11 juin 1942

11 juin 1942

11 juin 1942

Juin

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Guerre dans les airs

Une force de treize B-24 de l'USAAF est partie d'Afrique du Nord pour attaquer la raffinerie de pétrole de Ploesti, en Roumanie, atteignant sa cible tôt le 12 juin.



Baie de Narragansett – le 11 juin 1942

Le 11 juin 1942, 2e lieutenant William K. Liggett pilotait un aéronef P-40E (n° de série 41-25019) dans le cadre d'un vol d'entraînement en formation avec d'autres aéronefs P-40 au-dessus de la région de la baie de Narragansett. Vers 13h45. son avion a eu des problèmes de moteur et il a été obligé de chercher un endroit pour se poser. Il a choisi ce qu'il pensait être une plage ouverte à environ un mile au nord-est de la ville de Portsmouth, mais en se rapprochant, il s'est rendu compte qu'il y avait des civils sur la plage. Des témoins ont déclaré plus tard aux enquêteurs qu'au dernier moment, le lieutenant Liggett s'était brusquement tourné vers l'eau et avait été tué lorsque l'avion s'est écrasé dans la baie.

L'accident a été attribué à un problème avec le système de carburant de l'avion.

Le lieutenant Liggett a obtenu sa qualification de pilote le 29 avril 1942 et, au moment de sa mort, il a été affecté au 66e escadron de chasse basé à Hillsgrove Army Air Field, à Warwick, Rhode Island.


The Corrigan Press (Corrigan, Texas), Vol. 11, n° 19, éd. 1 jeudi 18 juin 1942

Hebdomadaire de Corrigan, Texas, qui comprend des nouvelles locales, étatiques et nationales ainsi que de la publicité.

Description physique

huit pages : ill. page 20 x 13 po. Numérisé à partir de 35 mm. microfilm.

Informations sur la création

Créateur : Inconnu. 18 juin 1942.

Le contexte

Cette un journal fait partie de la collection intitulée : Texas Digital Newspaper Program et a été fournie par la bibliothèque municipale de Livingston à The Portal to Texas History, un référentiel numérique hébergé par les bibliothèques de l'UNT. Il a été vu 32 fois. Plus d'informations sur ce problème peuvent être consultées ci-dessous.

Personnes et organisations associées soit à la création de ce journal, soit à son contenu.

Créateur

Éditeurs

Publics

Consultez notre site de ressources pour les éducateurs! Nous avons identifié ce un journal comme un source principale au sein de nos collections. Les chercheurs, les éducateurs et les étudiants peuvent trouver cette question utile dans leur travail.

Fourni par

Bibliothèque municipale de Livingston

La bibliothèque publique gratuite, établie en 1932, a été la première bibliothèque publique desservant la ville de Livingston. Aujourd'hui, elle est connue sous le nom de Bibliothèque municipale de Livingston et s'efforce de gérer les documents pour répondre aux besoins de ses clients et de tous les résidents du comté de Polk. La bibliothèque a reçu une subvention de la Fondation Tocker en 2014 pour aider aux efforts de numérisation.


The Town Tattler (Electra, Texas), Vol. 11, n° 25, éd. 1 lundi 22 juin 1942

Journal d'Electra, au Texas, qui comprend des nouvelles locales et des avant-premières des projections de films à venir ainsi que de la publicité.

Description physique

Informations sur la création

Créateur : Inconnu. 22 juin 1942.

Le contexte

Cette un journal fait partie de la collection intitulée : Electra Area Newspaper Collection et a été fournie par la bibliothèque publique Electra à The Portal to Texas History, un référentiel numérique hébergé par les bibliothèques de l'UNT. Plus d'informations sur ce problème peuvent être consultées ci-dessous.

Personnes et organisations associées à la création de ce journal ou à son contenu.

Créateur

Éditeur

Publics

Consultez notre site de ressources pour les éducateurs! Nous avons identifié ce un journal comme un source principale au sein de nos collections. Les chercheurs, les éducateurs et les étudiants peuvent trouver cette question utile dans leur travail.

Fourni par

Bibliothèque publique Electra

Fondée en 1925, la bibliothèque publique Electra fournit des services gratuits à tous les résidents vivant dans un rayon de 20 miles des limites de la ville dans les limites des comtés de Wichita et Wilbarger.

Nous contacter

Informations descriptives pour aider à identifier ce journal. Suivez les liens ci-dessous pour trouver des articles similaires sur le portail.

Titres

  • Titre principal: The Town Tattler (Electra, Texas), Vol. 11, n° 25, éd. 1 lundi 22 juin 1942
  • Titre de la série :Le bavard de la ville

La description

Journal d'Electra, Texas, qui comprend des nouvelles locales et des avant-premières des projections de films à venir ainsi que de la publicité.

Description physique

Sujets

En-têtes de sujet de la Bibliothèque du Congrès

Structure de navigation des bibliothèques de l'Université du Texas du Nord

Langue

Type d'élément

Identifiant

Numéros d'identification uniques pour ce problème dans le portail ou d'autres systèmes.

Informations sur les publications

  • Le volume: 11
  • Problème: 25
  • Édition: 1

Collections

Ce numéro fait partie des collections suivantes de documents connexes.

Collection de journaux de la région d'Electra

Du comté de Wichita vient la collection de journaux Electra Area, desservant la ville d'Electra et ses environs avec cinq titres disponibles dans The Portal to Texas History, y compris le Electra Daily News, Electra News, The Electra Star-News et Harrold Howler.

Programme de journaux numériques du Texas

Le Texas Digital Newspaper Program (TDNP) s'associe à des communautés, des éditeurs et des institutions pour promouvoir la numérisation basée sur des normes des journaux texans et pour les rendre librement accessibles.


L'armée russe repousse les forces d'Hitler : août 1942-janvier 1943

Le 8 novembre 1942, Vichy France rompt ses relations diplomatiques avec les États-Unis. Apprenez-en plus à ce sujet et sur les autres événements importants de la Seconde Guerre mondiale qui se sont produits au cours du mois de novembre 1942 ci-dessous.

Chronologie de la Seconde Guerre mondiale : 5 novembre 11 novembre

5 novembre : Le général Dwight Eisenhower ouvre le quartier général opérationnel de l'invasion alliée de l'Afrique du Nord sur l'île britannique de Gibraltar.

6 novembre : En pêchant une fois de plus pour un deuxième front européen, Joseph Staline se plaint que les Soviétiques traitent avec la force de l'Axe beaucoup plus importante tandis que les Britanniques et les Américains se concentrent sur le front relativement calme de l'Afrique du Nord.

Le général Douglas MacArthur arrive à Port Moresby, la capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, pour superviser les opérations dans cette sphère du théâtre du Pacifique.

8 novembre : Les forces alliées débarquent sur leurs cibles nord-africaines et Alger capitule presque immédiatement. Les États-Unis et la Grande-Bretagne prévoient d'utiliser l'Afrique du Nord occupée comme base pour lancer des opérations contre l'Europe du Sud.

Vichy France annonce la rupture des relations diplomatiques avec les États-Unis suite à l'invasion de l'Afrique du Nord française.

9 novembre : Des unités des armées allemande et italienne occupent la Tunisie sans opposition des colonialistes français.

10 novembre : Dans un discours de Mansion House couvrant la victoire de la Grande-Bretagne sur Erwin Rommel, Winston Churchill a déclaré en plaisantant : " Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le début de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement."

Tout le trafic entrant et sortant de l'un des ports les plus fréquentés du monde cesse pendant deux jours lorsqu'il est découvert que les Allemands nazis ont miné les eaux du port de New York.

11 novembre: Adolf Hitler met fin à l'armistice entre la France libre et la France de Vichy, occupant tout le pays au nord de la Côte d'Azur.

La ville marocaine de Casablanca tombe aux mains des Alliés.

Titres de la Seconde Guerre mondiale

Vous trouverez ci-dessous plus de détails sur les événements de la Seconde Guerre mondiale, y compris la bataille des îles Santa Cruz.

Des combats de maison en maison s'ensuivent entre les Allemands nazis et les Soviétiques : La tactique soviétique d'"étreindre" - garder leurs soldats proches ou même mêlés à l'ennemi - a annulé la supériorité de l'aviation et de l'artillerie nazie. Il a réduit la guerre à des combats de maison en maison, que les Allemands nazis appelaient Rattenkrieg (guerre des rats). En octobre 1942, un officier allemand nazi écrivit : "Nous nous sommes battus pendant quinze jours pour une seule maison avec des mortiers, des grenades, des mitrailleuses et des baïonnettes". deux étages."

Bataille des îles Santa Cruz : Ci-dessus, un avion lance-torpilles japonais s'approche du cuirassé USS Dakota du Sud lors de la bataille des îles Santa Cruz. La bataille du 25 octobre 1942 découlait d'un plan japonais d'utiliser un avion porteur pour soutenir une attaque au sol sur Henderson Field à Guadalcanal (qui, avec les îles Santa Cruz, faisait partie des îles Salomon).

L'engagement de Santa Cruz a opposé deux porte-avions et navires de soutien américains à quatre porte-avions japonais et leur soutien. Les pilotes américains ont endommagé deux porte-avions ennemis et un croiseur, mais le porte-avions USS frelon et un destroyer ont été coulés dans l'échange.

Les Japonais ont revendiqué une victoire tactique, mais leur échec à écraser les forces navales américaines dans les Salomon a laissé l'avantage stratégique aux Américains. En effet, les pertes japonaises en précieux équipages de première ligne ont fait de la bataille une défaite japonaise bien plus importante que Midway.

Les Curtiss P-40 fiables volent avec les forces alliées : Le Curtiss P-40 a acquis une renommée internationale à la fin de 1941 lorsque les "Flying Tigers", American-

versions habitées peintes avec des dents de requin, ont combattu les Japonais en Chine. Les chasseurs P-40 ont été construits aux États-Unis et ont volé avec pratiquement toutes les forces aériennes alliées. Ils se sont avérés précieux en France et avec la RAF au-dessus du désert nord-africain, et ils ont abattu des avions japonais à Pearl Harbor en décembre 1941. Bien qu'ils ne soient pas particulièrement rapides, ils étaient stables et résistants. Plus de 14 000 ont été construits et de nombreuses versions et désignations existaient, notamment Hawk, Mohawk, Tomahawk, Kittyhawk et, le plus souvent, Warhawk.

Extracteur Lewis Burwelldevient Marine la plus décorée : Le lieutenant-général Lewis Burwell Puller était le Marine le plus décoré de l'histoire des États-Unis. Il a reçu cinq Croix de la Marine, une décoration juste après la Médaille d'honneur. Surnommé "Chesty" en raison de sa poitrine en tonneau, Puller était un guerrier bourru et pragmatique. Montré un nouveau modèle de lance-flammes, il aurait grogné, "Où mettez-vous la baïonnette ?" Puller a remporté sa troisième Croix de la Marine lorsque son bataillon en infériorité numérique a repoussé une tentative japonaise de s'emparer de Henderson Field dans la nuit du 24 au 25 octobre, 1942, et il en obtint une quatrième pour la campagne du cap Gloucester. Puller a obtenu sa cinquième Croix de la Marine pour héroïsme pendant la guerre de Corée. Il a pris sa retraite en 1955.

Le corridor persan ouvre une ligne de ravitaillement aux Soviétiques : L'Union soviétique et le gouvernement britannique sont devenus des alliés après l'invasion allemande de l'URSS par les nazis. Les Soviétiques avaient désespérément besoin de ravitaillement, mais une ligne de ravitaillement sécurisée devait être ouverte. Ils ont choisi le chemin de fer trans-iranien nouvellement achevé comme corridor persan pour ouvrir la ligne d'approvisionnement du golfe Persique à l'Union soviétique. Les autorisations nécessaires ont été obtenues de l'Irak et de l'Iran pour utiliser le corridor. Une fois que les États-Unis sont entrés en guerre, ils ont envoyé des troupes pour garder et entretenir le chemin de fer.

Découvrez les autres événements clés de la Seconde Guerre mondiale en novembre 1942 à la page suivante.


Histoire des opérations navales des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale

v. 1. La bataille de l'Atlantique, septembre 1939-mai 1943.--v. 2. Opérations dans les eaux nord-africaines, octobre 1942-juin 1943.--v. 3. Le Soleil levant dans le Pacifique, 1931-avril 1942.--v. 4. Coral Sea, Midway et actions sous-marines, mai 1942-août 1942.--v. 5. La lutte pour Guadalcanal, août 1942-février 1943.--v. 6. Briser la barrière de Bismarck, 22 juillet 1942-1er mai 1944.--v. 7. Aléoutiennes, Gilberts et Marshalls, juin 1942-avril 1944.--c. 8. Nouvelle-Guinée et Mariannes, mars 1944-août 1944.--v. 9. Sicile, Salerne, Anzio, janvier 1943-juin 1944.--v. 10. La bataille de l'Atlantique gagnée, mai 1943-mai 1945.--v. 11. L'invasion de la France et de l'Allemagne, 1944-1945.--v. 12. Leyte, juin 1944-janvier 1945.--v. 13. La libération des Philippines.--v. 14. Victoire dans le Pacifique, 1945.--v. 15. Supplément et index général

Access-restricted-item true Addeddate 2010-07-16 20:55:48 Bookplateleaf 0004 Boxid IA123817 Appareil photo Canon EOS 5D Mark II Donor alibris Identifiant externe urn:oclc:record:1035606545 Foldoutcount 4 Identifier historyofuniteds02mori Identifier-ark ark:/13960/t5t73509k Ocr ABBYY FineReader 8.0 Openlibrary_edition OL6510710M Openlibrary_work OL2917797W Page-progression lr Pages 380 Ppi 400 Scandate 20100806060854 Scanner scribe12.sfdowntown Scandowntown

11 & 12 juin 1942 : Femmes et enfants séparés

KLADNO, le 11 juin 2018 — Marie Dolezalova Supikova, 85 ans, et son arrière-petite-fille Karolina, 10 ans, déposent un bouquet de feuillage de palmier et d'œillets sur le sol du gymnase du Kladno Gymnasium (lycée), marquant l'emplacement où, en 1942, la Gestapo a séparé Marie, puis 10, de sa mère. Le même sort ou pire attendait les 87 autres enfants de Lidice qui ont été envoyés à Kladno - un village près de Lidice - avec leurs mères, pour être séparés d'eux. Sept autres enfants de moins d'un an ont été sélectionnés au gymnase de Kladno pour être transportés vers un foyer pour enfants de Prague. Toutes les femmes Lidice de plus de 16 ans, y compris les mères de ces nourrissons, ont été transportées au camp de concentration de Ravensbruck en Allemagne. Certaines des femmes ont survécu aux années de guerre et sont retournées à Lidice, où de nouvelles maisons avaient été construites pour elles près du village d'origine (détruit). Quelques-uns ont retrouvé leurs enfants perdus.

Des couronnes commémoratives et des plaques commémoratives sur le site rappellent les effets dévastateurs de la Seconde Guerre mondiale sur d'innombrables enfants, femmes et hommes. Ces mots sont sur ces plaques :

Zde trpely lidicke zeny a deti (“Ici ont souffert les femmes et les enfants”)


Compilé par Gertrude Fisher Harding

Cette brève histoire généalogique de la famille Fisher a été entreprise principalement pour mes enfants. L'intention était de rassembler du matériel généalogique qui n'avait pas encore été rassemblé, bien que de nombreux travaux précieux aient été effectués auparavant dans des lignes séparées. Cependant, des recherches assidues ont été nécessaires et de nombreux récits historiques d'immigration, d'établissements de frontières et d'histoires de comté ont été lus attentivement, de nombreux dossiers judiciaires déchiffrés et des centaines de lettres écrites.

Les plus sincères remerciements sont adressés aux membres des autres branches de la famille qui ont apporté leur aide si généreusement.

Les chiffres placés avant les noms des personnes sont par commodité et n'indiquent pas le nombre de descendants, dont beaucoup n'ont pas été inclus. Un numéro de page placé entre parenthèses dans la marge de gauche avant un nom indique où se trouve la courte notice biographique de cette personne.

PÊCHEUR SEBASTIEN

SEBASTIAN FISHER, originaire d'Allemagne, avec sa femme Susanna et leurs deux jeunes enfants, s'embarquèrent pour l'Angleterre à Rotterdam, Hollande, le 28 juillet 1708. On ne sait pas depuis combien de temps ils étaient en Hollande, mais ils s'embarquèrent avec un groupe de des émigrés des régions dévastées d'Allemagne, principalement du Palatinat qui souffrait encore plus que d'autres des terribles fléaux des guerres dans lesquelles l'Allemagne était engagée depuis longtemps. La reine Anne d'Angleterre a invité ces personnes à se rendre en Angleterre et a promis qu'elles seraient envoyées plus tard en Amérique pour s'installer dans de nouvelles maisons. C'est dans l'une des cargaisons de ces Allemands que Sebastian partit pour l'Angleterre.

Le cas de Sebastian Fisher était différent de la majorité
de ces émigrants, même si certains étaient similaires. C'était un réfugié,
selon la tradition qui semble avoir quelque fondement en fait,
qui a été obligé de quitter l'Allemagne, perdant son titre et sa succession, parce que
il s'était impliqué dans les lois sur le braconnage. Cependant, il y avait
bien plus qu'une simple infraction aux lois sur le braconnage. Il était
héritier d'un vaste domaine sur lequel la partie la plus moderne de Hanovre a
depuis été construit. Sa famille était assez importante dans les affaires politiques
pour lui d'encourir le déplaisir de ceux au pouvoir avec qui il
avait été en désaccord politiquement. D'où la nécessité de quitter son domicile
terre avec seulement les moyens qu'il pouvait emporter avec lui.

Sebastian Fisher était un homme d'une bonne intelligence, et il avait reçu
une bonne éducation du point de vue de l'époque, probablement à un
Université allemande. Il possédait beaucoup de courage et
ténacité du but. Les difficultés et la misère ont visité tous les émigrés
de même, car il n'y avait pas suffisamment de dispositions pour eux en Angleterre,
et c'était presque aussi mauvais après leur arrivée en Amérique un an plus tard.

Le 13 ou 14 juin. 1709, Sébastien et Susanna Fisher
atteint New York avec un seul de leurs enfants survivant. C'était
nécessaire pour tous ces immigrants d'avoir un abri fourni et
rations de nourriture et de vêtements jusqu'à ce qu'ils puissent s'établir et
fournir ces choses pour eux-mêmes. Il y en avait d'autres parmi eux
à côté de Sebastian Fisher qui avait de l'argent avec eux, mais des fournitures
ne pouvait pas être acheté à cette époque. Beaucoup ont reçu du travail sur un pro-
projet établi pour eux, mais les problèmes sont venus presque à la fois entre le
Allemands et colons anglais. De petits villages ont été construits le long
la rivière Hudson sur le Livingston Manor pour abriter le
Immigrants allemands, et en 1711 Sebastian Fisher a vécu à Annsburg,
l'un des villages. Plus tard, il était à Berne, N. Y. Il était l'un des
hommes qui se sont engagés à essayer d'obtenir justice pour ses compatriotes. Sev-
De nombreux excellents récits des immigrés allemands ont été
sultés par le compilateur, parmi eux, début du XVIIIe siècle

Palatine Emigration par W. A. ​​Knittle, et Oscar Rutins’ The Ger-
l'homme et les établissements suisses de la Pennsylvanie coloniale : une étude de
le soi-disant Néerlandais de Pennsylvanie.

Avant 1717, Sebastian Fisher et d'autres achetaient et payaient
dans la vallée de la Schoharie et transféré à Gerlachsdorf, qui
s'appelait d'abord Neu Cassell. Cassell en Allemagne était à cette époque
le siège d'une branche de cette famille Fisher à laquelle Sebastian
Fisher appartenait. “Deutches Geschlecter Buch,” une compilation de
de nombreux volumes, affirme que les membres de cette famille étaient des émigrants à un
date précoce de l'Amérique du Nord, c'est la seule famille Fisher dont
ce fait a été enregistré. Ils portaient les mêmes noms chrétiens que
la première branche américaine, Sebastian et Adam, par exemple, et
étaient des hommes de haut niveau, occupant des postes à responsabilité. Cela pourrait
Il est intéressant de noter ici qu'au début de ce siècle un
descendant aisé de Sebastian Fisher a envoyé un avocat à Hanovre,
Allemagne, pour enquêter sur une fortune supposée due à la branche américaine.
Inutile de dire que le voyage n'a donné aucun résultat, sauf pour vérifier certains des
traditions familiales.

Les immigrés allemands qui ont acheté des terres dans la Schoharie
Valley, dans l'État de New York, n'a pu obtenir aucun titre sur ses terres pour la
raison pour laquelle les Anglais n'avaient aucun titre sur les Indiens. Depuis le
les immigrants avaient payé leur argent de bonne foi, ils étaient en colère et
dégoûté quand cela leur est devenu connu.

Au printemps 1723, quinze familles, dont Sebastian Fisher,
décidé d'aller en Pennsylvanie, espérant un meilleur traitement qu'eux
avait reçu à New York. Ils ont traversé la vallée de la Schoharie
à la rivière Susquehanna. Là, ils ont construit des bateaux et des radeaux, et avec
leurs familles descendirent la Susquehanna jusqu'à l'embouchure de
Swatara Creek, une distance d'environ 150 miles. Ascension du Swatar
ils ont traversé la ligne de partage des eaux dans la vallée de Tulpehocken qui est
à environ dix-sept milles au nord-ouest de la ville actuelle de Reading, en Pennsylvanie.
Ici, ils ont prospéré et d'autres les ont rejoints, de New York et
de l'Allemagne. Au début, il y avait des difficultés à obtenir le titre de leur
terre, et une pétition est enregistrée dans les archives de Pennsylvanie concernant
la question. À cette pétition, Sebastian Fisher a signé son nom en
Latin. Bien qu'il ait été taxé en 1725, il est douteux que Sebastian
Fisher n'a jamais reçu le titre de n'importe quelle terre en Pennsylvanie. Dr Charles A.
Fisher, Selinsgrove, Pennsylvanie, généalogiste pour le Fisher et bien d'autres
familles de Pennsylvanie, déclare qu'il a fouillé à fond et a
trouvé aucun enregistrement de titre.

Sebastian Fisher a aidé à fonder deux des plus anciens luthériens
églises de Pennsylvanie. Roseaux, ou Reids, Église luthérienne située
environ deux milles à l'est de la ville actuelle de Stouchsburg. et le
Église luthérienne de Tulpehocken, maintenant Église du Christ, à environ un mile
au sud-ouest de Sttouchsburg. Reeds Church a été fondée en 1727, (et
en 1730, ils construisirent une école en rondins près de l'église et embauchèrent un
instituteur). Quand les Roseaux, qui étaient des quinze familles
qui venait de N. Y. a commencé à pencher vers la doctrine morave,
Sebastian Fisher était en tête d'une liste de 150 membres qui se sont retirés de
Reeds Church en 1743 et a fondé l'église de Tulpehocken. Se-
bastian’s a été signé à de nombreuses pétitions - pour les routes, et pour
d'autres améliorations. Parfois, il signait sous le nom de “Sebastine Piscator.”
Son nom n'a pas été trouvé dans les archives de Pennsylvanie depuis
1743. Le Dr Charles A. Fisher qui a si gentiment fourni tant
matériel sur l'histoire de la Pennsylvanie de la famille pense qu'il
peut avoir migré avec l'un de ses fils ou peut-être retourné à New
État d'York. Le compilateur suggère qu'il est peut-être allé
à Virginie. L'occasion ne s'est présentée au cours d'aucune des
compilateur a fait plusieurs voyages vers l'est pour fouiller les cimetières de Fisher à
Virginie, mais il est probable que sa tombe soit retrouvée
là.

Aucune trace de Susanna Fisher ne semble avoir été trouvée, mais elle
a porté un enfant après le déménagement à Tulpehocken, en Pennsylvanie.

(7)2. Ludwig (Lewis ou Lawrence) Fisher, b. probablement env. 1706
ré. Juillet 1773 m. Barbara Blankenbaker

3. George Ulrich Fisher, n. Californie. 1712 d. 1770 m.

4. Peter Fisher, n. 4 octobre 1714 d. m. Boule Dorothée

(10) 5. John Jacob Fisher, né. Californie. 1720 d. 1803 m. Marie Élisabeth
Frédéric

(11)6. Ann Elizabeth Fisher, b. Californie. 1722 d. 1777 m. Jean Anspach

(11)7. John Adam Fisher, b. Californie. 1724 d. Mars 1783.

DEUXIÈME GÉNÉRATION

Ludwig (Lewis) Fisher (Sebastian) dont le nom semble avoir
a été traduit par erreur Lawrence dans certains cas, a été, ac-
Selon des preuves provenant de sources très éloignées, celle qui a survécu
enfant de Sebastian et Susanna Fisher à leur arrivée en Amérique.
M. Charles B. Heinemann qui a fourni une partie très substantielle
au compilateur du matériel sur cette branche, déclare qu'il n'a pas
le moindre doute que Ludwig Fisher et Adam Fisher de Hamp-
comté de shire, en Virginie (il s'est avéré être un fils de Sebastian) ont été
de la même famille, mais qu'il n'a aucune preuve qu'ils l'étaient. Mem-
bers de la famille des compilateurs, qui est celle d'Adam of Hampshire
Comté. Va., ont été étroitement associés à des descendants éprouvés
de Ludwig, ou Lewis, Fisher dans le Missouri pendant plus d'un
années, et il n'y a jamais eu de doute qu'ils étaient tous dé-
issu du même ancêtre immigré.

Lawrence Fisher apparaît sur la liste des taxes à Tulpehocken, Pennsylvanie en
1732 avec Sebastian Fisher, mais dans aucune histoire publiée n'a le com-
Piler a trouvé l'équivalent allemand, Lorenz. Laurent et Ludwig
doit avoir été la même personne, il ne peut en être autrement, car sur le
Liste de subsistance dans l'état de New York en 1717, Sebastian et Susanna
Fisher sont crédités de seulement trois enfants, qui étaient - l'aîné,
né en Allemagne George Ulrich Fisher, né à N. Y. en 1712, décédé
à Berks Co.. Pa. 1770 Peter Fisher, né le 4 octobre 1714, près de Berne,
N. Y. En outre, de Morton L. Montgomery’s Historique et
Les annales biographiques du comté de Berks, en Pennsylvanie, sont citées : "C'est traditionnel
que cette branche de la famille Fisher avait son origine à Sebastian
Fisher qui en 1723 * * * est venu de Schoharie Valley, N. Y. et
installés dans les cantons de Tulpehocken et Heidelberg. En 1759 ces
Les pêcheurs étaient imposables dans le canton d'Heidelberg Jacob qui payaient
vingt livres, Ulrich qui a payé cinq livres, et Adam et Ludwig
qui ont payé une livre chacun et de l'un de ces ancêtres * * *.”
Ludwig Fisher résidait alors en Virginie et aurait pu être
un propriétaire foncier non-résident.

Peu avant 1736, Ludwig Fisher était marié à Anna Barbara
Blankenbaker, fille de Balthaser Blankenbaker. Le Blanken-
les boulangers étaient des arrivants récents d'Allemagne. Ils, avec les Garr
et d'autres, ont migré vers Spottsylvania Co., en Virginie, et se sont installés sur ad-
rejoindre les terres au pied des Blue Ridge Mountains et entre
les rivières Robinson et Rapidan, dans ce qui est maintenant Madison Co., en Virginie.

Les enregistrements dans les comtés de Spottsylvania, Orange et Culpeper con-
tain de nombreuses entrées concernant Ludwig Fisher. On l'appelle souvent
Lewis Fisher. Au moins une fois le nom est orthographié Lodowick. Lewis
Fisher était souvent en cour pour poursuivre pour dette. Une fois qu'il a été accusé de
coups et blessures. Le 29 octobre 1753, Ludwig Fisher
témoin de la volonté de Lorenz (écrit Larence) Garr.

Dans les Statuts de Henning, Vol. VII, p. 22-23, Lewis Fisher est un homme-
en tant que fantassin dans la milice de Culpeper en mars 1756.

Le testament de Lewis Fisher a été prouvé le 19 juillet 1773 et est donné ici
en entier :

“Au nom de Dieu, Amen. Moi, Lewis Fisher du comté de Culpeper,
être en mauvais état de santé, mais mémoire saine et parfaite, merci
soit à Dieu Tout-Puissant pour cela, et rappelant l'incertitude de
affaires de ce monde, j'ai jugé bon de faire et d'ordonner ceci mon
testament, de la manière et de la forme suivantes :

“Je désire que mon corps soit enterré dans un endroit aussi décent et chrétien
manière que mes exécuteurs testamentaires jugeront appropriée. et quant à ces biens mondains
avec quoi il a plu à Dieu de me bénir. Je vais et donne à l'homme-
ner et forme suivante, à savoir. :

“Je donne et lègue à mon épouse bien-aimée, Barbara Fisher, tous mes
biens personnels, d'en disposer comme elle le jugera convenable. De même je prête
à mon épouse bien-aimée la plantation et la terre sur lesquelles je vis maintenant,
au cours de sa vie après son décès, je le donne à mon fils, Barnet Fisher.
C'est ma volonté que Barnet Fisher et Adam Fisher paieront mon fils
Stephen Fisher vingt livres, car la terre que je leur ai donnée était de plus
valeur que Stephen’s. Barnet doit payer quinze livres et Adam
cinq livres, ce qui est la différence de leurs terres.

“Aussi ma volonté est si ma succession en Allemagne doit être récupérée
devraient être également répartis entre tous mes enfants. Et je fais par la présente
constituer et nommer mes fils, Stephen Fisher et Adam Fisher,
co-exécuteurs testamentaires de mes dernières volontés, révoquant par la présente
et annuler tout autre testament ou testament, testament ou testaments,
avant fait par moi. En foi de quoi, j'ai apposé ma main
et sceller, ce quatrième jour de février, mille sept cents
et soixante-treize.”

Scellé et remis en présence de John Tompkins, Jacob
Wilhoit, Mark Finks.

Lewis Fisher a été enterré dans sa plantation à quelques kilomètres de Crig-
lersville, Madison Co., Va. Aucun de ses descendants par le nom
de Fisher resta en Virginie, tous ses fils s'étant déplacés
Kentucky après la fin de la guerre d'indépendance. Une fille et
son mari vivait à un moment donné sur l'ancien lieu Lewis Fisher,
mais on ne sait rien de plus de ces descendants de Virginie.

(13) 8. Stephen Fisher, n. 1736 d. 1817 m. Marie-Madeleine Garr

(14) 9. Adam Fisher, né. 1740 d. 5 juillet 1812 m. Elizabeth Garr
(15) 10. Eve Fisher, n. ré. m. Marc Fink

(15)11. Elizabeth Fisher, b. ré. m. Nicolas Wilhoit

(15) 12. Nicholas Fisher, né. ré.

(16) 13 Fisher, b. ré. m. Michel Suder

(16) 14. Barnett Fisher, b. 1752 d. 29 janvier 1824 m. Ève Wilhoit.

George Ulrich Fisher (Sebastian) est né dans l'État de New York
vers 1712, et mourut dans le canton de Tulpehocken, comté de Berks, Pennsylvanie,
vers 1770. Il était fermier et, en 1765, administrateur de l'Alta-
Église luthérienne laha à Rehersburg, Pennsylvanie. Le nom de sa femme n'a pas
été obtenu.

17. Madeleine Fisher, b. ré. m. Daniel Angst

18. Barbara Fisher, n. ré. m. Adam Redenbach.

Peter Fisher (Sebastian) est né dans les environs de Berne, X. Y..
4 octobre 1714. selon les archives de l'église luthérienne Schoharie.
La tradition dit que Peter Fisher était marié à Dorothea Ball soit
à Albany ou Schoharie, N. Y. Elle a peut-être été sa seconde épouse.
Il manque de plus amples informations concernant ce fils de Sebastian Fisher-
ing, sauf qu'il a eu les enfants suivants :

20. Anna Margaret Fisher
21 Dorothée Fisher.

John Jacob Fisher (Sebastian) est né dans la vallée de la Schoharie.
N. Y., vers 1720. Il était très petit lorsque sa famille l'a amené
dans la vallée sauvage de Tulpehocken, habitée par les Indiens, dans ce qui est maintenant
Comté de Berks, Pennsylvanie.

Le 9 décembre 1743, John Jacob Fisher épousa Mary
Elizabeth Frederick, fille de John Frederick. Au printemps de
la même année, Jacob et son père furent parmi les fondateurs de
Tulpehocken (Christ) Église luthérienne près de Stouchsburg. La douleur
1747, lui et sa femme ont cédé cinq acres de terre à cette église. Il
a été ancien dans cette église pendant de nombreuses années.

En 1771, le révérend Frederick A. Muhlenberg écrivit dans son journal
qu'il a rencontré le vieil homme Fisher au domicile de “J. F.” Ce dernier était
probablement le fils de Jacob, John, qui vivait à cette époque à six milles à l'est de
la rivière Susquehanna dans ce qui est maintenant le canton de Jordon. Northum-
Comté de Berland, Pennsylvanie Dr Charles A. Fisher, un descendant de John
Jacob Fisher, qui a fourni tant d'informations sur cette branche,
estime que c'est lors de cette visite à son fils que John Jacob Fisher
examina la terre de l'île de Québec qu'il acheta en 1773 à la
le père et la mère du missionnaire.

Jacob, comme on l'appelait, était trop vieux pour le service actif dans la Révolution.
guerre tionnaire. mais il a siégé à un comité de secours à Tulpehocken
Canton. La référence à ce service patriotique est mentionnée dans Amer-
Archives icanes.

Jacob Fisher et sa femme sont enterrés dans le cimetière de l'église
qu'ils ont contribué à fonder. Son testament a été enregistré à Reading en
1803. et il mentionne les enfants suivants :

(17)22. John Adam Fisher, b. 7 octobre 1744 d. 1825 m. Marie
Elisabeth Ried

23. J".hn Fisher, b. 1746 d. m. Madeleine, probablement fille de Peter Meffert

24. Anna Catherine Fisher, n. 1747 d. 1837 m. Christian

25. Madeleine Fisher, b. 1749 d. m. Jacob Roseau

26. Christian Fisher, n. 1751 d. m. Maria Breitenbaugh.

Ann Elizabeth Fisher (Sebastian) est née à Schoharie Valley,
N. Y., vers 1722, et a été amené en Pennsylvanie lorsqu'un an de
âge ou moins. En 1744, elle épousa John Anspach, fils de Balthaser
Anspach, qui est également venu de N. Y. John Anspach est né environ
1720 et mourut en 1777. Son testament mentionne leurs enfants :

31. Mary Elizabeth Anspach.

John Adam Fisher (Sebastian) fondateur de la Virginie-Occidentale
branche, était le plus jeune enfant de Sebastian et Susanna Fisher,
et est né après avoir déménagé en Pennsylvanie. Pas d'acte de naissance
a été trouvé, mais la preuve de son lieu de naissance et de sa filiation
a été établi. Dans l'ancienne église du Christ près de Stouchsburg,
Pa., il est enregistré que John Adam Fisher était le parrain du fils
de son frère, John Jacob et de sa femme, Mary Elizabeth, le 13 décembre,
1747 et le 17 septembre 1749, Adam Fisher et Christina Burkstoler
étaient parrains d'un enfant de Peter Wagner. Le 29 août 1757,
Jacob et sa femme étaient parrains d'une fille d'Adam et
Christina Fisher, nommée Mary Elizabeth puis le 29 octobre 1758,
Jacob et sa femme ont de nouveau parrainé un enfant d'Adam et
Christina - un fils nommé John Jacob. La naissance d'Adam Fisher’s
le quatrième enfant, John, est également enregistré à Christ Church.

Christina, épouse d'Adam Fisher, aurait été Christina
Burkstoler, mais il n'y a aucune preuve. Il n'y a pas non plus de trace de la
naissance de leur fils aîné, Adam Fisher. Il est clair cependant que
quand Adam et Christina partirent pour Virginie pour y établir une maison,
ils étaient parents de quatre petits enfants.

La terre sur laquelle Adam Fisher s'est installé était une partie du Seigneur
Fairfax Manor, et les dossiers et les cartes montrent que cela faisait partie de la
terrain arpenté par le jeune George Washington. Terrain sur lequel aucun

l'homme blanc avait jamais vécu, et jusqu'à nos jours il est resté dans
la famille Fisher. Comté de Hampshire, Virginie, où Adam Fisher
colonisé a ensuite été divisé, et les terres de Fisher étaient alors une
partie du comté de Hardy. Plus tard encore lors de la création de la Virginie-Occidentale.
Le comté de Hardv est devenu un comté du nouvel État. Dans son testament, comment-
déjà. Adam s'appelait Adam Fisher, comté du Hampshire,
ce qui le distingue des autres Adam Fishers vivant alors
en Virginie, parmi lesquels se trouvaient Adam Fisher, fils de Lewis, en
comté de Madison et dans le comté d'Augusta. Va.. Adam Fisher, un
de quatre frères qui étaient les fils d'un autre Adam Fisher qui
mort de la variole près de Philadelphie. Pennsylvanie, en 1757. Ce père de
quatre fils aurait été le fils cadet d'un noble qui
est arrivé en Amérique dans les années 1740. Il se peut qu'il soit le frère de
Sebastian, mais aucun effort n'a été fait ici pour gérer cette branche pour
sa source, bien que le compilateur ait un ami de longue date, maintenant une rési-
dent de Saint-Louis, qui descend de cette lignée Fisher. Mention
n'a été faite ici qu'en raison de la proximité des deux dis-
familles teintées en Virginie. Kentucky et plus tard dans le Missouri.

Au moment où Adam et Christina Fisher ont quitté la Pennsylvanie
de nombreux raids indiens étaient expérimentés dans le Tulpehocken Val-
ley, et certains craignaient que le pays tout entier ne soit dévasté.
Conrad Weiser a écrit en 1755 qu'un autre raid serait la destruction
tion des colons, mais cela ne s'est pas passé comme il l'avait prédit.
Des raids indiens ont également eu lieu dans l'ouest de la Virginie, et il y a de vives
descriptions d'eux, écrites par des témoins oculaires. Avec l'autorisation-
ance faite pour exagérer, les faits n'auraient pu être que
terrifiant pour tous les colons. Certains membres de la famille croient que
Catherine Fisher, la plus jeune fille d'Adam et Christina, l'a rencontrée
mort dans un raid indien, mais c'était un sujet dont son frère. Dr.
Jacob Fisher n'en parlerait jamais, mais il ne fait aucun doute qu'il
connaissait les faits.

Adam Fisher, trop frêle et vieillissant, ne pouvait pas servir dans le
l'armée pendant la guerre d'Indépendance, mais fournissait de la farine et d'autres
fournitures à l'armée. Dossiers à Romney. Hampshire Co. dans le
forme d'un récépissé signé par Abel Randall, montrent qu'à une date, deux
ans avant sa mort Adam Fisher. Senior, meublé six cents
et soixante-neuf livres de farine. Il y a d'autres enregistrements, plus tôt. Trois
des fils d'Adam ont servi dans l'armée.

Le testament d'Adam Fisher a été enregistré le 11 mars 1783. L'inventaire
de ses biens meubles est une histoire de la vie de ces hardy pio-
plus proches des familles. Il n'énumère aucun luxe, mais il y avait une abondance de
nécessités. Même dans ce désert, ils avaient leurs livres et leurs ardoises, car
l'éducation de leurs enfants n'a jamais été négligée.

Enfants d'Adam et Christina Fisher :
(18)32. Adam Fisher. 1>. ré. 1816 m. Jemima Masse

33. Mary Elizabeth Fisher. 1". fchr.) 20 août 1757 : d.
m. Ebenezer Petty :

(19)34. (Jean) Jacob Fisher, b. (chr.) 29 octobre 1758 d. 1839 m.

Susannah Burns
(21)35. John Fisher, b. (chr.) 29 septembre 1761 d. m. 1er., Marie

(22)36. George Fisher, b. 1er mars 1765 d. 1820.

(23)37. Michael Fisher, b. 15 septembre 1767 d. 15 janvier 1824 m.
Sarah Petit

38. Catherine Fisher, n. Californie. 1771 d. années 1780

(24)39. Salomon Fisher, b. 6 février 1773 d. 28 mai 1841 m.

Stephen Fisher (Lewis. Sebastian) était l'aîné des enfants
de Lewis, ou Ludwig, et Anna Barbara Fisher. Il est né en
Comté de Culpeper, Virginie, en 1736, et est resté résident de cet état
jusqu'après la fin de la Révolution. Pendant cette guerre, il a servi
comme maître de cheval de bât sous le colonel Bowman, et a été blessé dans le
épaule droite lors d'un engagement avec les Indiens. Aussitôt que
il a récupéré il est revenu et a servi jusqu'à la fin de la guerre. Il était
affecté pendant son service au Kentucky, et après la guerre il
a commencé à acquérir des terres dans ce pays certains étaient en subventions pour l'armée
service, mais il a vendu ses terres en Virginie et a acheté de vastes propriétés
dans le Kentucky. Sa maison était dans le comté de Mercer, maintenant le comté de Boyle,
Ky. où il est mort vers le 20 mai. 1817.

L'épouse de Stephen Fisher, avant son mariage, était Mary Magdalene
Garr, et tous leurs descendants ont été soigneusement tracés et re-
enregistré dans The Garr Genealogy, bv John C. Garr, et publié dans
1894. Par conséquent, la famille de Stephen et son frère (9) Adam
La famille Fisher ne sera pas incluse ici, après cette génération.

Enfants de Stephen et Mary Magdalene Garr Fisher :

40. Elizabeth Fisher, n. 25 décembre 1759 d. 1825 m. Corneille

41. Elias Fisher, n. 1760 d. 23 mars 1845 m. Nellie Butler

42. Mary Fisher, n. ré. m. John Davis neuf enfants

43. Benjamin Fisher, n. ré. m. Nellie Slaughter sept

44. Jemima Fisher, n. ré. m. William Souther, cinq ans

45. Agnès Fisher, b. 21 mars 1776 d. m. John Bigler,

46. ​​Stephen Fisher, n. ré. m. Sarah Bryant dix

47. Susannah Fisher, n. ré. m. Austin S. Abattage

48. Rosannah Fisher, b. 25 novembre 1781 d. 24 novembre 1876 m.

Le colonel Martin Hardin dix enfants
40. Élie Fisher, n. ré. m. Elizabeth Wycliffe dix

enfants
50. Ann Fisher, n. ré. 1871 m. Strother Gaines cinq enfants.

Adam Fisher (Lewis. Sebastian) est né en Virginie en 1740.
Il a épousé Elizabeth Garr, fille de John Adam Garr et soeur
de (8) épouse de Stephen Fisher. Il a servi comme simple soldat dans la Première
Virginia Line Regt. du comté de Culpeper. Beaucoup de ses descendants
sont entrés dans les Filles de la Révolution américaine par
cette fiche de service.

Les activités d'Adam Fisher après la Révolution sont très étroitement
associé à ceux de son frère (8) Etienne, et comme lui
Adam est allé au Kentucky, acquérant une grande quantité de terres et
ing sa maison dans le comté de Mercer.

En 1787, Adam Fisher a signé une pétition dans le Kentucky avec son
frère cadet (13) Barnett et son neveu (41) Elias Fisher
demander le droit d'établir un nouvel État. Il décède le 5 juillet 1812.

51. Simeon Fisher, qui a perdu la vie à Cuba alors qu'il se rendait

52. Margaret Fisher, n. 25 juillet. 1760 d. 3 septembre 1824 m.

Peter Watts sept enfants

53. Susannah Fisher, n. ré. : m. Joseph Scolarité : dix

54. Ann Fisher, n. 12 novembre 1769 d. 1er novembre 1825 m. Henri

55. Elizabeth Fisher, n. ré. m. daniel crump six

56. Jérémie Fisher, b. 25 septembre 1777 d. 5 déc. 1852 m. Marie

1′.. Abattre huit enfants

57. Adam Fisher, né. 14 juin 1782 d. 22 février 1860 m. Nancy

E. Abattage de quatre enfants.

Eve Fisher (Lewis, Sebastian) a épousé Mark Fink et semble
sont restés en Virginie. Il existe sans aucun doute de nombreux témoignages de
cette famille dans le comté de Culj)eper, en Virginie, et dans l'actuel comté de
Madison, mais rien n'est à portée de main, sauf la liste suivante de leurs
enfants :

58. John Fink, n. ré. m. Nancy Wilhoit est allée à Mis-

61. Joël Fink, n. ré. m. Francis Wilhoit est allé aux Ralls

63. Lewis Fink, n. 1er novembre 1788 d. 2 novembre 1873 m. Juriah

Elizabeth Fisher (Lewis, Sebastian) a épousé Nicholas Wilhoit de
Danville, Ky., fils de John et Peggy Weaver Wilhoit, -dont
sa fille, Eve, est devenue l'épouse du frère d'Elizabeth Fisher, Barnett
Pêcheur.

Enfants d'Elizabeth et Nicholas Wilhoit :

64. Lewis Wilhoit, n. juin 1764 d. 21 mai 1840 m. Rosanna

Blankenbaker huit enfants

65. Barnett Wilhoit, m. Nancy Broiles

66. Nicholas Wilhoit, m Smith

67. James Wilhoit, non mar. tué par la foudre

68. Margaret Wilhoit, m. John W. Yeager (un enregistrement dit

69. Nancy Wilhoit, m. Élisée Émery

71. Sampson Wilhoit, m Jackman.

Nicholas Fisher (Ixwis, Sebastian) n'a pas été correctement recherché
pour. Il existe un dossier dans le comté de Culpeper, en Virginie, qui indiquerait
que le prénom de sa femme était Sylvania. Il est sans doute allé à
Missouri, et probablement aux environs de Boonville.

Fisher (Lewis. Sebastian) une fille de Lewis et Anna

Barbara Fisher a épousé Michael Souther et a vécu en Virginie. Sa
le prénom est ainsi. incertain qu'il semble préférable de l'omettre complètement.
Ses enfants sont nés et ont grandi dans le comté de Madison. Virginie, et
leurs mariages y sont enregistrés. Les informations données ici sont
de La Généalogie Garr.

72. Elizabeth Souther, n. 2 décembre 1774 d. 24 octobre 1854 m.

Julius Christler dix enfants

73. Abraham Souther, n. 8 août 1776 d. 10 septembre 1843 m.

Elizabeth Wilhoit neuf enfants

74. Anna Souther, n. 27 septembre 1778 d. 8 mai 1853 m. Absolom

75. Julia Souther, n. Mars. 1782 d. 28 février 1874 m. Félix

76. Mary Souther, n. 13 octobre 1786 d. 20 avril 1883 m. David

Barnett Fisher (Lewis, Sebastian) est né en 1752, et était mar-
rie à Eve Wilhoit, fille de John Wilhoit qui était l'un des quatre
frères venus d'Allemagne. M. Charles B. Heinemann, com-
Piler de “Fisher Families of Virginia” a personnellement fourni le
matériel donné ici, à l'exception de ceux des générations les plus récentes
qui vivaient dans le Missouri, dont certains ont été étroitement associés
avec la famille actuelle du compilateur.

Le 19 novembre 1781, Barnett Fisher a reçu un mandat à Cul-
Peper County, en Virginie, pour deux cents livres de bœuf à l'herbe pour le
Armée. Il a également fourni du cognac pour les troupes, comme il est enregistré à la page
27 du carnet de commandes du comté de Culpeper.

Suivant l'exemple de ses frères, Barnett Fisher a commencé à
terres qui recherchaient dans le Kentucky. Dès le 15 octobre 1779, il reçut un
concession de 500 acres dans le comté de Jefferson et le 5 mars 1782, il re-
reçu par mandat de préemption de 1000 acres dans le comté de Mercer. Autre
les concessions et les brevets entre 1780 et 1783 s'élevaient à 3 253 acres.

Le 29 avril 1786. Bernard Fisher (la version anglaise étant
Barnett), Eve sa femme et Barbara sa mère ont vendu des terres à Cul-
Comté d'I>eper. Va.. à Leonard Christler et Solomon Carpenter, comme
inscrit dans l'acte notarié N.p. 439 et 444. Il est apparu pour la première fois sur le
Mercer County, Ky. liste fiscale en 1789.

Barnett Fisher est décédé intestat dans ce qui était alors le comté de Mercer, maintenant
Comté de Boyle. Ky. et sa succession a été évalué le 12 février 1824, et

enregistré dans le livre 8, p. 127. Lui et sa femme, décédée le 28 septembre,
1823, sont enterrés dans le cimetière familial.

(28)77. John Fisher, b. Californie. 1770 d. 1834 m. Anne, en Virginie

(29)78. Joseph Fisher, b. 1771 d. après 1850m. Milly

(29)79. Marguerite Fisher, m. James Smith

(30)80. Caleb Fisher, b. 3 juin 1776 d. m. Peggy Anderson

(30)81. Sarah Fisher, b. 2 avril 1778 d. 1842 m. Guillaume Randolph
Moquer

(31)82. Fzekial Fisher, b. ré. 15 mai 1848 m. Anne Watts.

John Adam Fisher (John Jacob, Sebastian) était le fils aîné
de John Jacob et Mary Elizabeth Frederick Fisher. Le sien est le seul
famille de cette branche de Pennsylvanie des pêcheurs qui sera car-
plus loin que la deuxième génération en Amérique, puisque tous les
descendants de John Jacob Fisher ont été retrouvés et inclus dans
le travail que le Dr Charles Fisher de Selinsgrove, Pennsylvanie a fait.

John Adam Fisher a été nommé en l'honneur de son oncle, John Adam Fisher,
fondateur de la succursale de Virginie-Occidentale. Il est né le 7 octobre 1744, à
canton de Tulpehocken, comté de Berks, Pennsylvanie, et s'est marié le
26 avril 1768, à Mary Elizabeth Ried dont la famille est venue à
Pennsylvanie au moment de la migration des pêcheurs.

En 1774, John Adam s'installa sur les terres de l'île de Québec qui
son père avait acheté du révérend Henry Melchoir Muhlenburg et
sa femme Mary, fille de Conrad Weiser. En 1784, Adam pur-
a chassé la part de son père de cette terre, et en 1787 il a acheté à
vente du shérif la ferme de Benjamin Weiser qui rejoint ses terres
au nord.

De 1779 à 1781, Adam Fisher était surveillant routier à Penn
Township, Snyder County, Pennsylvanie, et en 1791, il établit un traversier
de l'autre côté de la rivière Susquehanna, dont l'extrémité orientale était à la
village de Fisher’s Ferry, et l'extrémité ouest de la maison actuelle
de Michael Oliver et Frank Fisher sur l'île de Québec. Ce ferry
était la route directe depuis le comté de Berks et tout le sud-est
partie de l'État dans les vallées Middle Creek et Penns qui
se remplissaient rapidement de colons de la partie inférieure de la com-
monwealth. En 1794 il fut taxé d'un bac et d'un magasin en plus
ses propriétés foncières.

En 1801. lui et ses fils, Christian et John, ont largement contribué
pour la première église luthérienne de Selinsgrove. En 1807, il acheta
144 acres le long des rives de Middle Creek, appartenant plus tard à son fils
John. En 1811, Adam vendit la moitié supérieure de l'île de Québec à son

fils, John George, et la moitié inférieure à son fils. Christian. À la
l'heure actuelle la partie inférieure reste dans la famille Fisher en direct
ligne de descente.

Adam Fisher a reçu une indemnité d'amortissement pour son service révolutionnaire
dans la milice du comté de Berks, et en 1780, il était soldat du lieut. Jacob
La compagnie Speece des Rangers du comté de Northumberland, en Pennsylvanie.

John Adam Fisher est décédé dans le canton de Penn. Snyder Co.. Pa. sur
24 novembre 1825. Lui et sa femme sont enterrés dans l'ancien cimetière luthérien.
tery à Selinsgrove.

83. John Adam Fisher, n. 1769 d. 12 déc. 1798 m

84. Christian Fisher, n. 21 juin. 1771 d. 1844 m. 1. Anne

Snyder, 2. Elizabeth Snyder Yocum

85. John Fisher, n. 28 avril. 1773 d. 19 août 1826 m. Cat-

86. Benjamin Fisher, n. 1775 d. célibataire

87. John George Fisher, n. 1777 d. 1832 m. Marie-Madeleine

(31)90. John Jacob Fisher, b. 15 janvier 1786 d. 23 juillet. 1846 m.

90. John Jacob Fisher, n. 15 janvier 1786 d. 23 juillet. 1846 m.

1. Philipina Schrantz. 2. Rebecca

91. John Michael Fisher, n. 29 août 1789 d. 23 juillet. 1820 m.

92. David Fisher, n. 1791 d. 1827 m. Polly Yocum.

Adam Fisher (Adam, Sebastian) était sans aucun doute le fils aîné
d'Adam et Christina Fisher, bien que jusqu'à présent son acte de naissance ait
pas été trouvé. Adam Fisher. Sr.. dans son testament a pris soin de nommer
ses six fils par ordre d'âge et Adam, Jr. est nommé en premier.

Adam Fisher. Jr. était marié à Jemima Mace, qui lui a survécu.
Il convient de mentionner que le nom de famille de Jemima est orthographié avec un “c”
comme c'était à l'origine correct en Angleterre, bien que les membres de la
La succursale du Missouri utilise les “s”.

Adam. Jr. a servi dans la Révolution, et il y a aussi un dossier de
sa réception d'un mandat d'approvisionnement en farine pour l'armée. Il a aussi
servi deux sessions à l'Assemblée générale. 10 novembre 1795 au 29 décembre,
1795 et 8 novembre 1796 au 27 décembre 1796.

Statuts de Henning. Vol. XVI. p. 51 déclare que le 16 janvier 1804.
Adam Fisher a été autorisé à amasser par loterie la somme de 2 000 $

pour l'amélioration d'une route carrossable de South Fork, du comté de
Hardy, sur North Mountain dans Brock’s Gap dans Rockingham
Comté.

Adam Fisher est décédé vers 1816 et a été enterré dans la famille Fisher
terrain d'enfouissement. Jemima Fisher est décédée en 1829. Adam a laissé toute sa vie
succession à elle de son vivant, et par conséquent l'ensemble final-
le règlement n'a pu être fait qu'après sa mort. Il est enregistré dans Will
livre 6, p. 64, ce règlement final a été accompli en 1835. Dans le
Pendant ce temps, le frère d'Adam, Solomon Fisher, avait causé des problèmes
pour les exécuteurs testamentaires d'Adam en obtenant une décision favorable en 1826 à un
procès, commencé en 1809, demandant une nouvelle expertise de leur
la succession du père et pour une redistribution de celle-ci. La propriété due à Salomon
grâce à cette tournure des affaires a été acheté à Salomon par Adam’s
fils (93) William Fisher, en 1829.

Enfants d'Adam et Jemima Mace Fisher :

(32)93. William Fisher, b. 14 février 1786 d. 11 mars 1858 m.
(106) Elizabeth Fisher, sa cousine

94. Elizabeth Fisher, n. ré. m. Jonathan Hornbeck

95. Sarah Fisher, n. ré. m. Abraham Shobe est allé à

(32)96. Michael Fisher, b. 31 janvier 1796 d. 1835 m. Eliza Welton
est allé dans le comté de Franklin, Missouri.

97. Nicolas Fisher, n. 29 avril 1798 d. m. Marie Shobe

98. Adam Fisher, né. 6 février 1801 d. m. enterré dans

99. Mary Fisher, n. 4 juillet 1803 d. m. John D. Miles

100. Kate Fisher, n. ré. m. John O'8217Banion (O'8217Bannon)

est allé dans le comté de Franklin, Missouri.

101. Lena Fisher, n. ré. m. Henry Shobe enterré à Hardy

102. Hannah Fisher, n. 4 janvier 1809 d. m. James Miles
est allé au Missouri.

Le Dr Jacob Fisher (Adam, Sebastian) était le deuxième fils d'Adam
et Christine Fisher. Il est né dans la vallée de Tulpehocken en Penn-
sylvania et son baptême est enregistré dans l'ancien Christ luthérien
Église près de Stouchsburg.

Jacob Fisher était marié à Susanna Burns, après la clôture de
la révolution. Il a siégé à toutes les sessions de l'Assemblée générale

de novembre 1798 à la session se terminant le 6 février 1806.
Il était un médecin d'une capacité considérable.

Une copie de la demande de pension de Jacob en tant que révolutionnaire
soldat est donné ici, depuis ceci et le record de son frère, (35)
La demande de pension de John Fisher constitue la preuve que leur
père, Adam Fisher, était l'Adam Fisher, né à Tulpehocken
Vallée. Pa., le fils de Sebastian et Susanna Fisher.

“I, ce 21 mai. a comparu personnellement en audience publique devant
les juges de la Cour du comté de Hardy siégeant actuellement, Jacob Fisher,
un résident dudit comté et de cet État, âgé de 75 ans au 24e jour
d'octobre suivant, il étant d'abord dûment assermenté conformément à la loi, etc.,
sous serment fait la déclaration suivante afin d'obtenir le
bénéfice de l'Acte du Congrès du 7 juin 1832. Qu'il entra au
service des États-Unis sous les officiers nommés ci-dessous en tant que
déclare ici - qu'il est né dans le comté de Berks, en Pennsylvanie, en
l'année 1758 et le 24 octobre.

Qu'il a un record de son âge. maintenant chez lui à Hardy Countv —
qu'il vivait lorsqu'il est entré en service dans le comté de Hardy
et réside toujours et depuis a résidé dans ce comté.

Qu'il a été rédigé pour un mandat de six mois et a continué pendant
un autre mandat de trois mois.

Qu'il a été enrôlé dans la compagnie sous le commandement du capitaine
Moses Hutton, lieutenants Heath et West, Hardy.

Qu'il s'est porté volontaire dans la compagnie commandée par le capitaine Daniel
Richardson.

Qu'il connaissait le général Hand et le capitaine Berry,
officiers du service local lors de sa tournée de six mois au cours de sa
service de mois en tant que volontaire, il s'agissait d'officiers réguliers avec lui.

Qu'il a été repêché en mars. 1778, et marcha de Hamp-
comté de shire, Virginie à Morgantown et de là à Pittsburg,
où il a été emmené avec la variole, de là il a procédé à
W heleing. Virginie, où ils ont été rejoints par l'entreprise
commandé par le capitaine M. Cresap. là, il. ledit Jacob, est resté
comme garde à Wheeling jusqu'en septembre. 1778, période qui mit fin à son
tournée de six mois.

Qu'il s'est porté volontaire dans le corps des chevau-légers en avril. 1781. et
ont marché contre les Tories dans la partie ouest du Hampshire, qui
la tournée s'est terminée en juillet. 1781. ce qui en fait trois mois.

Qu'il n'était engagé dans aucune bataille, sauf une escarmouche avec les Tories
près des freins dans ledit comté de Hampshire (maintenant Hardy).

Qu'il n'a jamais reçu de décharge dudit service, qu'il est
connaissance de William Heath. Jacob Hutton. Jacob Yoakum et
Jacob Pandal ! et Isaac Van Meter qui peuvent témoigner de son caractère
acteur pour la véracité et leur croyance en son service en tant que révolutionnaire
soldat.

Il renonce par la présente à tout droit à une pension ou à une amitié
quant à la peine et la déclaration que son nom n'est pas sur le tableau de
l'agence de n'importe quel État.

Et ledit déposant dit en outre qu'il ne connaît pas
avec un ecclésiastique qui peut donner l'affidavit tel que requis par le
Département de la Guerre.

Juré et souscrit le jour et l'année susvisés.

La copie ci-dessus a été faite par Mlle Flossie Cloyd à partir de l'ancien
enregistrement manuscrit dans les bureaux de l'Administration des anciens combattants,
Washington DC.

Jacob Fisher est devenu le propriétaire de. et résidait sur l'original
Fisher Land dans le comté de Hampshire (maintenant Hardy), et cette terre a
depuis est resté dans la famille Jacob Fisher jusqu'à nos jours
journée. La maison d'origine a été incendiée et a été remplacée.

Jacob Fisher est décédé dans le comté de Hardy à son domicile en 1839, et son
la volonté y est enregistrée.

(35)103. Mary Ann Fisher, b. 20 octobre 1786 d. 4 septembre 1864 m.

James Johnson
(36)104. George Fisher, b. 1er août 1788 d. 27 novembre 1864 m. Marie

105. Michael Fisher, n. 1790 d. Jeune
(37)106. Elizabeth Fisher, b. 9 février 1792 d. 23 septembre 1861 m.
(93) William Fisher.

John Fisher (Adam, Sebastian) était le plus jeune des quatre
enfants venus de Tulpehocken, comté de Berks, Pennsylvanie, en Virginie
avec Adam et Christina Fisher. John Fisher était un soldat dans le
Révolution, et sa demande de pension est déposée aux Offices
de l'administration des anciens combattants à Washington, D. C. Cette application
qui déclare qu'il est né à Tulpehocken Creek, dans le comté de Berks,
La Pennsylvanie a la même valeur que son frère aîné, Jacob’s appli-
cation comme preuve de la descendance de leur père de Sebastian Fisher.

John Fisher a servi trois mois dans les troupes de Virginie en 1781
sous le capitaine Michael Stump et le major McPherson plus tard, il
servi trois mois sous les ordres du capitaine Sylvester Ward dans le Virginia
Troupes. Il a reçu une pension sur la demande exécutée en août
10. 1832. alors qu'il résidait dans le comté de Picqua, Ohio.

Après la guerre, John Fisher a épousé Mary Baylor, sa fille
de Jacob Baylor. John était avocat et représentait le comté de Hardy,

Va.. en Assemblée Générale. Plus tard, il a déménagé dans le comté de Pendleton, en Virginie,
où il fut membre de l'Assemblée générale en 1810-11. Il
puis transféré dans le comté de Picqua (maintenant Pickaway), Ohio. Après le
mort de sa première femme, il épousa une Miss Levens. John Fisher était
vivant en 1840, selon le recensement américain du comté de Pickaway.
Enfants :

107. Elizabeth Fisher, n. ré. m. Reubin Dice fils.

Dés agréable
108 Pêcheur b. ré. m Brett :

109. John Fisher, n. Californie. 1811, en Virginie d. m. Marie

rés. Ohio six enfants en 1850

110. Louisa Fisher, n. ré. m. Les enfants de John Fluke, John.

1 12. Julia Fisher, d. Jeune

1 13. William Fisher, d. Jeune

1 14. George Fisher, d. Jeune

George Fisher (Adam, Sebastian) était le quatrième fils d'Adam
et Christina Fisher du comté de Hampshire, en Virginie, et l'aînée des
trois fils mineurs nommés dans le testament d'Adam. Il a atteint l'âge de trois ans environ
ans après la mort de son père, et un dossier judiciaire montre qu'il
reçut la part de son héritage le 1er mars 1786. L'impôt
liste de 1787 donne son nom avec trois dans sa famille, avec quatre esclaves.
Il est de tradition qu'il se rende en Allemagne pour étudier la médecine, mais
rien n'a été trouvé pour prouver qu'il s'agissait d'un fait.

George Fisher transféré dans le comté de Randolph, dans le territoire de
Illinois vers 1798, et devint un citoyen éminent de Kaskaskia.
Moses” History of Illinois déclare qu'il était le shérif de Randolph
Comté en 1801. George IV. Smith’s History of Illinois and her
People, dit qu'il était membre de la législature de l'Indiana, et
était membre de la première législature territoriale de l'Illinois. Un autre
l'autorité déclare que la convention qui a encadré le premier Illinois
Constitution a eu lieu à la maison de George Fisher, et c'est, de
bien sûr, un fait qu'il s'est réuni à Kaskaskia, en 1812, et George Fisher
a été choisi Président. Il a été président de la Chambre aux séances
de 1816-17 et de 1817-18.

Dr George Fisher, selon une autre histoire fiable de Ran-
Le comté de do’ph a été retiré du village en 1808 et a acheté une ferme
“au gué du bluff six milles au-dessus de Kaskaskia dans la Prairie du
Route de Roche. Peu de temps après avoir déménagé dans sa ferme, la variole a éclaté
dans les environs de Kaskaskia. et le Dr Fisher a construit un hôpital sur

sa ferme, et là la plus grande partie de la population française passa
à travers la maladie dangereuse sous son traitement habile. Les
La colonie américaine a échappé à l'épidémie grâce au fait que les gardes
ont été placés à la périphérie de tous les villages, et que le Dr Fisher
reçu et soigné tous ceux qui étaient atteints de la maladie.

Le Dr George Fisher a servi pendant la guerre de 1812 en tant que chirurgien à Stephen-
la brigade des fils. Il était un maçon actif et a aidé à organiser une
Loge à Kaskaskia. Il mourut en 1820. Sa succession était vaste et litigieuse.
tion a duré des années. Son fils Jacoh était l'exécuteur testamentaire.

Il y a tellement de confusion quant à savoir s'il était ou non le George
Fisher qui a épousé Elizabeth Conrad, et est allé d'abord à Pendleton
County, en Virginie, que le compilateur a décidé d'omettre toute tentative de
nommer ses enfants.

Michael Fisher (Adam, Sebastian) est né le 15 septembre 1767,
sur les terres de Fisher qui ont d'abord été louées par Adam Fisher de
Lord Fairfax, et plus tard cédé à lui. Il semblerait que l'histoire
va, que Lord Fairfax ne voulait vendre aucune partie de sa subvention, mais
désirait établir un manoir loué comme c'était courant en Angleterre.
Finalement, les tribunaux ont décidé contre lui, et Adam Fisher et d'autres
les colons ont obtenu le titre sur leurs terres.

Michael Fisher est allé à Bourbon County, Ky., après avoir grandi,
et y fut marié à Sarah Petty, fille de Joseph et de Marie
Ann Petty, qui avait déjà migré du comté de Hampshire, en Virginie.
Michael a acheté un terrain dans le Kentucky, mais vers 1798, il a déménagé à
Ohio, et a acheté une concession militaire composée de 800 acres de terre
dans le comté de Franklin, à l'ouest de la rivière Scioto, en face de l'actuelle
ville de Columbus, Ohio. C'était un nouveau pays, et il a été déclaré
qu'il y avait cent Indiens pour un Blanc quand Michael
Fisher s'y est installé mais il n'y avait que deux hommes blancs d'ailleurs
Michael.

Après quelques années, Michael Fisher a vendu une partie de son terrain et a acheté
environ 600 acres à travers le Scioto, et sur un terrain plus élevé. À la Banque
de la rivière, il a construit une maison et une scierie, à environ quatre milles au sud de
le palais de justice actuel, sur le chemin Chillicothe. Cette scierie re-
est resté en service jusqu'à ce qu'un canal qui a été traversé a nécessité
la suppression du moulin.

Maxamilla Fisher, le quatrième enfant de Michael et Sarah Fisher,
était le premier enfant blanc né dans le canton de Hamilton, où Columbus
est situé.

Michael Fisher a été l'un des premiers juges de paix du canton de Hamilton.
Il est décédé le 15 janvier 1824 et Sarah, sa femme, est décédée le 2 janvier 1843.
Certains de leurs descendants résident toujours à Columbus. En 1901, Guillaume

M. Fisher, un descendant en ligne directe du fils de Michael, Jacob et Mary
Briggs Fisher, était un marchand de produits en gros bien connu dans
Colomb et père de six enfants. Sa femme était l'ancienne
Catherine Monheny.

Michael et Sarah Fisher sont enterrés dans l'ancien cimetière de Franklinton.
tery à Colomb.

1 16. Christina Fisher, m. Guillaume Miller

117. Elizabeth Fisher, m. Guillaume Stewart

1 18. Sarah Fisher, m. Guillaume Cramer

1 19. Maxamilla Fisher, m. Arthur O&8217Hara

120. Jacob Fisher, n. 7 juin 1808 d. m. Marie Briggs

122. Joseph Fisher, m. Sarah Landis.

Solomon Fisher (Adam, Sebastian) fondateur du Frankford, Mo.
branche, est né le 6 février 1773 à la ferme Adam Fisher le
la branche sud du Potomac dans le comté de Hampshire, en Virginie (maintenant
Comté de Hardy, W. Va.). À l'automne 1792, il épousa
Mary Ann Petty, fille de Joseph et Mary Ann Petty, du
même district dans le comté de Hampshire. En deux ou trois ans, il
est allé dans le comté de Bourbon, Kentucky, avec sa femme et un petit
fils, Adam.

En 1795, Solomon Fisher figurait sur les listes fiscales du comté de Bourbon,
et le 22 août 1796, il est nommé lieutenant dans le 14e
Régiment. 2e bataillon. Milice du comté de Bourbon, par le gouverneur Garrard.

Solomon Fisher, insatisfait de la façon dont son père est
testament avait été interprété en matière de son propre héritage, poursuivi en justice
en 1806 devant l'honorable John Brown, juge du supérieur
Cour de chancellerie tenue à Staunton” en Virginie. L'affaire traîne
jusqu'en 1826. quand Salomon a finalement remporté la décision. Le 3 janvier,
1829, il vend à (93) William Fisher sa participation dans le domaine de (32)
Adam Fisher, Jr. “y compris les terres, les esclaves et les biens personnels de tous
descriptions” pour 1200.00 $, ceci étant la propriété qui lui a été donnée par
le décret. Salomon avait déjà, en 1820 soM pour $2700.00, son
part du tiers indivis de la succession de son père détenue par sa mère
jusqu'à sa mort. Ainsi, Salomon semble avoir rompu tout lien
avec sa famille en Virginie.

L'histoire des comtés de St. Charles, Warren et Montgomery,
Missouri, déclare que Solomon Fisher était un capitaine dans un Kentuckv
Régiment dans la guerre de 1812. La même chose est enregistrée dans Bryan et
Rose & #8217s & #8220Pionniers de la vallée du Mississippi.”

Salomon était un maçon, servant à la fois de diacre junior et senior
dans la Loge à Paris. Comté de Bourbon. Ky.. dont il a démissionné
au moment de son transfert au Missouri, le 13 septembre 1817.

Deux cents acres de terrain sur Green Creek, comté de Bourbon, Ky.,
acheté le 16 septembre 1807. de son beau-père. Joseph Pettv.
pour $2000,00 a été vendu à Robert Cunningham, le 11 mars 1818, pour
6 000,00 $. La description de cette terre dans l'acte est incluse ici
car c'est tellement typique de l'époque, et montre pourquoi les disputes sont souvent
est venu plus tard au sujet des limites des terres ainsi décrites.

“Commencer par un buckeye, un caryer et un orme dans une lignée de James
Parberry. à l'angle de la colonie de Parberry, puis au sud trente-quatre
degrés ouest deux cent douze pôles à deux arbres à sucre et
cendre de là nord cinquante-six degrés ouest cent cinquante-deux
poteaux à un piquet buckeye et bois de fer de là au nord trente-quatre
degrés est deux cent douze ]x>les à un pieu et deux buck-
yeux de là sud cinquante-six degrés est cent cinquante-deux
pôles au début.”

Lorsqu'on apprit que le Congrès avait adopté plusieurs lois
prévoyant la vente de terres publiques dans cette partie du nord-ouest
que plus tard, en 1821. est devenu l'État du Missouri, Solomon Fisher
et d'autres, au printemps de 1818, se munirent d'une quille
bateaux, y ont chargé tous leurs biens meubles et leurs familles,
et descendit la rivière Ohio dans le grand Mississippi,
et se frayèrent un chemin contre cet énorme ruisseau jusqu'à Saint-Louis et
au-delà sur plusieurs kilomètres jusqu'à l'embouchure de la rivière Salt. Se transformer en
cette petite rivière, ils ont continué jusqu'à ce qu'ils arrivent à l'embouchure de
Ruisseau de Peno. L T p ce ruisseau à quelques kilomètres ils ont découvert une grande grotte
contenant une source fraîche, et ici Solomon Fisher est resté. “Il
a planté sa tente dans la terre de bois lourd.” et a vécu dans des tentes jusqu'à ce que
il avait coupé des bûches et construit une maison - une maison à deux étages où il habitait
pendant de nombreuses années. Sa maison jusqu'à sa mort était sur cette ferme. Seul un
quelques miles de distance la ville de Frank Ford a été aménagé en 1819. Le
les travaux préliminaires de la fondation de cette nouvelle ville ont été effectués par Salomon’s
fils. Adam Fisher, mais après la mort prématurée d'Adam Fisher en
1825. Salomon continua l'entreprise. En 1831, il avait la ville
tracé et déposé pour enregistrement. Il a fait don et cédé les rues,
et une place publique devant être utilisée pour la construction de bâtiments publics.
Il a également donné un terrain pour une église et un parc.

Solomon Fisher a toujours résidé sur sa ferme, bien que son intérêt
à Frank Ford a continué jusqu'à sa mort. Beaucoup de ses descendants
résider dans et autour de Frankford. à la huitième génération. Frankford
est le plus pittoresque, et est une ville agricole prospère.

Mary Ann Fisher a été accidentellement abattue par l'un de ses fils. Sa
la mort s'est produite vers 1826. Solomon Fisher a été marié une seconde
temps, à Susan Thompson Stark dont il a divorcé. Il
a été marié la troisième fois, à Flizabeth Hostetter. connu sous le nom de tante
Betsey Hostetter. qui a survécu jusqu'après 1850.

Salomon, tard dans sa vie, a reçu une blessure par balle à la jambe qui
nécessité une amputation.

Sa mort est survenue le 28 mai 1841, après une longue maladie.
Il a été enterré à la ferme, mais de nombreuses années plus tard, ses restes ont été
enlevé au cimetière de Frank Ford Park - le parc qu'il a donné
au public. Un gros rocher de la ferme Fisher a été placé,
dûment inscrit, en tant que monument à Solomon Fisher par le
Filles de la Révolution américaine.

(37)123. Adam Fisher, b. 12 février 1794 d. Juin. 1825 m. Dulcénie

Puissance
(38)124. Eunice Fisher, b. 4 décembre 1796 m. Tyr Haden

(38)125. George Fisher, b. 4 décembre 1798 d. 4 octobre 1849 m. Euranie
Porter

(39)126. Maxamilla Fisher, b. 6 juillet 1801 d. après 1850m. Adam
Masé

(39)127. William Fisher, b. 5 janvier 1804 d. après 1855 m. Élisa
Hôtesse

(40)128. Parthénie Fisher, b. 20 octobre 1806 m. Guillaume Haden

(40)129. John King Fisher, b. 11 septembre 1810 d. avant 1850m.

Amérique Gil’espie
(40)130. Selina Fisher, b. 10 mars. 1814 m. Turner Haden

(41)131. Salomon Fisher, b. 10 septembre 1816 m. Caroline Mathilde
Payne

(42)132. Emmarilla Fisher, b. 31 décembre 1819 m. E.C. Turnbull.

John Fisher (Harnett. Lewis. Sebastian) était le fils aîné de
Barnett et Eve Wilhoit Fisher. Il est né dans ce qui est maintenant Madi-
fils comté. Va.. vers 1770. Sa mort est survenue en 1834.

John Fisher était dans le comté de Mercer. Ky.. en 1807 à Garrard
County, Ky.. en 1808. et de nouveau dans le comté de Mercer en 1809. À partir de
à cette époque, il semble avoir vécu dans le comté de Breckenridge. Ky.. où
son testament fut prouvé le 15 janvier 1834.

133. Jacob Fisher, n. 1 janvier 1790

134. Sarah Fisher, n. 1 janvier 1790

Les dossiers de recensement montrent que ces personnes avaient quatre autres enfants.

Joseph Fisher (Barnett. Lewis, Sebastian) est né dans le Lewis
quartier Fisher en Virginie en 1771. Son nom figurait sur le
Listes fiscales du comté de Mercer, Ky.. en 1795. Il était marié à Milly
, dont le nom de famille n'est pas connu du compilateur. Ici-
est resté dans le Kentucky jusqu'en 1829, et le 3 mai 1827.
esclaves, comme l'exécuteur testamentaire de son père dans le comté de Mercer.

Joseph Fisher, sa femme Milly et ceux de ses enfants
marié, ainsi que sa fille, Malissa et son mari Nicholas
Taylor, a émigré dans le comté de Ra’ls. Missouri en 1829 où ils
a résidé une vingtaine d'années. Ils y étaient voisins de mem-
bers du (7) fils d'Adam Fisher. (39) Famille de Solomon Fisher. Tous
ces pêcheurs étaient comme une seule famille, en fait leurs descendants ont al-
manières croyaient que Joseph et Salomon avaient été frères.

En 1848, Joseph Fisher déménagea dans le comté de Pike. Mo., où il était
près d'autres de la succursale de Solomon Fisher. En 1850 il était à Cuivre
Canton. Pike County, Missouri, où lui et sa femme figuraient dans
le recensement américain dans la maison de leur fils (138) William W.
Fisher, connu sous le nom de « vieux William » pour les pêcheurs de Salomon ?
famille.

Enfants de Joseph et Milly Fisher :

135. Sarah Fisher, m Robinson

136. Malissa Fisher, n. 1795 m. Nicolas Taylor

(42)137. James Lewis Fisher, d. après 1850m. Lucinda est allée

(42)138. William W. Fisher, b. 28 mai. 1808 d. 9 janvier 1882 m.
1 . Sarah, 2. Électa Watson

139. Mary Fisher, mère Henderson six enfants

141. Abraham Fisher, n. 1812 m. Marv E. à Brochet

144. Nancy Fisher. L'ordre d'âge est incertain.

Margaret Fisher (Barnett, Lewis, Sebastian) est née à Vir-
ginia, mais est allé dans le comté de Mercer. Ky. et s'y maria avec
James Smith. Il n'y a pas d'autres informations concernant cette famille
disponibles, à l'exception de la liste de leurs sept enfants.

Caleb Fisher (Barnett, Lewis, Sebastian) est né le 3 juin 1776.
Le 27 février 1817, il s'est marié dans le comté de Mercer, Ky., à
Peggy Anderson. Il s'agissait peut-être d'un second mariage, puisque le
le recensement de 1810 le répertorie dans le comté de Mercer, avec quatre hommes sous
dix ans. un entre dix et seize ans, et une femme de moins
seize. Il n'y avait aucune femme de l'âge pour avoir été sa femme sur la liste,
mais une femme plus âgée était inscrite dans sa famille.

Le domaine de Caleb Fisher a été évalué dans le comté de Mercer, dans le Ky., le
9 octobre 1827.

Seuls les noms de trois enfants mineurs ont été donnés dans son testament :

Sarah Fisher (Barnett, Lewis. Sebastian) est née le 21 avril.
1778, dans ce qui est maintenant le comté de Madison, en Virginie. et a été baptisé le
3 mai 1778 parrains, Andreas Garr, Nicholas Wilhoit, Elizabeth
Fisher et Eve Fisher. Sarah Fisher était l'ancêtre direct de
Mme Walter C. Anderson qui a fourni les informations sur ce
ligne, si généreusement partagée par M. Charles B. Heinemann.

Sarah Fisher s'est mariée le 31 mars 1799 à William Randolph
Moquer.

Enfants :
154. William Randolph Mock, Jr.
156. John J. Mock

Ezekiel Fisher (Barnett, Lewis, Sebastian) est né en Virginie
comme l'étaient tous les enfants de Barnett et Eve Fisher. Le compilateur est
redevable à M. Charles B. Heinemann pour les données antérieures sur ce
branche des descendants de Lewis Fisher. Le matériel ultérieur a été
obtenus à partir des dossiers des tribunaux, des dossiers du recensement américain et d'autres sources.

Ezekiel Fisher s'est marié le 12 décembre 1815 à Ann Watts, sa
cousine, fille aînée de Peter Watts et de sa femme (52) Margaret
Fisher Watts. Il est resté dans le comté de Mercer. Ky.

165. Margaret Fisher, m Dent

166. John Mock Fisher, n. 1er avril 1820

167. Mary Fisher, d. février 1890

169. Clayton Fisher, m. Elizabeth Garrett.

John Jacob Fisher (John Adam, John Jacob, Sebastian) est né
dans ce qui est maintenant le canton de Penn, dans le comté de Snyder, en Pennsylvanie, le 15 juin
1786. Il mourut dans la même communauté le 8 mars 1846. C'était un
fermier et membre éminent de l'Église luthérienne. Sa première femme
était Philipina Schrantz. Elle est décédée en 1820 et Jacob Fisher s'est marié
sa seconde épouse, Rebecca Speece, née le 19 mars 1799,
et mourut le 16 août 1862.

Enfants de la première épouse, Philipina Schrantz Fisher :

170. Leah Fisher, n. 13 octobre 1818 d. 22 novembre 1887 m. George

171. David Fisher, n. 10 février 1820 d. 18 mars. 1887 m. Abi-

172. Henry Fisher, né. 10 février 1820 d. 17 avril. 1894 m. Cat-

Enfants de la seconde épouse. Rebecca Spece Fisher :

173. Levi Fisher, b. 9 mai 1821 d. 19 septembre 1863, effet de

Guerre civile m. Alizabeth Aigler

(43)174. Adam J. Fisher, b. 7 mai 1826 d. 13 octobre 1901 m. Bar-
bara Woodling. 10 janvier 1847

175. Elizabeth Fisher, n. 24 mars. 1840 d. 30 mai 1882 m.
Samuel Woodling. 2 février 1860.

William Fisher (Adam, Adam, Sebastian) fils aîné d'Adam et
Jemima Mace Fisher, est née le 14 février 1786 dans le Hampshire
County, Va. Il était marié à sa cousine, (106) Elizabeth Fisher,
fille du Dr Jacob et Susannah Burns Fisher.

Dans le testament de son père en 1816, William Fisher a été nommé exécuteur testamentaire.
En 1827, il se rendit dans le comté de Braxton, en Virginie (maintenant W. Va.). C'était le
première visite dans le comté qui devint par la suite sa résidence, et où
beaucoup de ses descendants résident maintenant. En 1825, il avait perdu de l'argent sur
un Anglais à Philadelphie” et en 1827 il a pris trois tracts de
terre, de 1000 acres chacun, dans le comté de Braxton en compromis de son
Réclamer. Quand il a inspecté la terre, il était si content de la belle-
pays tiful qu'il a décidé de localiser sur l'un des tracts. En 1834
il emmena sa famille y vivre, dans ce qui était alors peu habité
pays.

William Fisher a été le dernier de la famille de son père à quitter le
Branche Sud. Il ne s'intéressait pas à la politique, mais se consacrait à lui-
soi à la culture du bétail et des chevaux de qualité. Il a acheté les meilleures races
du bétail, et a été crédité d'avoir non seulement le meilleur stock,
mais aussi le meilleur pâturage.

Elizabeth Fisher aimait aussi les beaux chevaux et possédait un
animal de selle qu'elle n'autorisait personne à monter, pas même son mari.

M. Fisher était un ardent promoteur des vertus civiques et chrétiennes
religion chez ses voisins.

L'honorable Jake Fisher de Sutton, comté de Braxton, a aimablement
a fourni beaucoup d'informations sur cette ligne, et a également fourni la
illustration à la page 33.

William Fisher est décédé le 11 mars 1858. Sa femme est décédée le 23 septembre 1861.

176. William Fisher, n. 16 avril 1821 d. 24 juillet 1839

(43)177. Susanna Martha Fisher, n. 18 septembre 1823 d. 1867 m.
1. Dr Wm. O. Newby, 2. Michael Lancaster

(43)178. Jemima Fisher, b. 13 juillet 1828 d. 19 novembre 1903 m.
Jonathan Koiner

179. George Burns Fisher, né. 17 mai 1830 d.en bas âge
(44)180. Benjamin Franklin Fisher, n. 17 août 1831 d. 3 août
1902 m. 1. Margaret Sutton 2. Sarah Susan Hopkins
181. Adam Fisher, né. 26 janvier 1834 d. 29 mai 1837.

Michael Fisher (Adam, Adam. Sebastian) est né à Hardy
County, Virginie (maintenant W. Va.) 31 janvier 1796. Il était marié à Eliza

Welton, et transféré dans le comté de Franklin, Missouri, lorsqu'un jeune
homme. Plusieurs de ses sœurs se sont également rendues dans le comté de Franklin.

Inventaire de la succession de Michael Fisher déposé à Union, Franklin
County, Mo., le 8 mars 1835, décrit deux étendues de terre le long
la rivière Missouri, achetée aux États-Unis, et dans tous les
trois cent trente-huit acres. Un affidavit déposé avec caution a été
donné par John O’Banion. beau-frère de Michael Fisher et mari
bande de (100) Kate Fisher, en tant qu'exécuteur testamentaire. John O&8217Banion
a également juré le 17 janvier 1835, que les personnes suivantes étaient les héritiers légaux
de Michael Fisher, décédé :

182. Ann Jemima Fisher, m. William M. Simmons

188. Michael Fisher. Certains de ces héritiers étaient des résidents de Frank-
lin County en 1850, mais on pense que tous ont été transférés dans l'Oregon plus tard.

Mary Ann Fisher (Dr Jacob, Adam, Sebastian) l'aînée des enfants
de Jacob et Susannah Burns Fisher est né le 20 octobre 1786. À propos
1808, elle épousa James Johnson, fils de Joseph Johnson de
Comté de Pendleton, en Virginie. Ils résidaient dans le comté de Pendleton, et leur
La vieille maison s'appelle maintenant le lieu Buck Horn Mill. L'ancien “walled
bien, pittoresque avec une prolifération de fougères et de mousses, et le
ancien seau lié au fer, reste encore.

James Johnson était avocat, agriculteur et éleveur. Il rep-
ressentit pendant plusieurs mandats le comté de Pendleton à l'Assemblée.

Mary Ann Fisher en tant que fille était la compagne de son père et lisait
médecine avec lui. En tant que femme plus âgée, elle était philanthropique, utilisant
sa connaissance de la médecine parmi les nègres de la plantation
et en prenant soin de ceux de ses voisins qui étaient dans le besoin. Et
comme la plupart des femmes de son époque, elle a appris à ses filles à être bonnes
ménagères.

Mary Ann Johnson, après la mort de son mari, dans sa
ans, est devenu aveugle, et aidé par son fils, George Johnson, a éclaté
ménage, partagea ses biens et alla vivre avec elle
aîné. Jacob Johnson. Sa mort est survenue le 4 septembre 1864.

189. Jacob Fisher Johnson, n. 4 juillet. 1809 m. 1. Félicia Griner,
2. Clarissa Maupin quinze enfants

190. Martha House Johnson, n. 10 mai 1811 m. John Cunning-

191. Susan Elizabeth Johnson, n. 17 janvier 1814 m. Cyrus Hop-

192. William B. Johnson, n. 28 septembre 1816 m. Margaret Kee

193. Margaret McCoy Johnson, n. 31 décembre 1818 d. 30 juin

1884 m. Wm. H. Dyer six enfants

194. George Fisher Johnson, né. 30 novembre 1821 m. Sarah Snod -

195. Caroline Moomau Johnson, n. 21 mai 1824 m. Josias

196. Jehu Blucher Johnson, n. 28 juin 1827 m. Carte Ann Jane-

(45)197. Mary Ann Harness Johnson n. 9 janvier 1830 : d. 28 novembre
1886 m. A.J. Rankin.

George Fisher (Dr Jacob, Adam, Sebastian) le deuxième enfant de
Jacob et Susannah Burns Fisher est né le 1er août 1788, et
était marié à Mary Ann Harness du comté de Hardy, en janvier
2, 1809. Mary Ann Harness est née le 5 mai 1790 et est décédée en déc.
28, 1881. La mort de George Fisher est survenue dans le comté de Hardy, en Virginie, le
27 novembre 1864.

197. Jacob Harness Fisher, b. 1809 d. 1865 m. Jemima Shobe

198. Michael Fisher, n. 1811 d. 1907 m. 1. Rebecca Cunning-

jambon, 2 Shobe, 3 Wilfong, 4 Wilfong

199. Eunice Petty Fisher, b. 1813 m. Benjamin Cunningham

200. George Morgan Fisher, n. 1816 d. 1896 m. Marie Moore

201. Adam Fisher, né. 1818 d. 1898 m. Katherine Moore est allée

202. James Johnson Fisher, n. 1820 d. 1822

(45)203. William Fisher, b. 1823 d. 1886 m. Mary Jane Schultz

204. Susannah Burns Fisher, n. 1825 m. Otho Williams

205. Andrew Jackson Fisher, né. 1827 m. Hannah Cunningham

206. Salomon Fisher, d. 1862, colline de Malvern

207. Mary Ann Fisher, n. 1832 d. 1832

(46)208. Jesse Fisher, b. 1834 d. V)7 m. 1. Jane K. Welton. 2.
Betty Paxton

209. Sarah Elizabeth Fisher, n. 1837 d. 1906 m, John Tucker
est allé au Missouri.

Elizabeth Fisher ( Dr. Jacob, Adam. Sebastian) était la plus jeune
enfant de Jacob et Susannah Burns Fisher. Elle est née en février
9, 1792, et est décédé le 23 septembre 1861. Elle était mariée à son premier
cousin (93) William Fisher, fils d'Adam et Jemima Mace Fisher.
Les noms de leurs enfants ont été donnés sous celui de son mari
Nom.

Adam Fisher (Salomon, Adam, Sebastian) de Frankford, Missouri,
est né en Virginie le 12 février 1794, et a été emmené avec son
parents à Bourbon County, Ky. quand il avait environ un an.
Il était soldat dans la compagnie de son père pendant la guerre de 1812. Il
et sa femme au printemps de 1818 ont émigré au Missouri.

Avant l'année 1818, Adam Fisher était marié à Dulcenia
Le pouvoir au Kentucky. Dulcenia Power était originaire de Virginie,
fille de William Power, et est née en 1792. Elle résidait
dans le comté de Bourbon, Ky. avec sa sœur, Sarah, épouse de Joseph
S'installer, au moment de son mariage.

Le 16 octobre 1818, Adam a acheté un quart de section de terre,
le site de Frankford. Comté de Pike. Mo. Il y a un dossier qui indique
qu'il engagea un arpenteur pour aménager la ville, et au cours des
années, M. Dabney Jones était juge de paix, et John Layne
était l'agent de police. Adam a été le premier shérif du comté de Pike.

Adam Fisher a construit sa maison à Frankford, une structure en rondins comme tous
les maisons étaient, et situées dans la partie est de la ville au pied
de la rue Main du côté sud de la rue.

Vers la mi-juin 1825. Adam Fisher est mort, ne laissant aucun
testament, et aucun document n'a été trouvé pour indiquer la cause de son un-
mort opportune. Les lettres d'administration ont été accordées le 18 juin
1825, à “Seney” Fisher et Tire A. Haden, son beau-frère.

Avant la mort d'Adam, la rue principale avait été nivelée, et les gouttières et
frein étaient en place. Une émission d'obligations de 1000,00 $ avait été votée pour la payer.
Un parc à bronzage avait été construit par le père d'Adam, Solomon Fisher. Jerry
Stark avait ouvert un magasin général Caleb Mefford possédait un noir-
forgeron, et Reason Vermilion était maître de poste, portant le

lettres dans son chapeau jusqu'à ce qu'il puisse les livrer, il était aussi un
menuisier et ébéniste. Tire Haden, qui avait été mariée à
Eunice Fisher était mécanicien de chantier. Une école en rondins avait été construite,
avec une immense cheminée à une extrémité et meublée de sièges puncheon
et des bureaux. Les stylos, bien sûr, étaient faits de plumes d'oie.

Enfants d'Adam et Dulcenia Fisher :

(46)210. Mary Ann Fisher, b. 1819 m. John Sitton

(46)211. William Power Fisher, b. 11 avril 1821 d. 1888 m. Sarah
Régler

(50)212. Sarah Fisher, m. John Shipp

(50)213. Joseph Fisher, b. 1824 m. Élisa Bryant.

Eunice Fisher (Salomon, Adam, Sebastian) fille aînée de
Solomon et Mary Petty Fisher sont nés dans le comté de Bourbon, Ky.,
peu de temps après que ses parents y soient allés de la branche sud de la
Potomac en Virginie où tous deux avaient vécu enfants.

Le 31 décembre 1818, environ six mois après Salomon et son
famille installée dans le Missouri, Eunice Fisher était mariée à Tire A.
Haden. Ce fut le premier mariage célébré à Frankford, Mo.

Eunice et Tyre Haden ont migré il y a longtemps vers d'autres régions. Après ré-
efforts soutenus, le compilateur n'a pu en trouver aucune trace.

George Fisher (Salomon, Adam, Sebastian) est né sur sa sœur
Eunice’s anniversaire, si les dossiers sont corrects, en l'an 1798. En 1821 il
était marié à Eurania Porter, née dans le comté de Harrison,
Ky., 27 mai 1803. Ils vivaient sur la limite du comté entre Ralls et
Comtés de brochet. C'était l'un des fils de Solomon Fisher qui vivait
près de (78) Joseph Fisher de la ligne Lewis Fisher.

Au printemps 1849 George Fisher, accompagné de son fils
Adam, est parti en Californie dans la ruée vers l'or. Ils sont allés par terre
avec cinq paires de bœufs, et quatre mois de voyage. Boeufs
ont été utilisés sur ces longs trajets en raison de leur grande endurance
et leur capacité à se nourrir du pays mieux que les chevaux.

George Fisher est décédé en Californie le 4 octobre 1849.

Eurania Porter Fisher est décédée au domicile de son fils Adam le
21 novembre 1881.

(211) William Power Fisher
(1821-1888)

(425) Gkrtrude Fisher Harding (1879- )

Peno Creek, en regardant vers Fisher’s
Cave and Spring, près de Frankford, Mo.

(307) George William Fisher
(1845-1925)

(341) Lieutenant-colonel William Loren Fisher (1877-1938)

(440) Pauline Fishback Cash (1897- )

Plus bas, le lieutenant-colonel William Loren Fisher à Tientsin, en Chine.

(93) William Fisher
(1786-1858)

(50)214. John Porter Fisher, b. 13 juillet 1822 d. 25 novembre 1903 m.
1. Emmaline Early, 2. Loucilah Thompson

(51)215. Salomon Fisher, b. 1er novembre 1824 d. 27 mai 1863, après
blessures à Vicksburg

(51)216. Adam Fisher, b. 1827 d. Californie. 1906 m. Sarah Brown
Aussi, trois filles.

Maxamilla Fisher (Salomon, Adam, Sebastian) est née en
Comté de Bourbon, Ky., comme l'étaient tous les enfants de ses parents, à l'exception du
l'aîné (123) Adam, né en Virginie et le plus jeune, (132) Em-
marilla, née après leur installation dans le Missouri.

Elle s'est mariée en 1821 à Adam Mase, qui a servi comme capitaine
dans la guerre de Black Hawk en 1831 et 32. La guerre de Black Hawk a mis un
mettre fin au différend sur les terres le long du fleuve Mississippi, qui avait
fait rage pendant de nombreuses années entre les Indiens Sac et Fox et les Blancs
colons. Le nom de famille, Mase, était à l'origine orthographié Mace, et est
enregistré ainsi dans le Missouri et la Virginie. En Virginie la famille
continua la vieille orthographe, un cousin de Solomon Fisher ayant mar-
s'exclama Jemima Mace.

Maxamilla Mase a signé comme témoin l'inventaire de son frère,
Domaine d'Adam Fisher en 1825. Elle était mère de neuf enfants,
mais après recherche du recensement et enquête envoyée à des parents à Frank-
Ford noms de seulement six enfants ont été trouvés. Elle est décédée en 1892.

217. Elizabeth Mase, n. 1834

220. James M. Mase, né. 1842 m. Joséphine Hickland de Wis-

Consin enfants, Frédéric, Cora

221 : William F. Mase, n. 1845 m. les enfants de Susan Adams,
Jean, Marthe.

222. Maxamilla Mase, né, après 1850.

William Fisher (Salomon, Adam, Sebastian) est né en janvier
5, 1804. Il s'est marié à Frankford, Missouri à Eliza Hostetter. Cette
la famille est restée à Frankford et les descendants y résident maintenant.
Dans le recensement américain de 1850, il est répertorié avec sa femme, Eliza, âgée de 36 ans, et
sept enfants. Deux enfants sont nés après 1850 :

223. John Fisher, n. 1842 m. Les enfants de Kate Pritchett, Lewis,

227. Mathilde Fisher, n. 1843

228. Edward Fisher, b. 1845 m Gerry un fils, trois

les filles sont allées en Californie

229. James Fisher, n. 1848 d. après 1928 m. Armelda Cash

enfants, Leta, Stella
(52)230. Eunice Fisher, b. 1851 d. 30 août 1935 m. 1. G. Benton
Brown, 2. Samuel Archambeau, 3. Thomas Beaver

Parthenia Fisher (Solomon. Adam. Sebastian) né dans le Kentucky,
accompagné ses parents au Missouri à l'âge d'environ onze ans.
Elle s'est mariée le 9 septembre 1827 à William Haden, frère
de Tire Haden, époux de la sœur aînée de Parthenia, Eunice.

232. Edward Haden, m. Harriet Hostetter enfants, Cora, Homer.

234. Green Haden, vivant avec Keithley un enfant

235. Woodson Haden, m. Louisa Holman.

John King Fisher (Salomon. Adam, Sebastian) est né en
Comté de Bourbon. Ky. et à Frankford. Mo., le 18 mai 1837, il
était marié à America Gillespie. Il était administrateur de son
succession du père en 1841, mais décédé avant 1850.

236. Nancy Fisher, n. 1839 m. Gabriel Meffort enfants. Fanny,

Mollie. John M., A. M. et Louisa

237. Louisa Fisher, n. 1841 m. Newt Hostetter, enfants, Ida A.,

Selina Fisher (Salomon, Adam, Sebastian) est venue au Missouri
avec ses parents quand elle avait environ quatre ans. Le septembre-
24. 1831. Selina s'est mariée à Frankford. Mo. à Turner
Haden, frère de Tyr Haden et William Haden qui avaient mar-

sœurs ried de Selina Fisher à des dates antérieures. Ces frères Haden
sont nés dans le Kentucky, mais il existe de nombreuses archives de cette famille dans
cette partie de la Virginie d'où est originaire Solomon Fisher.
Enfants :

238. Fisher Haden, m. Evelina Griffith, soeur de Nancy Jane Grif-

cinquième, épouse de (247) George W. Fisher.

240. Elvira, ou Elbira Haden.

Solomon Fisher (Solomon, Adam, Sebastian) était un bébé quand
son père et sa mère ont émigré au Missouri. Il était le seul
de sa famille immédiate trop jeune pour se souvenir du long voyage de
chemin des fleuves Ohio et Mississippi. Il a dû se souvenir
l'excitation et parfois la tragédie des premières années de cette
famille dans le Missouri. Par exemple, il était encore un jeune garçon lorsque son
mère a été accidentellement abattue par l'un de ses frères. La chasse était un
de la vie quotidienne à l'époque, et de tels accidents se sont produits dans de nombreux
foyers, parfois plus d'une fois. Le père de Salomon a reçu une arme à feu-
blessure par balle à la jambe dans ses dernières années. Il ne s'ensuit pas qu'ils
étaient soit incompétents, soit négligents. Ils étaient habiles dans l'utilisation du feu-
bras depuis l'enfance, plusieurs fois leur vie même en fonction de leur
compétence.

La femme de Solomon Fisher était Caroline Matilda Payne. La date de
son mariage n'est pas à portée de main. Leur famille nombreuse a pour la plupart
est resté à Frankford, et il y a beaucoup de citoyens importants parmi
les descendants de Salomon et Matilda Fisher vivant dans et autour
Frankford. Le compilateur peut témoigner de leur hospitalité amicale,
apprécié lors d'une visite à Frankford en 1928, et est redevable à
cette branche en particulier pour la plupart des données généalogiques données ici.
Mme Robert L. Fishback une petite-fille de Solomon Fisher a
été infatigable à répondre aux demandes répétées de plus.

Enfants :
(53)241. Mary solitaire Fisher, b. 1842 m. Lewis R. Champs
(53)242. Emmarilla Fisher, b. 1844 m. maçon Benn

243. Julia Béatrice Fisher, m. Les enfants d'Edward Jackson, Bertha,

244. Alice Fisher, (243 et 244 avaient peut-être moins de 247)

245. Colomb Fisher, né. 1846

(53)247. George Washington Fisher, b. 1850 d. 1902 m. Nancy
Jane Griffith

248. Henry Clay Fisher, m. Elizabeth Waltzlager

249. Edward Fisher, m. Les enfants de Maggie Jeffries, Leonard et

et Béatrice. Résider à Ogden, Utah.

Emmarilla Fisher (Salomon, Adam, Sebastian) la plus jeune des
enfants de Solomon et Mary Ann Fisher, est né dans le Missouri.
Elle était mariée à E. C. Turnbull, et d'eux est né un enfant :

250. Elbira Turnbull, m. Les enfants de Samuel Dunkum, James, sont décédés
jeune, et Leta.

James Lewis Fisher (Joseph, Barnett, Lewis, Sebastian) était un
fils de (78) Joseph Fisher qui a émigré dans le comté de Ralls Mo. James
Fisher s'est également rendu au Missouri, mais a suivi le fleuve Mississippi
plus au nord et s'installa dans le comté de Lewis, Missouri, où il mourut

après 1850. Sa femme était Lucinda , à qui il s'est marié en

Kentucky. Il figurait sur les listes fiscales du Kentucky de 1827.

251. Amanda F. Fisher, n. 1832

252. Nancy E. Fisher, n. 1834

254. Ann Mary Fisher, n. 1839

255. Martha Ellen Fisher, n. 1844

William W. Fisher (Joseph, Barnett, Lewis, Sebastian) est allé à
Comté de Ralls, Mo. avec ses parents en 1829 du comté de Mercer, Ky.

Le 18 novembre 1837, il épousa Sarah, décédée vers

1851. Il a déménagé dans le comté de Pike. Mo. en 1848. En 1853, William W.
Fisher était marié à Electa Watson, fille du capitaine Watson
qui était un des premiers colons de cette partie du Missouri. Électa
Watson Fisher a survécu à son mari quelques années. Elle était assez
intéressante dame âgée, et je me souviens du premier bateau à vapeur qui
est arrivée à Hannibal, Mo. Elle a également pu donner des comptes rendus des premiers
Guerre indienne, selon un croquis de sa vie dans le comté de Pike
Histoire, publié en 1883. William W. Fisher est décédé le 9 janvier 1882.

Enfants de William W. et Sarah Fisher :

257. Elizabeth Jane Fisher, n. 1839 d. 1876

258. James L. Fisher, n. 1841

259. Barnett W. Fisher, b. 1844 sourd-muet

260. Sarah E. Fisher, n. 1847

262. Joseph A. Fisher est allé au Texas en 1889.

Adam J. Fisher (John Jacob, John Adam, John Jacob, Sebastian)
est né à Penn Township, dans le comté de Snyder, en Pennsylvanie, en avril
7, 1826. Il était un agriculteur, enseignant, et a servi le public comme Road
Superviseur, percepteur, directeur d'école et en tant que membre de
le Conseil des commissaires du comté de Snyder. C'était un Odd Fellow,
républicain et luthérien. Dans sa jeunesse, il a servi dans la milice locale.
M. Fisher était autodidacte, lisait et parlait anglais et allemand.
homme avec la même facilité. En tant qu'homme au jugement exceptionnellement sain
il était souvent consulté sur divers sujets par ses voisins.

Adam J. Fisher s'est marié le 10 janvier 1847 à Barbara
Woodling, fille de William et Ann Maria Gilbert Woodling,
qui est né le 15 octobre 1828 et décédé le 24 décembre 1910. M.
Fisher est décédé le 13 octobre 1901.

(54)263. Jacob Adam Fisher, b. 7 octobre 1863 d. 3 juin 1940 m.
Clara Ella Herrold.

Susanna Martha Fisher (William, Adam, Adam, Sebastian) aînée
fille de William et Elizabeth Fisher est née le 18 septembre
1823. Le 24 janvier 1844, elle épousa le Dr William Oswald
Newby du comté de Culpeper, en Virginie. Après la mort du Dr Newby elle
a été mariée en 1850 à Michael Lancaster. Elle est décédée en 1867.

Enfants du premier mariage :

264. Elizabeth Ann Newby, n. 21 août 1845 m. Le capitaine E.D.

265. William Oswald Newby, né. 4 mars 1848 d. en bas âge.

Enfants du second mariage :

266. Sarah Jemima Lancaster, n. le 25 juillet 1852 résidait à Graf-
tonne, W. Va.

267. John McKendrie Lancaster, né. 1er décembre 1853 d. en bas âge

268. Lucy Euphrate Lancaster, b. 25 septembre 1856 d. en bas âge

269. Susanna Lancaster, n. 31 juillet 1859 m. Robert Stewart.

Jemima Fisher (William, Adam, Adam, Sebastian) est née
le 13 juillet 1828 et s'est mariée le 29 août 1848 à Jonathan
Koiner, né le 10 mai 1820 et décédé le 8 juin 1889.
Il était avocat et exerçait à Sutton, dans le comté de Braxton, en Virginie, aujourd'hui

Mary Ann Johnson (Mary Ann, Dr.Jacob, Adam, Sébastien) était
le plus jeune des enfants de Mary Ann Fisher et de son mari,
James Johnson. Elle est née dans le comté de Pendleton, maintenant W. Va., le
9 janvier 1830, et s'est mariée le 14 février 1854 à Andrew
Jackson Rankin. Pendant un certain temps, ils ont vécu avec les parents de son mari
à Spring Hill, comté d'Augusta, Virginie. Par la suite, M. Rankin possédait
un moulin à farine près de Franklin, W. Va. Ce vieux moulin est toujours debout.
Pendant la guerre civile, les forces confédérées ont détenu M. Rankin
à la maison pour faire fonctionner le moulin, ne lui permettant pas d'entrer dans le service. Plus tard
lorsque les forces de l'Union ont repris le moulin, elles l'ont forcé à diriger le
moulin pour eux. Pendant tout ce temps, Mary Ann était en sécurité avec elle
les parents de son mari à travers les Alleghenies à Spring Hill.

Après la guerre, Andrew Jackson Rankin emmena sa famille au Mexique.
Missouri, mais bientôt transféré à Pilot Point, Texas dans l'espoir de
trouver un climat plus propice. M. Rankin est entré dans la mouture
affaires à Sherman, Texas, où Mme Rankin est décédée en novembre
28, 1886. M. Rankin s'est marié une seconde fois. Il décède le 25 juin 1901.

(57)283. Lucie Ann Rankin, n. 29 janvier 1855 d. 15 décembre 1927 m.
Henry James Cloyd

284. Ida Cardwell Rankin, n. 1851 d. âgé de quatre ans

285. Edgar Johnson Rankin, né. 1859 d. 1862

286. Susan Clara Rankin, n. 11 juin 1861 d. 7 juillet 1933 m.

287. Walter Temple Rankin, n. 14 septembre 1864 d. m. 1.

Birtie Brawner, 2. Annie Chafin

288. Carolyn Wright Rankin, n. 18 octobre 1867 d. 25 mars 1915

289. Johnnie James Rankin, né. 3 juin 1870 d. octobre 1873.

William Fisher (George, Dr Jacob, Adam, Sebastian) est né
dans le comté de Hardy, maintenant en Virginie-Occidentale. Il s'agit de la branche de la
famille qui a jusqu'à nos jours résidé sur l'original Adam Fisher
sur le bras sud de la rivière Potomac.

William Fisher s'est marié à la fin des années 1840 avec Mary Jane
Shultz, et d'eux naquirent les enfants suivants :

290. Ann H. Fisher, n. 1849 d. 1851, noyé

291. John C. Fisher, né. 1851 d. 1915

292. George Otto Fisher, né. 1854 d. 1855

293. Emily Susan Fisher, n. 1856 d. 1939 m. Matthias Henkel
(58)294. Clarence Fisher, b. 1859 d. 1939 m. Marie Eberly

(59)295. William Solomon Fisher, b. 1865 d. 1921 m. (297) Marie
Pêcheur

296. Otto Shultz Fisher, né. 1868 m. Lillie Baker.

Jesse Fisher (George, Dr Jacob, Adam, Sebastian) est né le
la branche sud du Potomac, dans le comté de Hardy, en Virginie en 1834 et
y mourut en 1917. Il fut d'abord marié à Jane Welton, et après
sa mort, il était marié à Betty Paxton.

Enfants de Jesse et Jane Welton Fisher :

(59)297. Mary Fisher, b. 1871 m. (295) Guillaume Salomon
Pêcheur
298. George Welton Fisher, né. 1872 d. 1928 m. Myrte D.
Meunier
(59)299. Eunice Virginia Fisher, b. 1874 m. Rév. A. M.
Earle
300. Annie Kate Fisher, n. 1876 ​​d. 1884
(60)301. Adam Seymour Fisher, b. 1879 m. Virginie Van
Mètre.

Mary Ann Fisher (Adam, Solomon, Adam, Sebastian) était la
l'aîné des enfants d'Adam et Dulcenia Power Fisher de Frank-
ford, Mo. Elle a été mariée vers 1843 à John Sitton, et presque
à la fois ils ont élu domicile de l'autre côté du fleuve Mississippi dans
Canton de Pleasant Hill. Pike County, Illinois, où ils ont passé leur
des vies. Mary Ann Sitton est décédée avant 1885.

302. William Sitton. b. 1844 d. m.

303. Fisher Sitton. b. 1849 d. m.

304. Emma Sitton. b. 1852 d. m.

305. Martha Fisher, n. 1856 d. m.

William Power Fisher (Adam. Solomon, Adam, Sebastian) était
né à Frankford, Missouri le 11 avril 1821. À l'âge de quatre ans
vieux, son père a rencontré une mort prématurée, laissant sa veuve et quatre
petits enfants, dont William P. était le deuxième.

La mère de William, Dulcenia, ou Seney comme on l'appelait, vivait dans
Lincoln Co., Mo. pendant un certain temps après la mort de son mari. Famille

la tradition prétend qu'elle est ensuite allée en Virginie, vraisemblablement au
maison de son père, William Power (s) dans le comté de Lewis, maintenant en
Virginie-Occidentale. Plus tard, la veuve a épousé Thomas Buchanan,
un veuf, et ils ont élevé une famille de quatre enfants par ce deuxième
mariage.

À l'âge de vingt-deux ans, William P. Fisher s'est marié à Lin-
coln Co., Mo. à sa cousine, Sarah Settle(s). Ils résidaient à Pleasant
Commune de la colline. Comté de Pike. Illinois, jusqu'en 1845 quand ils sont retournés à
Lincoln Co.. Mo. En 1847, ils ont déménagé à Prairie Township, Mont-
gomery Co., Mo. où M. Fisher a acheté des terres, arpenté et posé
une belle ferme de deux cent soixante-six acres. Une grande partie de la
les terres entourant sa propriété ont également été arpentées par M. Fisher.
Une importante maison en rondins a d'abord été construite, mais quelques années plus tard, une grande
maison à ossature a été érigée. La structure en rondins d'origine était toujours en bon état
état et occupé par les locataires dans l'année 1890. Au début
William et Sarah Fisher, alors qu'ils parcouraient les bois en
l'été est tombé sur un rosier sauvage portant de grandes fleurs avec un
double rangée de pétales. William a arraché l'ourlet de la queue de sa chemise
et l'a attaché sur le buisson. Au début du printemps suivant, ils ont transplanté le
buisson à leur porte-cour où il a grandi et fleuri pendant de nombreuses années.

William P. Fisher s'est enrôlé dans l'Union Cause en Louisiane. Lune
3 septembre 1861, en tant que sous-lieutenant de la compagnie “C,” colonel
Fagg’s Regiment of Missouri Milice.

Par une loi de la législature de cet État frontalier du Missouri, ap-
prouvé par le gouverneur le 10 février 1865, tous les habitants de sexe masculin
entre 18 et 45 ans. à quelques exceptions près,
devaient s'enrôler pour le service militaire. Il y avait une inscription complète
dans le comté de Montgomery, et le 18 juillet 1865, le gouverneur Fletcher
a commandé L. A. Thompson, colonel, et William P. Fisher,
Lieut. Colonel du soixante-treizième régiment de la milice du Missouri.
Cependant, le régiment n'a jamais été mobilisé.

En 1866, M. Fisher a été élu évaluateur de comté dans lequel le service
il a servi quatre ans. Il possédait des compétences considérables en tant que médecin,
mais n'a jamais pratiqué en dehors de sa famille. C'est un fait, cependant, que son
compétence a sauvé la vie d'un membre de sa famille et a soulagé des souffrances.
ferers plusieurs fois.

Il mourut chez lui au début du printemps 1888. Sa femme mourut en
1870, après une longue maladie. M. Fisher ne s'est pas remarié, mais
élevait ses plus jeunes enfants avec beaucoup d'affection et une discipline stricte.

Enfants :
(60)306. Joseph Warren Fisher, b. 2 juin 1844 d. 7 février 1907 : m.

Pollie Kizer
(61)307. George William Fisher, b. 29 octobre 1845 d. 15 août 1925
m. Virginie Alta Muns

308. Fille, décédée en fane v

309. Mary Ann Fisher, n. 31 décembre 1849 d. 14 mai 1917 m. 1.

Guillaume Moore. 2. John Caldwell

(62)310. Martha Fisher, b. 31 décembre 1851 d. 11 février 1926 m.
George A. Bohrer

312. Emily Fisher, n. 27 décembre 1856 d. 24 septembre 1923. célibataire.
(65)313. Sally Fisher, b. 11 décembre 1858 d. 22 décembre 1924 m. Alex-
ander Jackson Henton

314. Adam Fisher, n. ré. âgé de quatre ans

(65)315. Toba Fisher, b. 8 février 1865 d. 14 septembre 1940 m. James
Laurent Feike.

Sarah Fisher (Adam, Salomon, Adam. Sebastian) troisième enfant de
Adam Fisher de Frankford, Missouri, était marié à John Shipp. et
vivait dans le comté de Lincoln, dans le Missouri, où elle était connue comme une femme de
beau caractère chrétien et grandes sympathies. Le compilateur n'a pas
record d'elle sauf celle ci-dessus, qui était le commentaire d'un verv
vieille dame qui l'avait connue. Le mari de Sarah Shipp était un sudiste
sympathiser.

316. Fisher Shipp, b. ré. m.
Noms des autres enfants inconnus.

Joseph Fisher (Adam, Salomon. Adam. Sebastian) était à peine
plus d'un an lorsque son père mourut à Frankford. M. Joseph
était marié à Eliza Bryant vers 1848. Dans le recensement américain de 1850
il est répertorié comme sellier, vivant à Lincoln Countv, Mo. avec sa femme
et un enfant :

317. Mary Ann Fisher, n. 1849 d. m.
Il y a peut-être eu d'autres enfants.

John Porter Fisher (George. Solomon. Adam. Sebastian) est né
13 janvier. 1822 à RaUs Co.. Mo., et décédé le 25 novembre. 1903.
Il a été marié deux fois. Sa première épouse était Emmeline Earlv à qui
il s'est marié le 5 octobre. 1848. En 1853, ils ont déménagé en Louisiane.
Mo. où Emmeline Fisher est décédée en avril. 1861.

John Porter Fisher était marié en second à une jeune veuve avec
deux enfants, Loucilah Thompson Jones, fille de William et
Susan Hildreth Thompson. Ils résidaient à Saverton, Mo. où
M. Fisher engagé dans l'agriculture :. Loucilah Thompson est né Mav
28. 1841 et décédé le 5 mars 1923.

318. George H. Fisher, né. 19 juillet 1849 d. 28 octobre 1850

319. Cicéron Early Fisher, b. 16 mars 1851 d. 16 février 1852.

320. Laura Jane Fisher, n. 30 novembre 1852 d. 9 décembre 1852

321. Adeline Fisher, n. 26 mars 1854 d. 23 juin 1921 m.

28 mars 1875 rés. Meredosia, 111.

322. John T. Fisher, né. 18 décembre 1856 d. 18 octobre 1916 m.

323. Salomon A. Fisher, b. 21 avril 1859 d. 29 janvier 1928

m. 5 mars 1923 rés. Patagonie, Arizona

324. Adam L. Fisher, né. 28 avril 1861 d. 14 février 1873 res.

avec grand-mère, Frankford, Mo.

325. Fluella Fisher, b. 22 octobre 1865 d. 1er février 1927 m. 25 novembre,

326. Viola B. Fisher, b. 23 février 1867 m. 1 novembre 1888

327. Samuel Jackson Fisher, né. 8 février 1869 d. 4 avril 1869

328. Ellen McLane Fisher, b. 8 février 1870 d. 26 février 1870

329. Fannie Shaw Fisher, n. 8 février 1871 d. 18 septembre 1877

330. Jessie M. Fisher, b. 10 novembre 1872 m. W.W. Reid,

1er août 1897 rés. Columbia, Missouri

331. Bertha H. Fisher, b. 13 juillet 1874 m. 1er novembre 1894

332. Porter H. Fisher, b. 11 février 1876 d. 16 avril 1912 rés.

333. Virgil D. Fisher, b. 24 janvier 1878 vivant res. Saverton, Mo.

334. Russell H. Fisher, b. 19 juillet 1880 d. 30 juillet 1932 m.

trois fois rés. Wilmington, N.C.

Solomon Fisher (George. Solomon, Adam, Sebastian) est né
1er novembre 1824. Il s'est enrôlé dans l'armée des États-Unis au début de la
guerre civile, et a été blessé le 22 mai 1863, au siège de
Vicksburg. Il meurt des suites de ses blessures le 27 mai 1863.
Il était célibataire.

Adam Fisher (George. Solomon. Adam, Sebastian) est né en
Janvier 1827 à Ralls Co.. Mo. Il était le troisième enfant de George
et Eurania Porter Fisher. Ses premières années ont été consacrées à son père

BIBLIOTHÈQUE D'HISTOIRE FAMILIALE
0101497 35 TEMPLE DU NORD-OUEST

SALT LAKE CITY, UTAH 84150

cultiver. En 1847, il se rendit à Hannibal, Missouri et s'engagea dans le cabinet
jusqu'au printemps 1849, lorsqu'il accompagna son père à
Californie. Ils ont parcouru les terres avec cinq attelages de bœufs, en prenant cinq
mois pour terminer le voyage. Son père est décédé le 4 octobre
la même année, et fut enterré en Californie. Adam Fisher est resté
en Californie près de deux ans. puis retourné bv eau, arrivant à la maison
1er décembre 1850′

Le 4 mars 1851, Adam Fisher épousa Sarah Brown,
fille de George et Irene Brown de Pike Countv. ils ont déménagé
dans le comté de Montgomery. Mo. peu après et le 20 septembre 1851, M.
Fisher est entré sur le terrain d'origine près de Middletown, situé dans la section 16,
twp. 50, rang 5, qu'il a amélioré, et où la famille a vécu pendant
huit ans. Certains de leurs enfants sont nés dans le comté de Montgomery,
dont l'un était leur fils. Georges Fisher. Quand ils sont revenus à
Pike County, la famille résidait dans une ferme près de Frankford, Mo. Dans
1881 Adam Fisher se lance dans l'hôtellerie à Frankford et
était un hôtelier prospère. Il était maçon et membre du
Église chrétienne. Il mourut à Frankford en 1907.

Enfants : (L'ordre exact de leurs âges n'est pas connu.)

335. George Fisher, né. : ré. 1908 m. Willie Ford rés. Californie.

336. Louisa Fisher, n. ré. m Sutton

337. Virginie Fisher, b. : ré. m. John Layne

338. Leïla Fisher, n. ré. m Blanton

339. Eurania Bell Fisher, b. ré. 26 décembre 1931 m. NOUS.

340. John P. Fisher, b. vivant m. Zora Jameson rés. Nouveau

London, Mo. fils et fille

(66)341. William Loren Fisher, n. 4 juin 1877 d. 29 décembre 1938
célibataire.

Eunice Fisher (William. Solomon. Adam. Sebastian) était l'un des
les plus jeunes enfants de la famille de William et Eliza Hostetter
Fisher, et le seul dont le compilateur a suffisamment de matériel
pour un croquis. Eunice Fisher résidait à Frankford, Missouri.
durant toute sa vie. Elle a d'abord été mariée à G. Benton Brown,
qui était le père de toute sa famille. Deuxièmement, elle était mariée à
Samuel Archambeau. Troisièmement, elle était mariée à Thomas Beaver.
Elle a survécu aux trois maris. C'était une femme pleine d'entrain,
possédait un fort sens de l'humour et avait la capacité de dire une bonne
histoire. Le compilateur a eu la chance de lui rendre visite lorsqu'elle
avait soixante-seize ans. Sa santé était bonne à l'exception de la surdité, et son
les appelants étaient ravis de ses récits de certaines de ses expériences.

Elle a été gravement ébouillantée et est décédée des séquelles le 30 août
1935, à l'âge de quatre-vingt-trois ans.

Enfants d'Eunice et G. Benton Brown :

342. Efhe Brown, b. 17 juillet 1872 m. J. Clay Donovan

343. John Brooks Brown, n. 11 novembre 1876 m. Zella Benn

344. Homer Brown, b. 18 novembre 1887 m. Edna Eeith

Mary Lone Fisher (Salomon, Solomon, Adam, Sebastian) était la
l'aîné des enfants de Salomon et Matilda Payne Fisher. Elle
a passé sa vie à ou près de Frankford, Missouri, vivant bien au-delà de quatre-vingts ans
ans. Ses descendants sont parmi les citoyens substantiels de
Frankford.

Lone Fisher était marié à Lewis R. Fields et à leurs enfants
étaient les suivantes :

345. Champs d'Ada, b. 11 septembre 1864 d. 20 septembre 1894 m. Guil-
gué Harris
(66)346. Edgar Anderson Champs, b. 20 septembre 1868 d. 14 janvier 1934
m. Mary Stanford Weatherford

347. George Fields, n. 21 juillet 1871 d. 7 juin 1937 m. Kath-

348. Ferdinan(d) Champs, b. 8 décembre 1876 m. Maud

Emmarilla Fisher (Salomon, Solomon, Adam, Sebastian) deuxième
fille de Salomon et Matilda Fisher était un résident de Frank-
gué toute sa vie. Elle était mariée à Mason Benn et avait le
beuglant les enfants :

349. Maud Benn, n. 30 octobre 1870 d. 30 octobre 1933 m

350. Ruth Lucinda Benn, n. 14 janvier 1876 vivant m

Rés. Mercedes, Texas.
(69)351. Hiram David Benn, b. 11 avril 1881 m. Lura
Maud Cash.

George Washington Fisher (Salomon, Salomon, Adam, Sébastien)
est né dans le comté de Pike, Mo., en 1850. Son nom apparaît dans le
Recensement américain de 1850 en tant qu'enfant de moins d'un an.

Son épouse était, avant son mariage, Nancy Jane Griffith. Sur
1887 M. Fisher transféré au Nevada, Missouri, où Mme Fisher est décédée
31 août 1892. En 1895, M. Fisher retourna dans le comté de Pike,
Mo. où il est resté pour le reste de sa vie. Il est mort en 1920.

Enfants :
(69)352. Hattie O&8217Kane Fisher, né. 29 novembre 1875 m. Robert
Lee Fishback

353. Sallie Bell Fisher, n. 15 juin 1881 m vivant

Jacob A. Fisher (Adam J., John Jacob, John Adam, John Jacob,
Sebastian) semble avoir été le seul enfant d'Adam J. Fisher
du comté de Snyder, Pennsylvanie. Il est né près de Selinsgrove, à Snyder
Co., le 7 octobre 1863, et est décédé à Selinsgrove le 6 juin 1940. Il était
un homme d'une grande industrie. Il était agriculteur, maraîcher, commerçant
homme et fonctionnaire. Il était membre de l'église luthérienne,
le Parti républicain, et de l'Odd Fellows Lodge. Il a servi comme
Assesseur des impôts de la ville de Selinsgrove pendant treize ans, et
était le fondateur de la colonie de Pennsylvanie à Vero Beach, en Floride,
où il passa ses hivers durant les vingt dernières années de sa vie.
Il avait l'avantage de l'école rurale mais était très lu, et
avait des connaissances bien au-delà de sa scolarité formelle.

Jacob A. Fisher s'est marié le 25 décembre 1884 à Clara Ella
Herrold, fille de John George et Rosalina Roush Herrold, qui
est né dans le canton de Chapman, Snyder Co., Pennsylvanie, le 17 septembre 1865.
Elle vit toujours.

(70)354. Charles A. Fisher, b. 20 avril 1886 m. Véra
Hummel

355. George A. Fisher, b. 4 octobre 1890 m. Marie Keiser

356. Eva May Fisher, n. 7 novembre 1893 d. 11 mars 1937 m.

357. Luther A. Fisher, b. 10 juillet 1901 m. Bérénice

Felix Rush Fisher (Benjamin F., William. Adam, Adam, Sebas-
tian) était le deuxième fils de Benjamin et Margaret Sutton Fisher,
le premier fils, William, étant mort en bas âge. Félix Fisher était

marié à Nancv Virginia Hyer le Deceml)er 4. 1877. M. Fisher
décédé le 19 décembre 1938 sa femme est décédée le 27 octobre 1 ( X)5. Ils étaient les
parents de ces enfants :

358. John Luther Fisher, n. 1er décembre 1878 vivant

359. Frank Fisher, h. 20 décembre 1880 vivant

360. James Byrl Fisher, n. 17 avril 1885 vivant.

John Luther Fisher (Benjamin F., William. Adam, Adam, Sebas-
tian) est né le 4 mai 1860. Le 20 mai 1886, il était marié à
Sarah C. Squires qui est née le 27 janvier 1865. M. Fisher est décédé
Octy5, 1932. C'était un gentleman chrétien très estimé.

361. Margaret Fisher, n. 20 janvier 1891 vivant

362. George Prince Fisher, né. 9 décembre 1894 vivant

363. Ruth Fisher, n. 1er mai 1899 vivant

364. Susan Fisher, n. 25 août 1903, soprano vivante (Susanne

Fisher) diplômé du Conservatoire de Cincinnati a étudié
à la Juilliard Graduate School, N. Y. a chanté à Berlin et
Débuts parisiens. Metropolitan Opera Company, N. Y., 1935.

Susan Elizabeth Fisher (Benjamin F., William, Adam, Adam, Se-
bastian), fille de Benjamin et Margaret Sutton Fisher était
née le 29 avril 1864. Le 19 novembre 1885, elle épousa
John Lloyd, né le 14 février 1859 et décédé le 6 octobre
1920. Mme Lloyd vit.

365. Victor Fisher Lloyd, né. 10 février 1887 vivant

366. Gertrude Margaret Lloyd, b. 7 mars 1889 vivant

367. Bruce W. Lloyd, né. 8 octobre 1892 vivant

368. Mary C. Lloyd, b. 3 avril 1895 vivant

369. Benjamin Franklin Lloyd, né. 28 février 1899 vivant

370. Annie M. Lloyd, n. 27 avril 1901 vivant

371. Florence Sue” Lloyd, n. 18 mars 1903 vivant

372. Caroline Lloyd, n. 8 mai 1905 d. 25 mai 1905

373. John Luther Lloyd, n. 9 septembre 1908 d. 1926.

George Bailey Fisher (Benjamin F.. William. Adam, Adam. Se-
bastian) est né de Benjamin et Margaret Sutton Fisher le
27 mai. 1867. Il s'est marié avec Flla Glenn le 1er mars 1897
Mme Fisher est née le 10 octobre 1869.

374. William Glenn Fisher, n. 6 janvier 1898 d. 4 janvier 1934

375. Mary Bailey Fisher, n. 5 mai 1900 vivant :

376. Helen Frances Fisher, n. 18 septembre 1902 vivant

377. Rush Fisher, b. 28 octobre 1907 vivant.

Jake Fisher (Benjamin F.. William. Adam, Adam. Sebastian) était
né à Sutton. W. Va. le 26 mai 1871. Le 5 août 1897, il était
marié à Ella Byrd Corbett. qui est né le 16 juillet 1871. Il
bravé la forte désapprobation de son père et d'autres membres de sa famille
quand il étudiait le droit. mais il a eu une carrière des plus éminentes dans son
métier choisi.

De 1899 à 190$, l'honorable Jake Fisher fut membre de
les délégués de West Virginia House nf, et en 1904, il était un mem-
ber du Sénat. Il prit sa fonction actuelle, celle de juge de la
Quatorzième circuit, le 1er janvier 1913. Il déclare très modestement que
en raison de sa bonne santé, il a été autorisé à faire quelque chose d'un
record sur le banc, — il n'a été ni absent ni en retard à une séance
de la Cour à laquelle il était de son devoir d'assister, bien qu'il ait présidé
sur quatre comtés et il n'y a qu'un seul tribunal dans ces comtés.
Il déclare avoir fait l'expérience remarquable d'avoir moins
plus de deux cents personnes dans son circuit qui étaient autres qu'autochtones
né blanc. Le mandat du juge Fisher doit expirer en 1944. et
il dit qu'il regrettera de prendre congé de son peuple car ils ont
été si bien avec lui. Il a été membre de l'État
Conseil de la magistrature depuis sa création en 1934. En 1924. Juge Fisher
était le candidat démocrate au poste de gouverneur de Virginie-Occidentale.

Les quelques mots auxquels le juge Fisher s'est conformé
la demande du compilateur pour quelque chose sur son travail ont exprimé son
vraie grandeur, ils nous ont donné un aperçu de son profond sentiment de
responsabilité et d'affection pour ceux qui sont passés sous sa
se soucier. Bien qu'un compte rendu plus détaillé de son travail serait souhaitable,
il aurait nécessairement été fourni par quelqu'un d'autre que
lui-même.

378. Frank Corbett Fisber. 1". 25 juin 1808 vivant

379. William Holt Fisher, n. 3 août. 1000 d. 28 mai 1902

380. Mary Jake Fishery le 26 mai 1903 vivant

381. V irgin j^ j ffi^oth lMsher, b. 13 mai 1905 vivant

382. BaSgfiyisher, b. 17 mars 1909 vivant.

William Fisher (Benjamin F., William, Adam, Adam, Sebastian)
le plus jeune fils de Benjamin et Margaret Sutton Fisher est né
30 octobre 1873. Il s'est marié avec Fanny B. Berry en novembre
17 décembre 1897. Mme Fisher est née le 31 décembre 1875.

383. Mary Elizabeth Fisher, n. 17 novembre 1898 vivant

384. Edna May Fisher, n. 28 septembre 1903 vivant

385. Frances Gertrude Fisher, n. 14 juillet 1910 vivant.

Annie Fisher (Benjamin F., William, Adam, Adam, Sebastian)
est née le 6 avril 1876. Elle était mariée à Alpheus L. Morrison le
12 janvier 1898.

386. Helena Morrison, n. 9 novembre 1900 vivant

387. Clarence Fisher Morrison, né. 2 octobre 1902 vivant

388. Martha Tyree Morrison, n. 11 février 1904 vivant

389. Herman Rush Morrison, b. 23 janvier 1906 vivant

390. Ruth Morrison, n. 9 juillet 1908 vivant

391. Mabel Morrison, n. 8 février 1911 vivant

391. James Wilbur Morrison, né. 29 juin 1913 vivant

393. William Bailey Morrison, n. 27 septembre 1919 vivant

394. Robert Jake Morrison, n. 25 octobre 1924.

Lucie Ann Rankin (Mary Ann, Mary Ann, Dr Jacob, Adam. Se-
bastian) est né le 29 janvier 1855 à Spring Hill, comté d'Augusta,
Va. À l'âge d'environ douze ans, elle est allée avec ses parents
au Mexique, Missouri, où ils ont résidé pendant un certain temps, puis re-
a déménagé à Pilot Point, au Texas, où Lucie Ann a rencontré son futur mari,
Henry James Cloyd du comté de Cumberland, Kentucky. Ils étaient
marié le jour de Thanksgiving, le 28 novembre 1876, à Sherman,
Texas, et alla immédiatement résider dans le Kentucky.

M. Cloyd est tombé très malade, soi-disant de la "maladie de Bright" et
a été emmené à Red Boiling Springs, Tennessee, pour y être soigné. Le sien

la santé s'est grandement améliorée au bout d'un certain temps, mais souhaitant rester à
Red Boiling Springs, il rejoint l'entreprise commerciale du Capt.
James Bennett. Plus tard, M. Cloyd et ses frères ont formé un stock
société et a acheté la Upper Red Boiling Springs et a construit un
hôtel d'été qu'il a dirigé pendant plusieurs années. Des difficultés ont surgi
entre les Cloyds et le propriétaire d'un autre hôtel, entraînant de lourdes
poursuites judiciaires, et bien que le règlement était en faveur de Cloyd’s, le de-
pression de 1893. et la mort de l'un des partenaires a conduit Lucie Ann’s
mari de vendre et d'aller en Oklahoma où il a acheté une ferme-
terre ing.

La famille, cependant, a de nouveau déménagé, cette fois à Madison,
Tennessee, près de Nashville, où Lucie Ann Rankin Cloyd est décédée le
15 décembre 1927, survécut à son mari.

395. Lelia Ethel Cloyd, n. 22 septembre 1877 vivant célibataire

396. Flossie Cloyd, b. 6 décembre 1879 vivant, célibataire instruit

avec Pub. Maison de M. E. Church, Sud, depuis juillet,
1922 maintenant sur la rédaction de The Christian Advocate,
Chicago, 111.

397. Marvin Kavanaugh Cloyd, né. 3 juillet 1882 m. 1.

Inez Russell. 2. Fille d'Eulalia, Lorene Cloyd

Imprimerie, San Francisco, Californie.

398. Otis McTiere Cloyd. b. 29 avril 1886 m. Jean Bus-

peigne quatre ans dans la marine res. Yreka, Californie Enfants :
Thomas, Guillaume, Eugène

399. Georgia Pierce Cloyd, n. 31 octobre 1888 m. Clarence

Malone res. Apache, Okla. Éleveur de bétail et automobile
enfants d'affaires : Mary Ellen. Claude

400. Richard Haynes Cloyd, b. 9 août 1891 m. Agnès

Chase a servi dans l'escadron aérien, expéditionnaire américain
Forces, 1917-8 avocat res. Filles de Norman, Oklahoma :
Dorothée, Agnès

401. Ruth Cloyd. b. 9 août 1894 vivant m. Le révérend Edgar U. Rob-

inson res. Tenn.. fils, Clovd Andrew Robinson.

Clarence Fisher (William. George. Dr Jacob, Adam, Sebastian)
est né à l'ancienne ferme Fisher près de Moorefield, dans le sud
Branche de la rivière Potomac, à Hardv Countv, maintenant W. Va. en
1859. Il y résida toute sa vie. Dans les années 1890, Clarence Fisher
était marié à May Eberly. Il est mort en 1939.

402. William Eberly Fisher, né. 1896 m. Janie Dahmer

403. Eleanor Barnard Fisher, b. 1898 m. Aaron Welton

Enfants : Kleanor, Aaron, Mary. Clarence

404. Martha Virginia Fisher, n. 1899 po. Fils de Joseph Chipley :

405. Mary Shultz Fisher, n. 1901 m. William Grafton

406. Emily Rehecca Fisher, b. 1903 vivant

407. Jacob Clarence Fisher, né. 1906 vivant

408. Laura Cunningham Fisher, b. 1910 m. Thomas Ran-

409. Clarence C. Fisher, h. 1913.

William Solomon Fisher (William, George. Dr. Jacoh, Adam. Se-
bastian) est né à l'ancienne ferme Fisher en 1865, et a vécu
dans le même quartier toute sa vie. Il s'est marié en

à sa cousine (297) Mary Fisher, fille de (208) Jesse

Pêcheur. William S. Fisher est décédé en 1921 sa femme vit et a
été d'une grande aide au compilateur pour obtenir des données généalogiques
sur la famille de son mari et sur sa propre famille.

Voir les informations supplémentaires
75

Mary Fisher (Jesse. George, Dr. Jacob. Adam. Sebastian) était
née en 1871. Elle était mariée à son cousin (295) William Solomon
Fisher et les noms de leurs enfants ont été donnés sous elle
le nom du mari. Mme Fisher a été d'un grand service en rassemblant
sur cette branche de Virginie-Occidentale de la famille Fisher, et le
compilateur tient à exprimer son appréciation.

Eunice Virginia Fisher (Jesse. George. Dr. Jacob. Adam. Sebas-
tian) est née en 1874. Elle était mariée au révérend A. M. Farle, et
ils ont servi comme missionnaires à Kunsan, en Corée, sous la direction du Sud

Conseil presbytérien des missions étrangères. Ils retournèrent au
États-Unis en 1911. Mme Earle vit, mais son mari a été
mort depuis plusieurs années.

414. Jesse Burns Earle, n. 1908 m. Christine Agréables

415. Elizabeth Fisher, n. 1910 m. Rowland Fisher enfant

416. Alexandre Earle, n. 1911 m. Archer Coca

417. Eunice Virginia Earle, n. 1914 vivant célibataire.

Adam Seymour Fisher (Jesse, George, Dr Jacob, Adam, Sebas-
tian) est né en 1879. Il était le plus jeune enfant de Jesse et Jane
Welton Fisher. Il était marié à Virginia Van Meter, et ils
avoir les enfants suivants :

418. Van Meter Fisher, b. 1903 vivant

419. Margaret Fisher, b. 1905 vivant

420. Adam Seymour Fisher, né. 1907 vivant

421. William Fisher, né. 1909 d. 1909

422. George E. Fisher, né. vivant m. Hilda Puettebaugh

Enfants : George, Nellie, William Welton et Anne Doug-
las Fisher

423. Virginia Lee Fisher, n. 1917.

Joseph Warren Fisher (William P., Adam. Solomon. Adam. Se-
bastian) était le fils aîné de William Power Fisher et Sarah
Installez Fisher. Il est né le 2 juin 1844 dans la ville de Pleasant Hill-
bateau. Comté de Pike. Illinois. Ses parents sont retournés au Missouri en
1845 et a vécu dans le comté de Lincoln jusqu'en 1847 quand ils sont allés à Mont-
gomery County, Mo. et y est resté.

Joseph Fisher s'est enrôlé dans le premier Missouri provisoire enrôlé
Milice comme soldat dans la Compagnie B. 1er Régiment. 26 juillet 1863, et
fut démobilisé le 14 novembre 1863, il s'enrôla de nouveau au début
été de 1864 en tant que soldat dans la Compagnie C. 67e Régiment, et
a été libéré le 6 décembre 1864. Il a été pensionné le 27 juin 1890.

Le 18 février 1869, Joseph Fisher était marié à Pollie Kizer.
fille de John Kizer, à Price’s Branch, Missouri. Ils vivaient dans
Comté de Montgomery. Mo. jusqu'en 1880 quand ils sont allés à Salida,
Colorado. M. Fisher a travaillé dans une entreprise d'épicerie pendant de nombreuses
années, mais il a été affligé d'une maladie cardiaque et n'a finalement pas

capable de travailler. Le matin du 7 février 1907, Joseph a été retrouvé
être mort dans son sommeil. C'était un gentilhomme calme et agréable -
homme. Il aimait beaucoup lire de la bonne littérature.

424. Leona Fisher, n. 15 février 1871 m. 1. Franck Martenis,
2. Wilse S. Brewster.

George William Fisher (William P., Adam, Salomon, Adam, Se-
bastian) était le deuxième fils de William Power Fisher et de sa femme
Sarah s'installe Fisher. Il est né à Clarksville, Missouri, où son
les parents avaient passé la nuit après avoir traversé le Mississippi le
leur retour de l'Illinois où ils résidaient depuis leur mar-
riage. L'enfance de George s'est déroulée dans le canton de Prairie, au Mont-
comté de gomery. Mo., sur la ferme de son père où les cerfs et les dindes sauvages
abondaient et la chasse était un passe-temps quotidien. Quand le rail Wabash-
route a été construite à travers Montgomery Co., vers 1856, George a marché
à New Florence, une distance de douze milles pour voir le premier train
traverser.

George a été encouragé à obtenir toute la scolarité possible, et son
père a prêté main-forte car il savait ce qui pouvait être fait pour soi
en matière d'éducation.

Le 29 février, à l'âge de dix-huit ans, George s'est inscrit, avec son
le consentement du père, selon le dossier, et a été mobilisé
à St. Charles, Missouri, en tant que soldat de la Compagnie I, 31e Régiment Mis-
Infanterie volontaire souri. Il a été transféré à la société C, Con-
bataillon consolidé, 31e et 32e régiments a de nouveau été transféré
à la Compagnie F., 32e Régiment Missouri Volunteer Infantry. Il
a été libéré honorablement comme simple soldat le 18 juillet 1865 pour raison
du retrait de son entreprise à cette date. Cependant, Georges
Fisher n'était pas avec sa compagnie au moment de son congédiement. Au
Le 3 juin 1865, il a été grièvement blessé dans un accident de chemin de fer à Cum-
berland, Maryland, et a été admis à l'U.S.A. General Hospi-
tal à Cumberland le même jour. Il est resté inconscient et en
état extrêmement critique en raison d'une fracture du crâne, de multiples
fracture ouverte du bras gauche et fracture ouverte du
hanche. Après plusieurs semaines, il reprit connaissance et son père
qui était arrivé à Cumberland, a été autorisé à emmener son fils à
Missouri, doutant qu'il survivrait au voyage, mais George pensait
il pourrait vivre s'il pouvait être à la maison. Cela semblait désespéré, mais là
peut-être une chance. Après de nombreux mois sous la garde de son père,
George a retrouvé un bon état de santé général, bien que sa hanche,
qui avait été infecté dès le début n'avait pas guéri. Il a poursuivi
son ambition de devenir avocat, profession pour laquelle il semblait
être naturellement doté. Il a fréquenté le Pritchett Institute à Glasgow,
et aussi lire la loi avec un praticien.

Plus tard, il est devenu évident que la condition physique fragile de George
l'empêchait de devenir avocat, et il a commencé à enseigner à
mode approfondie. Il s'intéressait à ses élèves plus âgés, qui étaient
enseigné le latin, le grec, la trigonométrie, l'astronomie et d'autres matières.
Il a essayé de susciter en eux une ambition pour les professions du droit
ou médecine. Il a réussi à plusieurs reprises.

Le 11 mars 1879, George W. Fisher épouse Virginia
Alta Muns, fille de George et Alta Doolittle Muns, originaires de
État de New York. Virginia est née le 11 mars 1863 et était, à
au moment de leur mariage, seulement la moitié de l'âge de son mari. Dans
1882. George Fisher se rendit sur le territoire du Nouveau-Mexique à la recherche
santé plus robuste. Sa femme ne l'accompagna pas et en quelques années,
a obtenu le divorce, avec la garde de l'enfant. En octobre,
1892 Mme Fisher se rend au Nouveau-Mexique et ils se remarient.
En 1896, ils se séparèrent à nouveau tranquillement, Mme Fisher retournant à Mis-
souri, accompagné de la fille, et dans quelques années M. Fisher
est entré dans la maison des soldats à Sawtelle. près de Los Angeles, Californie.
Il s'est engagé dans la culture des roses lors de sa résidence à Saw-
raconter. Vers 1911. il est transféré vers l'est et passe ses dernières années à
Hampton. Virginie, où il est mort à l'hôpital des soldats’
Accueil le 15 août 1925.

M. Fisher était un fervent maçon, un républicain et un membre de
la commission scolaire d'Albuquerque, N. Mex., presque depuis le début
de son existence et s'intéressa vivement à la politique du Territoire.
Il y était autrefois propriétaire d'un grand nombre de biens immobiliers.

(73)425. Gertrude Fisher, b. 29 décembre 1879 m. Maynard
Caldwell Harding. MARYLAND.

Martha Fisher (William P., Adam, Salomon, Adam, Sebastian)
est né dans le canton de Prairie. Comté de Montgomery, Mo.. Décembre
31. 1859. Elle a passé toute sa vie dans cette communauté avec l'ex-
ception de quelques années a vécu dans l'Idaho, où elle a déménagé avec elle
enfants quand une veuve âgée.

Le 3 avril 1879, elle épousa George Asher Bohrer. fils
de Henrv et Sinia Wycoff Bohrer de Williamsburg, Ohio. Monsieur.
Bohrer est mort d'une pneumonie le 2 mars 1894. Il était une guerre civile
Vétéran.

Martha Fisher Bohrer est décédée à Bellvue. Idaho, 11 février 1926.
Enfants :

426. Sina Elizabeth Bohrer. m. 18 mars 1880 m. oscar

E. Fils de marin. Buel marin, b. 28 mars 1901

427. Edith Bell Bohrer, b. 6 avril 1883 d. 24 août 1898

428. William Henry Bohrer, b. 16 novembre 18X5 d. 7 juillet 1933

429. Géorgie Fisher Bohrer, b. 7 juillet 1889 m. ( ary

Enfants Bowles : llarrv Merritt, b. 2 novembre 1 ( X) 8 Win-
Fred Kmil. b. 22 juillet. 1916 James Asher. b. 14 février 1919.

Sallie Fisher (William P., Adam, Salomon, Adam. Sebastian)
est né à la maison Fisher à Montgomery Co.. Mo. en décembre
11. 1858. Elle était la Fisher la plus typique en apparence de tous les
enfants de William P. Fisher, ressemblant plus que
son père l'a fait. Toute sa vie a été passée dans le comté de Montgomery, dans le Missouri.

Le 21 février 1884. Sallie Fisher était mariée à Alexander
Jackson Henton, né le 25 juin 1860. et décédé en février ( ). 1930,
au domicile de sa fille. Sallie Fisher Henton est décédée en décembre
22. 1924.

430. Lélia Henton. b. 11 avril 1892 m. Georges Elmer

Fils adoptif de Bowlby. Donald Sailor Bowlby.

Toba Fisher (William P., Adam, Solomon. Adam. Sebastian) était
le plus jeune enfant de William P. et Sarah Settle Fisher. À l'âge
d'environ six ans, elle eut le grand malheur de perdre sa mère.
Ses sœurs aînées et son père lui prodiguaient les soins les plus affectueux,
et on lui a appris à être industrieuse et volontaire. Elle a mené une très
vie active et utile, consacrée à son foyer et à sa famille. Elle était
marié à James Lawrence Feike le 7 octobre 1888. Ils vivaient
à Las Vegas Hot Springs et Albuquerque. Nouveau-Mexique et en
Kansas City, Missouri. M. Feike a été pendant de nombreuses années un express
messager pour Wells Fargo, et plus tard était en charge d'un Fred Harvey
Supp’y voiture entre Kansas City et Los Angeles. Californie Mme Feike
et son mari ont vécu dans une ferme du Missouri pendant quelques années après
sa retraite, mais est retourné à Kansas City après que Mme Feike eut
s'est cassé la hanche. Son décès est survenu le 14 septembre 1940.

431. Wilhelmine Feike. b. 16 octobre 1889 vivant : célibataire

Formation des infirmières. Hôpital Wesley. Kansas City, a-t-il
service de valet, puis infirmière de la santé publique — cinq ans avec
Children’s Mercy Hospital, et depuis avec l'infirmière visiteuse
Association dont elle est Superviseur.

432. Hazel Feike. b. 2< juin). 1895 d. 25 octobre 1938 m. Fille de W. C. Cochrum : Lucille, n. 5 mai 1915 m. W.W. Morgan, divorcé. 65 CCCXLI. Le lieutenant-colonel William Loren Fisher (Adam, George, Adam, Solomon, Adam, Sebastian) est né dans une ferme à l'ouest de Frankford, Pike County, Missouri, le 4 juin 1877. Il est décédé le 29 décembre 1938 à l'hôpital Letterman, Presidio , San Francisco, Californie, deux jours après avoir subi une crise cardiaque au Presidio. Il n'a jamais été marié. William Loren Fisher était un étudiant brillant. Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, il a fréquenté le Bethany College, Bethany, W. Va., dont il a été diplômé, et a été ordonné au ministère de l'Église chrétienne. Poursuivant ses études à Yale, il a reçu le diplôme de docteur en théologie et a remporté une bourse Rhoades à Oxford. Après son retour aux États-Unis, il a occupé des pastorats à New York, Somerset, Pennsylvanie, Bellaire, O., et Seattle, Wash.Il a rejoint l'armée des États-Unis en 1917 et a été affecté au service d'aumônier à Camp Lewis, Wash. Plus tard, il a été aumônier à Fort Sam Houston, Texas, et à Honolulu, TH Il a ensuite été nommé chef par intérim du service et a été situé à Washington, DC pendant deux ans, puis affecté au service à Tientsin, Chine, avec l'avant-poste du 30e d'infanterie. De retour aux États-Unis en 1935 avec le grade de major, il est promu lieutenant-colonel et stationné au Presidio de San Francisco. Intéressé par les problèmes de ses semblables, il était un ami personnel du soldat ainsi qu'un conseiller spirituel. Ayant voyagé dans de nombreuses régions du monde, il s'intéressait vivement à l'histoire et aux coutumes d'autres pays, ce qui lui donnait une connaissance approfondie des affaires internationales. Alors qu'il était en service en Chine, lui et un sergent ont été capturés par des bandits chinois et détenus contre rançon. Il a été libéré sans rançon après plusieurs jours. Lors d'une visite à Frankford après son retour en Amérique, on lui a demandé comment il avait obtenu sa libération, et il a répondu : « Je les en ai retirés ». Edgar Anderson Fields (Mary Lone, Solomon, Solomon, Adam. Sebastian) est né à Frankford, Pike Co., Mo. le 20 septembre 1868. Il s'est marié le 27 mars 1889 à Mary Stanford Wea- ter ford, du La famille Leland Stanford, née à Frankford le 19 mars 1867. ” À l'âge de seize ans, Edgar Fields a commencé à travailler comme tailleur de pierre à Monument Works et son talent naturel est très vite devenu évident. La variété et l'étendue de ses intérêts s'accroissent au fil des années et il devient propriétaire des ouvrages du monument, d'un magasin général et d'un établissement d'entreprise. 66 Il était membre du conseil scolaire de Frankford, administrateur de son église. C'était un citoyen très estimé, très apprécié pour sa personnalité géniale ainsi que pour sa grande intégrité. A sa mort le janvier-
Le 14 avril 1934, Frankford a perdu l'un de ses citoyens les plus précieux.

Mme Fields réside à Frankford ainsi que quatre de leurs enfants :

433. Champs Goldie Nadine, b. 11 juin 1890 m. Farlé

434. Guilford Leon Fields, b. 24 juillet 1893 vivant célibataire

435. Champs de Leland Stanford, b. 11 janvier 1896 vivant m. Marie

436. Dorsey Lone Fields, b. 8 août 1898 m. Edouard

437. Charles Edward Champs, b. 1er janvier 1900 vivant célibataire

438. Howard Weatherford Champs, b. 25 septembre 1903 m.

Mary Una La Motte rés. Frankford.

Hiram David Benn (Emmarilla. Salomon, Salomon, Adam, Sebas-
tian) était le plus jeune des trois enfants de la famille d'Emmarilla
et Mason Benn. Il est né dans le comté de Pike, Missouri, le 11 avril
1881. Le 17 avril 1907, il épousa Lura Maud Cash, qui
est né le 9 décembre 1882. M. Benn est agriculteur. Il est
un citoyen des plus substantiels.

Fils :
439. Mason Cash Benn, b. 6 mai 1908 vivant, m. Kathryn Hol-

Hattie O’Kane Fisher (George Washington, Salomon, Salomon,
Adam. Sebastian) aîné des deux filles de George Washington
et Nancy Jane Griffith Fisher, est née dans le comté de Pike, Mo., No-
29 novembre. 1875. Son enfance s'y déroule jusqu'à l'âge d'environ
douze ans, quand elle est allée avec ses parents dans le Nevada, Missouri.
Elle est diplômée du Nevada High School. Sa mère est décédée
au Nevada. Mo. le 31 août. 1892. M. Fisher est retourné à Frank-
Ford, Missouri en 1895. et c'est là que Hattie Fisher s'est mariée
le 12 août 1896 à Robert Lee Fishback. né le 13 décembre 1863
dans le comté de Pike. Mo. Il est le fils de Samuel A. et Rebecca Davis
Fishback.

Hattie Fisher Fishback s'est toujours intéressée à son peuple,
et le compilateur lui est profondément redevable pour la plupart des informations.

tion concernant les descendants de Solomon Fisher à Frankford,
1 Mo. Elle a répondu sans relâche aux demandes de renseignements qui lui ont été envoyées, et il
était un grand plaisir d'être son invité en 1928. Les Fishbacks vivent dans un
la ferme la plus confortable et sont des hôtes géniaux.

440. Pauline Béatrice Fishback, b. 4 juin 1897 m. Wirt
Mefford Cash rés. Saint-Louis, Missouri

Charles Adam Fisher (Jacob A., Adam J., John Jacob, John Adam,
John Jacob, Sebastian) est né près de Selinsgrove, dans le comté de Snyder,
Pa., 20 avril 1886. Il a fréquenté des écoles rurales, est diplômé de
Keller’s Business College, de l'Université du Liban, de Yale
avec A.B., de l'Université de Susquehanna avec A.M., et de
Christian College, Iowa, avec un doctorat. En 1923, le Collège Thiel conféra
le titre honorifique de docteur en administration des affaires sur lui.

Le Dr Fisher a été directeur principal à Sugar Grove, Russell,
et Littletown, Pennsylvanie, et directeur du lycée de Lewiston.
Pa. En 1920, il est devenu chef du Département de l'administration des affaires-
istration à l'Université Susquehanna à Selinsgrove. En 1930, il ac-
accepté un poste similaire à l'Université John B. Stetson, DeLand,
F’a. Il est maçon à 32 degrés, luthérien, républicain, membre de
l'Institute of American Genealogy, et membre de beaucoup d'autres
sociétés savantes, vice-président de la Florida State Society of the
Fils de la Révolution américaine, et est historien pendant une vingtaine de
familles pionnières du centre de la Pennsylvanie. Il est compilateur du Wood-
ling Family History, des descendants de Michael Fisher (1724-1776),
des pionniers du comté de Snyder et des résumés du Snyder
Dossiers du tribunal des successions et des orphelins du comté.

En 1908, le Dr Fisher était marié à Vera A. Hummel, une enseignante,
fille de Simon et Margaret Sassaman Hummel.

441. Grace Arline Fisher, n. 17 octobre 1908, Pennsylvanie

442. Bernice Fisher, n. 20 août 1912 A.B., Université Stetson

A.M., Bucknell University un enseignant célibataire

443. Harold J. Fisher, b. 23 décembre 1914 trois ans à Stetson

Université m. Semaines mariales

444. Charles A. Fisher, b. 5 février 1919 mécanicien m. Lois

445. Mary Elizabeth Fisher, b. 28 mai 1920 Classe de 󈧮,

446. Paul H. Fisher, né. 11 décembre 1921 Classe de 󈧯, Stetson Univ.

447. James F. Fisher, b. 5 juillet 1928 lycéen.

Gertrude Fisher (George W., William P., Adam, Salomon, Adam,
Sebastian) est né à Bear Creek Twp., Montgomery County, Missouri,
29 décembre 1879. Sa petite enfance a été passée dans le Missouri, New
York et Ohio. De 1892 à 1896, elle a vécu à Albuquerque, New
Mexique. Son éducation précoce a été reçue dans plusieurs écoles primaires,
tous très bons, et au moment de son diplôme de haut
école qu'elle avait fréquentée dans dix écoles entièrement différentes.
Cela s'est avéré sans inconvénient, mais au lieu de cela, il a jeté les bases
tion pour des intérêts et une éducation plus larges chez un enfant qui était un enfant naturel
étudiant. L'habitude précoce de l'étude individuelle, en raison des nombreuses
changements, a été une source de beaucoup de plaisir.

Gertrude Fisher s'est préparée à l'enseignement et a enseigné en ac-
crédité des écoles publiques pendant cinq ans avant son mariage avec le Dr.
Maynard C. Harding, un ancien camarade de classe, à Denver, Colorado, juin
30, 1908. Ils ont résidé à Ault, Colorado, jusqu'en 1911, quand ils sont allés
à Mokpo, en Corée, le Dr Harding en tant que missionnaire médical, sous le
Conseil presbytérien du Sud des missions étrangères. En Corée
Mme Harding a étudié intensivement la langue coréenne. Ils re-
s'est tourné vers les États-Unis en 1913, et a résidé pendant cinq mois à Berkeley,
Californie, tandis que le Dr Harding a fait des études supérieures. Depuis août.
1913, ils ont résidé à San Diego, en Californie, le Dr Harding, l'un des
les principaux chirurgiens orthopédistes de la côte du Pacifique, a maintenant
retraité.

Pendant la première guerre mondiale, Mme Harding est restée à San Diego
quand son mari était en service dans l'Army Medical Corps, ex-
cept pendant trois mois quand elle et les enfants vivaient à l'American
Lake, Washington, près de Camp Lewis où le major Harding a été le premier chef
du service orthopédique et plus tard chef du service chirurgical.

Bien que Mme Harding soit une femme au foyer, elle aime être membre
dans plusieurs clubs, littéraires et patriotiques, a exercé les fonctions de secrétaire d'État
de l'auxiliaire féminin de la California Medical Association,
et en tant que président de la Parent Teachers’ Association. Elle est une étudiante
de l'histoire des pionniers américains, est généalogiste d'une douzaine ou plus
familles alliées de sa propre ascendance et de celle de son mari.

Son passe-temps principal est la photographie amateur, commencée avec une petite boîte
kodak en 1892 lorsque la finition devait être faite par soi-même. Les
La caméra cinématographique est utilisée depuis quatre ans pour enregistrer en
colorier les fleurs sauvages de Californie, et bien sûr bien d'autres
sujets.

448. Mabel Virginie Harding, b. 14 avril 1909 A.B., Archae-

ologie, études supérieures de l'Université du Nouveau-Mexique en
technicien de laboratoire en sciences biologiques avec pédiatre
Résidence Kappa Kappa Gamma, San Diego

449. Maynard William Harding, n. 19 mars 1910 A.B., Chem-

istry, San Diego State College A.M., océanographie,
Diplômé de l'Université de Californie en vue d'un doctorat.
Membre de l'American Society for the Advancement of
Science, membre Geophysical Union, membre Seismo-
Société logique d'Amérique, membre actif de la So-
ville des géophysiciens d'exploration avec United Geo-
Physical Co., en charge du projet m. 22 août 1931, à
fils de Bertha Gillis, Maynard C. Harding, né. 25 août,
Résidence de 1938, Bakersfield, Californie.

450. John Gordon Harding, n. 22 mars 1916 B.S., Électricité

Ingénierie, étudiant diplômé de l'Université de Californie
pour MS, génie électrique, Université de Cali-
Fornia a accepté un poste chez Pacific Gas and Electric
Compagnie à San Francisco en 1940 m. 5 juillet 1940 à
fille de Ruth Rayburn, Jacqueline Beatrice Harding,
b. Résidence du 5 mars 1942, Berkeley, Californie.

451. Gertrude Elizabeth Harding, n. 8 avril 1920 B.S. Ge-

graphie, Université de l'Oregon, 1942 Delta Delta
Delta m. 26 août 1942, à Dean Howard Sandin rési-
dence, Monterey Heights, San Diego, Californie.

FAMILLE DE
William Salomon et Mary Fisher

1. Jesse William Fisher, n. 22 octobre 1896 d. 8 février 1932 M. 20 novembre
1920 Annie Laurene Cunningham n. 31 mai 1895 d. 22 janvier 1973
Enfant:

Jesse William Fisher, Jr., b. 1er mai 1922 m. 3 septembre 1947 Susan

Parsons Welton b. 21 décembre 1922

William Paxton Fisher, b. 6 décembre 1949 m. 29 juin 1974 Donna
Jean Rudy b. 3 juin 1952
Enfants

Elizabeth Fisher, b. 17 juillet 1978
Jessica Jo Fisher, b. 21 avril 1981
Joseph Alexander Fisher, b. 27 février 1953 m. 10 mai 1975
Marcia Lertaine Hardy n. 18 juin 1955
Enfant:

James William Fisher, b. 26 décembre 1979

2. Paxton Shultz Fisher, b. 1900 d. 1946

3. John Welton Fisher, n. 10 janvier 1903 d. 1er avril 1977 m. 19 avril
1935 Orrie Shobe n. 26 mai 1907

Mary Jane Fisher, b. 26 mai 1936 m. 14 juin 1960 James Dyer

James Dyer Wilkins, II, b. 30 septembre 1961

Jacquelin Ann Wilkins, b. 11 novembre 1962

John Andrew Wilkins, b. 10 juin 1964

Joseph Fisher Wilkins, b. 25 novembre 1968
Lucy Lee Fisher, b. 23 mai 1938 m. 27 décembre 1969 Stephen Demas
Westb. 6 mai 1934

John Welton Fisher, II, b. 11 décembre 1942 m. 6 juin 1964 Susan
Carrol Vass b. 26 janvier 1944
Enfants:

John Welton Fisher, III, b. 2 mai 1968

Jennifer Lynn Fisher, b. 15 septembre 1970

4. Mary Va. Fisher, b. 24 novembre 1906 m. 1934 George Henry Zimmerman
b. 20 février 1905

Marian Eliz. Zimmermann, b. 22 avril 1938 m. Mars 1959 Archie
Oliver Jenkins, II b. 31 octobre 1936
Enfants :

Archie Oliver Jenkins, III, b. 21 janvier 1962

Virginie Lynn Jenkins, b. 28 décembre 1966

5. Clarence Henkel Fisher, né. 15 décembre 1910 m. 1945 juin Dolon n. juin

Barbara Fisher, b. 26 juillet 1946 m. Robert Rader

Stéphanie Allayna Rader, n. 1974

Emily Henkel Rader, n. 1979
Cherie Fisher, b. 28 février 1949 m. Mitchell Boswell
Enfant:


Pavel Tchelitchew Cache-cache Derby, Vermont et New York, juin 1940 - juin 1942

À l'âge de vingt ans, Tchelitchew avait été plongé dans une vie d'errance. Après avoir fui Moscou pour Kiev avec sa famille en 1918, il passe quelques années à Berlin pour perfectionner ses prouesses de scénographe, puis une décennie à Paris, où il développe des peintures aux multiples images métamorphiques. L'artiste arrive finalement aux États-Unis à l'automne 1934, à l'âge de trente-six ans.

Bien qu'il ait commencé Cache-cache lors d'un estival dans le Vermont en 1940, la peinture est basée sur un arbre que l'artiste avait esquissé lors d'un voyage, six ans plus tôt. À l'époque, Tchelitchew avait fait plusieurs dessins de l'arbre, avec de nouveaux éléments émergeant à chaque permutation : les enfants joueurs arrivaient, les branches et les racines devenaient doigts et orteils. Dans la toile finale, des figures embryonnaires encerclent le tronc, leurs corps translucides flottant parmi des traces de formes humaines et végétales qui vibrent avec une multiplicité rythmique. La masse viscérale et vibrante fusionne sur le plan de l'image, mettant en œuvre la théorie de la métamorphose de Tchelitchew, dans laquelle des moments et des perspectives séparés « existent comme un, simultanément, indivisiblement et indépendamment ». Les figures lumineuses du tableau oscillent entre présence et absence, vie et mort, leurs mouvements parallèles à l'expérience de l'artiste en matière de fuite forcée et de transformation. Cache-cache, qui a duré deux ans, était prêt juste à temps pour la rétrospective de l'artiste en 1942 au Museum of Modern Art.


Il a été vaincu en quelques heures le jour J

Les événements donnèrent raison à Rommel. Le mur a été percé le long de la côte normande en quelques heures à peine le 6 juin 1944. Grâce en partie à une remarquable campagne de tromperie des Alliés, Hitler était catégorique sur le fait que l'opération massive du jour J n'était qu'une feinte et que le vrai coup serait débarquer ailleurs, notamment dans le Pas de Calais. En quelques jours, les Britanniques, les Français, les Américains et les Canadiens avaient sécurisé leurs têtes de pont à travers lesquelles des millions de troupes fraîches allaient bientôt arriver en Europe. En 11 mois, Berlin était aux mains des Alliés.


Voir la vidéo: 11. kesäkuuta 2018