Char moyen Panther, 1942-45, Stephen A. Hart

Char moyen Panther, 1942-45, Stephen A. Hart

Char moyen Panther, 1942-45, Stephen A. Hart

Char moyen Panther, 1942-45, Stephen A. Hart

Nouvelle Avant-garde 67

Cette entrée dans la série New Vanguard d'Osprey se penche sur ce qui était probablement le meilleur char allemand de la Seconde Guerre mondiale - le Panzer V Panther.

Alors que la plupart des livres sur le Panther sont divisés en sections distinctes sur la conception du char et sa carrière de service, ce livre est structuré autour des différentes variantes du Panther. Chaque chapitre commence par un aperçu d'une version particulière du Panther, puis examine le bilan de combat du Panther une fois que cette variante est entrée en service. Bien que cette approche puisse rendre un peu plus difficile la recherche des sections du dossier de combat du Panther, elle produit un texte plus cohérent. Le développement et le déploiement de chaque nouvelle version du Panther est ainsi mis en contexte

La grande majorité des photographies ont été choisies pour illustrer certains aspects de la conception de la Panther. Parmi eux se trouvent des images détaillées assez utiles de la coupole du commandant et de l'intérieur de la tourelle. Il en va de même pour les illustrations en couleur - là où l'avant-garde original sur le Panther avait une série de peintures du char sur le terrain, nous avons ici une série de vues de face, de côté et de dessus bien dessinées. Le schéma en coupe est également d'excellente qualité, même si j'aurais préféré qu'il soit dessiné sous un angle plus élevé, pour donner une meilleure vue de l'intérieur.

C'est un livre instructif, bien organisé et bien écrit. L'accent est mis sur le développement technique de la Panther, qui occupe les deux tiers des trente-trois pages du texte principal, reflétant le mandat de la série New Vanguard. Cela laisse également onze pages pour le dossier de combat du char. Les moments clés de l'histoire du Panther - la bataille de Koursk ou les suites du débarquement du jour J - sont examinés de manière très détaillée.

Auteur : Stephen A. Hart
Édition : Broché
Pages : pp
Editeur : Osprey
Année : 2203

Chapitres
Historique du développement
Panthère Modèle D
Panthère II
Panthère Modèle A
Panthère Modèle G
Panthère Modèle F
La panthère évaluée



Char moyen Panther 1942-45

Le lecteur de livres électroniques n ° 1 au monde pour les étudiants. VitalSource est le principal fournisseur de manuels et de supports de cours en ligne. Plus de 15 millions d'utilisateurs ont utilisé notre plate-forme Bookshelf au cours de la dernière année pour améliorer leur expérience d'apprentissage et leurs résultats. Avec un accès à tout moment et en tout lieu et des outils intégrés tels que des surligneurs, des cartes mémoire et des groupes d'étude, il est facile de comprendre pourquoi tant d'étudiants passent au numérique avec Bookshelf.

titres disponibles chez plus de 1000 éditeurs

avis clients avec une note moyenne de 9,5

pages numériques consultées au cours des 12 derniers mois

institutions utilisant Bookshelf dans 241 pays

Panther Medium Tank 1942–45 Japon et Corée AD 612–1639 1ère édition par Stephen A. Hart et Publisher Osprey Publishing. Économisez jusqu'à 80 % en choisissant l'option eTextbook pour ISBN : 9781782000648, 178200064X. La version imprimée de ce manuel est ISBN : 9781841765433, 1841765430.

Panther Medium Tank 1942–45 Japon et Corée AD 612–1639 1ère édition par Stephen A. Hart et Publisher Osprey Publishing. Économisez jusqu'à 80 % en choisissant l'option eTextbook pour ISBN : 9781782000648, 178200064X. La version imprimée de ce manuel est ISBN : 9781841765433, 1841765430.


Chars soviétiques au combat 1941 1945

Les T-28, T-34, T-34-85 et T-44 Chars moyens Steve Zaloga. En conséquence, son
l'épaisseur du blindage a en fait été réduite dans 1942, et le KV-I a été retiré de
le corps de chars et séparés en régiments de chars distincts pour l'infanterie.
Bien que les Soviétiques n'avaient pas de char égalant le Panthère, il n'a tout simplement pas
question.

ISBN : NWU:35556039114715

Catégorie: Chars (Science militaire)


Char moyen Panther 1942&# x201345

-->
Lit à voix haute

Ce titre sortira le .

Cet eBook n'est plus disponible à la vente.

Cet eBook n'est pas disponible dans votre pays.

  • ISBN :
  • Édition:
  • Titre:
  • Séries:
  • Auteur:
  • Imprimer:
  • Langue : --> -->

Dans la presse

A propos de l'auteur

Avis des clients

Lire en ligne

Si vous utilisez un PC ou un Mac, vous pouvez lire cet ebook en ligne dans un navigateur Web, sans rien télécharger ni installer de logiciel.

Télécharger les formats de fichiers

Cet ebook est disponible dans les types de fichiers :

Cet ebook est disponible en :

Après avoir acheté cet ebook, vous pouvez choisir de télécharger la version PDF ou l'ePub, ou les deux.

Sans DRM

L'éditeur a fourni ce livre sous forme DRM Free avec filigrane numérique.

Logiciel requis

Vous pouvez lire cet eBook sur n'importe quel appareil prenant en charge le format EPUB sans DRM ou PDF sans DRM.

Gestion des droits numériques (DRM)

L'éditeur a fourni ce livre sous forme cryptée, ce qui signifie que vous devez installer un logiciel gratuit pour le déverrouiller et le lire.

Logiciel requis

Pour lire cet ebook sur un appareil mobile (téléphone ou tablette), vous devrez installer l'une de ces applications gratuites :

Pour télécharger et lire cet eBook sur un PC ou Mac:

    (Il s'agit d'une application gratuite spécialement développée pour les livres électroniques. Ce n'est pas la même chose qu'Adobe Reader, que vous avez probablement déjà sur votre ordinateur.)

Limites d'impression et de copie

L'éditeur a fixé des limites sur la quantité de cet ebook que vous pouvez imprimer ou copier. Voir les détails.


WI Daimler Benz Panther?

Ce n'est pas seulement la tourelle, même si cela serait plus lourd, c'est aussi l'anneau de tourelle agrandi et le mécanisme de rotation, ainsi que le canon plus lourd, le mécanisme de recul et le poids supplémentaire de munitions plus grosses.

De plus, si vous regardez le T-34 et comment il est passé de 26,5 tonnes avec la version 1941 au T-34/85 de 32 tonnes, cette augmentation de poids est due au canon plus lourd et à la tourelle plus grande. Le T-34, malgré son blindage incliné, a dû augmenter l'épaisseur à plusieurs reprises en raison de la puissance des canons allemands. Compte tenu de la plus grande Panther, l'augmentation de poids pourrait facilement être d'environ 5 tonnes. Bien sûr aussi, le DB Panther de 35 tonnes était le prototype, le modèle de production et les problèmes qui devaient être corrigés, ce qui augmenterait le poids, tout comme le MAN Panther, qui faisait moins de 40 tonnes dans le prototype IIRC. Une partie de cela était qu'Hitler commandait des blindages, mais pas exclusivement. Ils ont dû opter pour un moteur en acier plus lourd, ce qui a augmenté le poids car ils n'avaient pas assez d'aluminium pour la conception du moteur d'origine. Ce même problème existerait pour la DB Panther car elle devrait renoncer au moteur diesel pour un moteur essence plus lourd.

Je pense que le meilleur pari est d'obtenir autant de super marders de châssis Pz III équipés de PAK42 afin qu'ils aient la puissance de feu à longue portée du Panther sur un châssis existant beaucoup moins cher qui est bon d'aller plus tard en 1942 pour fournir un support de tireur d'élite overwatch pour le Pz IV, qu'ils peuvent simplement spammer jusqu'en 1944, date à laquelle ils peuvent produire un MAN Panther fiable en nombre limité. Le canon PAK42 SP AT fournirait la même puissance de feu que le Panther tout en étant capable de tirer et de filer comme l'Archer britannique, d'attaquer par embuscade (les Allemands étaient sur la défensive stratégique après tout) et d'user l'armure soviétique de cette façon. Ayez le Nashorn/Hornisse et l'Über-Marder comme plates-formes AT mobiles qui dépassent le T-34, n'attaquent pas à Koursk et tirent constamment. Ce serait bien aussi pour le front italien. C'est beaucoup moins cher et plus facile à faire avec un châssis existant que le Panther aussi.

CrimsonKing

Alors qu'est-ce qui donne ? Pourquoi le T-34-85 peut-il avoir un canon de plus gros calibre, et le Sherman Firefly et les autres exemples marathag ont-ils un calibre égal sans dépasser les 35 tonnes, et pas le DB Panther ? Il doit y avoir quelque chose que nous pouvons couper pour ramener le poids à un niveau acceptable. Concernant l'anneau de tourelle en particulier, je ne pensais pas qu'il était agrandi pour la tourelle L/70, c'est plutôt la nouvelle tourelle qui a été conçue autour d'elle.

Edit : Pour une raison quelconque, je n'ai pas vu votre dernier paragraphe lors de la rédaction de cet article. Je suis d'accord que si le design MAN est choisi, votre approche est la meilleure façon de l'introduire.

Commando Howiezter

Ce n'est pas seulement la tourelle, même si cela serait plus lourd, c'est aussi l'anneau de tourelle agrandi et le mécanisme de rotation, ainsi que le canon plus lourd, le mécanisme de recul et le poids supplémentaire de munitions plus grosses.

De plus, si vous regardez le T-34 et comment il est passé de 26,5 tonnes avec la version 1941 au T-34/85 de 32 tonnes, cette augmentation de poids est due au canon plus lourd et à la tourelle plus grande. Le T-34, malgré son blindage incliné, a dû augmenter l'épaisseur à plusieurs reprises en raison de la puissance des canons allemands. Compte tenu de la plus grande Panther, l'augmentation de poids pourrait facilement être d'environ 5 tonnes. Bien sûr aussi, le DB Panther de 35 tonnes était le prototype, le modèle de production et les problèmes qui devaient être corrigés, ce qui augmenterait le poids, tout comme le MAN Panther, qui faisait moins de 40 tonnes dans le prototype IIRC. Une partie de cela était qu'Hitler commandait des blindages, mais pas exclusivement. Ils ont dû opter pour un moteur en acier plus lourd, ce qui a augmenté le poids car ils n'avaient pas assez d'aluminium pour la conception du moteur d'origine. Ce même problème existerait pour la DB Panther car elle devrait renoncer au moteur diesel pour un moteur essence plus lourd.

Je pense que le meilleur pari est d'obtenir autant de super marders de châssis Pz III équipés de PAK42 afin qu'ils aient la puissance de feu à longue portée du Panther sur un châssis existant beaucoup moins cher qui est bon d'aller plus tard en 1942 pour fournir un support de tireur d'élite overwatch pour le Pz IV, qu'ils peuvent simplement spammer jusqu'en 1944, date à laquelle ils peuvent produire un MAN Panther fiable en nombre limité. Le canon PAK42 SP AT fournirait la même puissance de feu que le Panther tout en étant capable de tirer et de filer comme l'Archer britannique, d'attaquer par embuscade (les Allemands étaient sur la défensive stratégique après tout) et d'user l'armure soviétique de cette façon. Ayez le Nashorn/Hornisse et l'Über-Marder comme plates-formes AT mobiles qui dépassent le T-34, n'attaquent pas à Koursk et tirent constamment. Ce serait bien aussi pour le front italien. C'est beaucoup moins cher et plus facile à faire avec un châssis existant que le Panther aussi.

Membre supprimé 1487

Alors qu'est-ce qui donne ? Pourquoi le T-34-85 peut-il avoir un canon de plus gros calibre, et le Sherman Firefly et les autres exemples marathag ont-ils un calibre égal sans dépasser les 35 tonnes, et pas le DB Panther ? Il doit y avoir quelque chose que nous pouvons couper pour ramener le poids à un niveau acceptable. Concernant l'anneau de tourelle en particulier, je ne pensais pas qu'il était agrandi pour la tourelle L/70, c'est plutôt la nouvelle tourelle qui a été conçue autour d'elle.

Edit : Pour une raison quelconque, je n'ai pas vu votre dernier paragraphe lors de la rédaction de cet article. Je suis d'accord que si le design MAN est choisi, votre approche est la meilleure façon de l'introduire.

J'ai édité par la poste, ce n'est pas de votre faute.
Le T-34/85 a gagné 5 à 6 tonnes grâce à l'ajout d'une nouvelle tourelle/canon plus lourd de puissance inférieure à celle du canon allemand. La conception allemande était plus grande et globalement plus lourde. Le canon était plus puissant et nécessitait un mécanisme de recul plus robuste ainsi que plus d'espace pour fonctionner. Non, le L70 75 nécessitait un anneau de tourelle plus grand pour avoir une tourelle capable de gérer le 75 à grande vitesse.

Franchement, le design allemand était juste différent. De plus, les canons alliés étaient des L/55, le L70 allemand, qui nécessitait beaucoup plus de mécanisme de recul. Le saut allemand de L48 à L70 est plus important que celui américain de L40 à L55, dont le soviétique a gagné 10 mm en calibre et mais la longueur du canon n'a pas beaucoup changé. Pourtant, ils ont pris beaucoup plus de poids en conséquence. Le T-34 de base faisait 26 tonnes (version 1940) et termina la guerre à plus de 32 tonnes avec le T-34/85. Ils étaient moins grands que les modèles Panther, car les Allemands utilisaient des disques avant au lieu de disques arrière en raison de performances améliorées pour leur mobilité. Le Sherman Firefly a également gagné 5 tonnes grâce à la mise à niveau vers le canon de 76 mm à haute vitesse.

Comme c'était le cas, le prototype DB Panther était plus lourd avec la tourelle de base L48 que le T-34/85 avant même d'entrer dans un canon plus lourd avec une nouvelle tourelle.

Marathag

L'armure en pente aide à la protection, mais réduit l'espace intérieur utilisable.

La Panther était un cauchemar d'entretien. Les premiers modèles, il fallait tirer la tourelle pour travailler sur les transmissions finales et le différentiel

Les États-Unis ont compris que pouvoir remplacer rapidement des pièces était un avantage, même si cela entraînait des points faibles, car un char de retour au Dépôt n'avait aucune puissance de combat sur le front.

Le Mk IV avait des panneaux d'accès pour le différentiel et l'embrayage/frein de direction

Maintenant, le Pz IV /70 avait une superstructure et un nez inclinés, mais conservait les écoutilles pour accéder à ces morceaux, car ils tombaient en panne plus fréquemment.

Mais le Panther n'a fait qu'empirer les choses, en optant pour un différentiel régénératif complet, tout en offrant une excellente mobilité par rapport au Mk IV Clutch/Brake ou US Cletrac, était loin d'être aussi fiable.

Ils ont installé un système d'entraînement conçu pour un réservoir de 30 tonnes dans un réservoir de 45 tonnes. Un système mieux noté, mais plus simple était nécessaire. Le Cletrac américain, qui était encore utilisé sur le canon d'assaut T28 de 95 tonnes. Il était à l'épreuve des balles, développé juste après la Première Guerre mondiale pour les bulldozers. Utilisé pour la dernière fois dans le M113 APC. Également utilisé dans de nombreux chars français

Les Soviétiques à partir de la série KV sont allés avec la direction à double engrenage épicycloïdal légèrement plus complexe qui était un embrayage/frein amélioré que le Mk IV et le T-34 utilisaient. Ce système épicycloïdal avait été développé par le Royaume-Uni après la Première Guerre mondiale.
Les Japonais, les Italiens et les Tchèques l'ont également utilisé.

La plupart des chars après la Seconde Guerre mondiale utilisent un système à triple différentiel, utilisé pour la première fois dans le Churchill. Cela a permis des virages en pivot, une première. C'était plus complexe, mais fait pour une excellente contrôlabilité au sol. Le Tigre avait une variante de ce

La Panther était encore une fois quelque peu similaire, utilisant un mélange de système de double différentiel de direction à engrenage épicycloïdal.

En théorie, il pouvait pivoter, mais était susceptible de débourser le lecteur s'il était tenté.

Membre supprimé 1487

Hitler exige la prochaine génération de Panzer et toutes les améliorations sexy. Pourquoi voulait-il le Maus.
https://en.wikipedia.org/wiki/Panzer_VIII_Maus
Ou King Tiger, ou Jagdtiger, ou des monstruosités de la série E ? Ou des canons ferroviaires Gustav, des roquettes V-2 ou des super canons V-3 ?

Hitler a ignoré à plusieurs reprises l'option la moins chère et la plus efficace à moyen terme pour des super-armes révolutionnaires qui prendraient des années à se perfectionner, ce qui explique en partie la raison pour laquelle la guerre a été perdue. Avec une bien meilleure planification, les Allemands auraient pu faire BEAUCOUP mieux pendant la guerre. Après la guerre, l'armée américaine a fait une étude sur les efforts de R&D allemands (lire les rayons de la mort et d'autres trucs fous avec lesquels ils ont expérimenté est ahurissant) et en la lisant, la partie intéressante est la conclusion où le colonel ingénieur déclare que l'allemand est mal sous-utilisé les ressources de recherche dont ils disposaient (sans même chasser nombre de leurs meilleurs scientifiques d'avant-guerre), n'obtenant que 10 à 50 % de ce qu'ils avaient selon le domaine.

En utilisant ce qu'ils avaient au maximum, ils en auraient eu BEAUCOUP plus pour leur argent.

Membre supprimé 1487

L'armure en pente aide à la protection, mais réduit l'espace intérieur utilisable.

La Panther était un cauchemar d'entretien. Les premiers modèles, il fallait tirer la tourelle pour travailler sur les transmissions finales et le différentiel

Les États-Unis ont compris que pouvoir remplacer rapidement des pièces était un avantage, même si cela entraînait des points faibles, car un char de retour au Dépôt n'avait aucune puissance de combat sur le front.

Le Mk IV avait des panneaux d'accès pour le différentiel et l'embrayage/frein de direction


Maintenant, le Pz IV /70 avait une superstructure et un nez inclinés, mais conservait les écoutilles pour accéder à ces morceaux, car ils tombaient en panne plus fréquemment.

Mais le Panther n'a fait qu'empirer les choses, en optant pour un différentiel régénératif complet, tout en offrant une excellente mobilité par rapport au Mk IV Clutch/Brake ou US Cletrac, était loin d'être aussi fiable.

Ils ont installé un système d'entraînement conçu pour un réservoir de 30 tonnes dans un réservoir de 45 tonnes. Un système mieux noté, mais plus simple était nécessaire. Le Cletrac américain, qui était encore utilisé sur le canon d'assaut T28 de 95 tonnes. Il était à l'épreuve des balles, développé juste après la Première Guerre mondiale pour les bulldozers. Utilisé pour la dernière fois dans le M113 APC. Également utilisé dans de nombreux chars français

Les Soviétiques à partir de la série KV sont allés avec la direction à double engrenage épicycloïdal légèrement plus complexe qui était un embrayage/frein amélioré que le Mk IV et le T-34 utilisaient. Ce système épicycloïdal avait été développé par le Royaume-Uni après la Première Guerre mondiale.
Les Japonais, les Italiens et les Tchèques l'ont également utilisé.

La plupart des chars après la Seconde Guerre mondiale utilisent un système à triple différentiel, utilisé pour la première fois dans le Churchill. Cela a permis des virages en pivot, une première. C'était plus complexe, mais fait pour une excellente contrôlabilité au sol. Le Tigre avait une variante de ce

La Panther était encore une fois quelque peu similaire, utilisant un mélange de système de double différentiel de direction à engrenage épicycloïdal.

En théorie, il pouvait pivoter, mais était susceptible de débourser le lecteur s'il était tenté.

Une partie du problème était qu'Hitler a précipité la conception et ils ont dû utiliser le travail existant du VK3001 pour le VK3002 et répondre aux exigences d'un blindage incliné de 75 et 80 mm à grande vitesse après coup, ce qui les a obligés à se contenter de pièces existantes conçues. pour un châssis de 30 tonnes.

Après-guerre, le Leopard 1 a pris toutes ces leçons de maintenance et a créé un char très facile à entretenir sur le terrain qui était construit autour d'une forte puissance de frappe et d'une grande mobilité au détriment du blindage et ce fut un succès bien plus grand que le Panther en conséquence.

Marathag

c'est le M50 ISherman israélien

Il avait un canon français HV de 75 mm "inspiré" de ce Panther 75 mm

Il s'agit de la tourelle standard M4 de 75 mm, mais notez le contrepoids à l'arrière et un boîtier blindé sur la face de la tourelle qui permettait de déplacer le canon vers l'avant. Cela a permis à tout de s'équilibrer

Le Royaume-Uni a fait de même pendant la guerre, avec le Churchill pour lui permettre de s'adapter au canon américain de 75 mm.

Le Churchill a utilisé la méthode préférée du Royaume-Uni, le manteau intérieur

Cela prenait beaucoup de place, réduisant ce qui pouvait être monté.

Il s'agit du Churchill 75mmNA NA pour l'Afrique du Nord où ce mod a été réalisé.

C'est un masque US M4 soudé à la tourelle Churchill qui a été découpé au chalumeau pour le dédouanement

CrimsonKing

@marathag Si une armure inclinée était un problème, je serais prêt à la laisser tomber si nous pouvions rendre ce Panzer IV/70 plus rapide. Si c'est faisable, je dois dire que je pense que cette option est loin mieux que les DB ou les MAN Panthers. Pensez-y, toutes les lignes de production pourraient être facilement basculées vers ce nouveau modèle, et le produit résultant ne ressemblerait en rien à un désastre de maintenance OTL Panther.

@wiking Cela a du sens maintenant. Avez-vous une source pour l'anneau de tourelle DB Panther devant être agrandi pour la nouvelle tourelle ? Je ne veux pas dire cela d'une manière douteuse, je suis juste curieux parce que OTL Panzer IV et Panther avaient en fait le même diamètre de bague. Je pense toujours que si nous revenons à la question OP, la DB Panther serait meilleure que la version MAN, même avec un poids accru, car il s'agit d'une conception globalement plus simple et pèserait probablement encore légèrement moins. Ce serait comme une version WW2 d'un Leopard 1.

Membre supprimé 1487

@marathag Si une armure inclinée était un problème, je serais prêt à la laisser tomber si nous pouvions rendre ce Panzer IV/70 plus rapide. Si c'est faisable, je dois dire que je pense que cette option est loin mieux que les DB ou les MAN Panthers. Pensez-y, toutes les lignes de production pourraient être facilement basculées vers ce nouveau modèle, et le produit résultant ne ressemblerait en rien à un désastre de maintenance OTL Panther.

@wiking Cela a du sens maintenant. Avez-vous une source pour l'anneau de tourelle DB Panther devant être agrandi pour la nouvelle tourelle ? Je ne veux pas dire cela d'une manière douteuse, je suis juste curieux parce que OTL Panzer IV et Panther avaient en fait le même diamètre de bague. Je pense toujours que si nous revenons à la question OP, la DB Panther serait meilleure que la version MAN, même avec un poids accru, car il s'agit d'une conception globalement plus simple et pèserait probablement encore légèrement moins. Ce serait comme une version WW2 d'un Leopard 1.

CrimsonKing

Membre supprimé 1487

CrimsonKing

Membre supprimé 1487

CrimsonKing

C'était.
Besoin d'un jeu supplémentaire de roues, allonger le châssis, similaire à l'A30 Challenger, char de 32 tonnes.

Les Sherman Firefly ou les Sherman de 76 mm pesaient 35 tonnes.

Mk IVG était de 25 tonnes. Les tailles de coque sur le Sherman et le Mk IV étaient similaires, environ 9 pieds de large et 19 pieds de long. Challenger un peu plus long.

Vous n'avez pas non plus besoin des niveaux d'armure Panther.

Membre supprimé 1487

CrimsonKing

D'accord, étant donné que c'est le cas et que votre suggestion est la meilleure idée, les Allemands vont encore devoir décider à un moment donné par quoi remplacer le Panzer IV. Au risque de ressembler à un disque rayé, j'aime toujours le DB par rapport au MAN en raison de sa simplicité et de sa facilité de production et de maintenance, et je pense toujours qu'il pèserait au moins un peu moins que OTL Panther. Rappelez-vous que la seule raison pour laquelle le MAN a été choisi dans la vraie vie était qu'on croyait à tort qu'il était plus rapide à entrer en production. S'ils avaient été disposés à accepter un délai, comme ils l'auraient été dans votre scénario, ils auraient presque certainement choisi la DB. De plus, je suis tombé sur cette citation d'un message d'un utilisateur nommé "Lkefct" sur le forum d'histoire de l'Axe dans un fil de discussion intitulé " Copie allemande du T-34 produite à partir du milieu de 1942."

"La version DB de la Panther était une conception bien supérieure à celle qui a finalement été acceptée par MAN. Le véhicule a tous les composants automatiques à l'arrière. Bien que moins efficace en termes de traction que la traction avant de la plupart des chars allemands, il laisse le compartiment de combat beaucoup plus clair. Cela serait important en termes de conception de la version StuG/jagdpanzer suivante, dont la conception a commencé dès que les prototypes de chars étaient terminés. Il aurait emporté un canon L71 de 88 mm et aurait probablement été dans la gamme supérieure de 30 tonnes, avec une protection similaire et probablement une vitesse supérieure à celle du jagdpanther. Les réservoirs sont plus petits que le Panther actuel, et donc toute amélioration des spécifications de base ne conduirait pas à des augmentations rapides de poids qui ont par la suite rendu le Panther très peu fiable. Le moteur diesel qui était prévu était basé sur un moteur de chemin de fer et était déjà disponible. C'était beaucoup plus adapté à la gamme de poids qui était prévue, et plus puissant. L'ensemble de la conception était beaucoup plus simple et aurait probablement été beaucoup plus facile à mettre en œuvre, et à une date plus rapprochée. Il contenait également une tourelle à 3 hommes, bien que techniquement, parce qu'elle était si loin en avant, les pilotes étaient également assis dans l'anneau de la tourelle, donc vous pourriez faire valoir qu'il s'agissait d'une tourelle à 4 hommes. Le 1 problème qui manquait, comme pour de nombreux prototypes, la MG montée sur boule n'a pas été ajoutée avant que la conception ne soit annulée.

Il plaide de manière très convaincante (pour moi, en tout cas) que cela permettrait une bien meilleure conversion StuG, ce qui semblerait conclure l'affaire. Il dit également que le moteur diesel était facilement disponible. Cependant, comme je l'ai dit plus tôt, si vous avez raison de dire que le diesel poserait trop de problèmes, je suis ouvert à la version essence.

Edit : Incidemment, une autre partie de ce même article de Lkefct confirme que vous aviez raison de dire que l'anneau DB devait être agrandi pour accueillir le canon L/70.

Membre supprimé 1487

D'accord, étant donné que c'est le cas et que votre suggestion est la meilleure idée, les Allemands vont encore devoir décider à un moment donné par quoi remplacer le Panzer IV. Au risque de ressembler à un disque rayé, j'aime toujours le DB par rapport au MAN en raison de sa simplicité et de sa facilité de production et de maintenance, et je pense toujours qu'il pèserait au moins un peu moins que OTL Panther. Rappelez-vous que la seule raison pour laquelle le MAN a été choisi dans la vraie vie était qu'on croyait à tort qu'il était plus rapide à entrer en production. S'ils avaient été disposés à accepter un délai, comme ils l'auraient été dans votre scénario, ils auraient presque certainement choisi la DB. De plus, je suis tombé sur cette citation d'un message d'un utilisateur nommé "Lkefct" sur le forum d'histoire de l'Axe dans un fil de discussion intitulé " Copie allemande du T-34 produite à partir de la mi 1942."

"La version DB de la Panther était une conception bien supérieure à celle qui a finalement été acceptée par MAN. Le véhicule a tous les composants automatiques à l'arrière. Bien que moins efficace en termes de traction que la traction avant sur la plupart des chars allemands, il laisse le compartiment de combat beaucoup plus clair. Cela serait important en termes de conception de la version suivante de StuG/jagdpanzer, dont la conception a commencé dès que les prototypes de chars étaient terminés. Il aurait emporté un canon de 88 mm L71 et aurait probablement été dans la gamme supérieure de 30 tonnes, avec une protection similaire et probablement une vitesse supérieure à celle du jagdpanther. Les réservoirs sont plus petits que le Panther actuel, et donc toute amélioration des spécifications de base ne conduirait pas à des augmentations de poids rapides qui ont ensuite rendu le Panther très peu fiable. Le moteur diesel qui était prévu était basé sur un moteur de chemin de fer et était déjà disponible. C'était beaucoup plus adapté à la gamme de poids qui était prévue, et plus puissant. L'ensemble de la conception était beaucoup plus simple et aurait probablement été beaucoup plus facile à mettre en œuvre, et à une date plus rapprochée. Il contenait également une tourelle à 3 hommes, bien que techniquement, parce qu'elle était si loin en avant, les pilotes étaient également assis dans l'anneau de la tourelle, donc vous pourriez faire valoir qu'il s'agissait d'une tourelle à 4 hommes. Le 1 problème qui manquait, comme pour de nombreux prototypes, la MG montée sur boule n'a pas été ajoutée avant que la conception ne soit annulée.

Il fait un cas très convaincant (pour moi, en tout cas) que cela ferait une bien meilleure conversion StuG, ce qui semblerait sceller l'affaire. Il dit également que le moteur diesel était facilement disponible. Cependant, comme je l'ai dit plus tôt, si vous avez raison de dire que le diesel poserait trop de problèmes, je suis ouvert à la version essence.

Le T-34/76 souffrait de l'aménagement ergonomique peu satisfaisant de son compartiment équipage. L'arrangement de l'équipage de la tourelle de deux hommes exigeait que le commandant vise et tire le canon, un arrangement commun à la plupart des chars soviétiques de l'époque qui s'est avéré inférieur aux équipages de tourelle de trois hommes (commandant, tireur et chargeur) du Panzer III allemand. et des chars Panzer IV.

Au début de la guerre, le commandant s'est battu avec un désavantage supplémentaire, l'écoutille à ouverture vers l'avant et le manque de coupole de la tourelle l'ont forcé à observer le champ de bataille à travers une fente à vision unique et un périscope traversable.[65] Les commandants allemands aimaient se battre "tête haute", avec leur siège surélevé et ayant un champ de vision complet - dans le T-34/76, c'était impossible.[66] Les vétérans soviétiques ont condamné les trappes de tourelle des premiers modèles. Surnommé pirozhok (chignon farci) en raison de sa forme caractéristique, il était lourd et difficile à ouvrir. Les plaintes des équipages ont poussé le groupe de conception dirigé par Alexander Morozov à passer en août 1942[67] à l'utilisation de deux trappes dans la tourelle.[68]
Le chargeur avait également un travail difficile en raison de l'absence d'un panier de tourelle (un fond rotatif qui se déplace lorsque la tourelle tourne) le même défaut était présent sur tous les chars allemands avant le Panzer IV. Le plancher sous la tourelle du T-34 était constitué de munitions stockées dans de petites caisses métalliques, recouvertes d'un tapis en caoutchouc. Il y avait neuf cartouches prêtes à l'emploi rangées dans des râteliers sur les côtés du compartiment de combat. Une fois ces cartouches utilisées, l'équipage a dû retirer des munitions supplémentaires des boîtes au sol, laissant le sol jonché de poubelles ouvertes et de tapis et réduisant leurs performances.[69]

Une copie directe, même du T-34/85 à trois tourelles, n'était pas particulièrement efficace au combat. Cela a fonctionné pour les Soviétiques car ils pouvaient gagner plus et absorber les énormes pertes, tandis que les Allemands devaient conserver un avantage au combat. À long terme, la conception MAN avait plus d'étirement à long terme étant un réservoir plus grand qui était beaucoup plus bien aménagé que la conception DB. Le design DB était plus apprécié car il était rapidement prêt et disposait de toutes les caractéristiques du T-34 immédiatement, tandis que le design MAN reprenait les meilleures caractéristiques et ajoutait des innovations allemandes. L'OTL Panther était une génération plus tardive que le T-34 ou une version allemande contrefaite et à long terme un meilleur remplacement qu'une copie. Au moment où le MAN Panther aurait été fiable, les Soviétiques seraient passés au T-44 environ, tandis que les Allemands seraient toujours coincés avec le renversement DB du T-34 venant d'investir beaucoup pour le mettre à niveau. , étant effectivement derrière les Soviétiques. Hitler était sur la bonne voie en essayant de dépasser le T-34, mais il a eu tort de forcer son introduction trop tôt avant que les problèmes ne soient résolus à une époque où le Panzer IV était encore plus qu'adéquate et en fait préférable d'avoir en masse plutôt qu'un gâchis peu fiable qu'était la Panther.

Franchement, la DB Panther n'était qu'un mauvais pas pour les Allemands pour passer à la génération suivante, c'était la conception MAN pour l'avenir, juste plus loin que les Allemands n'essayaient de le faire. J'aurais gardé les canons Pz IV plus de soutien SP AT à longue portée de 1942-44 et introduit le MAN Panther perfectionné en 1945. J'aurais également mis le Tiger 1 comme palliatif en 1943-45 jusqu'à ce que le Panther était prêt, puis a complètement abandonné le concept de char lourd.

La citation de ce qu'aurait pu être le châssis de la DB oublie de mentionner que le châssis aurait été réservé à la production de chars jusqu'à ce qu'il y en ait suffisamment pour être utilisé pour les TD, c'est-à-dire pas avant 1945 au plus tôt. Et le 88 long n'aurait pas fonctionné sur un châssis T-34 en configuration Jagdpanther, il fallait un châssis de 40 tonnes minimum. L'OTL Jagdpanther était parfait et meilleur que ses équivalents soviétiques, bien que la série ISU ressemblait techniquement plus au Jagdtiger, mais dans la catégorie de poids du Jagdanther sur le châssis du char IS. Le SU-85 était en tout point inférieur au Jagdpanther, beaucoup plus petit et avec un canon plus faible. Le 85 soviétique était inférieur au canon Tigre (85 mm L55 contre 88 mm L56) et loin du poids et de la puissance du 88 mm de long. Mettre que dans la configuration Jagdpanther dans un châssis de 30 à 35 tonnes n'est tout simplement pas faisable. Le mettre sur le châssis de 25 tonnes du Nashorn était faisable, mais avec l'absence presque totale de blindage et une capacité de munitions limitée. Faire un châssis DB Panther Su-85 ne fonctionnerait qu'avec un 88 mm L56 du Tiger 1, qui était inférieur au 75 mm L70 à longue portée pour la pénétration du blindage. L'OTL Jagdpanther était entièrement fiable sur le plan mécanique et était idéal tel qu'il était, tout ce qui était plus petit aurait des problèmes d'ergonomie, des problèmes de stockage de munitions, moins de blindage, etc. il correspondait davantage à ce dont parlait Lckeft, mais avait une portée beaucoup plus courte que le Jagdpanther et s'appuyait sur les développements d'obus HEAT d'après-guerre pour fonctionner.

En ce qui concerne le moteur diesel, j'ai déjà abordé cette question dans un article précédent.


Kobo Rakuten

Por el momento no hay artículos en tu carrito de compra.

*Aucun engagement, annulez à tout moment

Disponible el :
Disponible el :

1 livre audio par mois

+ Essai GRATUIT de 30 jours

Obtenez 1 crédit chaque mois à échanger contre un livre audio de votre choix

*Aucun engagement, annulez à tout moment

*Aucun engagement, annulez à tout moment

Disponible el :
Disponible el :

1 livre audio par mois

+ Essai GRATUIT de 30 jours

Obtenez 1 crédit chaque mois à échanger contre un livre audio de votre choix

*Aucun engagement, annulez à tout moment


Beschreibung

Le Panzerkampfwagen V Panther est l'un des chars allemands les plus connus et est considéré comme l'un des plus grands chars de la Seconde Guerre mondiale. Lorsqu'en juin 1941, l'Allemagne envahit la Russie, la Panzertruppe rencontra des chars de la série KV et T-34/76, bien supérieurs en puissance de feu et en protection blindée à n'importe quel Panzer en service à l'époque. Il fut donc décidé de concevoir un nouveau char moyen plus puissant, qui pourrait être rapidement mis en production. Ce livre détaille le résultat, le char de combat moyen, disponible pour le service en janvier 1943. Les modèles ultérieurs ont fait de lui l'un des chars les plus redoutés de la Seconde Guerre mondiale.

Le Dr Stephen A Hart est maître de conférences au département d'études sur la guerre de la Royal Military Academy Sandhurst. Auparavant, il a enseigné au département d'études internationales de l'université de Surrey et au département d'études sur la guerre du King's College de Londres. He is the author of Montgomery and the 'Colossal Cracks': The 21st Army Group in Northwest Europe 1944-45 (Praeger, 2000), and has co-authored - with Russell Hart - several popular histories of aspects of the German Army in World War II.


Связанные категории

Лучшие цитаты

During that day, Barkmann’s by now damaged Panther nonetheless managed to knock out nine Shermans in a famous break-out attempt now known as the battle of Barkmann’s Corner, and the next day he successfully rejoined his parent formation near Coutances.

Редварительный росмотр книги

Panther Medium Tank 1942–45 - Stephen A. Hart

COMMENTARY

PANTHER MEDIUM TANK 1942–45

DEVELOPMENT HISTORY

The origins of the Panther tank lay in the shock that the German Army experienced during Operation Barbarossa – its June 1941 invasion of the Soviet Union. During the first week of combat, the otherwise triumphant German Panzer spearheads experienced fierce encounters with the Soviet T-34/76 medium tank. Although the T-34/76 was in short supply at the front in 1941, it nevertheless outclassed every German tank then in service. With its combination of excellent mobility, mechanical reliability, potent firepower, and effective, well-sloped armour protection, the T-34 posed a formidable threat to the success of Barbarossa. Several tactical engagements during the campaign demonstrated the superiority of the T-34, particularly the severe blow experienced by the 4th Panzer Division at Mtsensk, near Orel, on 4 October 1941.

This division belonged to Colonel-General Heinz Guderian’s Panzer Group 2, which spearheaded the German Army Group Centre. In the aftermath of the setback at Mtsensk, Guderian demanded that an inquiry be established into the realities of tank warfare on the Eastern Front. During 18–21 November, senior German tank designers and manufacturers, plus staff officers from the Army Weapons Department, toured Guderian’s operational area to study captured T-34 tanks and to evaluate the implications that this vehicle posed for future German tank development. Guderian suggested to the inquiry that Germany should simply produce a direct copy of the T-34 tank, as this would be the quickest way of countering the threat that this vehicle posed. The Weapons Department disagreed, however, because Germany would find it difficult to produce steel alloy and diesel engines in sufficient quantities. While deliberations on a new tank unfolded, the inquiry recommended that the Army up-gunned its Panzer IV tanks and Sturmgeschütz III assault guns.

The shock the Germans experienced after encountering the Soviet T-34/76 tank during Operation Barbarossa led them to develop the Panther, which incorporated the overhanging gun barrel, well-sloped armoured plates, and large road wheels featured in the enemy tank. (The Tank Museum, 47/E6)

The 150th Panzer Brigade employed 10 Panthers disguised as American M10 tank destroyers to spread confusion during the initial stages of the mid-December 1944 German Ardennes counter-offensive. (The Tank Museum, 1164/A2)

The answer, however, as the inquiry recognised, was to incorporate the best features of the T-34 into a new German medium tank. The inquiry – now known as the Panther Commission – concluded that the T-34’s main strengths revolved around three features that to date had been lacking in German tank design. The Soviet tank’s main armament overhung the front of the vehicle, which enabled it to have a greater barrel length and thus deliver a higher muzzle velocity to its rounds consequently, the weapon obtained increased armour penetration capabilities. Second, the suspension on the T-34 featured large road wheels and wide tracks that gave the vehicle excellent off-road mobility and an impressive maximum road speed. Last, while the Soviet tank had only modestly thick armour (with 45mm plates), these were well sloped and so gave greater levels of protection than German tanks with vertical armoured plates of similar thickness.

This mid-production Model A Panther has been overturned, presumably by Allied aerial bombing, at Norrey-en-Bessin during the summer 1944 Normandy campaign. Note the twin cooling pipes added to the vehicle’s left exhaust pipe. (The Tank Museum, 5721/F6)

In late November 1941, the Panther Commission contracted the armaments firms of Daimler-Benz and Maschinenfabrik Augsberg-Nuremburg (MAN) to begin development work on a new tank in the 30-tonne class, designated the VK30.02. Each firm’s prototypes were to mount the turret then being developed by Rheinmetall that featured the long-barrelled 7.5cm L/70 gun. On 9 December 1941, the Weapons Department set the specified weight of the VK30.02 at 32.5 tonnes. During spring 1942, Daimler-Benz completed three slightly different versions of their prototype design, the VK30.02(DB). These vehicles had a sloping hull design, forward-mounted turret, overhanging main gun, and large square gun mantlet that all bore a strong resemblance to the T-34. In addition, one of these three prototypes had a diesel engine similar to that fitted in the Soviet tank, although here driven through a rear sprocket. However, unlike the T-34, the VK30.02(DB) featured the traditional German suspension design based on bogie wheels mounted on external leaf springs that had been used on the previous Panzer I–IV tanks. The VK30.02(DB) weighed 35 tonnes, had sloped armour up to 60mm thick, and delivered an operational by-road range of 195km. The vehicle’s relatively narrow tracks, however, produced an unimpressively high ground pressure figure of 0.83kg/cm².

This early Model D Panther, completed by Henschel in early May 1943, sports smoke-grenade launchers, a feature discontinued in Panthers completed after early June. Note the Henschel-produced Tiger in the background. (The Tank Museum, 6087/D2)

In comparison, the VK30.02(MAN) design represented less of a direct copy of the T-34


Download PDF Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart

Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart. A task might obligate you to constantly enhance the expertise as well as experience. When you have no enough time to improve it directly, you can get the encounter and knowledge from reviewing the book. As everybody knows, book Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart is very popular as the window to open up the globe. It suggests that reviewing publication Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart will offer you a new method to locate every little thing that you require. As guide that we will supply below, Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart

Cette Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart is extremely appropriate for you as beginner reader. The viewers will always start their reading practice with the preferred motif. They could rule out the author and also author that produce guide. This is why, this book Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart is really best to read. Nonetheless, the principle that is given in this book Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart will certainly reveal you several points. You could begin to enjoy additionally reading till completion of the book Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart.

Additionally, we will discuss you guide Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart in soft documents kinds. It will certainly not interrupt you to make heavy of you bag. You need only computer device or device. The web link that our company offer in this site is available to click and then download this Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart You understand, having soft file of a book Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart to be in your device could make ease the viewers. So through this, be a great viewers now!

Just attach to the internet to acquire this book Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart This is why we imply you to utilize and utilize the industrialized technology. Checking out book does not mean to bring the printed Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart Created technology has actually enabled you to review only the soft documents of the book Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart It is same. You may not need to go as well as get traditionally in searching guide Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart You may not have enough time to invest, may you? This is why we provide you the most effective means to obtain guide Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), By Stephen Hart currently!

The Panzerkampfwagen V Panther is one of the best-known German tanks in existence and is considered one of the greatest tanks of World War II. When in June of 1941, Germany invaded Russia, Panzertruppe encountered KV series and T-34/76 tanks, far superior in firepower and armour protection to any Panzer in service at the time. It was therefore decided to design a new more powerful medium tank, which could be quickly put into production. This book details the result, the Medium Battle Tank, available for service in January 1943. Later models ensured that it became one of the most feared tanks of WWII.

  • Sales Rank: #941618 in Books
  • Brand: New Vanguard - Tanks - German
  • Published on: 2003-02-19
  • Released on: 2003-02-19
  • Original language: English
  • Number of items: 1
  • Dimensions: 9.69" h x 2.54" w x 7.21" l, .37 pounds
  • Binding: Paperback
  • 48 pages

From the Publisher
The unrivalled illustrated reference on fighting vehicles, transport and artillery through the ages. Each volume is illustrated throughout, making these books uniquely accessible to history enthusiasts of all ages.

A propos de l'auteur
Dr Stephen A Hart is senior lecturer in the War Studies department, at the Royal Military Academy, Sandhurst. Prior to this he lectured in the International Studies Department at the University of Surrey, and in the War Studies Department, King's College London. He is the author of several popular histories of aspects of the German Army in the Second World War.

Most helpful customer reviews

0 of 0 people found the following review helpful.
Informative Book
By james hutchisson
Good book, excellent illustrations.

0 of 0 people found the following review helpful.
Five Stars
By David Paquette
Arrived on time and as ordered

1 of 1 people found the following review helpful.
Well-researched book with just about everything you would want to know about the German Panther Tank
By Stephen P. Ford
I have been very pleased with and impressed with the quality of Osprey publications. The Vanguard and New Vanguard series are focused on specific weapon systems. Panther Medium Tank 1942-45 provides information on the development of the Panther and models D, II, A, G & F. For a more complete technical book I recommend Panther and Its Variants by Walter J. Spielberger - This is Volume 1 of The Spielberger German Armor & Military Vehicle Series,

See all 10 customer reviews.

Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart PDF
Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart EPub
Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart Doc
Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart iBooks
Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart rtf
Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart Mobipocket
Panther Medium Tank 1942&ndash45 (New Vanguard), by Stephen Hart Kindle


Description du livre Softcover. Condition: New. Laurier, Jim (illustrator). Osprey New Vanguard - Tanks - German Panther Medium Tank 1942-45 (MINT/New) Manufacturer: Osprey Product Line: New Vanguard - Tanks - German Type: Softcover Code: OSPNVG067 Copyright Date: 2003 Author: Stephen Hart Page Count: 48 Please review the condition and any condition notes for the exact condition of this item. All pictures are stock photos. The condition of the item you will receive is MINT/New. Our grading system is explained in the terms of sale section of our bookseller page. Please feel free to contact us with any questions. Product Description: The Panzerkampfwagen V Panther is one of the best-known German tanks in existence and is considered one of the greatest tanks of World War II. When in June of 1941, Germany invaded Russia, Panzertruppe encountered KV series and T-34/76 tanks, far superior in firepower and armour protection to any Panzer in service at the time. It was therefore decided to design a new more powerful medium tank, which could be quickly put into production. This book details the result, the Medium Battle Tank, available for service in January 1943. Later models ensured that it became one of the most feared tanks of WWII. Seller Inventory # 2148872801


Voir la vidéo: World of Tanks Panther - 5 Kills 5,3K Damage