Douglas A-20K Havoc

Douglas A-20K Havoc

Douglas A-20K Havoc

Le Douglas A-20K était un "navire de tête" à nez de verre produit pour fonctionner aux côtés du A-20H à nez solide. C'était essentiellement le même que le précédent A-20J, qui avait été produit pour fonctionner avec l'A-20G. Comme l'A-20H, l'A-20K était propulsé par le R-2600-29 Twin Cyclone. 412 A-20K ont été construits, dont 90 sont allés à la RAF, où ils ont reçu la désignation Boston V. Une grande partie des avions restants sont allés à l'Union soviétique.

Moteur : Wright R-2600-29 Double Cyclone
Puissance : 1600cv nominale, 1700cv au décollage
Équipage : 3
Largeur: 61ft 4in
Longueur: 48ft 4in
Poids à vide : 17 266 lb
Poids brut : 23 953 lb
Poids maximum : 27 000 lb
Vitesse maximale : 333 mph à 15 600 pieds
Vitesse de croisière : 269 mph
Plafond : 25 100 pi
Taux de montée: 6min 36sec à 10 000ft
Portée : 830 miles normaux, 2 200 miles maximum de ferry
Canons de fuselage : deux mitrailleuses Browning fixes de 0,50 pouce
Tourelle dorsale : deux mitrailleuses Browning de 0,50 pouces
Position ventrale : une mitrailleuse Browning de 0,50 pouce
Charge normale de bombe : 2 000 lb
Charge maximale de bombes : 4 000 lb à 2 000 lb dans la soute à bombes, 2 000 lb sur les pylônes sous les ailes


Douglas A-20K Havoc - Histoire

Construit comme un A-20K-10-DO.

Prise en charge avec l'armée de l'air des États-Unis sous le numéro 44-0539.

Pris en force/charge avec le Fuerza Aerea Boliviana avec le s/n 6085.

Pris en force/charge avec le Forca Aerea Brasileira avec le s/n 6085.

Au Museu Aeroespacial (Musée de l'aérospatiale), Campo dos Afonsos, Rio de Janeiro, Rio de Janeiro.
Consulter le dossier de localisation


Photographe: Larry Johnson
Remarques: Au Museu Aeroespacial (Musée de l'aérospatiale), Campo dos Afonsos, Rio de Janeiro, Brésil


Photographe: David Osborn
Remarques: Affiché au Museu Aeroespacial, à Campo dos Afonsos, Brésil


Photographe: NIV (V77RFC)
Remarques: Au Museu Aeroespacial (Musée de l'aérospatiale), Campo dos Afonsos, Rio de Janeiro, Brésil


Une histoire de ravages

L'A-20 Havoc a été initialement conçu en 1936 en tant que modèle 7A, un bombardier d'attaque à deux équipages, par lequel l'US Army Air Corps espérait remplacer ses Curtiss A-12 et Northrop A-17.

Bien que les États-Unis soient encore officiellement neutres lorsque l'avion a été conçu et testé, des guerres se sont déroulées dans les principales nations du monde entier. Les IVes Jeux Olympiques d'hiver venaient d'avoir lieu en Allemagne, mais quelques mois plus tard, Hitler rompit le traité de Versailles en envoyant des troupes en Rhénanie. La guerre civile espagnole et la guerre Japon-Chine battaient leur plein. Le développement de cet avion était crucial pour la mission de l'USACC et est rapidement devenu essentiel pour d'autres nations également.

Le modèle 7B a augmenté ses capacités avec deux moteurs Pratt & Whitney R-1830C Twin Wasp de 1 100 ch et il pouvait être construit avec deux configurations de nez différentes, en tant qu'attaque ou bombardier, ce dernier ayant de la place dans le nez pour un bombardier et un viseur. au lieu de mitrailleuses. Il fut soumis à un concours USAAC puis construit comme prototype en 1939. Ce fut un succès dès le départ. En 1939, le gouvernement français commanda 100 DB-7. Après le début de la Seconde Guerre mondiale, les Français, les Britanniques (qui les appelaient les Boston) et d'autres nations alliées ont commandé l'avion. Il a été fabriqué en plusieurs variantes différentes.

« La course au décollage s'est déroulée du sud-ouest au nord-ouest ce matin-là, et je me souviens encore clairement du plaisir et de la surprise de l'expérience. L'avion a semblé accélérer sur la piste à un rythme plus rapide que le B-25 plus lourd. Le nez s'est levé rapidement avec juste une petite contre-pression sur le volant et elle s'est envolée à environ 110 milles à l'heure aussi doucement que possible. J'ai crié un exubérant « Hot dog ! » alors que nous nous éloignions de Morris Field. Les commandes ont répondu à une pression beaucoup plus légère que le B-25. Tout dans ces premières minutes de vol était tout simplement parfait. Mes expériences ultérieures avec l'A-20 dans diverses situations n'ont pas altéré la première impression : c'était un avion de pilote et un plaisir à piloter. - Le pilote Joseph W. Rutter, lors de son premier vol en A-20 Havoc, extrait de « Wreaking Havoc : A Year in an A-20 »

Plus d'A-20G ont été construits que n'importe quelle autre version. Il comportait un blindage plus lourd, quatre canons de 20 mm, une mitrailleuse de calibre 0,50, une mitrailleuse de calibre 0,30 et contenait 2 000 livres de bombes. 2 850 séries G ont été construites à l'usine Douglas Santa Monica pendant la guerre.

A-20G Havoc Spécifications

  • Équipage : 3
  • Longueur : 47 pi 11 1⁄7/8 po (14,63 m)
  • Envergure : 61 pi 4 po (18,69 m)
  • Hauteur : 17 pi 7 po (5,36 m)
  • Superficie de l'aile : 464 pi² (43,1 m²)
  • Poids à vide : 16693 lb (7708 kg)
  • Poids chargé : 24127 lb (10964 kg)
  • Vitesse maximale : 317 mph (276 nœuds, 510 km/h) à 10 700 pieds (3 260 m)
  • Vitesse de croisière : 256 mph (223 nœuds, 412 km/h)
  • Portée : 945 mi (822 nmi, 1 521 km) (portée de combat)
  • Plafond de service : 23 700 pi (7 225 m)
  • Montée à 10 000 pieds (3 050 m) : 8,8 min

Chronologie de SN 43-22197

  • C. 1944 - construit à l'usine de fabrication Douglas à Santa Monica, en Californie. Prise en charge avec l'armée de l'air des États-Unis sous le numéro 43-22197. Il n'a pas vu de combat.
  • 1950 - 1972 - propriété de Hughes Aircraft Co. à Culver City, CA, avec le numéro d'enregistrement civil N34920. Il a été retiré et stationné entre 1963 et 1972.
  • 1973 - 2018 - stocké démonté à Fox Field à Lancaster, CA et Ocotillo Wells, CA Il est actuellement en cours de restauration.

A20 N34920 utilisé avec la permission de Peter Garwood, prise à Fox Field 9.22.88

Howard Hughes : le geek AV original

Howard Hughes était connu pour être un homme d'affaires, ainsi qu'un réalisateur, un homme à femmes, un philanthrope et plus encore. Mais il est sans doute le plus connu en tant que pilote record et innovateur influent dans le domaine de l'aviation. Il fonda la Hughes Aircraft Company en 1932 et passa les deux décennies suivantes en tant que pionnier : construire des avions innovants et établir de nombreux records mondiaux d'aviation.

Cet avion a été acheté par Hughes Aircraft Co. et a été utilisé par Hughes comme avion personnel. Pendant un certain temps, il a été peint aux couleurs de TWA, car Hughes a contrôlé TWA de 1939 aux années 1960. Connaissant l'enthousiasme et l'innovation que les avions personnels de Howard Hughes ont transmis à l'homme, on peut supposer que la maniabilité supérieure et la joie de voler de l'A20, entre autres aspects, ont séduit Hughes comme les autres pilotes de Havoc.

MotoArt offre un morceau de l'avion du pilote

Le propriétaire de MotoArt, Dave Hall, a découvert que le Douglas A20 était en cours de restauration et qu'il y avait du matériel disponible à utiliser à partir de la peau d'avion A20 d'origine. "Nous étions ravis de trouver cet avion génial", a déclaré Hall. « Il n’y a tout simplement pas beaucoup de Havocs survivants. Et en trouver un qui appartenait à Howard Hughes le rend encore plus excitant. Hall a fait rapporter la peau et les pièces de l'avion à la retraite aux studios MotoArt de Torrance, en Californie. Depuis le début en 2015, chaque PlaneTag est fabriqué à la main aux États-Unis.

Howard Hughes Aviation de collection

Chaque Douglas A20 Havoc PlaneTag est fabriqué à la main à Torrance, en Californie. Les couleurs varient mais chacune est fabriquée à la main directement à partir de la peau de l'avion retirée lors de la restauration de l'A20. Ils sont livrés avec une boucle en métal robuste et sont attachés à une carte à collectionner avec les informations et la silhouette de l'avion. Comme tous les PlaneTags, le dos peut être personnalisé. Ils font d'excellents porte-clés et étiquettes de bagages personnalisées qui ne manqueront pas de susciter l'intérêt lorsque vous voyagez. Ils sont amusants à collectionner ou même à donner à votre avgeek ou pilote préféré. Emportez un petit morceau d'histoire et l'avion personnel d'un véritable pionnier de l'aviation.


Un dessin vectoriel mettant en vedette les légendaires sorcières de la nuit, des femmes pilotes de l'Union soviétique, qui ont montré des résultats exceptionnels avec leurs bombardiers biplans, le Polikarpov Po-2 pendant la Seconde Guerre mondiale. Beaucoup d'entre eux sont devenus des héros de l'Union soviétique. Ils faisaient tourner leurs moteurs au ralenti la nuit pour passer inaperçus. Cela a créé un son unique qui ressemblait à un manche à balai volant. C'est ainsi qu'ils ont obtenu leurs surnoms. BTW, ils ne portaient pas de parachutes. Tout amateur d'aviation militaire et de la Seconde Guerre mondiale apprécierait un tel cadeau.

Tags: femme, femme, femmes au pouvoir, autonomisation des femmes, filles


Douglas A-20 Havoc

Le Douglas A-20 Havoc est un bombardier moyen américain, un avion d'attaque, un intrus de nuit, un chasseur de nuit et un avion de reconnaissance de la Seconde Guerre mondiale.
Il a servi dans plusieurs forces aériennes des alliés et principalement les forces aériennes de l'armée américaine USAAF, l'armée de l'air soviétique VVS, l'aviation navale soviétique-AVMF et la Royal Air Force, l'armée de l'air du Royaume-Uni. A été construit, dont plus d'un tiers a servi avec les pièces soviétiques au total 7.478.
Il a également été utilisé par les forces aériennes d'Australie, d'Afrique du Sud, de France et de Hollande pendant la guerre, et après le Brésil.
Dans la plupart des forces militaires et aériennes britanniques du Commonwealth, les variantes du bombardier étaient nommées Boston, tandis que les variantes des chasseurs de nuit et des intrus étaient nommées chaos. L'exception était la Royal Australian Air Force, qui a utilisé le nom de Boston pour toutes les variantes. Dans l'USAAF utilisé le marquage P-70 pour désigner les options de combat de nuit.

1. Conception et développement. (Проектирование и разработка)
En mars 1937, une équipe de conception dirigée par Donald Douglas, Jack Northrop et ed Heinemann a produit une proposition de bombardier propulsé par une paire de moteurs radiaux Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 450 ch et 340 kW montés sur l'aile d'épaule. On estime qu'il est capable de 250 km/h à 400 km/h avec une charge de bombe de 1000 kg 450 kg. Les rapports sur les performances de l'avion pendant la guerre civile espagnole ont indiqué que cette conception serait sérieusement insuffisante et elle a été annulée.
Plus tard dans la même année, l'armée de l'air américaine USAAC a publié ses propres spécifications pour un avion d'attaque. L'équipe Douglas, maintenant dirigée par Heinemann, a pris la conception du modèle 7A, mise à niveau avec des moteurs Pratt & Whitney R-1830 de 1.100 CV et 820 kW jumelés Wasp, et présente le projet comme le modèle 7B. Il est confronté à la concurrence des North American NA-40, Stearman x-100 et Martin 167F. Le modèle 7B était maniable et rapide, mais ne nous a reçu aucune commande.
Le modèle a attiré l'attention d'une commission d'achat française en visite à la recherche d'un avion américain pour moderniser l'armée de terre lors de la crise de Munich. Les Français ont discrètement participé aux essais en vol, afin de ne pas s'attirer les critiques des isolationnistes américains. L'Armée de l'Air contrôlait le développement des avions, mais était exclue des négociations entre les Français, le Département de la production et le Bureau équipé de la Marine Aéronautique. Puis il a été envoyé à la Maison Blanche le 19 janvier 1939 pour libérer le DB-7 pour évaluation en violation de ses propres règlements. Le "secret" a été révélé lorsque le modèle 7B s'est écrasé le 23 janvier alors qu'il démontrait les performances d'un seul moteur. Les Français étaient encore assez impressionnés pour commander 100 avions de série. L'ordre a été porté à 270 lorsque la guerre a commencé. Seize d'entre eux ont été commandés en Belgique pour l'armée de l'air belge.
Dans le rapport de l'établissement expérimental britannique d'avions et d'armements AAEE à RAF Boscombe Down, les pilotes d'essai le résumaient ainsi : « n'a aucun vice et est très facile à décoller et à atterrir. L'avion est un avantage certain dans la conception des commandes de vol. . très agréable à piloter et à manœuvrer". Les ex-pilotes le considèrent souvent comme leur avion préféré de la guerre en raison de la possibilité de le lancer comme un chasseur. Ce chasseur-bombardier Douglas/nuit s'est révélé extrêmement souple et a trouvé sa place sur tous les théâtres de combat de la guerre et a excellé en tant que véritable "pilote d'avion".
Lorsque la série DB-7 a finalement pris fin le 20 septembre 1944, un montant de 7,098 a été construit par Douglas et 380 supplémentaires par Boeing. Douglas a repensé son usine de Santa Monica pour créer une ligne de production mécanisée pour la production de 20 vides. La chaîne de montage mesurait un mile de long de 6 100 pieds, mais faisait une boucle d'avant en arrière, installée dans le bâtiment, qui ne mesurait que 700 pieds de long. Les heures de travail ont été réduites de 50 % pour certaines opérations pendant la production à trois reprises.

2.1. Historique des opérations. La France. (Франция)
La commande française nécessite des changements importants pour répondre aux normes françaises, résultant en une option DB-7 à D ouglas B omber 7. C'était un fuselage plus étroit et plus profond, un radial Pratt & Whitney R-1830-SC3-g de 1 000 CV et 750 kW, des canons français et des instruments métriques. Au milieu de la phase de livraison, les moteurs sont passés à 1.100 HP 820 kW Pratt & Whitney R-1830-S3C4-G. Désignation française DB-7 B-3 signifiant "bombardier triplace".
Les DB-7S ont été expédiés par sections à Casablanca pour assemblage et service en France et en Afrique du Nord française. Lorsque les Allemands attaquèrent la France et les pays bas le 10 mai 1940, les 64 DB-7S disponibles furent déployés contre les Allemands qui avançaient. Jusqu'à la fin de la guerre, les avions survivants ont été évacués vers l'Afrique du Nord pour éviter d'être capturés. Ici, ils sont passés sous le contrôle du gouvernement de Vichy et ont brièvement engagé les alliés lors de l'opération torche l'invasion alliée en Afrique du Nord française en novembre 1942.
Après que les forces françaises en Afrique du Nord aient rejoint les alliés, les DB-7S ont été utilisés comme entraîneurs et ont été remplacés dans les escadrilles de première ligne par le Martin B-26 Marauder. Le Free French I/120 Lorraine, sous le contrôle de la RAF, fut fondé en Angleterre et rééquipé en 1943 avec les Boston IIIA, puis plus tard avec le Boston IVS. Elle faisait partie de la deuxième force aérienne tactique et mena de nombreux raids contre des cibles en Europe continentale.
Au début de 1945, quelques DB-7S ont été déplacés vers la France métropolitaine où ils ont combattu les poches allemandes isolées restantes sur la côte ouest.

2.2. Historique des opérations. Commonwealth britannique. (Британского Содружества)
Après la chute de la France, il reste encore un nombre important de DB-7S, qui n'ont pas encore été livrés à l'armée de terre. La partie restante de la commande, qui a été livrée en France, a plutôt été acheminée au Royaume-Uni via la commission d'achat britannique. Pendant la guerre, 24 escadrons exploitent le Boston. Ils ont vu l'action en Méditerranée et en Afrique du Nord.
Les Français avaient initialement l'intention d'utiliser des avions d'attaque tactiques DB-7, mais sa portée était trop courte pour que la RFU puisse les utiliser comme bombardiers légers contre des cibles allemandes en Europe. Mais la RAF avait désespérément besoin d'un avion adapté aux combats de nuit et aux devoirs du contrevenant. Le type a vu ses premières opérations actives avec la RFU au début de 1941, lorsque le 181 Boston IIS a commencé à être déployé dans les rôles de chasseur de nuit et d'intrus. Il existe deux principaux types de chaos I, la version délinquant du nez vitré, cinq mitrailleuses de 0,30 pouces et 2 400 livres de bombes et une version de chasse de nuit du radar AI MK.IZ et huit mitrailleuses de 0,30 pouces.
Certains vides ont été convertis en avions Turbinlite qui ont remplacé la position du nez par un puissant projecteur. L'avion Turbinlite sera livré au contrôle radar au sol des chasseurs ennemis. Ensuite, l'opérateur radar embarqué dirigeait le pilote jusqu'à ce qu'il puisse éclairer l'ennemi. À ce stade, le chasseur, l'ouragan Hawker, accompagnant l'avion Turbinlite attaquerait. Les escadrons Turbinlite ont été dissous au début de 1943.
Tous les DB-7ас français, une version améliorée du DB-7 ont été livrés à la RAF où ils ont reçu le nom de chaos II et se sont convertis dans le rôle de chasseur de nuit. En fin de compte, la Commission d'achat britannique a commandé la version britannique, qui a été désignée DB-7B, la RAF l'a nommée Boston III. Le Boston III fut le premier à coopérer avec la RFU en tant que bombardier léger. Ils ont été livrés à des escadrons au Royaume-Uni et au Moyen-Orient, puis déplacés vers des bases en Italie, en remplacement des Bristol Blenheim. Le premier RAID a eu lieu en février 1942. Un centre de données de Boston a été modifié en Turbinlite ou en avion intrus.

2.3. Historique des opérations. Union soviétique. (СССР)
En prêt-bail, les forces soviétiques ont reçu plus des deux tiers de la production des variantes A-20B et une partie importante des variantes g et h. L'A-20 était l'avion étranger le plus nombreux dans l'inventaire des bombardiers soviétiques. L'armée de l'air soviétique avait plus de 20S que l'USAAF.
Ils ont été livrés via la liaison aérienne ALSIB Alaska-Sibérie. L'avion a connu son baptême du feu à la fin du mois de juin 1942. Les Soviétiques n'étaient pas satisfaits des mitrailleuses Browning de calibre 4,30, capables de tirer 600 coups par arme par minute, et les ont remplacées par des ShKAS de calibre 7,62 0,300 mm à cadence de tir plus rapide. , capable de tirer jusqu'à 1.800 coups par arme par minute. À l'été 1942, les Bostons effectuèrent des raids à très basse altitude contre des convois allemands fortement protégés par la flak. Les attaques ont été menées à partir d'une hauteur aussi basse que 33 pi 10 m et les régiments aériens ont subi de lourdes pertes.
Au milieu de 1943, les pilotes soviétiques connaissaient bien les a-20B et A-20C. L'opinion générale était que l'avion était déprimé et donc rapide et maniable. Il peut effectuer des virages serrés jusqu'à un angle d'inclinaison de 65 ° et a fabriqué un train d'atterrissage en tricycle pour faciliter le décollage et l'atterrissage. Le type peut être élevé, même les équipages avec une formation minimale. Les moteurs étaient fiables, mais sensibles aux basses températures. Les ingénieurs soviétiques ont donc développé des couvercles spéciaux pour le stockage des centres d'aviron contre le gel.
Certains de ces avions étaient armés de canons fixes et ont connu un certain succès en tant qu'avion d'attaque au sol.
À la fin de la guerre, 3.414 20 ans ont été livrés en URSS, 2.771 qui ont été utilisés par l'armée de l'air soviétique.

2.4. Historique des opérations. Pays-Bas. (Нидерланды)
En octobre 1941, le gouvernement néerlandais en exil commanda 48 avions dB-7C pour une utilisation dans les Indes néerlandaises. La livraison était prévue pour mai 1942, mais en raison de la situation désespérée, le gouvernement américain a accepté d'affecter à l'avance 32 avions DB-7B Boston III aux Indes néerlandaises.
Les 6 premiers furent emportés sur le navire en février 1942. A été assemblé à temps pour prendre part à l'action un seul avion. Les Japonais ont capturé l'avion restant pour livraison, et au moins un a été réparé et testé plus tard par l'armée japonaise.

2.5. Historique des opérations. Australie. (Австралия)
Les 22 dB-7b suivants doivent être livrés aux Indes orientales ont été envoyés à la Royal Australian Air Force. Ils ont servi avec l'escadrille n°22 de l'armée de l'air et ont combattu dans les Indes orientales à partir de septembre 1942. Les Bostons de la RAAF ont participé à la bataille de la mer de Bismarck et aux attaques contre un grand convoi japonais se dirigeant vers Lae.
Un 20A/C/g arrivait par avion des Etats-Unis depuis septembre 1943. En novembre 1944, aucun escadron 22 ne devait être affecté aux Philippines.13 Boston a été détruit au sol lors du raid japonais sur l'île de Morotai. L'escadron a été retiré à Noemfoor, où il a été rééquipé de Beaufighter avant de reprendre l'action. Le Boston survivant a été relégué au transport, à la livraison du courrier et à la communication.

2.6. Historique des opérations. États Unis. (США)
En 1940, l'indifférence de l'armée américaine envers le type a été surmontée par des améliorations apportées aux forces militaires-air françaises et britanniques du Commonwealth.
Dans l'USAAC, l'A-20A a été suffisamment impressionné par sa densité de puissance élevée et ses caractéristiques de manipulation faciles. Deux options ont été commandées, dans la tranche de plus de 200 avions et 20 pour les bombardements diurnes à haute altitude et un 20A pour les missions à basse et moyenne altitude. Il a été supposé que la variante à haute altitude serait équipée de moteurs Wright R-2600-7 turbocompressés, après le prototype, il y avait des problèmes techniques dans l'USAAC a changé la commande et le premier lot de 123 a-20As avec R-2600 moins puissant -3 moteurs 20 et A-20C R-2600-11 sont entrés en service au début de 1941. 59 appareils supplémentaires de cette première commande ont été obtenus en tant que chasseurs de nuit P-70, avec des moteurs suralimentés à deux étages R-2600-11.
A-20B, une autre version de grande hauteur du bombardier sans blindage lourd et réservoirs de carburant auto-obturants, a reçu une commande importante de l'avion USAAC 999, bien que les deux tiers d'entre eux aient été exportés vers l'URSS. Avec les leçons de l'océan Pacifique à l'esprit, l'USAAF a commandé 20g en juin 1942.

2.7. Historique des opérations. Pacifique. (Тихого океана)
Les gros ravitaillements DB-73С destinés à l'origine à la France ont été achetés par le gouvernement américain et convertis en configuration d'attaque a-20S / L'USAAF en a reçu 356, dont la plupart ont été exploités par la 5e armée de l'air sur le théâtre sud-ouest du Pacifique. Lorsque la guerre a commencé, 27 tirs du premier groupe moins ses 20A étaient en train d'être envoyés aux Philippines où il devait être restauré en tant qu'unité A-20, mais la première unité opérationnelle en combat réel était le 89e escadron de bombardement, qui a commencé ses opérations en Nouvelle-Guinée le 31 août 1942.
Au début de 1944, les groupes de bombardement 312e et 417 m ont été envoyés en Nouvelle-Guinée, bien équipés, 20гс. La plupart des missions ont été livrées à bas niveau, car la flak japonaise n'était pas aussi meurtrière que les canons anti-aériens allemands, et il a rapidement constaté qu'il n'y avait pas besoin de viseur de bombe. Par conséquent, la vue, la bombe a été remplacée par des mitrailleuses supplémentaires montées dans un nez caréné. L'A-20гс était l'arme idéale pour les frappes ponctuelles contre les avions, les hangars et les dépôts d'approvisionnement. Au travail dans la formation de leur lourde puissance de feu vers l'avant, ils pouvaient submerger les défenses anti-aériennes à bord des navires et, à faible niveau, ils pouvaient sauter leurs bombes sur les côtés des transports et des destroyers avec un effet mortel.
Avec la fin de la campagne de Nouvelle-Guinée dans les années 20, les escadrons déplacés vers les Philippines en 1944, trois des quatre groupes d'escadrons-20 ont pris une part active à la campagne qui a conduit à l'invasion de Luzon. Après que les Philippines aient été sécurisées, et 20-s ont commencé à attaquer des cibles japonaises à Formose.
Le premier escadron de chasse de nuit, qui a utilisé son p-70 au combat, était basé sur le terrain d'Henderson pour intercepter les raiders de nuit japonais de haut vol. Dans les 418e et 421 m, les escadrons de chasse de nuit ont volé des P-70 en Nouvelle-Guinée pendant une courte période. Le P-70-years n'a remporté que deux victoires pendant la guerre dans le Pacifique, car son efficacité n'était pas assez bonne pour intercepter les raiders nocturnes japonais, et a été remplacé par les Northrop P-61 Black Widows dès que possible.

2.8. Historique des opérations. Europe et Méditerranée. (Европы и Средиземного моря)
En Europe, il a été décidé que les équipages des a-20 de l'USAAF effectueront leurs premières missions de combat attachées aux unités de la RAF. Le 4 juillet 1942, 12 équipages du 15e escadron de bombardement sont devenus les premiers membres de la 8e armée de l'air de combat, opérant des Boston appartenant au 226e escadron de la RAF, à partir de bases en Angleterre, attaquant les aérodromes ennemis en Hollande.
L'USAAF en 20 ans a été affectée à l'Afrique du Nord et a effectué sa première mission de combat depuis Youks-Les-Bains, en Algérie, en décembre 1942. Elle a fourni un précieux soutien tactique aux forces terrestres alliées, en particulier pendant et après la bataille du col de Kasserine. Pendant la campagne d'Afrique du Nord, un 20-s était équipé d'une mitrailleuse supplémentaire à tir vers l'avant. Après la capitulation allemande en Tunisie dans les années 20, il s'installa dans des bases en Italie, la Corse en France, puis retourna en Italie en janvier 1945.
Quatre escadrons de chasseurs de nuit P-70 ont été envoyés en Afrique du Nord en 1943. À leur arrivée, il s'agissait d'un chasseur de nuit Bristol Beaufighter. Plus tard, le 427e escadron de chasse de nuit a été transféré en Italie, mais l'escadron a échangé avec 70 ans contre des veuves noires Northrop P-61 et donc aucun escadron de chasse de nuit n'a utilisé ses P-70 dans les combats en Europe.
Pendant ce temps, en Angleterre, trois à 20 bombardements de groupes aériens ont été affectés à la 9e armée de l'air et sont entrés en service en 1944. Ils ont commencé à utiliser les mêmes tactiques à basse altitude qui ont si bien réussi dans l'océan Pacifique, mais en raison de la lourde charge antiaérienne allemande. l'artillerie, les pertes étaient trop élevées et la tactique a été changée pour des raids de niveau moyen. Après le soutien de l'avancée des troupes alliées en France jusqu'à la fin de 1944, toutes les unités s'étaient déplacées vers l'envahisseur Douglas A-26.
Les scouts vides rejoignirent la 9th air force en 1944. C'est au 155th night photo squadron qu'a été attribué le f-3AS pour les opérations photographiques de nuit.

3. Variantes. (Вариантов) Boston I & II La Royal Air Force a accepté de reprendre le reste de la commande française qui a été détournée vers le Royaume-Uni et les bombardiers ont reçu le nom de service "Boston", avec la désignation supplémentaire de "Mark I" ou "Mark II" selon le type de moteur antérieur ou postérieur. Havoc I L'avion était généralement impropre à l'utilisation par la RAF car sa portée était trop limitée pour les raids diurnes sur l'Allemagne. De nombreux Boston Mk II, ainsi que certains Mk I remotorisés, ont été convertis pour des tâches nocturnes - soit en tant qu'intrus avec 2.400 lb 1.100 kg de bombes, soit en tant que chasseurs de nuit avec AI Mk. radar IV. Ceux-ci étaient connus collectivement sous le nom de Havoc Mk I. Un total de 181 Bostons ont été convertis en Havocs. Dans les raids d'interdiction, les intrus Havoc ont causé des dégâts considérables aux cibles allemandes. Havoc-Pandora Twenty Havocs a été converti en avion "intrus", transportant le Long Aerial Mine LAM, une charge explosive traînée sur un long câble sur le chemin des avions ennemis dans l'espoir de marquer un coup. Les essais menés avec des Handley Page Harrows larguant des LAM dans le flot de bombardiers allemands n'ont pas été couronnés de succès, et les Havocs ont été reconvertis en intrus Mk I. Havoc I Turbinlite Havoc I équipé d'un projecteur de 2,7 millions de bougies dans le nez, les batteries pour celui-ci transportées dans la soute à bombes. Un opérateur radar était assis à l'arrière du fuselage. Ils n'étaient pas armés et étaient censés éclairer les cibles pour accompagner les chasseurs Hawker Hurricane. Au total, 31 avions ont été convertis. Ils ont été rendus obsolètes par des chasseurs de haute performance qui pouvaient emporter leur propre radar. DB-7 / Havoc I Variante française initiale, équipée de deux Pratt & Whitney R-1830 de 1.000 cv 750 kW. Sur les 270 DB-7 commandés, 116 furent acceptés par les Français avant l'armistice. DB-7A / Havoc II La Commission française des achats a commandé 100 autres bombardiers, équipés de moteurs Wright R-2600-A5B Twin Cyclone de 1.600 ch et 1.200 kW, la même conception de moteur de base que celle utilisée par le bombardier moyen B-25 contemporain de North American Aviations . Ces avions DB-7 ont été désignés comme DB-7A par Douglas Aircraft. Aucun d'entre eux n'a été livré avant la chute de la France et ils ont été envoyés au Royaume-Uni à la place. Ceux-ci ont été convertis en chasseurs de nuit, par l'ajout de 12 mitrailleuses de 0,303 pouces dans leur nez et de réservoirs de carburant supplémentaires. Ils avaient une vitesse de pointe de 344 mph 550 km / h à des altitudes plus élevées. Un total de 39 avions ont été utilisés brièvement comme Turbinlites. DB-7B / Boston III Le DB-7B fut le premier lot de ce modèle à être commandé directement par la Royal Air Force. Cela a été fait en février 1940. Ceux-ci étaient propulsés par les mêmes moteurs que le DB-7A, avec une meilleure protection blindée. Surtout, ceux-ci avaient des réservoirs de carburant plus grands et ils pouvaient être utilisés par la RAF comme bombardiers légers. C'est le lot pour lequel le nom "Boston" a d'abord été attribué mais depuis que les DB-7 destinés à la France sont entrés en service dans la RAF en premier, les avions dans cet ordre ont été appelés Boston Mk III. Entre autres missions de combat, ils ont participé aux attaques contre les navires de guerre allemands Scharnhorst, Gneisenau et Prinz Eugen lors de leur traversée de la Manche Opération Cerberus et le raid sur Dieppe « Opération Jubilé ». Trois cents Boston III ont été produits et livrés et certains d'entre eux ont été convertis pour être utilisés comme chasseurs de nuit. DB-73 Variante du DB-7B / Boston III construit pour une commande du gouvernement français et comportant des instruments et équipements secondaires français, sur les 480 DB-73 commandés par la France, 240 ont été construits sous licence par la société Boeing à Seattle. Aucun n'a été livré, en raison de la chute de la France, le bloc DB-73 a été commandé par la RAF, après conversion en configuration Boston III. Après l'invasion allemande de l'Union soviétique, 151 DB-73 ont été fournis à l'URSS. Après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, 356 DB-73 supplémentaires ont été repris par l'USAAF, qui en a transféré 22 à la Royal Australian Air Force RAAF pour une utilisation dans le théâtre du Pacifique Sud-Ouest. Les sources australiennes répertorient généralement ces avions sous le nom de DB-7B. DB-7C Il s'agissait d'une version de l'armée de l'air des Indes néerlandaises destinée à servir dans les Indes orientales néerlandaises, mais la conquête japonaise des Indes orientales était terminée avant leur livraison. Une partie de cette commande a été bloquée en Australie dans le soi-disant "convoi perdu", et les 31 premiers Boston ont été assemblés à la base aérienne de Richmond en Nouvelle-Galles du Sud et pilotés par le 22e Escadron de la RAAF pendant la campagne contre Buna, Gona et Lae. , Nouvelle Guinée. L'assemblage de ces 31 bombardiers a été entravé par le fait que leurs manuels et tableaux de bord étaient imprimés en néerlandais. Le reste de cette commande a été envoyé à l'Union soviétique qui a reçu 3.125 de la série Douglas DB-7. Lorsque les expéditions vers le Royaume-Uni ont finalement repris, elles ont été livrées selon les termes du programme de prêt-bail. Ces avions étaient en fait des A-20C réaménagés connus sous le nom de Boston IIIA. A-20 L'indifférence originale des Américains envers le modèle 7B fut surmontée par les améliorations apportées aux Français et aux Britanniques, et l'United States Army Air Corps commanda deux modèles, l'A-20 pour les bombardements à haute altitude et l'A-20A pour les bombardements à basse altitude. et combat à moyenne altitude. Les deux étaient similaires au DB-7B. L'A-20 devait être équipé de moteurs Wright R-2600-7 turbocompressés, mais ceux-ci étaient encombrants et le prototype souffrait de problèmes de refroidissement. 70 chasseurs et 3 comme avions de reconnaissance F-3. Un A-20 a été évalué par la marine américaine sous le nom de BD-1, tandis que le Corps des Marines des États-Unis en a piloté huit sous le nom de BD-2. A-20A L'armée américaine a commandé 123 A-20A avec des moteurs R-2600-3, et 20 autres avec le R-2600-11 plus puissant. Ils sont entrés en service au printemps 1941. L'armée aimait l'A-20A en raison de ses bonnes performances et parce qu'il n'avait pas de caractéristiques de maniement défavorables. Neuf d'entre eux ont été transférés à la RAAF en 1943. L'USAAF a utilisé le nom britannique Havoc pour l'A-20A, tandis que la RAAF les a appelés Bostons. A-20B L'A-20B reçut la première très grosse commande de l'Army Air Corps : 999 appareils. Ceux-ci ressemblaient au DB-7A plutôt qu'au DB-7B, avec une armure légère et un vitrage en escalier plutôt qu'en biais dans le nez. En pratique, 665 d'entre eux ont été exportés vers l'Union soviétique, de sorte qu'environ un tiers seulement d'entre eux ont servi dans l'USAAF. A-20C L'A-20C était une tentative de développement d'une version internationale standard du DB-7 / A-20 / Boston, produit à partir de 1941. Il est revenu au nez incliné et il avait des moteurs RF-2600-23 , des réservoirs de carburant auto-obturants et une armure de protection supplémentaire. Ceux-ci étaient équipés pour transporter une torpille aérienne externe de 2 000 lb de 910 kg. Un total de 948 ont été construits pour la Grande-Bretagne et l'Union soviétique, mais beaucoup ont été retenus par l'USAAF après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor. Les A-20 soviétiques étaient souvent équipés de tourelles de conception indigène. A-20D Version allégée proposée avec moteurs R-2600-7 et réservoirs de carburant non auto-obturants. Non construit. A-20G L'A-20G, livré à partir de février 1943, sera le plus produit de toute la série, avec 2850 exemplaires construits. Le nez vitré fut remplacé par un nez plein contenant quatre canons Hispano de 20 mm.79 et deux mitrailleuses M2 Browning. Après le premier lot de 250, les canons moins précis ont été remplacés par plus de mitrailleuses. Après la construction de 750 avions, une tourelle motorisée équipée de mitrailleuses de 2,50 pouces a été installée, le fuselage étant ainsi plus large de 6 pouces et 15 cm, et le canon à tunnel ventral est passé de a.30 pouces à un autre. 50 en Browning. Les groupes motopropulseurs étaient deux R-2600-23 de 1.600 ch et 1.200 kW. De nombreux A-20G ont été livrés à l'Union soviétique. Des A-20G américains ont été utilisés lors de sorties à basse altitude dans le théâtre de Nouvelle-Guinée. A-20H L'A-20H était le même que l'A-20G, poursuivi avec le R-2600-29 de 1.700 ch et 1.270 kW. 412 d'entre eux ont été construits. La masse au décollage a été portée à 24,170 lb 10,960 kg. ZB-20H En 1948, le dernier A-20H en service aux États-Unis a été rebaptisé "B-20" avec l'élimination de la catégorie A pour l'attaque, et a reçu le préfixe "Z" comme étant obsolète. A-20J / Boston IV L'A-20J emportait un bombardier supplémentaire dans une section avant allongée en verre acrylique. Ceux-ci étaient destinés à diriger des formations de bombardement, les A-20 standard suivants larguant leurs bombes lorsqu'ils étaient signalés par le chef. Au total, 450 furent construits, 169 pour la RAF qui les désigna Boston Mk IV à partir de l'été 1944. A-20K / Boston V L'A-20K Boston Mk V dans le jargon de la RAF était la version de production finale de la série A-20, la même que l'A-20J à l'exception des R-2600-29 au lieu des -23. P-70 En octobre 1940, l'USAAC ressent davantage le besoin de chasseurs à longue portée que de bombardiers d'attaque. En conséquence, soixante des A-20 de série ont été convertis en chasseurs de nuit P-70, tous livrés en septembre 1942. Ils étaient équipés d'un radar SCR-540, une copie du britannique AI Mk IV, le nez vitré étant souvent peint en noir pour réduire l'éblouissement et masquer les détails de l'ensemble radar, et avait quatre 20 mm.79 en canon à tir vers l'avant, chacun muni de 120 cartouches, dans un plateau dans la partie inférieure de la soute à bombes, tandis que la partie supérieure tenait un réservoir de carburant supplémentaire d'une capacité de 250 gallons US 950 l, 210 imp gal. En 1943, entre juin et octobre, 13 A-20C et 51 A-20G sont convertis en P-70A. Des différences ont été trouvées dans l'armement, avec le paquet de canon de 20 mm remplacé par un nez de canon A-20G avec des canons de calibre 6.50 installés, l'installation radar SCR-540 étant transportée dans la soute à bombes avec le plan vertical, twin- antenne émettrice-réceptrice dipôle « pointe de flèche » dépassant entre les canons de nez. D'autres variantes P-70 ont été produites à partir des variantes A-20G et J. La cellule singulière P-70B-1 convertie à partir d'un A-20G et les P-70B-2 ultérieurs convertis à partir d'A-20G et J étaient équipés d'un radar centimétrique américain SCR-720 ou SCR-729. Les P-70 et P-70A n'ont combattu que dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale et uniquement avec l'USAAF. Les avions P-70B-1 et P-70B-2 n'ont jamais vu de combat mais ont servi d'entraîneurs d'équipage de chasse de nuit aux États-Unis en Floride et plus tard en Californie. Tous les P-70 ont été retirés du service en 1945. F-3A Le F-3A était une conversion de quarante-six modèles A-20J et K pour la reconnaissance photographique nocturne. Le F-3 était trois conversions de l'A-20 original. Cette variante a été utilisée sur le théâtre européen par le 155th Photo Reconnaissance Squadron qui a commencé son déploiement en tant que 423rd Night Fighter Squadron. Le 423e a été converti à sa mission photo en tant que 155e Escadron de reconnaissance photo en partie à cause de la connaissance des tactiques de combat de nuit qui pourraient être utilisées pour se défendre contre les avions allemands. Bien que l'armement ait été retiré, l'équipage de trois personnes a été conservé, composé d'un pilote, d'un observateur et d'un navigateur. Le premier avion allié à atterrir à Itazuke, au Japon, après la capitulation d'août 1945 était un F-3A. Le BD-1 One A-20A a été acheté en 1940 par la marine des États-Unis pour évaluation en vue d'une utilisation par le Corps des Marines des États-Unis. La Navy / Marine Corps n'avait aucune priorité sur les lignes de production, le BD n'a donc pas été mis en service. BD-2 En 1942, huit anciens A-20B de l'armée ont été détournés vers la marine des États-Unis pour être utilisés comme remorqueurs cibles à grande vitesse. Malgré l'ajout de l'équipement de remorquage de cibles et le retrait de tout l'armement et la disposition pour transporter des bombes, les avions étaient toujours désignés BD dans la séquence de bombardiers. Ils ont été retirés du service en 1946. O-53 Une version d'observation/reconnaissance de l'A-20B propulsée par deux moteurs R-2600-7 de 1.700 ch et 1.300 kW. La commande initiale de 1.489 avions a été annulée et aucun n'a été construit.

4. Spécifications A-20G-20-DO. (Технические характеристики-20г-20-у)
Données de l'avion McDonnell Douglas depuis 1920 : Volume I, avion de combat Janes de la Seconde Guerre mondiale
Caractéristiques générales
Poids à vide : 16,031 lb 7,272 kg.
Longueur : 47 pieds 11,875 à 14,62723 m.
Profil aérodynamique : racine : NACA 23018, pointe : NACA 23009.
Envergure : 61 pi 3,5 à 18,682 m.
Capacité de carburant : 400 US gal 330 imp gal, capacité normale de 1.500 l.
Poids brut : 24,127 lb 10,944 kg.
Équipage : 3. (Экипаж : 3)
Hauteur : 18 pi 1,5 à 5,525 m.
Superficie de l'aile : 464 pi2 43,1 m 2.
300 US gal 250 imp gal, 1,100 l dans un réservoir externe en option 676 US gal 563 imp gal, 2,560 l dans quatre réservoirs auxiliaires en option dans la soute à bombes
Groupe motopropulseur : 2 × moteurs à pistons radiaux Wright R-2600-23 Twin Cyclone 14 cylindres refroidis par air, 1 600 ch 1 200 kW chacun.
Hélices : Hydromatic à 3 pales Hamilton-Standard, 11 pi 3 po sur 3,43 m de diamètre, hélices à vitesse constante entièrement mises en drapeau.
Performance
Vitesse maximale : 317 mph 510 km/h, 275 nœuds à 10.700 ft 3.300 m.
325 mph 282 nœuds, 523 km / h à 14.500 ft 4.400 m
Vitesse de décrochage : 98 mph 158 km/h, 85 nœuds.
Plafond de service : 23.700 pi 7.200 m.
Vitesse de croisière : 280 mph 450 km/h, 240 nœuds à 14.000 ft 4.300 m.
Puissance/masse : 0,141 ch/lb 0,232 kW/kg.
Charge alaire : 52 lb / pi² 250 kg / m 2.
Taux de montée : 2.000 ft/min 10 m/s.
Portée du ferry : 2 300 mi 3 700 km, 2 000 nmi.
Temps d'altitude : 10.000 ft 3.000 m en 8 minutes 48 secondes.
Portée : 945 mi 1,521 km, 821 nmi.
Armes
1 mitrailleuse Browning flexible de 0,5 po 12,7 mm, montée derrière la soute à bombes.
Canons : ** 6 mitrailleuses Browning fixes de 0,5 po 12,7 mm dans le nez.
2 mitrailleuses Browning 0,5 pouces 12,7 mm en tourelle dorsale.
Bombes : 4.000 lb 1.800 kg.

5. Apparitions notables dans les médias. (Заметных появлений в СМИ)
Le chemin vers les étoiles, également connu sous le nom de johnny in the clouds 1945 war drame Film Two film city et sorti sur l'organisation des artistes, qui met en évidence RAF Bostons.

  • Le Douglas A-20 Havoc est un bombardier léger d'attaque américain de chasse de nuit de la Seconde Guerre mondiale. Le 20 septembre 1944, le dernier Douglas A - 20 K Havoc a été
  • La liste des opérateurs A - 20 Havoc identifie le pays, le service militaire et l'unité qui a été fournie ou achetée A - 20 s. Force aérienne royale australienne 69
  • havoc Havoc Havocs Havok, ou Havock peut également faire référence à : Havoc musicien né en 1974 membre du groupe de rap de la côte est Mobb Deep Havoc membre
  • 1954 Douglas A - 20 Havoc 1938 Douglas A - 26 Invader 1942 Douglas A - 33 1941 Douglas A2D Skyshark 1950 Douglas Y1B - 7, B - 7, O - 35 1931 Douglas B - 18
  • Blackburn B - 20 un avion expérimental de 1940 Boeing Y1B - 20 Un Boeing bombardier lourd expérimental Douglas A - 20 Havoc désigné le ZB - 20 à la fin de
  • B - 25 avions Mitchell là-bas. Le groupe était une unité de formation de remplacement de la Seconde Guerre mondiale, utilisant des bombardiers légers Douglas A - 20 Havoc. Unités de formation de remplacement
  • un concurrent dans un concours de l'armée de l'air des États-Unis pour un avion d'attaque bimoteur qui, après une refonte, a conduit au Douglas A - 20 Havoc
  • par rapport à la conception Douglas. L'A - 26 était le successeur de Douglas Aircraft à l'A - 20 DB - 7 Havoc également connu sous le nom de Douglas Boston, l'un des plus
  • Pe - 3 et Douglas A - 20 avions Havoc Pendant la guerre soviétique - finlandaise, le chef de l'Institut de recherche et d'essai de l'armée de l'air, le général S. A Danilin
  • Masse de puissance : 0,11 ch lb 0,18 kW kg Portail aéronautique Développement connexe Douglas A - 20 Havoc Avion de rôle, de configuration et d'ère comparables de Havilland Flamingo
  • ancien bateau des douanes de 20 tonnes de déplacement ont été attachés à une jetée près de Porkkala lorsqu'un seul bombardier de type Boston Douglas A - 20 Havoc a torpillé les deux
  • en janvier 1941 en tant que 80th Bombardment Squadron et équipé de bombardiers légers Douglas A - 20 Havoc. Après l'attaque de Pearl Harbor, l'escadron a commencé
  • en janvier 1941 en tant que 79th Bombardment Squadron et équipé de bombardiers légers Douglas A - 20 Havoc. Après l'attaque de Pearl Harbor, l'escadron a commencé
  • missions avec des bombardiers Douglas A - 20 Havoc, d'abord depuis l'Angleterre, puis depuis Advanced Landing Grounds sur le continent européen. Il a reçu un Distingué
  • missions avec des bombardiers Douglas A - 20 Havoc, d'abord depuis l'Angleterre, puis depuis Advanced Landing Grounds sur le continent européen. Il a reçu un Distingué
  • 28 Destroyer L'exigence était d'avoir un puissant avion d'attaque au sol pour remplacer le Douglas A - 20 Havoc avec la capacité de frapper des cibles durcies
  • Boeing 314 Clipper Brewster SB2A Buccaneer Curtiss SB2C Helldiver Douglas A - 20 Havoc Douglas B - 23 Dragon Grumman F6F Hellcat XF6F - 1 - 2 prototypes uniquement
  • unité inactive de l'armée de l'air des États-Unis. Après s'être entraîné avec le Douglas A - 20 Havocs aux États-Unis l'escadrille s'est déployée sur le théâtre européen
  • missions avec des bombardiers Douglas A - 20 Havoc, d'abord depuis l'Angleterre, puis depuis Advanced Landing Grounds sur le continent européen. Il a reçu un Distingué
  • Tactiques appliquées. Les premiers Douglas A - 20 Havocs sont arrivés pour équiper le groupe à la mi-mai ainsi que quelques DB - 7 modèles d'exportation du Havoc Formation initiale du
  • unité inactive de l'armée de l'air des États-Unis. Après s'être entraîné avec le Douglas A - 20 Havocs aux États-Unis l'escadrille s'est déployée sur le théâtre européen
  • Le 31 décembre 1980 est un lutteur professionnel sammarinais - américain, mieux connu sous ses noms de ring M - Dogg 20 Matt Cross et Son of Havoc Il est actuellement en compétition
  • Hawker Hurricane IIc Percival Proctor II Vought Corsair III Douglas Boston III Douglas A - 20 Havoc I Fairey Firefly I NF.II Bristol Beaufighter X Grumman
  • Tactiques appliquées. Le premier Douglas A - 20 Havocs est arrivé pour équiper l'escadron à la mi-mai avec quelques DB - 7 modèles d'exportation du Havoc Formation initiale de
  • Tactiques appliquées. Le premier Douglas A - 20 Havocs est arrivé pour équiper l'escadron à la mi-mai avec quelques DB - 7 modèles d'exportation du Havoc Formation initiale de
  • sur papier à Key Field, Mississippi, où il a commencé à se reformer en tant qu'unité Douglas A - 20 Havoc. Pour porter le groupe à sa pleine puissance, l'escadron a été activé
  • Tactiques appliquées. Le premier Douglas A - 20 Havocs est arrivé pour équiper l'escadron à la mi-mai avec quelques DB - 7 modèles d'exportation du Havoc Formation initiale de
  • était une unité inactive de l'US Air Force. Après s'être entraîné avec le Douglas A - 20 Havocs aux États-Unis l'escadrille s'est déployée sur le théâtre européen
  • Tactiques appliquées. Le premier Douglas A - 20 Havocs est arrivé pour équiper l'escadron à la mi-mai avec quelques DB - 7 modèles d'exportation du Havoc Formation initiale de
  • unité inactive de l'armée de l'air des États-Unis. Après s'être entraîné avec le Douglas A - 20 Havocs aux États-Unis l'escadrille s'est déployée sur le théâtre européen

Douglas A-20 Havoc : bombardier douglas a 20b, b 20, а 20 хэвок, db 7, а - 20ж бостон

А - 20ж остон.

Havocs Hallowed History EAA. Le Douglas A 20 Havoc est un bombardier léger américain principalement utilisé par l'United States Army Air. Db 7. Douglas A 20 Havoc 416th Bomb Group. Cliquez sur l'image pour l'élargir. Douglas A 20 Havoc Light Bomber Une nouvelle fenêtre va s'ouvrir. Fabricant : Douglas But : Bombardier léger Nombre produit : 7.478​.

Douglas un 20b.

Douglas A 20 Havoc Lone Survivor YouTube. Maquette Douglas A 20 Havoc Tous les maquettes et accessoires pour les modèles Douglas A 20 Havoc sont chez 1001hobbies 1001modelkits. Un fandom Call of Duty de 20 Havoc. ILoup. i Sixième édition de la célèbre série de guides d'avions détaillés Ultimate Look, ce volume met en lumière l'A 20 Havoc, l'un des moins connus, mais. Un 20G 25 War Thunder. A 20 Havoc Le Douglas A 20 Havoc est un bombardier moyen américain, un avion d'attaque, un intrus de nuit, un chasseur de nuit et un avion de reconnaissance.

A 20 Havoc MacArthur Memorial, VA Site officiel.

Bombardiers légers Boston III Désignation britannique pour prêter-bail Douglas A 20 Havocs of RAF 88 Squadron à RAF Attlebridge, Norfolk, Angleterre, Royaume-Uni, 1941 42. Britannique. Douglas A 20 Havoc Education, reconnaissance de type, cartes flash. Le Douglas A 20 Havoc, qui a volé dans tous les théâtres sous tous les drapeaux alliés, en faisait partie. Peu de gens se souviennent même qu'il existait, et il est presque inconnu aujourd'hui.

Aperçu historique : Douglas DB 7 A 20 Boston Havoc Boeing.

Est la plus grande base de données de photographies d'aviation avec plus de 4 millions de photos projetées en ligne !. Listes du marché de la communauté Steam pour 453980 Douglas A 20 Havoc. Repost du Douglas A 20 Havoc. Pas une mise à jour ! J'ai fait une mise à jour pour X plane 11. Acf est à l'origine fait par Gasthood qui m'a gentiment donné.

Militaire conçu pour être assemblé 8591437481279 Douglas A 20.

Modèle 3D du Douglas A 20 Havoc disponible en téléchargement en FBX, OBJ, 3DS, C4D et autres formats de fichiers pour 23 logiciels. Le modèle est prêt pour le rendu. Le Douglas A 20 Havoc: De la planche à dessin à Peerless Allied. DOUGLAS A 20 HAVOC Cendrier par Aitray En métal chrome et bakélite, à décor dune maquette de Douglas A 20 Havoc Haut. 18cm. 7 po. Chromé. Douglas A 20G Havoc, WWII Twin Engine 3 Crew Attaque à aile haute. Le Douglas A 20 Havoc est un bombardier moyen américain, un avion d'attaque, un intrus de nuit, un chasseur de nuit et un avion de reconnaissance de la Seconde Guerre mondiale. Conçu pour répondre à une exigence de l'Army Air Corps pour un bombardier, il a été commandé par la France pour leur air.

Douglas A 20 Havoc Warbirds News.

Le Douglas A 20 Havoc était un bombardier léger polyvalent utilisé par les alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. L'avion était à l'origine désigné Douglas Bomber 7 DB7. Photos d'aviation Douglas A 20G Havoc sur JetPhotos. L'armée américaine a adopté le nom britannique Havoc lorsqu'elle a commencé à recevoir ses A 20 après 1939. L'A 20G était la version la plus produite du Havoc et. Armée d'avions militaires Douglas. La lampe Douglas A 20 Havoc. Douglas A 20 Havoc AKA Boston Mk.III a été utilisé dans plusieurs théâtres de la guerre. Douglas A 20G Havoc Pima Air & Space Museum. Douglas A 20 Havoc, qui étaient armés de canons de 20 millimètres et de mitrailleuses de 30 ou 50 pouces. Deux autres avions d'attaque américains des années 40 et 50.

Douglas A 20 Havoc Military Aircraft X Forum.

Variante de, A 20 Havoc Douglas A 20G Havoc Étonnamment impressionnant pour un si gros avion, l'A20 G peut être difficile à intercepter. Ce bombardier oublié a fait des ravages chez les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Le 10 octobre 1942, lors d'une mission au large des côtes du Labrador au Canada, un Douglas A 20 Havoc a manqué de carburant et s'est écrasé, l'équipage a été secouru pendant 3 jours. A 20G AH Aces High. À l'approche de la guerre à la fin des années 1930, la société Douglas a conçu un avion d'attaque bimoteur bombardier moyen, qui allait émerger comme.

Impression d'affiche Douglas A20 Havoc par JAT DESIGNS Displate.

Livraison gratuite pour de nombreux produits, trouvez de nombreuses options neuves et d'occasion et obtenez les meilleures offres pour le train de roulement Douglas A 20 Havoc conçu pour être assemblé. Douglas A 20G Havoc Archives ce jour dans l'aviation. Saatchi Art a le plaisir d'offrir le tableau Douglas A 20 Havoc, d'Ivan Kriukov, vendu et initialement coté pour 345 $ US. Peinture originale : huile sur toile. Liste des survivants Douglas A 20 Havocs pedia. Durée : 20 mois. 2017 . Le Douglas A 20 Havoc AirVectors. Les gens recherchent aussi.

Douglas A 20 Havoc Le musée en ligne de l'histoire de l'aviation.

Une équipe de sauvetage polonaise a récupéré les restes substantiels, mais endommagés, d'un rare bombardier moyen Douglas A 20 Havoc au fond de la mer Baltique dans le. Douglas A 20 Havoc RE découvert en Sibérie Warbirds News. Téléchargez le modèle 3D Douglas A 20G Havoc pour 3ds Max, Maya, Cinema 4D, Lightwave, Softimage, Blender et d'autres logiciels de modélisation et d'animation 3D.

A 20 Havoc, U.S. Medium The Pacific War Online Encyclopedia.

La dénomination de la société Douglas A 20 Havoc DB 7 était un avion américain d'attaque, de bombardement léger, d'intrus et de chasse de nuit de la Seconde Guerre mondiale. Il a servi avec. L'histoire d'A 20 Havoc Un guerrier inconnu Magzter. M. ▻ Douglas Boston A 20 Avion du musée Havoc‎ 3 C, 3 F 1.000 × 571 152 Ko. 416thbg a20 d 1.000 × 652 143 Ko. Le dernier vol A 20 Havoc dans les ailes de la guerre mondiale. Douglas A 20G Havoc au National Museum of the United States Air Force. États-Unis photo de l'armée de l'air. L'A 20 a vraiment fait sa marque dans le Pacifique Sud-Ouest.

Douglas A 20 Havoc GossHawk Unlimited, Inc.

Le Douglas DB 7 A 20 Havoc était le bombardier d'attaque le plus produit pendant la Seconde Guerre mondiale. Un total de 7 477 DB 7 A 20 ont été construits, la plupart à Douglas, bien que 380. Douglas A 20 Havoc Military Fandom. Douglas Aircraft a développé le bombardier d'attaque léger bimoteur modèle 7B au printemps 1936. Le prototype a volé pour la première fois en octobre. Douglas A 20 DB 7 Havoc Registry Un site du groupe de ressources Warbirds. A20 ravages. Trouvez de bonnes affaires sur eBay pour des ravages a20. Achetez en toute confiance. Douglas Boston Havoc prévoit AAM novembre 1970 R.

Douglas A 20 Havoc Boston Light Bomber Avion de chasse de nuit.

иковано: 1 нояб. 2013 . Douglas A 20 Havoc IRON MIKE MAGAZINE. Magnifique poster en métal Douglas A20 Havoc créé par JAT DESIGNS. Montage facile de l'aimant. Livraison internationale. Achetez en ligne sur DISPLATE. Images, photos et images vectorielles de stock de Douglas a 20 Havoc Shutterstock. Trois vues avant, en bas et sur le côté dessin de la silhouette de l'avion Douglas A 20 Havoc​ Carte flash d'entraînement à la reconnaissance de type d'avion de la Seconde Guerre mondiale de fabrication américaine, vers. Douglas A 20 Havoc Bureau of Aircraft Accidents Archives. Le Douglas A 20 DB 7 Havoc était une famille d'avions d'attaque, de bombardiers légers et de chasseurs de nuit américains de la Seconde Guerre mondiale, servant dans plusieurs forces aériennes alliées.

A - 20, db 7, а 20 хэвок, b 20 bombardier, Douglas A - 20 Havoc, а - 20ж бостон, douglas a 20b


Design et développement

En mars 1936, une équipe de conception dirigée par Donald Douglas, Jack Northrop et Ed Heinemann a produit une proposition pour un bombardier de reconnaissance propulsé par une paire de moteurs radiaux Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior montés sur une aile d'épaule. On a estimé qu'il était capable de le faire avec une charge de bombes. [3] Les rapports des performances de l'avion de la guerre civile espagnole ont indiqué que cette conception serait sérieusement sous-alimentée et elle a été annulée.

En 1937, le United States Army Air Corps (USAAC) a publié une nouvelle spécification pour un avion d'attaque. Pour répondre à cette exigence, l'équipe Douglas, désormais dirigée par Heinemann, a développé le Modèle 7B, avec une configuration similaire à celle du 7A, mais était propulsé par des moteurs Pratt & Whitney R-1830-S3C3-G Twin Wasp, et transportait une charge de bombe plus lourde (jusqu'à 2000 lb). Il faisait face à la concurrence du NA-40 nord-américain, du Stearman X-100, du Martin 167F et d'un modèle non construit de Bell Aircraft, le modèle 9. L'Air Corps a invité les cinq sociétés à construire des prototypes à leurs propres frais et à soumettre des offres scellées. pour la production de leurs avions. [4]

Le prototype Model 7B effectua son premier vol le 26 octobre 1938. Le modèle attira l'attention d'une commission d'achat française en visite aux États-Unis. Les Français ont discrètement participé aux essais en vol, afin de ne pas s'attirer les critiques des isolationnistes américains. Le modèle 7B s'est écrasé le 23 janvier 1939 alors qu'il démontrait les performances d'un seul moteur, tuant le pilote d'essai et blessant grièvement un observateur français à bord de l'avion. La présence d'un étranger sur un vol d'essai pour un avion encore en développement a fait scandale dans la presse. Malgré le crash, les Français ont été suffisamment impressionnés pour passer une commande de 100 appareils de production le 15 février 1939, suivis d'une commande de 170 autres en octobre 1939. [5] [6]

À la suite de la commande française, Heinemann a effectué une autre refonte majeure de l'avion. Alors que les ailes de la conception étaient en grande partie inchangées, la conception révisée avait un nouveau fuselage plus profond mais plus étroit, qui pouvait accueillir un équipage de trois personnes, un pilote, un bombardier et un mitrailleur. L'aile était montée plus bas que sur le modèle 7B, tandis que les moteurs, des R-1830-SC3-G de 1 000 chevaux, étaient montés dans des nacelles suspendues sous les ailes. [7] [6] La charge de bombe normale était de 640abbr=onNaNabbr=on, ou 800abbr=onNaNabbr=on dans des conditions de surcharge, avec un armement défensif de mitrailleuses MAC 1934 de 7,5 mm dans des montures dorsales et ventrales et quatre canons fixes à tir vers l'avant dans le nez. [8] L'avion révisé, le DB-7, effectua son premier vol le 17 août 1939. [9]

En 1939, l'USAAC décida que le nouveau bombardier était le mieux placé pour répondre à ses besoins de bombardier d'attaque, qui avait été mis à jour en 1938 par rapport à ceux qui avaient donné naissance au modèle 7B, et en juin 1939, il commanda 186 appareils propulsés par Wright Moteurs R-2600, sous les désignations A-20 et A-20A (les A-20 ayant des moteurs R-2600-7 turbocompressés de 1700 ch et les A-20A ayant des moteurs suralimentés [10] R-2600-3 ou -11 de 1600 ch Ceux-ci avaient une queue verticale plus grande pour faire face à la puissance accrue des moteurs Wright, avaient un nez plus long pour donner plus de place au bombardier/navigateur et transportaient plus de carburant. , avec la France commandant 100 DB-7A propulsés par le R-2600 mais avec le nez court du DB-7 en octobre 1939, et 480 DB-73 à nez long, équivalent à l'A-20A, en avril 1940 et la Grande-Bretagne commandant 300 DB-7B, encore une fois l'équivalent de l'A-20A en février et avril 1940. [11] Dans un rapport au British Airplane and Armament E xperimental Establishment (AAEE) à RAF Boscombe Down, les pilotes d'essai l'ont résumé ainsi : " n'a pas de vices et est très facile à décoller et à atterrir. L'avion représente un avantage certain dans la conception des commandes de vol. extrêmement agréable à piloter et à manœuvrer. » [12] Les ex-pilotes le considèrent souvent comme leur avion préféré de la guerre en raison de sa capacité à le faire tourner comme un chasseur. [13] Le bombardier/chasseur de nuit Douglas s'est avéré extrêmement adaptable et a trouvé un rôle dans chaque théâtre de combat de la guerre, et a excellé en tant que véritable "avion de pilote".

Lorsque la production en série de DB-7 a finalement pris fin le 20 septembre 1944, un total de 7 098 avaient été construits par Douglas [15] et 380 autres par Boeing. Douglas a repensé son usine de Santa Monica pour créer une ligne de production mécanisée pour produire des A-20 Havocs. La chaîne de montage mesurait plus d'un mile de long (6 100 pieds), mais en faisant des allers-retours, elle s'intégrait dans un bâtiment de seulement 700 pieds de long. Les heures de travail ont été réduites de 50 % pour certaines opérations tandis que la production a triplé. [16]


Douglas A-20G “HAVOC” offert sur le marché

Courtesy Aircraft a été nommé agent de vente exclusif pour le rare Douglas A-20G “Havoc”, N3WF, le SEUL A-20G pilotable actuellement au monde. Autrefois propriété de Paul Mantz, le célèbre pilote de course et casse-cou volant d'avant la Seconde Guerre mondiale et qui aurait été piloté par Howard Hughes, il s'agit d'une offre historique rare.

L'A-20G rejoint le marché avec un Grumman F8F-2 Bearcat rare et impeccable et un Grumman FM-2 Wildcat, chacun faisant partie d'une importante collection d'aviation depuis 1991.

Courtesy Aircraft Sales, créé en 1957, a été reconnu comme le leader mondial des ventes de Warbird. Courtesy a vendu plus de 220 Warbirds depuis 2000, dont le Beoing B-17 Fuddy Duddy, le Lockheed P-38L Putt Putt Maru, le Goodyear FG-1D Corsair Marines Dream ainsi que 18 North American P-51 Mustang.

Pour en savoir plus, contactez :

Mark Clark, président (800) 426-8783
5233, chemin Falcon (815) 229-5112
Rockford, IL 61109 États-Unis [email protected]


Mục lục

Vào tháng 3 năm 1937, một nhóm thiết kế dưới sự lãnh đạo của Donald Douglas, Jack Northrop và Ed Heinemann đã đề xuất một kiểu máy bay ném bom hạng nhẹ cung cung cấp động mộng cđộ Junior công suất 450 mã lực (340 kW) gắn trên kiểu cánh gắn cao. Nó được ước lượng có thể mang tải trọng bom 450 kg (1000 lb) ở tốc 400 km/h (250 dặm mỗi giờ). Các báo cáo về tính năng của máy bay trong Nội chiến Tây Ban Nha cho thấy rằng thiết kế này trang bị động cơ không đủ mạnh và sau đó bị hủy bỏ.

Vào mùa Thu cùng năm đó, Không lực Lục quân Hoa Kỳ phát hành bản tiêu chuẩn kỹ thuật của một chiếc máy bay cường kích của riêng họ. Nhóm thiết kế Douglas, giờ đây dưới sự lãnh đạo của Heinemann, đã sử dụng lại thiết kế Kiểu 7A và nâng cấp nó với kiểu động cơ Pratt & Whitney R-1830 S3C3-G Twin Wasp công suất 1.100 mã lực (820 kW), tham dự thầu cạnh tranh dưới tên gọi Kiểu 7B. Nó phải cạnh tranh cùng các kiểu NA-40 nord-américain, Stearman X-100 contre Martin 167F. Kiểu 7B có độ cơ động tốt và bay nhanh, nhưng không thu hút được những n t hàng tại Mỹ.

Tuy nhiên, kiểu máy bay này lại thu hút được sự chú ý của một Ủy ban Mua sắm Pháp đang viếng thăm Hoa Kỳ. Người Pháp lẵng lặng tham gia các cuộc bay thử nghiệm để không thu hút sự phản đối từ phía những người Mỹ theo chủ nghĩa cô lập, nhưng kà khánng m 1939 trong khi biểu diễn bay với plus c. Người Pháp vẫn còn n tượng về kiểu máy bay này nên đã đặt mua 100 chiếc máy bay, và đơn t hàng được tăng lên 270 chiếc sau khi Thế Chiến II bùng nổ

Cho dù không phải là chiếc máy bay nhanh nhất hay tầm bay xa nhất trong hạng của nó, loạt máy bay Douglas DB-7 lại chứng tỏ là kiểu máy bay chiến u chắc chắn t cậng vc lộn vòng và độ cơ động tốt. Trong một báo cáo đến Cơ quan Thử nghiệm Hàng không và Vũ khí (AAEE : Airplane and Armament Experimental Establishment) tại Boscombe Down, các phi công thử nghiệm đã mô tả tóàm khutát t tóàm khutt dễ cất cánh và hạ cánh. Chiếc máy bay tiêu biểu cho sự tiến bộ rõ ràng trong việc điều khiển bay. rất dễ chịu để lái và cơ động." [1] Các cựu phi công thường xem nó là máy bay ưa thích của họ trong chiến tranh vì có khả năng lượn qua lại như một chiếc máy bay tiêm kích. [2] . Ảnh hưởng thực tế là chiếc máy bay ném bom/tiêm kích bay êm của Douglas đã trở nên cực kỳ linh hoạt và có thể đảm nhận mọi vai trò tại mọi mặt cuộán cếng chuộng. [3]

Khi việc sản xuất loạt may bay DB-7 kết thúc vào ngày 20 tháng 9 năm 1944, đã có 7.098 chiếc được Douglas chế tạo cùng với 380 chiếc chế tạo bởi Boeing.

n t hàng của Pháp yêu cầu một số cải biến, và tên gọi của phiên bản mới là DB-7 (ouglas Bombre 7) c áp dụng. Nó có một thân máy bay hẹp và sâu hơn, trang bị động cơ Pratt & Whitney R-1830-SC3-G bố trí hình tròn công suất 1000 mã lực (750 kW), các khẩu thi súng do Pháp v chế cá t bay tính theo hệ mét. Trong quá trình giao hàng, động cơ được nâng cấp lên kiểu Pratt & Whitney R-1830-S3C4-G công suất 1100 mã lực (820 kW). Người Pháp t tên cho kiểu này là DB-7 B-3 (ký hiệu B-3 nhấn mạnh "máy bay ném ba chỗ ngồi").

Những chiếc DB-7 c chuyên chở từng cụm rời n Casablanca để được lắp ráp và phục vụ tại Pháp và Bắc Phi thuộc Pháp. Khi Đức tấn công Pháp và các nước vùng t thấp Tây Bắc Âu ngày 10 tháng 5 năm 1940, 64 chiếc DB-7 hiện hữu đã được bố trí để chống lại cuộc tiến công l. Trước khi Hiệp c đình chiến được ký kết, chúng được di tản a chanté Bắc Phi để tránh bị lực lượng Đức chiếm giữ. Tại đây chúng lọt vào quyền kiểm soát của Chính phủ Vichy, nhưng trong thực tế không tham gia hoạt động chống lại các lực lượng Đồng Minh ngoại trngừ một trịn dn Sau khi lực lượng Pháp tại Bắc Phi quay a chanté phe Đồng Minh, những chiếc DB-7 được sử dụng như những máy bay huấn luyện và được thay thế trong các đơn vị hoạt tu26 ng n. Vào đầu năm 1945, một số ít chiếc DB-7 được gửi trở về Pháp nơi chúng hot động chống lại những ổ đề kháng cô lập lẻ tẻ tại bờ biển phía Tây.


Indice

Il progetto del velivolo prese vita da un'idea della casa costruttrice che, nel corso del 1936 (pur in assenza di una specifica richiesta da parte delle autorità aeronautiche) studiò la realizzazione di un aereo da attacco al suolo con il quale sostituire le macchine all 'epoca schierate nei reparti. L'idea in questione diede origine, anche con il contributo di tecnici dell'USAAC che ne seguirono lo sviluppo, al progetto del Modèle 7A che, tuttavia, rimase esclusivamente sulla carta: in particolare le prestazioni previste (in termini di carico offensivo trasportabile e di velocità massima), non risultarono adeguate rispetto da quanto mostrato dai velivoli impegnati nella guerravilaenza spagnola in guerragenza civile spagnola motori Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior (environ 400 ch).

Due anni dopo, in seguito ad una considerevole rivisitazione progettuale, nacque il progetto del Modèle 7B il progetto riproponeva la configurazione bimotore, affidando però la propulsione ai più potenti Pratt & Whitney R-1830 Guêpe jumelle (dalla potenza di 1 100 ch).

Il Modell 7B era un velivolo ad ala a sbalzo, posta in posizione medio/alta e presentava il tronco di coda della fusoliera che, incurvato verso l'alto, si raccodava con gli impennaggi. Presentava in particolare due soluzioni innovateur, per l'epoca: il carrello era del tipo triciclo anteriore e la sezione di prua era costituita da un elemento intercambiabile che poteva essere vetrato (che nella versione da bombardamento avrebbe dovuto fungere da puntatore) per ila versione da bombardamento avrebbe dovuto fungere da puntatore metallico (che nella versione d'attacco avrebbe potuto ospitare le armi da fuoco).

Il prototipo del Modell 7B fu portato in volo per la prima volta il 26 ottobre del 1938, dimostrando buone potenzialità (soprattutto in termini di velocità), ma anche mettendo in luce alcune carenze (in particolare relativamente alla stabilità direzionale) [1]

Al momento il velivolo non parve suscitare l'interesse dell'USAAC, orientata a metere in linea il contemporaneo North American B-25 Mitchell. La Douglas, comunque, non smise di credere nelle potenzialità del progetto: in occasione della visita negli USA di una commissione francese costituita allo scopo di valutare i prodotti dell'industria d'oltreoceano [1] [2] , il Model 7B ottenne una commessa de 100 exemplaires.

L'ordine francese richiese per altro alcune sostanziali modifiche alla cellula d'origine: venne rivista la sezione della fusoliera (alzata e ristretta), il posizionamento dell'ala venne abbassato in posizione mediana, fu installata una schertezione blindata de' pro dei serbatoi e, non ultimo, vennero installati motori di potenza ulteriormente incrementata a 1 200 ch ridesignato Douglas DB-7 (sigla di Douglas Bomber 7) il nuovo modello spiccò il primo volo il 17 agosto 1939.

Le premier consegne ebbero luogo entro la fine del 1939, ma solo 60 dei 100 esemplari ordinati erano stati consegnati prima del 10 maggio 1940, data d'inizio dell'invasione della Francia da parte tedesca.

Monoplano bimotore ad ala media, il Douglas Bomber 7 si caratterizzava per il carrello triciclo anteriore (soluzione d'avanguardia, per l'epoca) e per la struttura del muso, costituita da un elemento intercambiabile.

In particolare questo elemento poteva essere interamente metallico (alloggiamento per le mitragliatrici, nelle versioni da caccia notturna) o vetrato (in quest'ultimo caso ospitava il posto del navigatore bombardiere). La versione vetrata negli esemplari delle ultime versioni era realizzata in materiale plastico e priva di intelaiature.

La motorizzazione era inizialmente affidata a due motori radiali Pratt & Withney Guêpe jumelle (a 14 cilindri) e successivamente ad una coppia di più potenti Wright R-2600 Cyclone 14 (caratterizzati dalla medesima struttura dei precedenti).

L'armement variava notevolmente a seconda dell'impiego e poteva prevedere l'adozione di mitragliatrici da 12,7 mm Browning, da 7,7 mm Vickers K e Browning .303 Mark II, di cannoncini Hispano da 20 mm. Nelle versioni da bombardamento il carico offensivo trasportabile passò dai 907 kg (pari a 2 000 lb delle prime versioni, fino ai 1 814 della versione G.

Soluzioni con bombe particolari (come la Mine aérienne longue o piccole bomb a frammentazione da 10 kg ciascuna) furono utilizzate per ruoli particolari o in teatri specifici.

L'esordio operativo del DB-7 avvenne con the insegne francesi dell'Armée de l'air: dei 60 velivoli consegnati, solamente 12 erano operativi alla fine di maggio del 1940 [1] . Gli esemplari ancora in grado di volare vennero trasferiti en Afrique du Nord colombe vennero impiegati dalle forze del Governo di Vichy. Ebbero un breve impiego nel contrasto delle forze alleate durante l'Operazione Torch.

Gli stessi francesi, mentre era ancora in corso di esecuzione la produzione dei velivoli ordinati, richiesero alla Douglas una versione migliorata del Model 7B che, motorizzata con una coppia di Wright R-2600 Cyclone 14 e rivista nelle superfici di controllo posteriori, fosse in rivista di trasportare una maggiore quantità di armamenti e carburanti: ebbe così origine la versione denominata DB-7A, la cui produzione venne però destinata alla RAF visto che, nel frattempo, la Francia era stata occupata.

Dal canto suo la RAF fu la prima ad impiegare il DB-7 sia come bombardiere (battezzandolo Boston) che come caccia notturno (con il nome di Havoc). L'impiego avvenne praticamente in tutti i teatri operativi.

Nel Regno Unito vennero sviluppate alcune varianti per ruoli particolari:

  • una (identificata venir Havoc Intrus) per l'incursione notturna, che manteneva il posto del navigatore, poteva trasportare 1 089 kg di bombe ed alloggiava 4 mitragliatrici (da 7,7 mm) nella parte superiore del muso
  • una (Dévastation Turbinlite) per la caccia notturna, che sperimentava l'impiego di un potente faro da ricerca al fine di migliorare le prestazioni all'epoca poco soddisfacenti del radar alloggiato all'estrema prua
  • una terza (Dévastation Pandore) che, riproponendo quanto già realizzato con velivoli Handley Page HP.54 Harrow, prevedeva l'impiego di una bomba disposta al termine di un lungo cavo (LAM - Mine aérienne longue) da trainare lungo le rotte dei bombardieri tedeschi nel tentativo di abbatterli per contatto con l'ordigno esplosivo.

Dal punto di vista operativo l'impiego della versione Turbinlite ebbe scarso successo [1] (anzi si rivelò addirittura controproducente, poiché la potente luce rendeva facilmente individuabile il velivolo [3] ) mentre la versione Pandore venne presto abbandonata ed i velivoli ricondizionati per l'impiego come Intrus.

Anche nei reparti dell'USAAC i Douglas A-20 vennero impiegati in ogni fronte ed in innumerevoli reparti, mentre dal punto di vista numerico il maggior impiego del velivolo venne ad opera dell'Unione Sovietica.

Dal punto di vista cronologico risulta significativo evidenziare quanto avvenuto nel solo anno 1942 :

  • i Boston della RAF sostituirono i Bristol Blenheim nella Campagna del Nord Africa, vennero impiegati durante il raid su Dieppe e presero parte alla caccia alle navi tedesche Gneisenau, Prinz Eugen e Scharnhorst durante l'Operazione Cerberus, che portò le unità della Kriegs bloco del Canale della Manica
  • il 4 luglio di quello stesso anno il 15e escadron de bombardiers dell'USAAF effettuò la prima missione dell'8e Armée de l'Air decollando da basi à Inghilterra [1]
  • gli A-20 vennero assegnati alla 5e Armée de l'Air dell'USAAF, impegnata contro i giapponesi in Nuova Guinée colombe, armati con 40 bomb a frammentazione del peso di 10 kg ciascuna, fornirono un valido contributo durante la battaglia di Buna-Gona.

La produzione in serie fu rappresentata sostanzialmente da tre versioni base che, a seconda della forza aerea utilizzatrice e delle modifiche répartit nel tempo, assunsero denominazioni differenti.

La RAF assegnò il nome di Boston alle versioni da bombardamento e di Ravage une quelle par la caccia notturna. L'USAAC (che, dal 20 giugno 1941, divenne USAAF) identificò in ogni caso il velivolo come Ravage.

Par chiarezza di esposizione si distinguono, di seguito a ciascuna designazione aziendale del modello, le denominazioni assegnate dalle singole forze armate. [4]


Douglas A-20K Havoc - Histoire

трана: Pays: США USA
Année : 1938


егкий омбардировщик с экипажем из трех еловек

A-20 Boston / Havoc / P-70 Nighthawk

редний бомбардировщик и тяжелый штурмовик, двухмоторный цельнометаллический моноплан с убирающимся шассо со н носи ипаж 3 - 4 еловека. роектирование начато в "Нортроп авиэйшн корпорейшн" од руководством Дж.Нортропа и Э.Хейнемана.Впоследствии Дальше Plus >>> ирма поглощена "Дуглас эйркрафт", и самолет доведен до уровня серийногодосолет доведен до уровня серийногодосозвает оведен до уровня серийногодосозваа Опытный самолет ("модель 7B") ервые поднялся небо 26 октября 1938 г. ерийное производство начато в октябре 1939г. Бомбардировщик выпускался на заводах "Дуглас" (Санта-Моника), "Боинг" (Сиэттл). сего построено 7479 экз.
Состоял на вооружении во Франции с ноября 1939 г., Великобритании - с июня 1940г, США -. С декабря 1940 г., Голландской Ост-Индии - с января 1942 г., СССР и Австралии - с марта 1942 г., Южно-Африканского оюза - с 1943 ., Бразилии - с мая 1944 г.
сновные серийные одификации:
- DB-7 (DB-7B3) с моторами R-1830-SC3-G ("Бостон" I) или R-1830-SC4-G ("Бостон"II), вооружение 6x7,5, бомбы до 800 кг
- DB-7A с моторами R-2600-A5B, удлиненными мотогондолами, увеличенным вертикальным оперением, вооружение 8x7,5 (в Великобритании перевооружались на 9x7,69), бомбы до 800 кг:
- A-20A (в орской авиации именовался BD-1), аналог DB-7A ВВС армии США с моторами R-2600-3/11, оружение 8x7,62, 726 омбы
- DB-7B (DB-73, "Бостон" III), ариант DB-7A с удлиненной носовой астью, ооружение 9x7,69, варианта "Бостон" III, ее" 2,7" , омбы о 800 кг (в СССР дорабатывались под нагрузку о 1000 кг)
- DB-7C, ариант DB-7B олландской ст-Индии с торпедной подвеской, ооружение 7x7,69, еревооруж12,7,дся 4x8
- A-20B (в морской авиации BD-2) с моторами R-2600-11 и измененным остеклением носовой части, вооружение 4x12,7 + 2x7,62, в СССР 2x7,62 в мотогондолах снимались, бомбы до 1090 кг (в СССР орабатывались од нагрузку до 2000 кг)
- A-20C ("Бостон" IIIA) с оторами R-2000-23, ронезащитой, ротектированными ензобаками, оружение 7x7,62, 1х 2,7 обаками, оружение 7x7,62, 1 2,7
- A-20G, турмовой ариант с оторами R-2600-23, неостекленной носовой астью ез еста омбардира и +120x-1, 7x12-1,1x2, 7x12-1 о G-15), 9x12,7 (все оследующие серии), омбы до 1816 кг
- A-20H, аналог A-20G с моторами R-2600-29, ооружение 9x12,7, омбы до 1816 кг
- A-20J ("Бостон" IV) с моторами R-2600-23 et новой носовой частью с местом бомбардира, вооружение 5x12,7, бокг до 1816
- A-20K, аналог A-20J с моторами R-2600-29.
ервое боевое применение - Южной Франции июне 1940 г. рядах ранцузских DB-7B3 оевали сначала ротив немцев, затем летом 1940 г. совершили налет на Гибралтар и служили в авиации правительства Виши до ноября 1942 г., когда их испеооваи но ноября. нглийские "бостоны" начали применяться с евраля 1942 г. ропе, с апреля 1943 . рике. A-20 армии с августа 1942 . оевали на Новой Гвинее, с июня 1942 г. ропе, с екабря 1942 . - еверной Африке. ти бомбардировщики ервые вступили ой ае 1942 . на Юго-Западном ронте и использовались далее практически на всех ронтах до конца войны. 1945 евраля 1943 . их применяла и советская орская авиация (как бомбардировщики, разведчики и торпедоносцы). олландские A-20C недолго повоевали против японцев на о.Ява в начале 1942 г. стралийские машины совместно с американскими ействовали на Новой Гвинее.
амолет снят с производства в сентябре 1944 . нят с вооружения во Франции и Австралии конце 1944 г., в Великобритании - осенью 1945 г., Южно-риканск (как боевой служил о 1946 г.), СССР - 1952-1953 гг.

A-20G||
азмах:||18,7
ина:||14,63 м
оторы, оличество ощность:||2x1600 .с
етная масса, аксимальная:||10850 кг
аксимальная скорость:||532 км/ч
рактический отолок:||7200 м
альность:||1740 км

A-20 Boston (торп.)

редний бомбардировщик, ельнометаллический свободнонесущий двухмоторный моноплан, убирающееся трехколесное ша. роектирование самолета началось "Нортроп авиэйшн корпорейшн" од руководством Дж. ортропа и Э. ейнемана. оследствии эта фирма была оглощена "Дуглас эйркрафт", и бомбардировщик оведен до серийного производоства оведен до серийного производосвтва оведен о серийного производосвтва оведен о серийного производосвтва оледен о серийного производосвтва оледен о серийного производосвтва енхеймера. тный самолет "модель 7B" ервые взлетел 26 октября 1938 . ерийное производство было начато в октябре 1939 . сего на заводах "Дуглас" (Санта-Моника) et "Боинг" (Сиэттл) ено 7479 экз.
Торпедная подвеска введена впервые на модификации DB-7C (экспортная для ВВС Голландской Ост-Индии 1941 г.) и сохранялась далее на всех последующих модификациях - A-20B, A-20C и т.д. ри этом одна торпеда размещалась бомбоотсеке полузакрытом положении. нако ни ВВС армии США, ни авиация других стран эту подвеску не использовали.
СССР "бостоны" начали применяться с февраля 1943 г. ак разведчики на Балтийском флоте и как бомбардировщики- на Черном море. есной того же ода на заводе # 81 изготовлен опытный образец новой торпедной подвески для A-20 на т.н. остах, репившихся раскосами к фюзеляжу. ри этом самолет рал е торпеды о 940 кг. еределка A-20 торпедоносцы елась ак на заводе # 81, так и на других редприятиях и в воинских частях. В большинстве переделывались самолеты модификации A-20G с моторами R-2600-23 и вооружением: 4x20 + 2x12,7 + 1x7,62 (G-1) или 7x12,7 + 1x7,62 (последующие серии), бомбовая нагрузка до 1816 кг ( реально о 2000 кг).
Существовало два основных варианта переделки: с оборудованием кабины штурмана в носовой части (в этом случае 4x20 или 4x12,7 демонтировались) и размещением ее за местом стрелка-радиста. а серии G-1 также аменялась ерхняя орневая становка на советскую турель и вооружение своужиось+1,20x1 3,62 4 сего СССР еределано 637 самолетов A-20.
рименение еределанных A-20 - торпедоносцев(иногда именовались A-20ДО) началось на Балтике летом 1943 г. концу войны ими были вооружены все минно-торпедные полки Черноморского, Балтийского и Северново. еределанные A-20 использовались не только как торпедоносцы, но и как топмачтовики.
оследние A-20 сняли с вооружения советской морской авиации в 1952-1953 гг.

DB-7C (переделанный СССР торпедоносец)||
азмах:||18,69
ина:||14,42 м
оторы, количество ощность:||2x1600 л.с.
етная масса, максимальная (с двумя торпедами): 10528 кг||
аксимальная скорость:||413 км/ч
рактический отолок:||6800 м
альность:||735 км

P-70 Nighthawk/Douglas Havoc

Быстроходный и маневренный двухмоторный бомбардировщик Дуглас A-20 (в Англии именовавшийся "Бостон") стал основой для целого семейства тяжелых истребителей, построенных в разных странах. A-20 ( "модель 7B") был спроектирован в КБ фирмы "Нортроп" (впоследствии отделение "Эль-Сегундо" фирмы "Дуглас") под руководством Дж.Нортропа и Э.Уэденхеймера и совершил первый полет 26 октября 1938 г.
ета 1940 . авиамастерские Бэртонвуде (Англия) начали переделку американских бомбардировщиков тяжелые ночные иселтре. скались е одификации:
"Хэвок" I с оторами R-1830-S3C-4G, вооружением 8x7,69 еред и РЛС "Хэвок" II с моторами R-2600-A5B, вооружением 12xред,69 е
сего переделано 199 самолетов (включая летающие прожекторные становки "Хэвок-Турбинлайт" и миннные заграит) арта 1941 . "хэвоки" рименялись ПВО Великобритании.
аналогичной еределке и подвергнуты самолеты одификации A-20. тный образец XP-70 совершил ервый полет летом 1941 г. ск серии P-70 начался апреле 1942 .
троились серийно три одификации:
- P-70 на азе омбардировщика A-20, ооружение 4x20, РЛС
- P-70A на азе омбардировщика A-20C, вооружение 6(8)х12,7, РЛС
- P-70B на азе омбардировщика A-20G, ооружение 6x12,7, .
остояли на вооружении с сентября 1942 . сего выпущено 211 самолетов.
P-70 рименялись с евраля 1943 г. на о. адалканал, с осени того же ода - на Новой Гвинее и Соломоновых островах. СССР еределывались ночные истребители A-20 различных модификаций (в основном A-20G-1) с установкой отенчест ервая такая машина изготовлена ​​1943 ., серийное производство велось в 1944 г. сего переделано около 100 машин, применявшихся 1944 - 1945 гг. Белоруссии, рибалтике, ольше и на Черном море.
Великобритании "Хэвок" сняли с вооружения январе 1943 г., США P-70 - в сентябре 1944 г., (особых обозначени)

P-70||
азмах:||18,7
ина:||14,52 м
оторы, количество ощность:||2x1600 л.с.
етная масса, аксимальная:||10195 кг
аксимальная скорость:||528 км/ч
рактический отолок:||8600 м
альность:||2330 км

Douglas A-20, DB-7, P-70 Boston et Havoc

A-20 (фирменное обозначение DB-7) одним из самых массовых легких бомбардировщиков ериода Второй мировой ойо ричем машина использовалась для решения очень широкого круга задач, каждый раз доказывая свой высокий папач. Базовый вариант самолета появился в 1936 году, когда уже частично попавшая под влияние "Douglas Aircraft Corporation" компания "Northrop Corporation" (полное поглощение состоялось в апреле 1937 года) приступила к проработке ударного самолета, предназначенного на замену находившимся тогда на вооружении одномоторным легким бомбардировщикам.После активных консультаций с представителями авиакорпуса Армии США, позволивших выработать наиболее оптимальные тактико-технические требования к самолету, руководство "Northrop Corporation" объявило о запуске в работу проекта, которому присвоили рабочее обозначение Northrop Modèle 7A.
осле ереработки роекта в 1938 оду оявился Model 7B - двухмоторный самолет со звездообразными Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp ощни ездообразными Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp ощни с. (820 кВт) амен редлагавшихся изначально Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior ощностью 425 .с. (317 т). Modèle 7B Новшеством для того времени стали трехстоечное шасси с носовой опорой, а также наличие взаимозаменяемых носовых секций фюзеляжа, что позволяло достаточно легко переоборудовать самолет в штурмовой или бомбардировочный варианты. ервый олет состоялся 26 октября 1938 ода, самолет родемонстрировал хорошие арактеристики, в том - чистие
оскольку авиакорпус рмии на тот момент потребности таком самолете не испытывал, компания решидла . ервый заказ - на 100 самолетов - поступил от Франции в еврале 1939 года. ри этом заказчик потребовал несколько доработать самолет Европейского ТВД, е немеие самолеты азого ТВД, где немеие самолеты ужазого ТВД, е немецкие самолеты ужаза аоги Фюзеляж был сделан более высоким - для увеличения бомбовой нагрузки и запаса топлива, было уменьшено его поперечное сечение вместо схемы высокоплан применена схема среднеплан для носовой опоры была сделана более высокая стойка с масляной амортизацией кабина экипажа и топливные баки получили бронезащиту были установлены более мощные двигатели Double Wasp ощностью о 1200 л.с. (895 т). одернизированный самолет олучил, с етом начительности изменений, новое обозначение ето начительности изменений, новое обозначение ето начительности изменений, новое обозначение ррасрасеаяаяаяиаое обозначение ррасрасесени Несмотря на попытки "Douglas" завершить поставки всех 100 самолетов до конца 1939 года, к моменту вторжения Германии в мае 1940 года французские ВВС располагали только 60 этими машинами. только 12 самолетов из 2-й омбардировочной руппы приняли участие боевых действиях - 31 мая 1940 года ои они нанесли
ока компания "Douglas" DB-7A должен был нести большее количество оборудования, поэтому должен был иметь полную массу на 24% выше, чем у DB-7, а также оснащаться более мощными звездообразными ПД R-2600 Cyclone 14 (гондолы двигателей и способ их установки были изменены). оскольку тевая стойчивость самолета DB-7 а близка редельно допустимой, и еличены ощадь киля и рано допустимой, были еличены площадь киля и о рауля нан Когда стало ясно, что Франция неминуемо падет под ударами германской армии, Великобритания взяла на себя все нереализованные французские заказы, а также оплатила то небольшое количество самолетов, которое заказала Бельгия. итоге ританские олучили порядка 15-20 самолетов DB-7, получивших естное обозначение Boston Mk I и использользовавшихссиользользовавшихсс. едующая партия самолетов (125 машин), редназначенных британских ВВС, изначально получила обозначение Boston Mk II.
Благодаря хорошей грузоподъемности и высокой скорости, Boston Mk II оказались пригодными для переоборудования в ночные истребители, поэтому зимой 1940 года эти машины получили РЛС для перехвата, дополнительную бронезащиту, восемь 7,7-мм пулеметов в носовой части, а также систему гашения пламени выхлопа двигателей . амолеты покрасили матовый черный цвет.
Следует отметить достаточно необычную систему двойного управления - в кабине стрелка установили дублирующие основные рычаги управления самолетом, что, по мнению многих специалистов, вряд ли позволило бы стрелку совершить самостоятельно безаварийную посадку.
Королевские ВВС Великобритании получили первые такие самолеты в декабре 1940 года под обозначением Havoc Mk I. Первой новые самолеты получила 86 я эскадрилья - 7 апреля 1941 года она достигла состояния боеготовности.торая артия - римерно 100 самолетов DB-7A - а переоборудована аналогичным обраом, только пулеметов стао аналогичным обраом, только пулеметов стао аналогичным образом, только пулеметов стао. оло 40 самолетов DB-7 и модифицированы ночные бомбардировщики, сохранив рабочее есто омбардировщики, сохранив рабочее есто омбсардировщии, сохранив рабочее место омбсардиросо в в охранив рабочее есто омбсардироса в во роме того, низу носовой асти были установлены етыре 7,7-мм пулемета. овая модель получила официальное обозначение Havoc Mk I (Intruder), но неофициально именовался и как "Moonfighter", и ка но неофициально именовался и как "Moonfighter", и ка "R
Для улучшения ограниченных возможностей самолетных РЛС перехвата типа AI, установленных на новых машинах, каждый из 21 самолета Havoc Mk I был оборудован прожектором Helmore / GEC мощностью примерно 2700 млн свечей. Такие самолеты получили обозначение Havoc Mk I (Turbinlite) и применялись для обозначения (высвечивания) немецких самолетов, которые затем должны были атаковать истребители ouragan. нако эта затея себя не оправдала. е 39 самолетов Havoc Mk II также и переоборудованы и получили обозначение Havoc Mk II (Turbinlite). Армии США твердили обозначение Havoc всех находящихся на вооружении оделей A-20.
Несколько de DB-7A продолжали использоваться в качестве легких бомбардировщиков под наименованием Boston Mk III, но Великобритания заказала также усовершенствованную модификацию DB-7B - с новыми приборами, электрической и гидравлической системами. Они также получили обозначение Boston Mk III и вооружались четырьмя 7,7-мм пулеметами, установленными в носовой части, два - на высокоскоростной поворотной установке в задней части кабины, а седьмой пулемет стрелял через отверстие в днище фюзеляжа. роме того, самолет нес бомбовую нагрузку массой до 907 кг. анные самолеты начале 1942 ода заменили самолеты Bristol Blenheim составе 2-й руппы, размещенной Северной ри.
В соответствии с первыми заказами на самолеты DB-7, поступившими в мае 1939 года от авиакорпуса Армии США, было изготовлено 63 самолета под обозначением A-20, которые оснащались двигателями R-2600-7 с турбонагнетателями. Три из них были переоборудованы для ведения аэрофоторазведки, тогда как из оставшихся один стал прототипом ночного истребителя XP-70, а 59 машин - серийными ночными истребителями P-70. рототип оснащен игателями R-2600-11 ез турбонагнетателя, и на всех ашинах и установлены РЛС ересотате анные ночные истребители использовались реимущественно как учебно-тренировочные самолеты.
Первым вариантом бомбардировщика, поступившим на вооружение авиакорпуса Армии США, стал A-20A, в целом схожий с A-20, но отличавшийся двигателями R-2600-3 без турбонагнетателя и с вооружением, как на самолете DB-7B, но с использованием 7, 62-мм еметов. адней асти каждой из ондол и установлены по одному пулемету с дистанционным равлением бомбов99са навлялоовая навлялением авляло99са навляление ане асти каждой из ондол и становлены ин рототип XA-20B еределан из серийного A-20A, вооружение его было изменено - три автоматичелские турено - три автоматичелские турено о серийные A-20B олучили а становленных носовой части емета калибра 12,7 и в основном и пообобны .
В условиях массового производства требовался больший уровень стандартизации, поэтому Boston Mk III британских ВВС и американский A-20C представляли собой фактически один и тот же самолет, оснащенный двигателями R-2600-23. Для увеличения выпуска компания "Douglas" передала лицензию компании "Boeing", после чего последняя выпустила 140 самолетов A-20 для британских ВВС - они были поставлены по договору ленд-лиза под обозначением Boston Mk IIIA. ашины отличались иной ектрической системой, а также имели некоторые отличия о вспомогатеборые отличия во вспомогатеборые отличия во вспомогатеборые отличия во вспомогатебонмт . DB-7 анной модификации также оставлялись о ленд-лизу в 1942 оду в СССР. Самолеты Boston Mk III из 226-й эскадрильи британских ВВС использовались для подготовки экипажей 15-й бомбардировочной эскадрильи ВВС Армии США, которые прибыли в Великобританию в мае 1942 года в качестве передового отряда 8-й Воздушной армии. 1942 .
едующей серийной оделью стал A-20G, Санта-Монике на аводе "Douglas" и остроены 2850 ашин.ни также оснащались игателями R-2600-23 et и на 20,32 см иннее - р размещения носовой асти 12,7-мм еочет -мм и одного 7,62-мм еметов задней части кабины. ольшая асть ранних A-20G анной конфигурации была оставлена ​​СССР. едующая одификация A-20G оснащалась 12,7-мм еметами - есто 20-мм ек. Последняя модификация этой машины имела расширенную на 0,15 м заднюю часть фюзеляжа (для установки турели с электроприводом для двух 12,7-мм пулеметов), имелись также под- крыльевые бомбодержатели на 907 кг бомб, дополнительные топливные баки в бомбовом отсеке и устройство для репления под фюзеляжем сбрасываемого бака, с которым дальность полета повышалась о 3219 и более. Такие машины, естественно, нашли широкое применение на Тихоокеанском ТВД, куда они прибыли в 1942 году и были тепло встречены летчиками 5-й Воздушной армии США под командованием генерал-майора Джорджа Кении. Однако, посчитав вооружение самолетов слишком слабым, военные установили дополнительно четыре 12,7-мм пулемета, а по распоряжению Кенни - на них стали использовать 10 кг осколочные авиабомбы с небольшими парашютами, каждая машина могла нести до 40 таких бомб. Затем de A-20G были улучшены бронезащита, установлены новое навигационное оборудование и устройства для прицельного бомбометания, а также проведена доработка с целью использования машины в условиях низких температур.
роме того, и собраны еще 412 самолетов A-20H, которые отличались новыми двигателями R-2600-29 ощностью.со 1700 (1268 т). Следует отметить, что ни A-20G, ни A-20H не попали в британские ВВС, но их модификации A-20J и A-20K (лидеровщики) выпускались для ВВС Армии США и для Королевских ВВС Великобритании - под обозначениями Boston Mk IV Boston и Mk V соответственно. отличие составляла в основном еликом прозрачная носовая часть фюзеляжа, в которой размещалрся босовой еляжа, в которой размещалрся босовой еа На момент окончания производства, 20 сентября 1944 года "Douglas" выпустила 7385 самолетов DB-7 и его различных модификаций, использовавшихся американцами и их союзниками для решения широкого круга задач. Машины также поставлялись Бразилии, Нидерландам de СССР, а незначительное количество самолетов, полученных британскими ВВС, затем были переданы ВВС Австралии, Канады de Новой Зеландии, а также южно-африканским ВВС. Кроме того, один самолет A-20A под обозначением BD-1 был направлен ВМС США для оценочных испытаний, а в 1 942 году восемь самолетов A-20B были подготовлены для использования в качестве буксировщиков мишеней. ни получили обозначения BD-2.

A-20D: роектировавшаяся олее егкая одификация со ездообразными ПД R-2600-7 с турбонагнетателями и бололеыме аиа
A-20E: семнадцать самолетов A-20A с незначительными внутренними модификациями
XA-20F: один самолет A-20A, приспособленный для испытания двух турелей фирмы "General Electric", каждая с двумя-мм пулеметами 12,7 (одна турель сверху фюзеляжа, вторая - под ним) позднее самолет был вновь переоборудован - получил одну 37 -мм пушку в носовой части фюзеляжа
XF-3: три прототипа самолета-разведчика, еределанные из A-20
YF-3: а спериментальных самолета-разведчика, охожие на XF-3, но со звездообразными R-2600-23 и с с ручнен тарат 2,7
F-3A : 46 самолетов-разведчиков, еределанных et A-20J et A-20K
O-53: тяжелый самолет наблюдения, ивалент A-20B октябре 1940 ода были заказаны 1489 таких самолетов, но впосиедет
P-70A-1: 39 ночных истребителей, переделанных из A-20C выпущены в 1943 году, они вооружались шестью 12,7-мм пулеметами, размещенными в носовой части фюзеляжа, и двумя пулеметами на шкворневых установках в задней части фюзеляжа был установлен усовершенствованный радар
P-70A-2 : 65 ночных истребителей, еределанных из A-20G, ивалентны одификации P-70A-1, но без пулеметов на ор
P-70B-1: один экспериментальный самолет, переделанный из A-20G, имел РЛС SCR-720-и шесть 12,7 мм пулеметов, расположенных по бокам носовой части фюзеляжа - в блистерах по три с каждой стороны
P-70B-2: 105 учебно-тренировочных ночных истребителей, переделанных из A-20G и A-20J на самолетах были установлены РЛС SCR-720 и SCR-729 имелась возможность установки шести или восьми 12,7-мм пулеметов
Havoc Mk I (Pandora): около 20 самолетов Havoc Mk I (Intruder), переоборудованных для применения "Long aérienne Mine" - специального средства поражения, которое сбрасывалось на парашюте для нанесения ударов по группам бомбардировщиков
Havoc Mk III: первоначальное обозначение самолета Havoc Mk I (Pandora)
Boston Mk III (Intruder): обозначение самолетов Boston Mk III, переоборудованных для решения ударных задач под фюзеляжем устаневлеыны арных задач под фюзеляжем устаневлеыны арных задач под фюзеляжем устаневлеыны арных задач под фюзеляжем устаневлеыны арн
Boston Mk (Turbinlite): три самолета, схожие с Havoc Mk I et Havoc Mk II (Turbinlite)

ип: егкий бомбардировщик с экипажем из трех еловек
иловая становка: а ездообразных Wright R-2600-23 ощностью о 1600 . с. (1193 т)
Летные характеристики: максимальная скорость на высоте 3260 м - 510 км / час крейсерская скорость на оптимальной высоте 412 км / ч набор высоты 3050 м - за 8 мин 48 с практический потолок 7225 м дальность с максимальной полезной нагрузкой 1521 км
асса: пустого 7708 аксимальная етная 10964
Prix: аах рыла 18,69 ина 14,63 сота 5,36 ощадь рыла 43,20 j
Вооружение: шесть 12,7-мм пулеметов Browning M2, плюс два таких же пулемета в дистанционно-управляемых надфюзеляжных турелях и один такой же пулемет для обороны задней полусферы (стрельба через отверстие в днище фюзеляжа), а также до 1814 кг бомб в бомбоотсеке и на четырех подкрыльевых узлах подвески