Lockheed C-59 Lodestar

Lockheed C-59 Lodestar

Lockheed C-59 Lodestar

Le Lockheed C-59 était la désignation donnée aux Lodestars modèle 18 à moteur Hornet initialement produits pour la Grande-Bretagne, dont certains ont été impressionnés par l'USAAF pendant la Seconde Guerre mondiale.

La configuration du Lodestar était similaire à celle de la plupart des avions de transport Lockheed de l'entre-deux-guerres. Il avait des ailes effilées montées basses, avec un dièdre modéré. Le fuselage avait des côtés plats et un nez un peu plus pointu que les modèles précédents. Il avait une queue montée surélevée, avec des surfaces de contrôle verticales jumelles aux extrémités. La version standard avait une rangée de petites fenêtres de cockpit des deux côtés et une porte de cabine vers l'arrière du côté gauche de l'avion.

Dix modèles 18-07, propulsés par le moteur Pratt & Whitney R-1690-25 Hornet, ont été impressionnés. Il était initialement prévu de donner les dix à la RAF en prêt-bail, où ils étaient connus sous le nom de Lodestar Mk.IA. Cependant les trois premiers ont été conservés par l'USAAF et seulement sept sont allés à la RAF.

Moteurs : Deux Pratt & Whitney R-1690-25 Hornet
Puissance : 875hp chacun
Équipage : 2
Envergure : 65 pieds 6 pouces
Longueur : 49 pieds 10 pouces
Hauteur: 11ft 10in
Poids à vide : 11 290 lb
Poids brut : 17 500 lb
Charge utile maximale : 6 210 lb ou 16 passagers
Vitesse de croisière : 236 mph
Plafond de service : 20 400 pi
Portée normale : 1 800 pieds

Avion Lockheed depuis 1913, René J Francillon


C-60 Goodtime Gal Houston Wing

Le Lockheed C-60A est un transport bimoteur basé sur le modèle 18 Lodestar. Le modèle 18 était un avion de ligne civil, développé en tant que concurrent du Douglas DC-3. Légèrement plus petit et plus rapide que le DC-3, il fut bientôt en service avec de nombreuses compagnies aériennes à travers le monde. Au début de la guerre, 102 modèles 18 en service dans les compagnies aériennes américaines ou en construction ont été intégrés au service militaire. Ces avions « draftés » ont été désignés C-56, C-57, C-59 ou C-60 selon leur configuration et moteurs. Le C-60A a été le premier « Lodestar » construit spécifiquement pour le service militaire. Il a été utilisé comme avion cargo, transport VIP et transport de parachutistes. Les C-60A ont également servi dans la Royal Air Force, la Royal Australian Air Force, la Royal Canadian Air Force, la Royal New Zealand Air Force, la South African Air Force et la Netherlands East Indies Air Force.

Lockheed a également développé le bombardier moyen Ventura pour les Britanniques en utilisant la même cellule de base. Le Ventura était armé de huit mitrailleuses de calibre .303 et deux de calibre .50 et pouvait transporter 2 500 livres de bombes. Bien qu'initialement piloté lors d'attaques contre des cibles terrestres, il a été principalement utilisé comme bombardier de patrouille dans un rôle anti-sous-marin et anti-navire.

Portant le nom et l'art du nez « Goodtime Gal », le C-60A acquis par et affecté à la Houston Wing a été construit en 1943 et est configuré comme un transport de parachutistes, avec des lumières de saut et un branchement de ligne statique.


Lockheed C-59 Lodestar - Histoire

Lockheed L.18 Lodestar / C-56 / C-57 / C-59 / C-60

La conception et le développement du Lockheed 18 Lodestar ont commencé à la suite des faibles ventes du Lockheed 14 Super Electra, le prototype ayant volé pour la première fois le 21 septembre 1939.
Converti à partir d'un Super Electra, le prototype différait principalement par un fuselage allongé de 1,68 m pour accueillir 15 à 18 passagers.

Selon les autres installations fournies, certains ont été produits avec des banquettes à haute densité pour un maximum de 26 passagers et étaient disponibles avec une variété de moteurs de Pratt & Whitney et Wright.

Malgré l'amélioration de l'économie démontrée par le Lodestar, Lockheed n'a pas réussi à nouveau à réaliser des ventes intéressantes aux États-Unis. Le type attirait davantage les clients à l'exportation, avec des compagnies aériennes ou des agences gouvernementales en Afrique, au Brésil, au Canada, en France, aux Pays-Bas, en Norvège, en Afrique du Sud, au Royaume-Uni et au Venezuela commandant un total de 96 appareils.

Le C-60 est un transport bimoteur basé sur le Lockheed Model 18 Lodestar. L'armée a commencé à commander des versions militaires du modèle 18 en mai 1941. Selon les moteurs et la configuration intérieure, ces transports ont reçu les désignations de type de base C-56, C-57, C-59 ou C-60. Lockheed a construit plus de C-60A pour l'AAF (325) que toute autre version du Lodestar militaire.

Il n'y avait qu'un intérêt militaire limité avant le début de la Seconde Guerre mondiale, mais les achats, en particulier par l'US Army Air Force, ont porté le total de Lodestars construits par Lockheed à 625 avant la fin de la production.


Après la guerre, de nombreux Lodestars militaires ont été déclarés excédentaires et vendus à des opérateurs privés pour être utilisés comme transport de fret ou de transport exécutif. Un certain nombre de conversions en transports de cadres ont été effectuées aux États-Unis par des sociétés comme Howard Aero et Lear Inc.

Lockheed 18-07 Lodestar
Moteurs : 2 x Pratt & Whitney Hornet S1E2-G radial, 652kW
Masse max au décollage : 8709 kg / 19200 lb
Poids à vide : 5103 kg / 11250 lb
Envergure : 19,96 m / 65 pi 6 po
Longueur : 15,19 m / 49 pi 10 po
Hauteur : 3,61 m / 11 pi 10 po
Superficie de l'aile : 51,19 m² / 551,00 pieds carrés
Max. vitesse : 351 km/h / 218 mph
Plafond : 6220 m / 20400 pi
Autonomie : 2897 km / 1800 milles

Lockheed 18-56 Lodestar

Moteurs : 2 x Wright R-1820-71, 1184 ch
Longueur : 49,836 pi / 15,19 m
Hauteur : 11,089 pi / 3,38 m
Envergure : 65,486 pi / 19,96 m
Superficie de l'aile : 550,04 pi² / 51,1 m²
Poids maximum au décollage : 17503,3 lb / 7938.0 kg
Poids à vide : 11651.2 lb / 5284.0 kg
Max. vitesse : 220 nœuds / 407 km/h
Vitesse de croisière : 174 kts / 322 km/h
Plafond de service : 23294 pi / 7100 m
Charge alaire : 31,78 lb/pi² / 155,0 kg/m²
Portée : 1390 nm / 2575 km
Équipage : 3
Charge utile : 14 pax

Lockheed C-60 A Lodestar
Moteurs : Deux Wright R-1820-87, 1 200 ch
Portée : 65 pi 6 po
Longueur : 49 pi 10 po.
Hauteur : 11 pi 1 po.
Poids : 18 500 livres. max.
MAUW : 21 000 lb
Vitesse maximale : 257 mph.
Vitesse de croisière : 232 mph.
Portée : 1 700 milles
Plafond de service : 25 000 pi.
Armement : Aucun
Coût : 123 000 $


Lockheed C-59 Lodestar - Histoire

Pris en charge/en charge avec l'United States Army Air Corps avec le s/n 41-29631.

Du 11 avril 1942 au 1er janvier 1947

Pris en force/charge avec la Royal Air Force avec le s/n EW984 en tant que Lodestar II.

Pris en force/charge avec l'Ejercito de Aire.
Le numéro de série exact utilisé par l'armée de l'air espagnole n'est pas confirmé.

Écrasé.
Sommaire : La cellule était une perte. Il y a eu 13 morts. Le vol international non régulier de passagers a décollé de la gare RAF de Bilbeis, en Égypte, et était destiné à l'aéroport de Lydda (TLV/LLBG), en Israël. L'accident s'est produit à la station RAF de Bilbeis (Égypte) lors de la montée initiale. Récit : Le Lodestar a décollé de Bilbeis, en Égypte, sur un vol de passagers à destination de Lydda, en Israël. Peu de temps après avoir décollé, le pilote a commencé à effectuer des passes au-dessus du camp de Bilbeis. Il a couru jusqu'à la tente du mess des officiers à une hauteur signalée de 8 pieds.

Note de l'éditeur : L'Aviation Safety Network a le c/n comme 18-2139, mais on pense qu'il s'agit d'une erreur.

Certificat de navigabilité pour N9930F (18-56, 2152) délivré.

À Minnesota Airmotive Inc, Minneapolis, MN avec c/r N9930F.

Vers Fieldair avec c/r ZK-BUV.
Converti en avion Topdresser.

Registre d'état civil, N9930F, annulé.
Exporté en Nouvelle-Zélande.


Photographe: Graeme Mills - Allan Wooller
Remarques: À Palmerston Nord


Photographe: Graeme Mills - Don Noble
Remarques: À Gisborne NZ

Retiré définitivement de l'utilisation.

Mis en exposition.
Sur des poteaux placés à l'entrée de l'aéroport de Gisborne.


Photographe: Danny Tanner
Remarques: Affiché à l'aéroport de Gisborne, Nouvelle-Zélande

Décroché des poteaux et déplacé au Musée de Gisborne.

À la société de préservation de l'aviation de Gisborne, aéroport de Gisborne, Gisborne, Gisborne, île du Nord.
Consulter le dossier de localisation


Photographe: Graeme Mills
Remarques: Dehors à Gisborne NZ


HISTOIRE D'UN GRAND AVION Sauver un morceau de l'histoire de l'aviation

Notre Lockheed 18 Lodestar était l'un de ceux qui devaient rejoindre l'armée de l'air néerlandaise des Indes orientales à Java en 1940, où il devait recevoir le numéro de série LT-926. Cependant, lorsque les Japonais ont envahi Java, le Lodestar a été détourné (saisi, pourrait être un meilleur terme) par le gouvernement américain vers l'Army Air Corps en tant que C-60-LO et a reçu le numéro de série 42-108787. L'Army Air Corps n'a jamais utilisé l'avion et l'a remis à Canadian Pacific Air Lines au début des années 1940.

Les Chemins de fer Canadien Pacifique ont acheté dix compagnies aériennes de brousse en peu de temps, terminant par l'achat de Western Canadian Airlines en 1942, pour former Canadian Pacific Airlines. En 1943, le premier Lodestar fut livré au CPA et fut nommé CF-CPA. En 1943, sept Lodestars ont été alloués au CPA par l'USAAF spécialement pour être utilisés sur le WSR, l'Alaskan Highway & Canol Pipeline.

Le Lockheed 18 Lodestar était le dernier transport bimoteur conçu par Lockheed. Le prototype, un Lockheed 14 Super Electra, rallongé de cinq pieds, a volé le 21 septembre 1939. Conçu pour le marché commercial, Lockheed a trouvé les ventes intérieures lentes en raison des engagements antérieurs des compagnies aériennes d'acheter le Douglas DC-3. Au total, 96 Lodestars ont été commandés par des compagnies aériennes étrangères au Canada, en Afrique, au Brésil, en France, aux Pays-Bas, en Norvège, en Afrique du Sud, au Royaume-Uni et au Venezuela.

En plus des marchés commerciaux, le Lodestar a également volé dans l'armée. Les premières commandes militaires du Lodestar sont venues de l'US Navy. En 1940, la Navy commanda trois variantes, un transport exécutif en transportant sept (R50-1), un transport de personnel en transportant 14 et un transport de parachutistes en transportant 18. En 1941, l'US Army Air Corps fit construire 13 Lodestar et les désigna C- 57. De plus, après l'attaque de Pearl Harbor, un certain nombre de Lodestars civils ont été réquisitionnés et désignés C-56. Entre 1942 et 1943, l'USAAC a acquis 324 C-60A, des transports de parachutistes de 18 places. Certains de ces avions ont été transmis au Royaume-Uni (les versions de la RAF étaient connues sous le nom de Lodestar I (C-56), Lodestar IA (C-59) et Lodestar II (C-60), et la plupart étaient exploitées comme moyen-courrier les transports). Après la guerre, certains Lodestar ont été convertis en avions d'affaires tandis que d'autres sont allés travailler pour de petits opérateurs de fret. Moins de 20 Lodestars sont encore en état de navigabilité aux États-Unis aujourd'hui.

La conception du transport Lockheed Lodestar s'est fortement inspirée du bombardier Hudson de la société et des conceptions de transport antérieures. Le modèle 18 de Lockheed combinait initialement un fuselage nouvellement allongé avec les ailes, l'empennage et les moteurs du modèle 14. Cela a également été piloté par l'US Army Air Corps et l'US Navy.

L'ARC a acquis un petit nombre d'avions Lodestar pour des tâches de transport. À partir de 1943, le 164e Escadron a fait voler des aéronefs Lodestar de Moncton, au Nouveau-Brunswick, à Goose Bay, au Labrador, transportant du fret, de l'équipement et du personnel essentiels pendant la construction de la station de l'ARC à Goose Bay.

E.D. Bourque Aerial Photography d'Ottawa a rapidement acheté le Lodestar et l'a mis en service dans le cadre de contrats de photographie dans le nord du Canada. Il s'acquittait de ce devoir lorsqu'il s'est immobilisé à Schefferville, au Québec, en 1960.

Ici, l'avion était assis, immatriculé CF-CPA, observant un défilé interminable de saisons pendant 45 ans jusqu'à ce que l'un de nos membres, Patrick Cloutier, tombe dessus. L'histoire n'avait pas été bonne et seules des informations minimes sur l'avion et ceux qui y ont servi il y a toutes ces années ont pu être trouvées. Si vous avez des informations sur cet avion en particulier, CF-CPA, veuillez nous contacter.

Le 20 septembre 2006, le Lodestar a été acheté immatriculé CF-CPA. L'avion était assis dans un marécage, où il s'est posé sur le ventre, depuis 1960. Le plan est de soulever l'avion à l'été 2007 pour permettre une inspection méticuleuse de l'ensemble de l'avion par notre équipe de spécialistes. Une fois l'inspection terminée, un examen attentif de nos options sera considéré. [Voir Projet pour la liste des options]

Ainsi a commencé la formation du projet CF-CPA, un groupe dédié à la préservation de l'avion et de son histoire. Le premier ordre du jour est de récupérer CF-CPA et ce ne sera pas une mince tâche.

Durant l'hiver et l'été 2007, les travaux débuteront. L'équipement sera acheté pour le camp qui sera installé à côté de l'avion en août 2007, à 100 milles au nord de Schefferville, Québec, dans la toundra, une région très inhospitalière où les moustiques doivent s'agenouiller pour vous mordre la tête. Le camp abritera 10 volontaires qui commenceront à soulever et inspecter l'avion.

Ce site Web suivra les progrès du projet de restauration Lodestar alors qu'il poursuit son objectif ultime de remettre le CF-CPA dans les airs. L'avion CF-CPA est un projet opportun qui débutera en 2007.

De nombreux membres possédant une vaste expertise et un enthousiasme pour l'aviation sont facilement disponibles. Le projet est réalisé grâce aux généreux dons de temps et de compétences de nos nombreux bénévoles.


Lockheed Lodestar

Volé pour la première fois en 1939, le modèle 18 a été conçu à l'origine pour succéder au modèle Lockheed 14 et au modèle 10 Electra antérieur. La plupart des compagnies aériennes américaines se sont alors engagées à acheter le Douglas DC-3, et Lockheed a trouvé le Lodestar difficile à vendre chez lui. Cependant, plusieurs compagnies aériennes étrangères d'Afrique du Sud, du Canada et de Grande-Bretagne ont commandé le Lodestar. L'armée a commencé à commander des versions militaires du modèle 18 en 1941.

Un total de 625 Lodestars de toutes les variantes ont été construits avec une variété de moteurs de Pratt & Whitney et Wright.

L'avion du musée, CF-TCY, a été acheté par Trans-Canada Airlines (TCA) pour remplacer le Lockheed Super Electra qui avait initialement lancé le service postal transcontinental en 1939. Le Lockheed Lodestar était le vaisseau amiral de la flotte TCA de 1941 à 1947. C'était autrefois le principal moyen de transport en temps de guerre entre Victoria et Terre-Neuve. Quinze de ces appareils étaient exploités par TCA sur le service transcontinental et les Lignes aériennes Canadien Pacifique en exploitaient neuf autres. Ce n'est qu'après la guerre que les DC-3&rsquos excédentaires sont finalement devenus disponibles et que TCA a commencé à remplacer sa flotte de Lockheed. Étant donné que le DC-3 n'avait pas suffisamment de performances sur un seul moteur au-dessus de 11 000 pieds, l'altitude minimale en route entre Vancouver et Lethbridge, en Alberta, TCA a maintenu Lodestars pour la partie de la Colombie-Britannique de sa route transcontinentale.

Le Lodestar CF-TCY a été vendu au ministère des Transports en mars 1948 et a été converti en modèle de club exécutif à l'usage du premier ministre Louis St. Laurent, des ministres du Cabinet et des chefs d'État en visite. On sait peu de choses sur l'histoire du CF-TCY jusqu'à ce qu'il soit retrouvé abandonné à l'aéroport de Chicago Midway où l'autorité aéroportuaire l'avait mis au rebut.

L'avion a été acheté par le musée en 1987 et déplacé vers le site du musée à Crescent Beach. Il a été déplacé au Delta Heritage Air Park lorsque le Musée a déménagé en 1996 et il a été déplacé de nouveau en 2007 à Abbotsford, en Colombie-Britannique, pour y être réparé et remis à neuf. Le Musée canadien de l'aviation, en partenariat avec l'Université de la vallée du Fraser à Abbotsford, préservera une icône de l'histoire de l'aviation canadienne.

Pour l'historique opérationnel de cet avion, consultez notre section Historique. Lodestar CF-TCY


Base de données de la Seconde Guerre mondiale


Les avions de passagers ww2dbase L-18 Lodestar ont été construits sur un lot d'avions L-14 Super Electra qui avaient été retournés par la compagnie aérienne américaine Northwest Airlines à la Lockheed Corporation après une série d'accidents avec ce lot d'avions. Ils ont été rallongés de 1,5 mètre pour ajouter deux rangées de sièges supplémentaires, mais ils ont constaté que leurs acheteurs potentiels aux États-Unis avaient déjà commandé l'avion de passagers DC-3 à leur concurrent Douglas Aircraft Company. Avec 625 avions L-18 Lodestar en stock en mars 1940, Lockheed chercha à l'étranger des ventes. 29 d'entre eux ont été vendus aux Pays-Bas pour être utilisés dans les Indes orientales néerlandaises, 21 à South African Airways, 12 à Trans-Canada Air Lines, 9 à British Overseas Airways Corporation et plusieurs à la Royal New Zealand Air Force en vertu de prêt-bail. termes. À la fin de 1940 et au début de 1941, alors que l'armée américaine commençait à se développer en prévision de la guerre, l'armée et la marine ont acheté des avions L-18 Lodestar pour des tâches de transport. L'armée américaine les a exploités sous les désignations de C-56, C-57, C-59, C-60 l'US Navy les a exploités sous la désignation de R-50, avec 1 avion R5O-1 transféré plus tard sur la côte des États-Unis Guard et 35 avions R50-6 (à l'origine des avions C-60A-5-LO de l'US Army Air Force) transférés plus tard au United States Marine Corps. Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux avions militaires L-18 Lodestar sont retournés au service civil, principalement en tant que transports exécutifs.

ww2dbase Source : Wikipédia.

Dernière révision majeure : juillet 2008

C-60

MachinerieDeux moteurs Pratt & Whitney Hornet S1C3-G d'une puissance de 1 050 ch chacun
Équipage3
Envergure19,96 mètres
Longueur15,19 mètres
Hauteur3,60 mètres
Zone de l'aile51,20 m²
Poids, vide5 440 kg
Poids, chargé7 940 kg
Vitesse, maximale426 km/h
Plafond de service7 740 m
Portée, normale2 740 km

Avez-vous apprécié cet article ou trouvé cet article utile? Si tel est le cas, pensez à nous soutenir sur Patreon. Même 1 $ par mois ira loin ! Merci.


Lockheed C-59 Lodestar - Histoire

Piper L-4 / O-59 / L-18 "Grasshopper"

(Variantes/Autres noms : Piper J-3 Cub AE-1 HE-1 Voir Histoire ci-dessous pour les autres)


Ce magnifique Piper L-4A "Grasshopper OY-ECV, n° de série 42-15272, surnommé "Mistress", appartient et est piloté par Thomas S. Damm, un capitaine de compagnie aérienne au Danemark. Photo de Thorbjoern Brunander Sund.

Histoire: Datant d'un modèle de 1930 appelé le Taylor louveteau, les Piper J-3 Cub La conception était très populaire en tant qu'avion d'entraînement civil et de sport pendant au moins trois ans avant que l'US Army Air Corps ne sélectionne l'avion à évaluer comme plate-forme d'observateur/directeur d'artillerie. Les premiers J-3 livrés, propulsés par un moteur en étoile 3 cylindres Lenape Papoose de 50 ch, ont été désignés O-59. 40 ont été livrés en 1941. Peu de temps après, l'armée a commandé une nouvelle version propulsée par un moteur à quatre cylindres à plat Continental O-170-3 de 65 ch. Il était à l'origine désigné le O-59A, mais en raison d'un changement de désignation de l'armée, il a été appelé le L-4A. 948 ont finalement été livrés, et le surnom "Sauterelle" a été presque immédiatement appliqué.

Les variantes suivantes comprenaient le L-4B, avec un équipement radio réduit et un moteur Continental de 65 ch le L-4H, qui était presque le même que le modèle B le L-4J, avec une hélice à pas variable et le L-4C et L-4D, qui étaient en fait des modèles civils J-3 mis en service au début de la Seconde Guerre mondiale. L'US Navy a également acheté 250 Cubs pour les utiliser comme entraîneurs, qu'ils ont désignés NE-1s (et plus tard, NE-2s.)

Les Piper J-4E Cub Coupé, propulsé par un moteur Continental A75-9 de 75 ch, a été acheté par l'armée américaine et désigné le L-4E. Il comportait un capot moteur entièrement fermé, des pantalons de roue, des freins, une roue arrière entièrement pivotante et une envergure légèrement augmentée. Les Croiseur Piper J-5 est entré en service en tant que L-4F (J-5A de 75 ch) et le L-4G (100 chevaux J-5C), et l'US Navy a acheté 100 J-5C modifiés et les a appelés HE-1s. Ils étaient équipés d'un fuselage à pont tortue articulé, qui permettait de charger une civière. (Lorsque la Marine a réaligné sa désignation "H" pour ses hélicoptères, le HE-1 est devenu le AE-1.) Une variante inhabituelle, le TG-8 planeur d'entraînement, consistait en un fuselage L-4 sans moteur ni train d'atterrissage. Dans les années 1950, pendant la guerre de Corée, le L-4 renaît sous la forme d'une variante améliorée, le L-18, et il a servi dans bon nombre des mêmes rôles qu'il avait remplis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le J-3/L-4 a non seulement introduit des milliers d'aviateurs militaires en herbe les bases du vol, il est également devenu un cheval de bataille polyvalent des champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs centaines de J-3 sont encore en état de navigabilité dans le monde, bien que l'on ne sache pas exactement combien d'entre eux portaient autrefois les couleurs de l'armée en tant que L-4, car de nombreux vrais L-4 ont ensuite été vendus comme surplus et repeints dans le familier "Cub Yellow. " La plupart Sauterelles sont très prisés et choyés par leurs propriétaires, garantissant que leur héritage perdurera pendant de nombreuses années.

Surnom: Sauterelle

Spécifications (L-4B) :
Moteur : Un moteur Continental A65 à quatre pistons plats de 65 ch
Poids : à vide 640 lb, décollage maximal de 1 100 lb.
Envergure : 35 pieds. 2,5 pouces
Longueur : 22 pieds. 3in.
Hauteur : 6 pieds. 8 pouces
Performance:
Vitesse maximale : 92 mph
Plafond : 12 000 pi.
Portée : 250 milles
Armement : Aucun

Numéro toujours en état de navigabilité : Inconnu, probablement plus de 40 L-4 d'origine, plus des centaines de J-3.

Liens:
J-3Cub.com -- Forum des louveteaux actifs.
Forum Piper Cub -- Beaucoup d'informations intéressantes sur les Cubs.
Piper L-4 Page à Fiddler's Green -- Un site de modéliste, mais qui contient des informations intéressantes.
Page L-4A du musée de l'USAF

Photo du poste de pilotage L-4 :

(Cliquez pour agrandir)


[ Cliquez pour plus de livres sur les avions de liaison,
y compris les Piper Cubs et les Grasshoppers ! ]


Lockheed C-59 Lodestar - Histoire

Le Lockheed Model 18 Lodestar est un avion de transport de passagers de l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

Les ventes du Lockheed Model 14 Super Electra 10-14 passagers, qui vola pour la première fois en 1937, s'étaient avérées décevantes, malgré les excellentes performances de l'avion, car il était plus cher à exploiter que le plus grand Douglas DC-3, déjà largement utilisé. Afin d'améliorer l'économie du type, Lockheed a décidé d'étirer le fuselage de l'avion de 1,68 m (5 pieds 6 pouces), permettant l'installation de deux rangées de sièges supplémentaires.

Le prototype de l'avion de ligne révisé, désigné modèle 18 par Lockheed, a été converti à partir du quatrième modèle 14, l'un d'un lot qui avait été retourné au constructeur par Northwest Airlines après une série d'accidents. L'avion modifié a volé pour la première fois sous cette forme le 21 septembre 1939, deux autres prototypes étant convertis à partir du modèle 14, le premier modèle 18 nouvellement construit volant le 2 février 1940.

Un total de 625 Lodestars de toutes les variantes ont été construits.

"Votre voyage passionnant dans le monde numérique de l'aviation commence ici"

Vous êtes certainement intrigué

Lorsque les États-Unis ont commencé à renforcer leur force aérienne militaire en 1940-1941, de nombreux Lodestars exploités par les États-Unis ont été impressionnés par le C-56. Cela a été suivi par la construction de nombreux Lodestars de nouvelle construction qui ont été pilotés par l'US Army Air Forces sous le nom de C-60 et par l'US Navy et le U.S. Marine Corps sous le nom de R5O. Des avions de prêt-bail ont été utilisés par la RNZAF comme moyen de transport.

Lockheed
Lockheed L-18 Lodestar

Le Lodestar a reçu son certificat de type le 30 mars 1940, lui permettant d'entrer en service avec le premier client, Mid-Continent Airlines ce mois-là. Comme espéré, les sièges supplémentaires ont considérablement amélioré l'économie du modèle 18, réduisant ses coûts par siège-kilomètre à un niveau similaire à celui du DC-3, tout en conservant des performances supérieures. Malgré cela, les ventes aux clients domestiques américains ont été relativement lentes car la plupart des compagnies aériennes américaines étaient déjà engagées dans le DC-3, avec seulement 31 Lodestars allant aux compagnies aériennes américaines.


Lockheed C-60 Lodestar

Til 21st Septembre 1943, l'escadron n° 37 (transport) a vu l'A67-1 quitter Parafield lors du premier vol de messagerie opérationnel et régulier de l'escadron, l'itinéraire étant Parafield, Perth, Gorrie, Oodnadatta, de retour à Parafield 25e septembre 1943.

TL'unité a continué à effectuer des trajets de messagerie réguliers en Australie et aux Pays-Bas Guinée, avec Morotai dans les Indes néerlandaises ajouté à la fin de 1944. Certains de la mission de l'escadron a vu les Lodestars effectuer plus de 11 000 voyages kilomètres jusqu'aux bases insulaires du Pacifique Sud-Ouest.

Les neuf autres Lodestars ont donné de bons service jusqu'à ce qu'ils soient vendus à des opérateurs civils en 1947. De plus, cinq Lodestar (LT 931/935) étaient transféré des Indes néerlandaises (aujourd'hui l'Indonésie) à Non. 37 Sqn début 1944.