerines, and pomelos as they are round and "golden" color symbolizing fullness and wealth. Their lucky sound when spoken also brings good luck and fortune. The Chinese pronunciation for orange is 橙 (chéng /chnng/), which sounds the same as the Chinese for 'success' (成). One of the ways to spell tangerine(桔 jú /jyoo/) contains the Chinese character for luck (吉 jí /jee/). Pomelos is believed to bring constant prosperity. Pomelo in Chinese (柚 yòu /yo/) sounds similar to 'to have' (有 yǒu), disregarding its tone, however it sounds exactly like 'again' (又 yòu). Dumplings and spring rolls symbolize wealth, whereas sweet rice balls symbolize family togetherness.

Red packets for the immediate family are sometimes distributed during the reunion dinner. These packets contain money in an amount that reflects good luck and honorability. Several foods are consumed to usher in wealth, happiness, and good fortune. Several of the Chinese food names are homophones for words that also mean good things.

Many places in China still follow the tradition of eating only vegetarian food on the first day of the New Year, as it is believed that doing so will bring joy and peace into their lives for the whole year.

Like many other New Year dishes, certain ingredients also take special precedence over others as these ingredients also have similar-sounding names with prosperity, good luck, or even counting money.


What happens at Chinese New Year?

Chinese New Year is not just any ordinary celebration. In fact, it’s the country’s most significant, which is no small feat considering there are a seriously large number in the Chinese calendar. Chinese people say Guo Nian (过年), which is literally translated as pass over Nian, but actually means to celebrate the Chinese New Year.

Chinese New Year is also called Spring Festival. Running over seven days, Chinese New Year is a public holiday throughout the whole country. If you’re traveling during this time, expect to find unusually quiet streets in otherwise busy cities. On the other hand, domestic travel to just about any destination in China can be a challenge.

People take advantage of the opportunity to slow down by visiting family and friends (often in some other part of the country). It’s a time of reunion and reconnection. Everyone tries to return to their hometown to reunite with parents and relatives.


In Chinese Traditional Calendar:

Preparation Works:

23rd (in northern China) or 24th (in southern China) of Dec.:

To worship Kitchen God (Zao Wang Ye), and eat malt sugar candy (Tang Gua).

It is believed that every family has a Kitchen God that is guarding in their house, who will go back to heaven on that day and report everything that happened in this family in the past year.

Beautiful firecrackers are used to see off all Kitchen Gods, and malt sugar candies are offered to make them feel sticky and sweet so that they won't say any bad things about the family.

mv2.jpg/v1/fill/w_200,h_143,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01,blur_2/%E7%B3%96%E7%93%9C.jpg" />

Malt Sugar Candy or Tanggua, the traditional food of Chinese New Year.

To clean the entire house, and set up auspicious decorations.

Shopping for new clothes, cooking or buying food for the holidays, getting haircuts, and so on.

Celebration and Custom of the Spring Festival

30th of Dec. the Eve of the Spring Festival:

Paste couplets and door gods

Prepare and eat feast dinner with family

Welcome the Kitchen God back

Make dumplings for the next few days

Watch Spring Festival Gala (or Chun Wan) on TV

Stay up late till midnight (some places stay awake the whole night) to welcome the new year​

Set firecrackers (nowadays not allowed in many places in China because of the environment)

Hand out money (Yasuiqian) in red envelopes to kids.

mv2.jpg/v1/fill/w_199,h_133,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01,blur_2/%E7%BA%A2%E5%8C%85.jpg" />

Worship heaven and ancestors

Visit and pray on temples for religious people

Wear new clothes and visit important relatives (usually father's parents, or the man's parents for married couples)

Send new year's greetings to family and friends

Eat Dumpling in northern China, or Sticky Rice Cake (Nian Gao) or Glutinous Rice Ball (Tangyuan) in the south;

mv2.jpg/v1/fill/w_200,h_133,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01,blur_2/%E7%83%9F%E8%8A%B1.jpg" />

Visit mother's parents or woman&rsquos parents for married couples

Hand out gifts, like candy or dessert, or money in red envelopes to kids

Eat noodle, dumpling, and feast with family

In some southern places in China, eat the Opening Spring Festival Banquet (Kainianfan) that includes certain types of auspicious dishes.

Visit other relatives and friends, and have a feast with them.

Welcome and worship God of Wealth

Sweep the floor and throw out the trash to send away the God of Poverty

Set firecrackers and eat dumplings

In some places of southern China, bosses would hand out Give Money (Lishi) in red envelopes to employees.

mv2.jpg/v1/fill/w_160,h_252,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01,blur_2/%E8%B4%A2%E7%A5%9E.jpg" />

Picture of God of Wealth in Chinese Culture

Hold worship ceremonies to different deities in different places and religions

Visit performances like Dragon and Lion Dances

Participate in different, local celebrations

Many people would go back to work nowadays.

Prepare for the Lantern Festival on the 15th of Jan.

mv2.jpg/v1/fill/w_180,h_101,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01,blur_2/%E5%85%83%E5%AE%B5%E8%8A%82.jpg" />


When is the lunar new year?

The Spring Festival is celebrated either in January or February depending on a "lunisolar" calendar, a combination of a lunar or moon-based calendar and a solar calendar like the one that is used in much of the Western world. (Most dates internationally are expressed in the Gregorian calendar, which is based only on the Earth's orbit around the sun.)

The traditional calendar uses lunar months, but adds in a solar component to account for drift. Some years, an extra lunar month is needed to keep the new year in its correct alignment with the seasons.

"The Chinese New Year falls on the first day of the first month in the lunar calendar," Jianguo Chen, associate professor of Chinese at the University of Delaware, told Live Science. That's usually the second new moon after the winter solstice. In the Gregorian calendar, the first day of the festival occurs on the new moon between Jan. 21 and Feb. 20.

In 2021, the Lunar New Year will be celebrated on Feb. 12.

The Chinese lunisolar calendar is divided into lunar cycles of 60 years, and each cycle is further divided into five smaller cycles of 12 years each. Each year is represented by an animal in the Chinese zodiac: rat, ox, tiger, rabbit, dragon, snake, horse, sheep, monkey, rooster, dog and pig. In 2021, the sign of the Chinese zodiac will transition from the rat to the ox.

"Traditional Chinese timekeeping relies on a sexagesimal system, called 'Heavenly Stems and Earthly Branches,'" Lotus Perry, instructor in Chinese language and culture at the University of Puget Sound in Tacoma, Washington, and director of the Chinese Reconciliation Project Foundation in Tacoma, told Live Science. "The matching of the 10 stems and 12 branches (stem-branch), paired with the 12 zodiac animals, yields a total of 60 possible combinations."


Traditional holidays are generally celebrated in Chinese-speaking regions. For the most part however, only Chinese New Year, Qingming Festival, the Dragon Boat Festival and Mid-Autumn Festival are statutory public holidays. This is the case in both mainland China and Taiwan whilst Hong Kong and Macau also observe Buddha's Birthday and Chung Yeung Festival. In Singapore, Chinese New Year is the only traditional Chinese public holiday, likewise with Malaysia.

Each region has its own holidays on top of this condensed traditional Chinese set. Mainland China and Taiwan observe patriotic holidays, Hong Kong and Macau observe Christian holidays, and Malaysia and Singapore celebrate Malay and Indian festivals.


8. How Is Chinese New Year Celebrated?

The Chinese New Year has various forms of celebration unique to different regions and ethnicities. However, there are many traditions that are almost always included.

Chinese You'll see a lot of red lanterns during Chinese New Year

Visiting family members, decorating, giving gifts and greetings, having a big family meal, and doing some religious practices such as making offerings to ancestors or lighting incense, are some of the most common essentials.

Before the festival starts, another widespread tradition is to do a thorough house cleaning and to acquire new clothes in order to start the new year fresh and on a good (auspicious) note.

Nowadays, many of the traditions still follow the older customs, but obviously also with the addition of new developments. Families gather around to watch CCTV’s New Year Gala show during the ‘Reunion Dinner’, and stay up to watch fireworks at midnight.

Many families will spend the next few days visiting relatives, going to temples, or spending time playing games and resting at home.


Chinese celebrate Spring Festival in new ways as millions stay put

BEIJING, Feb. 13 (Xinhua) -- When firecrackers were set off to celebrate the Spring Festival, millions of Chinese chose not to go back to their hometowns for family gatherings, opting instead to stay where they were for the most important holiday of the year.

As a part of the preventative measures against COVID-19, China has encouraged people to stay locally for the Chinese New Year, inducing new changes to how people celebrate the holiday, such as the increasing use of online services and local tours.

STAY-LOCAL DRIVE

Su Jianxiong, a postgraduate in Central South University of Forestry and Technology, central China's Hunan Province, spent his first Chinese New Year away from home.

On New Year's Eve, traditionally one of the most important occasions of family reunion, Su was invited to dinner hosted by the university. He also received a gift package including masks, disinfectants, nuts and chocolates from the school.

Su, who hails from Zhejiang Province, about 1,000 km away, chose to stay at the school to avoid potential risks of infection during the trip and spend more time preparing for his thesis.

"The care and hospitality shown by the university gave me a homely feeling," Su said.

Another large group responding to the stay-put call is migrant workers.

A survey led by the China Association for Labor Studies showed, among over 57,000 respondents in about 480 enterprises, 75.38 percent of migrant workers chose to stay at their current enterprises or cities for the Spring Festival this year.

Li Baojun, a worker in Daxing district in southern Beijing, which recently witnessed a resurgence of sporadic COVID-19 cases, decided to stay put instead of going back to his hometown in east China's Anhui Province.

The Daxing district government has offered shopping coupons, phone data packages and free online reading services to migrant workers like Li.

"Everything is smooth here, and my wife understands my decision of not returning home this year as it is for the sake of safety," Li said.

MOVING ONLINE

Ye Sifan, who works in the southwestern Chinese city of Chongqing, decided not to return to her hometown in north China's Hebei Province. Instead, she celebrated the festival with two other colleagues by booking a table for New Year's Eve dinner through a food delivery platform.

"I got a seven-course meal for 398 yuan (about 61.65 U.S. dollars), which is a decent New Year's Eve dinner," Ye said.

Traditionally, the dinner is homemade or enjoyed together with families at restaurants. This year, however, a new trend with the surging popularity of semi-finished products and online offerings has been seen.

Staff members from the federation of trade unions of Jiulongpo District of Chongqing distribute Spring Festival gift packs to employees who choose to stay put during the Spring Festival holiday at a company in Chongqing, southwest China, Jan. 28, 2021. (Xinhua/Liu Chan)

According to statistics from China's major online food delivery platform Ele.me in early February, the number of brands and stores offering New Year's Eve dinner sets surged by 164 percent and 260 percent, respectively, compared with the same period last year.

The number of New Year's Eve dinner sets that were offered surged nearly three times compared with the figure last year.

More people have also opted to shop online for the Spring Festival.

China's Ministry of Commerce launched a campaign in late January to promote online shopping by offering online vouchers for the Spring Festival.

In Hunan Province, online sales have exceeded 9.8 billion yuan since the launch of the campaign, up 14.7 percent year on year, according to the provincial department of commerce.

TRAVELING LOCAL

Ye Lusha, a Beijing resident, canceled her travel plan to the tropical city of Sanya in south China's Hainan Province this year. Yet family trips are not completely off the table.

Ye's new plan is to take her parents to the Great Wall and enjoy a hot spring bath afterward.

"My parents are really anticipating the trip although it's local. Against the backdrop of the epidemic, we have come to appreciate the simple things around us more than ever," Ye said.

Many Chinese travel agencies have rolled out services focusing on "local trips" to meet the travel demands such as Ye's.

Dai Yu, a marketing director of online travel agency Trip.com Group, said the company provides private tours that cater to those who want to travel locally in a family unit.

"Through private tour using an independent vehicle as well as family dinner service on New Year's Eve, cross-infection can be avoided while ensuring quality time for the family," Dai said.

When it comes to short trips, an increased preference for suburban resort hotels has been seen among customers, with most rooms in popular scenic spots booked up.

A number of hotels in Changsha, capital of Hunan Province, have promoted "hotel vacations" for local residents. Some also organized reading events and exhibitions in the hotel for families to enjoy together.

Due to the limitation on the flow of people, Beijing held online temple fairs to showcase traditional crafts and cooking skills.

Starting Feb. 8, tourists can also book free tours to Beijing's parks. Tickets to the Summer Palace, a famous tourist site, have been fully booked up for the first five days of the Chinese New Year.


Traditional Foods

The Chinese New Year’s Eve meal is the most important dinner of the year. Typically, families gather at a designated relative’s house for dinner, but these days, many families often celebrate New Year’s Eve dinner at a restaurant. Many restaurants require reservations months in advance.

There are also some families that hire a professional chef to come cook at their house. Chefs are often busy running from one home to another cooking dinners for different families on New Year’s Eve.

Chinese New Year is a 15-day celebration and each day, many families rotate celebrations between homes of their relatives. The festivities are day-long and sometimes, a family ends up cooking two meals for their relatives, once at lunch and once at dinner.

These dishes used to be all made from scratch, but now people can easily buy them prepackaged at the supermarkets.