Chronologie de l'archéologie

Chronologie de l'archéologie

  • c. 1780

    Premières fouilles archéologiques scientifiques attribuées au président américain Thomas Jefferson.

  • 1819

    C. J. Thomsen du Musée national danois utilise d'abord le système des trois âges de l'âge de pierre, de l'âge du bronze et de l'âge du fer pour organiser sa collection.

  • 1822

    Champollion annonce le déchiffrement de l'écriture hiéroglyphique.

  • 1828

    Début des premières fouilles à Clava Cairns.

  • 1828 - c. 1990

    Fouilles en cours à Clava Cairns.

  • c. 1850 - 1913

    Des fouilles sont en cours sur le site de Skara Brae.

  • c. 1860

    Frank Calvert, puis Heinrich Schliemann à partir de 1871 de notre ère, font des fouilles sur le site de l'ancienne Troie.

  • 1876

    Heinrich Schliemann commence les fouilles à Mycènes.

  • 1900 - 1905

    Sir Arthur Evans fait des fouilles en Crète, découvre le palais de Knossos et nomme la civilisation « minoenne ».

  • 1902 - 1914

    L'excavation de la porte d'Ishtar est en cours et dirigée par Robert Koldewey.

  • 1913

    Le site de Skara Brae est pillé par des inconnus.

  • 1920

    L'archéologue anglais Sir Leonard Woolley fait des fouilles à Ur (dans l'Irak d'aujourd'hui).

  • 1922

    L'archéologue anglais Howard Carter découvre la tombe du pharaon égyptien Toutankhamon.

  • 1927

    Les efforts professionnels d'excavation et de préservation commencent à Skara Brae sous la direction de V. G. Childe et J.W. Paterson.

  • 1930

    La reconstruction de la porte d'Ishtar est terminée au musée de Pergame à Berlin, en Allemagne.

  • c. 1960

    Débuts de l'archéologie processuelle, approche scientifique des questions et conception de modèles pour suggérer des réponses et tester des théories, aux États-Unis.

  • c. 1970

    Le Sweet Track trouvé lors de fouilles de tourbe, Somerset, Grande-Bretagne.

  • août 1984

    Lindow Man découvert à Lindow Moss, une tourbière du Cheshire, en Angleterre.


Archéologie

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Archéologie, aussi orthographié archéologie, l'étude scientifique des vestiges matériels de la vie et des activités humaines passées. Ceux-ci incluent des artefacts humains, des tout premiers outils de pierre aux objets fabriqués par l'homme qui sont enterrés ou jetés de nos jours : tout ce qui est fabriqué par des êtres humains, des outils simples aux machines complexes, des premières maisons et temples et tombeaux aux palais. , cathédrales et pyramides. Les recherches archéologiques sont une source principale de connaissance de la culture préhistorique, ancienne et éteinte. Le mot vient du grec archaïe (« choses anciennes ») et logo (« théorie » ou « science »).

L'archéologue est d'abord un travailleur descriptif : il doit décrire, classer et analyser les artefacts qu'il étudie. Une taxonomie adéquate et objective est à la base de toute archéologie, et de nombreux bons archéologues passent leur vie dans cette activité de description et de classification. Mais l'objectif principal de l'archéologue est de placer les vestiges matériels dans des contextes historiques, de compléter ce qui peut être connu à partir de sources écrites et, ainsi, d'accroître la compréhension du passé. En définitive, l'archéologue est donc un historien : son but est la description interprétative du passé de l'homme.

De plus en plus, de nombreuses techniques scientifiques sont utilisées par l'archéologue, et il utilise l'expertise scientifique de nombreuses personnes qui ne sont pas des archéologues dans son travail. Les artefacts qu'il étudie doivent souvent être étudiés dans leur contexte environnemental, et des botanistes, des zoologistes, des pédologues et des géologues peuvent être amenés à identifier et décrire les plantes, les animaux, les sols et les roches. La datation au carbone radioactif, qui a révolutionné une grande partie de la chronologie archéologique, est un sous-produit de la recherche en physique atomique. Mais bien que l'archéologie utilise largement les méthodes, les techniques et les résultats des sciences physiques et biologiques, ce n'est pas une science naturelle, certains la considèrent comme une discipline moitié science et moitié humanité. Peut-être est-il plus juste de dire que l'archéologue est d'abord un artisan, pratiquant de nombreux métiers spécialisés (dont la fouille est le plus connu du grand public), puis un historien.

La justification de ce travail est la justification de toute érudition historique : enrichir le présent par la connaissance des expériences et des réalisations de nos prédécesseurs. Parce qu'il s'agit de choses que les gens ont faites, les découvertes les plus directes de l'archéologie portent sur l'histoire de l'art et de la technologie, mais par déduction, elles fournissent également des informations sur la société, la religion et l'économie des personnes qui ont créé les artefacts. En outre, il peut mettre en lumière et interpréter des documents écrits auparavant inconnus, fournissant des preuves encore plus certaines du passé.

Mais aucun archéologue ne peut couvrir à lui seul l'ensemble de l'histoire de l'homme, et il existe de nombreuses branches de l'archéologie divisées par zones géographiques (telles que l'archéologie classique, l'archéologie de la Grèce et de la Rome antiques ou l'égyptologie, l'archéologie de l'Égypte ancienne) ou par périodes ( comme l'archéologie médiévale et l'archéologie industrielle). L'écriture a commencé il y a 5 000 ans en Mésopotamie et en Égypte, ses débuts ont eu lieu un peu plus tard en Inde et en Chine, et plus tard encore en Europe. L'aspect de l'archéologie qui traite du passé de l'homme avant qu'il n'apprenne à écrire est, depuis le milieu du XIXe siècle, appelé archéologie préhistorique, ou préhistoire. Dans la préhistoire, l'archéologue est primordial, car ici les seules sources sont matérielles et environnementales.

La portée de cet article est de décrire brièvement comment l'archéologie est née en tant que discipline savante, comment l'archéologue travaille sur le terrain, au musée, au laboratoire et à l'étude et comment il évalue et interprète ses preuves et les transmute en histoire.


Meilleures séries télévisées, films et documentaires sur l'archéologie

Étant donné que nous ne pourrons pas organiser d'événements d'archéologie publics et que beaucoup d'entre nous sont enfermés à l'intérieur pour les prochains mois, nous prévoyons d'annoncer notre propre nouvelle gamme passionnante d'archéologie interactive que vous pouvez apprécier à la maison.

Des activités pour les enfants aux visites de sites virtuels et aux projets de groupe amusants, nous veillerons à ce que tous ceux qui le souhaitent soient bien approvisionnés en archéologie et que vous puissiez utiliser votre temps libre pour apprendre, rire et aidez-nous à continuer à faire de grandes découvertes archéologiques.

Parce que même si nous ne pouvons pas creuser pour le moment, il y a PLEIN de trucs merveilleux que nous pouvons faire ensemble en ligne. Si vous souhaitez participer, assurez-vous de vous inscrire à notre liste de diffusion.

Pendant que nous préparons notre première série d'archéologie virtuelle, nous avons dressé une liste de nos programmes préférés sur le thème de l'archéologie qui sont actuellement disponibles pour regarder en ligne. Ils vous garantiront de vous éduquer (et de vous divertir) pendant un petit moment. Prendre plaisir!

Équipe de temps


Time Team occupe la première place de notre liste, le spectacle qui n'a pas besoin d'être présenté. Si vous lisez cette liste, vous avez probablement déjà vu tous les épisodes, mais c'est l'avantage de cette émission, vous pouvez la regarder encore et encore. Nous savons que nous le serons ! Disponible sur : Tous les 4

Nostalgie de la lumière


L'archéologie rencontre l'astronomie dans le désert d'Atacama au Chili. Ce documentaire magnifique, émouvant, envoûtant et primé à plusieurs reprises suit les trajectoires de deux groupes de personnes très différents tandis que des scientifiques recherchent des étoiles dans le ciel au-dessus, des familles recherchent des traces de leurs proches sur le sol du désert. Disponible sur: Films YouTube

La grotte des rêves oubliés


Le maître conteur Werner Herzog a un talent incroyable pour capturer les mondes intérieurs des gens passionnés et les sujets qu'ils aiment. Dans ce film, initialement sorti en 3D spectaculaire, il porte son attention sur des peintures rupestres vieilles de 20 000 ans, les personnes qui les ont réalisées et les archéologues qui les étudient. Le résultat est un voyage magique, émotionnel et complètement surprenant dans les profondeurs de l'histoire humaine. Venez pour l'archéologie, restez pour les crocodiles albinos. C’est incroyable! Disponible sur : Google it…

Le moine, le Midden et le monastère disparu


Une ‘élégie aux plaisirs séduisants du travail archéologique sur le terrain’, ce film vous plonge directement dans les tranchées avec l'équipe de DigVentures et montre l'archéologie telle qu'elle est *vraiment* : les parties amusantes, les parties stressantes, les découvertes magiques et même les moments mondains. C'est notre tout premier long métrage et c'est très divertissant, même si nous le disons nous-mêmes. Disponible sur: DigVentures

Festival DigNation

Imaginez le casting principal de Time Team réuni sur une petite île de la mer du Nord pour un week-end. Imaginez maintenant chacun d'entre eux donnant une conférence sur leurs découvertes archéologiques préférées et partageant leurs meilleurs souvenirs de travail ensemble. C'est exactement ce qui s'est passé au DigNation Festival en 2018. Toutes les conférences ont été enregistrées en direct et sont diffusées tous les dimanches sur YouTube. Disponible sur: DigVentures

Animal, Végétal, Minéral ?

Mettant en vedette l'éminent archéologue Sir Mortimer Wheeler, il s'agit de l'une des émissions de panneaux originales des premiers jours de la télévision, dans laquelle trois experts tentent d'identifier des objets mystérieux du British Museum. C'est un classique, et fournit beaucoup d'inspiration pour jouer votre propre version du jeu à la maison ! Disponible sur : BBC iPlayer

Les cités perdues avec Albert Lin

Une fois que vous avez dépassé la production trop dramatique, cette série est à la fois ringard et regardable - elle applique la numérisation 3D à des sites antiques extraordinaires et produit des découvertes assez intéressantes. En bref, si vous aimez votre archéologie mélangée à des visuels de haute technologie et à une aventure bourrée d'action, alors ce spectacle est fait pour vous. Disponible sur: Amazon Prime

Déterrer le passé de la Grande-Bretagne

Ce n'est pas Time Team, mais c'est la chose la plus proche en ce moment. Les présentateurs de l'émission visitent les fouilles archéologiques en cours et discutent de leurs découvertes avec des experts. De plus, notre fonction de fouilles dans les séries 1 et 2 ! Lorsque vous découvrirez quels sont ‘nos’ épisodes, faites-le nous savoir… Disponible au: mon 5

Archéologie : une histoire secrète

Ok, donc ce n'était pas le programme le plus vaste, et le présentateur a été comparé au jumeau maléfique de Robert Webb, mais nous aimons l'idée derrière la série : discuter des origines et de l'évolution de l'archéologie en tant que discipline en Occident. , et comment les dirigeants de différentes époques l'ont utilisé pour contrôler l'histoire. Vaut le détour. Disponible sur : Google it…

La Grande-Bretagne à marée basse

Chaque jour, sur une plage de sable ou sur un estran rocheux, des preuves fascinantes de l'histoire de la Grande-Bretagne apparaissent et disparaissent au fur et à mesure que la marée monte et redescend. Dans cette série, le Dr Tori Herridge explore l'archéologie du littoral de l'île et les vestiges historiques que nous voyons à marée basse. Juste un peu de gentillesse tous azimuts. Disponible sur: Tous les 4

Anciennes voies de la Grande-Bretagne

Tony Robinson enfile ses chaussures de marche pour explorer les mystères et les légendes des anciennes voies ferrées britanniques, dont certaines sont parcourues depuis plus de 5 000 ans. Attention : celui-ci vous donnera envie de sortir de chez vous. Disponible sur: Tous les 4

‘Lost’ Royaumes d'Afrique

L'historien de l'art britannique, le Dr Gus Casely-Hayford, explore l'histoire de certains des anciens royaumes africains. De Bunyoro au Buganda, en passant par la Nubie et l'Asante, il s'agit d'une visite éclair d'un continent et d'un mélange fascinant d'exploration archéologique et de reportage. Au cours de deux séries, Gus fouille dans des histoires que vous connaissez, et d'autres que vous ne connaîtrez pas mais que vous devriez vraiment connaître. Disponible sur : Google it…

‘Lost’ Cities of the Maya: Revealed

Une autre série de découvertes basées sur LIDAR est révélée dans ce documentaire alors que les archéologues découvrent des pans entiers de colonies auparavant inconnues. Avec des travaux archéologiques sur le terrain, il crée une nouvelle carte impressionnante de l'une des plus grandes civilisations anciennes du monde. Toutes les personnes impliquées semblent légèrement submergées par le frisson de tout cela, ce qui n'est pas surprenant étant donné que la recherche contribue à transformer ce que nous pensions savoir sur les Mayas. Disponible sur: Tous les 4

Le cadeau


Oh salut. Ce n'est pas souvent que vous voyez l'archéologie tendance sur Netflix, mais ce nouveau drame fantastique et élégant semble prêt à changer cela avec l'histoire d'un jeune artiste qui se laisse entraîner dans une enquête sur une découverte faite lors d'une fouille à Göbeklitepe - l'un des nos sites archéologiques préférés de tous les temps. De plus, avec certains one-liners craquants comme “ le but de l'archéologie ‘réelle’ est en fait de comprendre l'avenir. En découvrant le passé, nous pouvons interpréter le présent – ​​comment pourrions-nous résister ? Un à déposer sous ‘plaisirs coupables’. Disponible sur : Netflix

Détecteurs


Toby Jones et Mackenzie Crook ont ​​décroché l'or comique avec cette série très appréciée sur deux excentriques parcourant la campagne anglaise à la recherche de trésors. C'est une exposition amusante, honnête et douloureusement précise de la détection de métaux et de tous ceux qui poursuivent la connaissance du passé pendant leur temps libre. Nous aimons ça. Disponible sur : BBC iPlayer

Poirot : Rendez-vous avec la mort


Oui, nous savons tous qu'Agathe Christie a épousé un archéologue, mais mieux que cela, elle a mis l'un de nos épisodes préférés de Poirot sur un site archéologique en Syrie. Parfait pour un après-midi de farniente. Disponible sur : ITV Hub

Vikings

Que faites-vous MOYENNE tu n'as pas encore regardé ça ? L'ensemble du spectacle s'ouvre avec le célèbre raid viking sur Lindisfarne en 793 après JC, le site exact sur lequel nous enquêtons depuis 4 ans. Ne le rejetez pas simplement parce que c'est un drame, le développement du personnage est intense et les intrigues sont remplies de religion viking, de politique villageoise et de luttes interpersonnelles. Disponible sur : Google

Le dernier royaume

Un autre drame historique digne d'une frénésie avec des liens étroits avec nos fouilles phares à Lindisfarne. Cette fois, nous suivons Uhtred, fils d'Uhtred, né un seigneur saxon, mais élevé comme un danois. Son domaine est Bebbanberg, autrement connu sous le nom de Bamburgh, à quelques pas de notre site. Nous n'avons pas besoin d'en dire plus. Disponible sur : Netflix

Les piliers de la terre


Eddie Redmayne, Donald Sutherland, Sarah Parish, Mathew McFadyen et un casting de stars tentent de construire une cathédrale médiévale, sur fond de conflits politiques et de troubles religieux. Qui aurait cru que la construction architecturale pouvait être si spectaculaire ? Disponible sur : Google it

Des fantômes

L'un des personnages principaux de cette sitcom familiale est Robin, un Néandertal décédé, et nous l'aimons. Il s'agit d'un spin-off de la série très appréciée Horrible Histories et suit Robin et ses compagnons (une suite d'autres fantômes historiques) alors qu'ils tentent de hanter une maison de campagne. Du plaisir pour tous les âges. Disponible sur : BBC iPlayer

Mystères romains

Imaginez les cinq célèbres, mais dans la Rome antique. Basé sur une série de livres pour enfants, Roman Mysteries suit Flavia, Nubia, Jonathan et Lupus qui vivent à Ostie et aiment résoudre des mystères. Ils acquièrent la réputation de découvrir des complots et de mettre un terme aux plans des méchants. Et apparemment, c'était le drame de la BBC le plus cher jamais produit pour les enfants. Ça a l'air amusant ! Disponible sur: Amazon Prime

Peppa Pig

Peppa Pig va au DigCamp ?! Cette courte animation en stop-motion est assez adorable et est parfaite pour tous les Trowel Tots que vous élevez - nous espérons juste que nous ne ferons pas les mêmes bruits que la famille de Peppa quand nous faire des découvertes. Maintenant, est-ce que quelqu'un a un numéro pour Baby Shark ? Nous avons une proposition Disponible sur : YouTube

Quelle est votre émission télévisée sur l'archéologie préférée ? Qu'il s'agisse d'un drame fantastique trash, d'un documentaire de premier ordre ou d'un peu de plaisir en famille, partagez vos recommandations dans les commentaires !

Vous aimez l'archéologie ?

DigVentures finance des projets archéologiques auxquels tout le monde peut participer, au Royaume-Uni et à l'étranger. Avec l'aide de personnes du monde entier, nous enquêtons sur le passé et publions nos découvertes en ligne gratuitement. Devenez abonné à DigVentures et participez à la grande archéologie - toute l'année !

Écrit par Maiya Pina-Dacier

Chef de communauté chez DigVentures, Maiya creuse avec une truelle dans une main et un fil Twitter dans l'autre. Elle rend compte de toutes nos découvertes en direct depuis les tranchées et tient notre Site Hut plein des dernières nouvelles de l'archéologie. Vous avez une histoire ? Envoyez-lui juste un mot.


Comment fonctionne l'archéologie

L'archéologie est aujourd'hui une science précise. Les outils des archéologues comprennent la datation au carbone radioactif et la prospection géophysique. La discipline est fortement influencée et même portée par les sciences humaines comme l'histoire et l'histoire de l'art. Cependant, il est, au fond, intensément méthodique et technique. Mais l'archéologie n'a pas toujours été précise. En fait, cela n'a pas toujours été une science.

L'archéologie est née dans l'Europe des XVe et XVIe siècles avec la popularité de la collecte et de la Humanisme, un type de philosophie rationnelle qui tenait l'art en haute estime. L'élite curieuse de la Renaissance collectionnait les antiquités de la Grèce et de la Rome antiques, les considérant comme des œuvres d'art plus que des artefacts historiques.

Le désir d'antiquités et l'intérêt pour les anciens ont rapidement conduit à des fouilles commanditées et au développement de l'archéologie classique. Herculanum et Pompéi, les deux villes célèbres détruites et préservées par l'éruption du Vésuve en 79 après J.-C., ont été fouillées en partie parce que la reine de Naples avait envie de statues antiques.

L'invasion de l'Égypte par Napoléon Bonaparte en 1798 a inauguré une nouvelle ère de l'archéologie. Afin de comprendre le peuple égyptien et son passé, Napoléon a amené avec lui un groupe de réflexion de 175 savants : le Institut d'Egypte, ou la Commission scientifique et artistique. La troupe est venue avec sa propre bibliothèque itinérante, des outils scientifiques et des instruments de mesure. En 1809, les érudits et les scientifiques publièrent la "Description de l'Egypte" illustrée, un livre qui contribua à lancer une manie pour tout ce qui était égyptien. En 1822, Jean-François Champollion avait déchiffré la pierre de Rosette, dévoilant au monde les secrets des hiéroglyphes de l'Égypte ancienne.

L'archéologie scientifique a continué à se développer au 19ème siècle avec des progrès dans les études de géologie et de biologie. Charles Lyell a contribué à répandre le système géologique moderne de stratigraphie uniformitariste, ce qui a donné aux archéologues une échelle de temps fiable pour dater les éléments. Les travaux de Lyell et la publication de "L'origine des espèces" de Charles Darwin ont rapidement popularisé l'idée d'évolution. La croyance en l'antiquité de l'homme a fait exploser l'étude de l'archéologie préhistorique.

Le 20ème siècle s'est ouvert avec des développements radicaux dans le domaine : la publication de 1904 de Flinders Petrie's "Methods and Aims in Archaeology" a développé une méthode systématique pour l'excavation. Des découvertes massives comme la découverte de 1922 de La tombe du roi Toutankhamon ou la mise au jour de 1926 Tombes royales à Ur -- qui a donné vie à toute la civilisation sumérienne oubliée -- a contribué à magnifier l'archéologie. Les archéologues ont commencé à travailler au-delà du Proche-Orient, de la Méditerranée et de l'Europe, et le sujet est finalement devenu une discipline académique.

Dans la section suivante, nous approfondirons et découvrirons le travail d'un archéologue.

Les crânes de cristal font partie des curiosités archéologiques les plus mystérieuses. Testez vos connaissances dans le Quiz Crâne de Cristal.


Au large des côtes bulgares, à un peu plus d'un mile sous la surface de la mer Noire, les archéologues ont découvert ce qu'ils croient être la plus ancienne épave intacte du monde. Mesurant environ 75 pieds (23 mètres) de long, le navire serait un ancien navire de commerce grec. Avec son . Lire la suite

Un énorme navire viking a été trouvé en Norvège à moins de deux pieds sous la surface de la Terre. Les archéologues de l'Institut norvégien de recherche sur le patrimoine culturel (NIKU) ont fait la découverte à l'aide d'un radar conçu pour imprégner le sol sans réellement creuser d'artefacts. . Lire la suite


Comment la stratigraphie est utilisée

Dans le cas des sociétés qui n'ont laissé aucune histoire écrite, l'excavation et l'enregistrement des strates, des caractéristiques et des artefacts constituent souvent la seule méthode d'apprentissage sur ces sociétés. Même lorsqu'il existe des histoires enregistrées, les enquêtes stratigraphiques peuvent fournir un excellent complément à ce qui est déjà connu.

Selon la loi de superposition, dans une série donnée de couches, telles qu'elles ont été créées à l'origine, les couches supérieures sont plus jeunes et les couches inférieures plus anciennes car chaque couche a vraisemblablement été ajoutée à un dépôt préexistant. Sur la base de cette loi, les archéologues ont pu attribuer des dates, dans un ordre relatif, à des couches stratifiées. La loi de superposition n'est pas infaillible. Les sites contiennent souvent des strates qui ont été perturbées par des processus naturels, tels que des inondations, et des activités humaines, telles que le creusement. Dans ces cas, plusieurs couches originales peuvent être mélangées et les artefacts contenus à l'intérieur peuvent être hors séquence chronologique. Les terriers d'animaux peuvent également perturber la stratification d'origine.

MOTS CLÉS

Strate — Un gisement géologique ou artificiel, généralement une couche de roche, de sol, de cendres ou de sédiments. Pluriel : strates.

Raconter — Colline ou monticule artificiel.

Dans les fouilles stratigraphiques, les dépôts d'un site sont retirés dans l'ordre inverse pour déterminer quand ils ont été réalisés. Chaque dépôt se voit attribuer un numéro, et ce numéro est ajouté à tous les objets, y compris les artefacts, les ossements et les échantillons de sol contenant de la matière organique, trouvés dans la couche. Chaque couche fournit un instantané unique d'une culture passée, de l'environnement dans lequel elle existait et de sa période relative dans le temps. La datation stratigraphique ne nécessite pas l'existence d'artefacts, mais leur présence peut faciliter la datation du site en temps absolu. Sans de tels indices, il peut être très difficile de dater les couches qu'une couche profonde de sable, par exemple, aurait pu se déposer très rapidement au cours d'une tempête de sable, tandis qu'une autre couche de la même épaisseur aurait pu prendre des centaines d'années ou plus long à former.

Les archéologues modernes utilisent également des techniques géophysiques pour aider à établir la stratigraphie du site. Des méthodes telles que le géoradar, la résistivité électrique et les levés électromagnétiques peuvent aider à établir le cadre stratigraphique d'un site avant le début des fouilles.


Katie Harrow résume la chronologie du développement de l'écriture en Eurasie.

Le langage existait bien avant l'écriture. Nous parlons probablement depuis 50 000 à 100 000 ans. Mais l'archéologie suggère que la première écriture a émergé il y a environ 6 000 ans.

Les pictogrammes (images dont la signification est directement liée à l'image : par exemple un serpent signifie un serpent) ont été utilisés pour la première fois dans l'Égypte ancienne et la Mésopotamie. Ces pictogrammes ont évolué pour devenir des hiéroglyphes lorsque les significations en sont venues à inclure des verbes (l'image d'un œil peut désormais signifier également "voir aussi quelque chose") et la phonétique (l'image de serpent pourrait signifier un son "sans").

Ce n'est pas un hasard si nous voyons l'émergence d'une langue écrite avancée dans des endroits comme l'Égypte et les cités-États du Tigre et de l'Euphrate. Les habitants d'ici n'étaient pas plus intelligents que leurs cousins ​​ruraux, mais leur besoin d'enregistrer et de stocker des informations de manière ordonnée augmentait à mesure que les villes se développaient, ce qui a donné l'impulsion nécessaire pour améliorer leurs systèmes d'écriture. Ceux-ci à leur tour peuvent avoir fourni la capacité de croissance ultérieure qui aurait été impossible sans l'écriture.

On peut imaginer que sans écrire, diriger une ville, organiser la fiscalité et garder le contrôle d'un pays est quasiment impossible. Il y a juste trop de confusion pour qu'un grand État bien ordonné fonctionne sans enregistrement écrit.

L'archéologie nous montre une évolution claire des pictogrammes aux formes cunéiformes à partir des fouilles d'Uruk en Mésopotamie où les premières formes cunéiformes sont simplement des pictogrammes tournés à 90 degrés, formés de marques en forme de coin enfoncées dans de l'argile molle. Au fil du temps, ceux-ci deviennent de plus en plus stylisés.

Selon l'archéologue Günter Dreyer, directeur de l'Institut allemand d'archéologie du Caire, les premiers écrits que nous connaissons proviennent du règne de la "Dynasty Zero" d'un roi que nous connaissons sous le nom de "Scorpion" dans l'Égypte ancienne vers 3 300 avant notre ère. Dans sa tombe, un certain nombre de petites plaques osseuses gravées ont été trouvées. Ceux-ci portaient sur eux des pictogrammes (par exemple un héron et un scarabée) qui semblent être les noms de lieux d'où provenaient les offrandes dans la tombe.

Il y a 5 000 ans en Egypte, le nom du pharaon primitif NARMER était inscrit sur une palette à l'aide de deux images : Une seiche (NAR) et une perceuse ou burin (MR)(1). Plus tard, les noms des pharaons ont toujours été placés dans une bordure spécifique connue sous le nom de cartouche.

La Palette Narmer de Hierakonpolis se trouve au Musée du Caire réf : JE32169

Les hiéroglyphes égyptiens comprenaient des « idéogrammes » où des images simples représentaient des mots entiers ainsi que des images représentant des syllabes. Ils avaient également des signes de l'alphabet qui étaient utiles lorsqu'un nouveau mot était nécessaire. Les noms des étrangers étaient souvent épelés à l'aide de ces « héiroglyphes de l'alphabet » particuliers.

Bien sûr, une fois qu'un petit pays développe l'écriture, cela lui donne un avantage considérable sur tous ses voisins. Il n'est pas surprenant que l'écriture émerge dans les premières villes de ce qui allait devenir les premiers empires. L'écriture a donné aux Sumériens et aux Égyptiens un énorme avantage qu'ils semblent avoir rigoureusement expliqué.

Le cartouche de la reine Cléopâtre


Dans les anciens hiéroglyphes égyptiens, une enceinte oblongue avec une ligne à une extrémité est appelée cartouche et indique que le texte inclus est un nom royal. Ce cartouche se lit de droite à gauche.

C = triangle en haut à droite
L = lion en bas à droite
E = Oiseau
O =
P = Carré
A = Oiseau
T = Main
R = œil
A = Oiseau

A droite se trouve une autre version du même cartouche (merci à FCIT).
Le monde a oublié comment lire les cartouches pendant près de 2000 ans jusqu'à ce qu'un français appelé Champollion les déchiffre au début des années 1800.

Les anciens Égyptiens utilisaient leurs hiéroglyphes non seulement comme stockage d'informations, mais aussi comme décoration, ce qui laisse à l'archéologie et à l'histoire une fabuleuse richesse de données écrites sur les guerres, la politique, les croyances et la vie quotidienne des peuples du Nil.

Il y a 3 600 ans :

Au Levant, les Hyksos, les Hittites, les Cananéens et d'autres groupes écrivent tous dans des variantes d'écriture cunéiforme qui ont évolué à partir de pictogrammes.

(appuyez sur la touche F5 pour l'animation)

Il y a 3400 ans, des envahisseurs venus de l'est ont introduit l'écriture linéaire-a dans le sud-ouest de l'europe. Avec le temps, cela a évolué du B linéaire vers le grec ancien. En occident, on utilise aujourd'hui une variante de l'alphabet grec. Notre système de numérotation vient de l'arabe.


P2ALM

Titanosaure.
Brisant les mensonges des mammifères avec ses pas titanesques.

Depuis que mon intérêt pour les civilisations anciennes a commencé il y a des années, je pense de plus en plus que nous, les humains modernes, ne savons pas grand-chose de grand-chose. Nous pensons juste que nous le faisons.

Même lorsque nous utilisons le mot « moderne » pour nous décrire, il résonne sur des tons d'arrogance en impliquant que nous l'avons fait – que nous sommes finalement passés de stupide à intelligent, de religion (ou superstition) à science.

Nous avons tout un monde plein de preuves qui soutiennent le récit biblique de la Création, mais nous avons été nourris à la cuillère d'une interprétation de cette preuve née de la rébellion à Dieu et ne pouvons donc avoir aucun fondement en fait. Bien sûr, je parle de la théorie de l'évolution humaine - que l'Homme était manière stupide avant qu'il ne soit manière intelligent et même avant cela, il n'était qu'une molécule d'écume dans une flaque d'eau.

Archéologie interdite. Nous entendons rarement parler de ces découvertes parce qu'elles ne correspondent pas à la chronologie établie, traditionnelle et évolutive de l'histoire de la terre et de l'humanité. Pour cette raison, ils ont été surnommés Out-of-Place Artefacts, ou OoPARTS, et bannis à la discipline scientifique marginale de Archéologie interdite. Cela implique que, d'une manière ou d'une autre, ces artefacts ne sont pas censés être là où ils ont été trouvés. Ils deviennent des anomalies. Cependant, je dirais qu'ils sont exactement où nous nous attendrions à les trouver lorsque nous réalisons que la Bible est le véritable récit de l'histoire de l'humanité.

Voici juste un exemple très récent que je suis tombé par hasard en écrivant cet article :

S8int.com

Pour des découvertes plus étonnamment révélatrices, je vous recommande de visiter ce site Web. Il s'agit d'un méga-site OoPARTS basé sur le compte de création de 6 jours dans Genesis. Je ne peux pas honnêtement dire que je soutiens toutes les interprétations du site, mais néanmoins, c'est assez fascinant.

Aussi, n'oubliez pas de visiter le blog qui accompagne le site.

L'Amérique déterrée

Il y a une très bonne émission sur H2 qui s'appelle L'Amérique déterrée. Il peut également être consulté à la demande pour ceux d'entre vous qui ont cette capacité. J'aime le spectacle parce que, involontairement, il soutient une vision biblique de l'histoire du monde en jetant le doute et en montrant des défauts dans la chronologie historique et archéologique traditionnellement acceptée de l'histoire de l'humanité.

Je recommanderais de regarder toute la série, mais si vous ne deviez regarder qu'un épisode, regardez celui intitulé La croix du désert. Malheureusement, je ne peux pas publier l'épisode. Une fois diffusé, il se verrouille sur le site Web de H2 pour une raison quelconque, mais voici le lien

Non seulement cet épisode (et l'émission) remet en question la chronologie de qui était sur notre continent (Amérique du Nord) en premier, mais il montre également qu'un des artefacts a un dinosaure gravé dessus - et les artefacts sont datés de 800 après JC ! L'hôte, incapable de comprendre de quoi il s'agit réellement, attribue le symbole à la ressemblance d'un lézard du désert que ces voyageurs ont dû voir dans le désert de l'Arizona, même s'il ne diffère pas de ce qu'un artiste non qualifié pourrait dessiner aujourd'hui d'un Apatosaure (Brontosaure) long cou, dos bossu, longue queue et tout. Soyez le juge. Je pense que c'est un dinosaure, ou comme ils l'auraient appelé à l'époque où ces artefacts étaient utilisés, un dragon, un drake ou un wyrm (ver). Bien sûr, quelques très bonnes questions sont :

  • Pourquoi en dessineraient-ils un ?
  • Comment sauraient-ils quoi dessiner à moins d'en avoir vu un ?

Ceci, ainsi que de nombreux autres dessins et sculptures de dinosaures dont nous n'entendons jamais parler, est la preuve que l'homme a coexisté avec les dinosaures tout comme la Bible le dit et que la terre est en effet aussi jeune que la Bible le dit.

Discrétion spectateur: Dans l'épisode le plus récent, j'ai été déçu d'apprendre que l'auteur a soutenu la théorie selon laquelle Jésus et Marie-Madeleine avaient un enfant et que les Templiers pensaient qu'ils étaient leurs descendants directs. Ceci est en partie basé sur ses travaux sur la accroché x symbole runique qui est apparu sur un certain nombre d'inscriptions en Amérique et dans le monde. Ceci, bien sûr, n'est pas biblique, alors soyez prévenus - et cela ne signifie pas que toutes ses recherches doivent être rejetées.

Quelques excellents livres

Cela m'amène à certains de mes livres préférés que je recommanderais à toute personne intéressée par ce sujet :

Dr Jack Cuozzo, chrétien, est orthodontiste. Dans ce livre fascinant, il raconte comment Dieu a arrangé cela pour qu'il soit réellement autorisé à manipuler, étudier et tester certains des restes fossiles qui ont été interprétés comme les premiers ancêtres pré-humains afin de soutenir la théorie de l'évolution humaine. En tant qu'orthodontiste, il a soumis les crânes à certains tests jamais effectués auparavant. La prémisse principale est que les crânes étiquetés comme appartenant à ce qu'on appelle l'homme de Néandertal sont en fait les crânes des personnes qui ont vécu avant le déluge de Noé. Le crâne humain ne cesse de croître et, parce que ces personnes ont vécu pendant des centaines d'années, cela leur a donné la mâchoire et le front prononcés que la science de l'évolution attribue à un ancêtre semblable à un singe. Regardez quelques photos de personnes très âgées pour voir par vous-même. Cet excellent livre contient également des preuves photographiques documentées que la théorie de l'évolution humaine a été fabriquée, souvent avec du plâtre de Paris, ainsi que des preuves photographiques de la coexistence humaine avec les dinosaures, comme le dit la Bible.

The author that helped uncover my passion for this subject, and was a catalyst for me to launch my own investigations in this area, is Graham Hancock. Graham is not a Christian, but I would recommend reading the books I’ve listed below because they chronicle evidence that is blatantly ignored by mainstream archaeology about Man’s past. When you are made aware of all of the evidence that exists around the world pointing back to the dispersion of the people groups at the Tower of Babel, you will come to no other conclusion than Man chooses to ignore it out of his rebellion toward God.

I’m saddened to say, however, that Graham and his buddies, who have been so diligent in uncovering these things, have recently fallen prey to the very New Age religion practiced by all of these cultures. So, I would be wary reading his more recent books. Use your biblical discernment when studying these things.

The Bible Explorer Series

Graham has also been featured in one of Bob Cornuke’s excellent Bible Explorer Series DVDs. Dr. Cornuke, a Christian, is an explorer and the founder of the BASE Institute. He has produced these excellent DVDs of his explorations and research. It’s real boots-on-the-ground stuff. There are 4 in all: Search for the Ark of the Covenant, Search for Noah’s Ark: The Lost Mountains of Noah, Search for the Lost Shipwreck of Paul et Search for Mt. Sinai: Mountain of Fire. Dans Search for Mt. Sinai you can actually view video footage of the altar of the golden calf, the split Rock of Horeb, what looks like a burnt mountain top and more which are located in Iran and guarded by the Iranian military! Of course, the question is, why are they guarding it unless they know what it actually is?

Here’s an excerpt of the fascinating footage:

For those of you keen-minded individuals who would immediately notice that these DVDs challenge the traditional locations of these things, I guess you’ll just have to watch them to find out why.

The Pyramid Code

This series on the Pyramids at the Giza Plateau in Egypt is quite simply the best and most sensible explanation of their function I’ve ever heard.

I hold to the belief that the pre-Flood civilization was privy to knowledge and technology that we do not understand today, the remnant of which was spread around the world during the dispersion of the people groups at Babel. This would also account for the similarities in myths (which became religions), megalithic architecture (according to the stars above) and Flood stories that almost all ancient cultures around the word share. I was pleasantly surprised at the content of this series as it serves to support this view even though one could get the feeling that it slightly encourages viewers to explore the New Age religion. The reality is that true world history will always point to the Book of Genesis despite the intentions of the authors’ interpretation.

Unfortunately the link to the web site seems to be broken, but here’s a link to an independent site promoting the series.

Again, even though the alternative Egyptian chronology suggested in the series may not match up entirely with biblical chronology (I haven’t personally made the comparison), the important thing to take away from it is that this series shows the faults in the traditionally agreed-upon timeline of Egyptian society and the downright arrogance of those who choose to ignore these things (much like the arrogance present in the excellent Expelled: No Intelligence Allowed documentary).

This series can also be viewed on Netflix if you’re a subscriber.

Genesis Veracity Foundation

This web site will really stretch your thinking about the Book of Genesis. It supports a theory I’ve held to that the similarity in world-wide myths, religious beliefs, Flood stories and megalithic architecture is a result of the events before the Flood and the events at Babel. Imagine my delight when my pet theories were corroborated and supported by another who was studying these very things. I can’t wait to read and review the books and DVDs by this author.

What should you take away from OoPARTS and Forbidden Archaeology? Some very good questions for you to consider would be, why are these things hidden from us? Why is a world full of evidence being ignored and even covered up? The reason is the truth about the history of mankind will always point back to the Bible – Babel, the Flood, the Genesis 3:5 lie, Creation, God and, ultimately, Jesus [Colossians 1:15-20]. From Satan’s point of view, there’s always the danger that someone who discovers the truth about world history and our origins will eventually find Christ and be saved.

So, even though some of these discoverers are not Christians and sometimes attach ages of time that do not fit into the Bible’s timeline to things they’ve found, they should not be dismissed outright. It’s only proof that the evidence is so plentiful and overwhelming, even non-Christians know it exists. It’s the evidence that’s important. And it shows that the traditional timeline of human history that has been produced by human evolutionary thinking is not quite as solid as we are led to believe. In fact, it’s in no way coherent at all. This should bolster our faith and encourage us in the face of untruths. These artifacts and evidences have been professing God’s handiwork for ages and can no longer be ignored.

It is my hope that you will find these resources helpful and that this will be the first in an ongoing series about Forbidden Archaeology to be published on my web site by God’s grace.


Historic Preservation, Public History & Archaeology: A Timeline History

This interactive timeline helps you explore the history of historic preservation, archaeology, and public history in the United States of America.

Creator: Eli Pousson

Publisher: Local Preservation School

Date de publication: October 13, 2015

Updated: October 15, 2015

Difficulté: Beginner

Project State:

Understanding the history of historic preservation along with related fields including public history, archaeology, folklore, and community development, helps us understand how local preservation efforts are shaped by the history of the field and the United States of America more broadly.


The Age of Sugar

The change of power was remarkably smooth, and people went on with their day to day business the day after capitulation. The island’s upper class thought their financial interests would be best served by cooperating with the British, and immediately started to do so. One of the reasons for this was that the British had offered generous terms of capitulation: the island’s laws, customs, religion, private property, free trade, and even the French language were respected. Under British rule, however, the island was once more named Mauritius. Agriculture was modernised by replacing human labour with machines and animals, the road network was improved, and the duty on sugar was reduced. As a result, sugar cane cultivation almost tripled between 1817 and 1827.

In the meantime, Britain saw a growing resistance to slavery, and the Mauritian planters feared they soon had to emancipate their slaves. The price of slaves had skyrocketed as ships of the Royal Navy tried to curtail the slave trade, which had been abolished in Great Britain's empire in 1807 but was still practiced illegally. In the meantime, though, the sugar industry was booming and planters were in desperate need of cheap labour. To face the situation, they started to import indentured Indian and Chinese workers, who worked side by side with the slaves. In 1829, measures were taken to improve slaves' lives and racial segregation was abolished. Finally, on 12 June 1833, the British Parliament passed the Act that abolished slavery. After much resistance from the slave owners, a Proclamation was signed in January 1835 that introduced the apprentice system on Mauritius. Slaves kept on working as apprentices for a period of four years, after which they were emancipated and the slave owners received compensation. Large numbers of ex-slaves were completely neglected by the authorities and fell victim to extreme poverty. In early 1839, just before all slaves were emancipated, the population of the island consisted of 9,000 whites, about 15,000 free coloureds, and 70,000 slaves. At this time, about 20,000 people were living in Port Louis.

Plantation owners continued to import Indian labourers to replace their freed slaves. Some parts of India were troubled so badly by unemployment, floods, epidemics, famines, and the oppression of certain castes that many people were keen to emigrate. The area under sugar cane in Mauritius rose from 42,000 acres in 1831 to 129,000 in 1861. The imports of Indians grew steadily, sometimes reaching over 40,000 people per year. By 1861, there were 193,000 Indians on the island compared to 117,000 whites and coloureds. The influx of Indian indentured labour ceased in 1909, with one last shipment of 1,500 in 1923 during the sugar boom of the early 1920's. The trade in Indian workers was, in many respects, not so different from the slave trade: workers were often recruited with brutal force on their way to Mauritius, many died of diseases on the island they were subjected to travel restrictions and once they made it to the estates, workers were treated badly, including harsh corporal punishment and even imprisonment on estates. But more than the slaves had done before, the Indians resisted the cruel system of which they were part. They frequently revolted, deserted, and went back to India.

During the first five decades of British colonial administration, the number of ships calling at Port Louis increased sharply due to a sugar boom and the construction of several ship repair facilities. In addition, the two railway lines were completed in 1864 and 1865. During the 1860's, the sugar industry in the Mascarenes began to decline. The number of sugar factories fell from 258 in 1860 to 66 in 1908. Plantations were frequently divided into small plots and sold by the early twentieth century Indians had acquired almost one third of the land under cultivation. The 1890's proved to be disastrous: three epidemics, two fires, and one devastating cyclone laid waste to the island and its inhabitants. Moreover, the population had increased to 371,000 in 1901.

A small sugar boom in the 1920's brought a short-lived period of prosperity to the island, of which the planters benefited the most. In 1936 the working class tried to improve their situation by forming a political party. One year into its existence it was active in provoking strikes on the sugar estates. After the Second World War the Colonial Office was contemplating giving Mauritius independence. The population increased sharply following the successful eradication of malaria in the 1950's with the help of the Colonial Office. It further aided in carrying out public works such as irrigation systems, roads, and a renewal of harbour installations. In 1965 the Colonial Office declared that the island was ready for independence, and on 12 May 1968, after nearly four centuries of European rule, Mauritius finally became a sovereign nation.


Voir la vidéo: Abraham et larchéologie