Stèle de Ptolémée IX & Cléopâtre III

Stèle de Ptolémée IX & Cléopâtre III


Gravure de style rosette faisant l'éloge de Cléopâtre Ier et de deux pharaons ptolémaïques déterrés en Egypte

Une stèle calcaire de style Rosette vieille de 2 200 ans a été découverte sur un site antique près de la mer Méditerranée et de la ville d'Alexandrie en Égypte. Bien que les archéologues et les égyptologues n'aient pas encore déchiffré toute la signification, ils disent que, comme la pierre de Rosette, la stèle commémore la royauté égyptienne antique, en l'occurrence deux pharaons ptolémaïques et Cléopâtre I.

Cette découverte date du règne de Ptolémée V Épiphane, 204 av. à 180 av. de la dynastie ptolémaïque, 332 av. - 30 av. Les Ptolémées ont régné sur l'Égypte après la mort d'Alexandre le Grand en 323 av.

Le ministre des Antiquités Mamdouh el-Damaty a déclaré sur Facebook que l'importance de cette découverte réside dans les différentes écritures dans lesquelles elle a été inscrite. La stèle comporte des hiéroglyphes et une traduction apparente en écriture démotique. Le démotique était une langue utilisée par les gens du commun, tandis que les membres de la famille royale et la classe supérieure utilisaient les hiéroglyphes.

La stèle ressemble à la pierre de Rosette, inscrite la neuvième année du règne du roi Ptolémée V. C'est deux ans après l'inscription de la stèle Taposiris Magna. La découverte est une copie exacte d'une stèle du temple de Philae près d'Assouan, qui date également du règne de Ptolémée V. Le pharaon y offrit une grande partie de la Nubie à la déesse Isis et à ses prêtres.

La pierre de Rosette traduite en anglais commence par louer Horus et dire que Ptolémée est le « Fils du Soleil » et le bien-aimé de Ptah :

Le vingt-quatrième jour du mois GORPIAIOS, qui correspond au vingt-quatrième jour du quatrième mois de la saison PERT des habitants de TA-MERT (EGYPTE), dans la vingt-troisième année du règne d'HORUS- RA l'ENFANT, qui s'est levé comme roi sur le trône de son père, le seigneur des sanctuaires de NEKHEBET et d'UATCHET, le puissant à la double force, le stablisher des Deux Terres, l'embellisseur de l'Égypte, dont le cœur est parfait (ou bienveillant) envers les dieux, l'HORUS d'Or, qui perfectionne la vie du hamentet êtres, le seigneur des fêtes trentenaires comme PTAḤ, le prince souverain comme RĀ, le roi du Sud et du Nord, Neterui-merui-ȧtui-ȧuā-setep-en-Ptaḥ-usr-ka-Rā-ānkh-sekhem-Ȧmen, le Fils du Soleil Ptolémée, l'éternel, la bien-aimée de Ptaḥ , le dieu qui se manifeste.

Le décret de la pierre de Rosette apparaît en trois écritures : les hiéroglyphes de l'Égypte ancienne, l'écriture démotique et le grec ancien. Parce qu'il présente essentiellement le même texte dans les trois écritures, il a fourni la clé de la compréhension moderne des hiéroglyphes égyptiens.


Contenu

Le père de Bérénice était Ptolémée IX Soter, qui devint roi d'Égypte en 9885, avec sa mère Cléopâtre III comme co-régente et force dominante du gouvernement. Il était initialement marié à sa sœur Cléopâtre IV, mais sa mère l'obligea à divorcer et à épouser une autre sœur, Cléopâtre Selene, probablement au début de 9886. On ne sait pas laquelle de ces épouses était la mère de Bérénice. Cléopâtre IV a été favorisée par certaines études modernes. Cependant, l'historien Christopher Bennett note que la légitimité de Bérénice III n'a jamais été remise en question par les historiens anciens (contrairement à ses frères, Ptolémée XII et Ptolémée de Chypre), et que le mariage de Ptolémée IX avec Cléopâtre IV semble avoir été considéré comme illégitime - ce qui rend plus probable que Bérénice III était le résultat du mariage légitime avec Cléopâtre Selene. Dans ce cas, elle est probablement née fin 9886 ou début 9887 . Α] Ώ]

Ptolémée IX et Cléopâtre III sont finalement entrés en conflit l'un avec l'autre. En 9894, Cléopâtre a fouetté la foule alexandrine contre Ptolémée IX, le faisant fuir à Chypre, abandonnant Bérénice et ses frères d'Alexandrie dans la foulée. Cléopâtre a ensuite installé le frère cadet de Ptolémée IX, Ptolémée X Alexandre, sur le trône, en tant que co-régent plus souple. Ptolémée X a épousé la mère probable de Bérénice, Cléopâtre Selene, et est ainsi devenu le beau-père de Bérénice, sept ans. Ils eurent probablement un fils ensemble, le futur Ptolémée XI, mais vers 9898 Cléopâtre III les força à divorcer pour que Cléopâtre Sélène puisse se marier avec le roi séleucide Antiochus VIII. Δ]


Stèle de Ptolémée IX & Cléopâtre III - Histoire


Encyclopédie internationale standard de la Bible

kle-o-pa'-tra (Kleopatra, "d'un père célèbre") : Une fille de Ptolémée VI (Philomètre) et de la reine Cléopâtre, qui fut mariée en premier à Alexandre Balas 150 avant JC (1 Macc 10:58 Josèphe, Ant , XIII, iv, 1) et lui a ensuite été enlevé par son père et donné à Demetrius Nicator lors de l'invasion de la Syrie par ce dernier (1 Macc 11:12 Josèphe, Ant, XIII, iv, 7). Alexandre a été tué au combat contre les forces conjointes de Ptolémée et Demetrius alors que Demetrius était en captivité à Parthie. Cléopâtre épousa son frère Antiochus VII (Sidète), qui en l'absence de Démétrius avait pris possession du trône syrien (137 av. Elle était probablement au courant (Appian, syriaque, 68) du meurtre de Démétrius à son retour en Syrie 125 avant JC, mais Josèphe (Ant., XIII, ix, 3) donne un compte différent de sa mort. Elle a ensuite assassiné Séleucos, son fils aîné par Nicator, qui à la mort de son père avait pris possession du gouvernement sans son consentement. Elle a tenté en vain d'empoisonner son deuxième fils par Nicator, Antiochus VIII (Grypus), pour qui elle avait obtenu la succession, car il ne voulait pas lui concéder ce qu'elle considérait comme sa part de pouvoir due. Elle fut elle-même empoisonnée (120 av. J.-C.) par le brouillon qu'elle avait préparé pour leur fils (Justin 39). Elle eut aussi un fils d'Antiochus VII (Sidetes Antiochus Cyzicenus), qui prit son nom du lieu où il fut éduqué. Il a été tué dans la bataille 95 avant JC. Le nom Cléopâtre a été porté par de nombreuses princesses égyptiennes, dont la première était la fille d'Antiochus III et était mariée à Ptolémée V (Épiphane) 193 av.
J. Hutchison Informations bibliographiques
Orr, James, M.A., D.D. Éditeur général. "Définition pour 'cléopâtre'". "Encyclopédie internationale standard de la Bible". bible-history.com - ISBE 1915.

Informations sur le droit d'auteur
&copier l'encyclopédie internationale standard de la Bible (ISBE)


Cicéron : Alliances, Exilés….

Pendant son exil, Cicéron a refusé les ouvertures de César qui auraient pu le protéger, préférant l'indépendance politique à un rôle dans le premier triumvirat. Cicéron était loin de Rome lorsque la guerre civile entre César et Pompée a éclaté. Il s'est aligné sur Pompée et a ensuite fait face à un autre exil lorsque César a gagné la guerre, retournant prudemment à Rome pour recevoir le pardon du dictateur. ….

Poursuivant avec le récit de l'Encyclopædia Britannica de Ptolémée, nous lisons de son long séjour à Chypre :

Après une réconciliation en mai 108 [Ptolémée] s'enfuit une troisième fois et s'établit à Chypre, d'où en 107 il envahit le nord de la Syrie pour aider l'un des prétendants à l'empire séleucide, tandis que sa mère, s'alliant avec le roi juif de Palestine , a activement aidé un autre prétendant séleucide. Pendant la guerre prolongée, sa mère mourut (101) et Ptolémée X Alexandre devint le seul souverain d'Égypte, tandis que Soter II resta retranché à Chypre. ….

Quant à Cicéron, Ismail Veli l'a surnommé « Cicéron le gouverneur le plus célèbre de l'histoire chypriote ! (http://cyprusscene.com/2014/11/26/cicero-the-most-famous-governor-in-cypriot-history/):

Si je devais choisir le gouverneur le plus célèbre de l'histoire chypriote, je choisirais le grand Marcus Tullius Cicero….

En 51 avant JC et bien contre sa volonté, il fut affecté à la Cilicie qui était associée à Chypre. Comme d'habitude, les précédents gouverneurs considéraient leur poste comme une opportunité de s'enrichir aux dépens de la population locale. Arrivé en août 51 av. J.-C. il resta jusqu'à l'année suivante jusqu'au 3 août 50 av. Bien que mécontent de son poste, Cicéron, comme d'habitude, s'acquitta de sa tâche avec honnêteté, travail acharné et visait à rendre la vie des habitants beaucoup plus confortable. En plus de la corruption, la Cilicie était dans un état instable en raison des guerres parthes. Son premier ordre était que les habitants n'aient pas besoin de lui présenter des cadeaux qu'ils pouvaient difficilement se permettre. Il a également supprimé les dépenses pour de nombreuses formes de divertissement romain. Il n'acceptait que les invitations à des dîners modestes afin de ne pas forcer les habitants à faire des dépenses supplémentaires. Lui-même s'est abstenu d'organiser des dîners extravagants, seuls des plats bien servis et délicieux au prix le plus bas possible étaient proposés. Il n'a jamais ordonné à quiconque d'être battu avec des bâtons ou d'être dépouillé de ses vêtements. Sa plus grande réussite a été de lutter contre le détournement de fonds publics qui était à un niveau chronique. Il a invité les coupables à remettre les fonds à condition qu'ils ne soient pas inculpés et autorisés à conserver leurs droits de citoyen. L'effet était que beaucoup d'argent a été rendu au point que la stabilité financière et la prospérité ont augmenté. Tous les chefs qui refusaient se heurtaient à la colère de l'armée romaine à la disposition de Cicéron. Au moment où il a quitté la Cilicie, le peuple l'a honoré du titre d'"Imperator".

Pendant ce temps, à Chypre, il a rencontré les mêmes problèmes, sinon pires, qu'en Cilicie.

Il a nommé l'un de ses hommes les plus dignes de confiance, Q. Volusius, comme préfet pour l'aider dans cette tâche. Les gouverneurs précédents avaient exigé de grosses sommes d'argent des habitants en compensation pour ne pas avoir stationné de légionnaires sur l'île en hiver à leurs frais. Au lieu de cela, ils ont fait chanter les villes locales pour qu'elles paient une charge s'élevant à plus de 200 talents du grenier (un talent valait 6 000 deniers. Le salaire moyen d'un citoyen était d'environ 1 à 2 deniers par jour). De plus, lorsque la ville de Salamine avait besoin d'un prêt, Marcus Brutus prélevait une charge de 48% d'intérêt qui paralysait l'économie locale. Le fait de lever des emprunts par les provinciaux à Rome était illégal en vertu de la loi gabinienne (introduite en 67 av. La raison de leur intérêt exorbitant était l'excuse que les temps étaient instables et avec les guerres faisant rage en Asie Mineure et au Moyen-Orient, ils risquaient fortement de perdre leur argent. En fin de compte, après de lourdes négociations, les habitants ont été heureux de se contenter de 106 Talents, réduisant ainsi leur lourde charge de près de moitié. Cicéron a récupéré le reste avec une partie de l'argent qu'il avait récupéré auprès des escrocs de Cilicie. Un Scaptius se plaignit amèrement à M. Brutus que Cicéron était si déraisonnable qu'il n'était même pas autorisé à avoir cinquante cavaliers avec lui à Chypre, ce à quoi Cicéron répondit que « cinquante cavaliers ne pouvaient pas faire peu de mal parmi des gens aussi doux que les Chypriotes. Spartacus avait commencé son insurrection avec une plus petite troupe ».

Après avoir quitté Chypre, Cicéron a conservé un intérêt pour les affaires chypriotes. En 47 av. loi de P.Lentulus et suivant les décisions et politiques de Cicéron sur l'île.

Ainsi se termina la période de Gouvernorat court mais efficace de Cicéron sur la province romaine de Chypre. Peu de dirigeants ont traité les Chypriotes avec le soin et la sollicitude comme Cicéron. Même si certains l'ont fait, je ne doute pas que quelqu'un de plus célèbre dans l'histoire puisse prétendre avoir présidé le peuple de l'île. ….

Sac d'Athènes

Un événement qui s'est produit aux mains des Romains du vivant de Ptolémée IX, de Cicéron. Ainsi, selon : Encyclopædia Britannica « Ptolémée Soter refusa d'aider les Romains au cours de leur guerre avec Pontus, un royaume de la mer Noire, et après le sac romain d'Athènes en 88, les dirigeants égyptiens aidèrent à reconstruire la ville, pour laquelle des statues commémoratives d'eux ont été érigées ».

Les aristocrates romains retournèrent à Athènes peu après le sac de Sylla, à la recherche d'éducation et de haute culture. Une épave, retrouvée il y a un siècle par des plongeurs d'éponges au large de l'île d'Anticythère à la pointe sud de la Grèce, a révélé une cargaison de statues extraordinaires et d'autres trésors en route pour l'Italie. Les fouilles des luxueuses villas construites au siècle dernier avant JC montrent les destinations probables de ces cargaisons. Les manoirs ancestraux de la ville avaient été reconstruits à des échelles de plus en plus somptueuses depuis le VIe siècle, mais à partir de la fin du IIe siècle, les aristocrates romains avaient commencé à élargir leur portefeuille immobilier. Cicéron était loin d'être le plus riche des sénateurs, mais même lui possédait huit villas.

Dan Hanchey est peut-être plus proche de la vérité qu'il ne le réalise lorsqu'il écrit à propos de l'emploi par Cicéron d'« exemples non historiques (ou du moins pas certifiés vrais) » (https://cj.camws.org/abstracts110.1) :

JOURS DU FUTUR PASSÉS : LA FICTION FORMANT LE FAIT DANS LES DIALOGUES DE CICERO

Cet article analyse les citations de Cicéron sur le passé pas toujours historique dans son corpus théorique. En examinant à la fois le chêne marial dans le prologue de De Legibus et l'utilisation globale de références historiques par Cicéron, je suggère que Cicéron emploie explicitement des exemples non historiques (ou du moins pas certifiables vrais), en vue de la cohérence interne du monde fictif des dialogues. En encourageant le lecteur à accepter de tels exemples fictifs, Cicéron établit une relation intersubjective et empathique avec son public. En fin de compte, Cicéron cherche à défendre et à utiliser les autres pour confirmer son monde intérieur comme alternative au monde tendu de la politique romaine. ….


Le royaume et la dynastie ptolémaïques

Après la mort d'Alexandre le Grand en 323 avant JC, ses généraux devaient décider du sort du royaume macédonien. Après de longues discussions, ils ont décidé de diviser l'immense empire. Dans la division de l'empire, l'Egypte a été donnée à Ptolémée, qui est devenu plus tard connu sous le nom de Soter (Sauveur).

Ptolémée Ier Soter, fondateur de la dynastie

Ptolémée était un noble macédonien. Il était fils de Lagos et d'Arsinoé, et ami d'enfance d'Alexandre le Grand. Après la mort d'Alexandre, Ptolémée demande que l'Egypte lui soit donnée. Il n'avait pas la confiance de Perdiccas, le successeur autoproclamé d'Alexandre, donc Cléomène de Naucratis a été nommé pour le conseiller. Ptolémée savait qu'il devait se libérer de Cléomène, alors il l'accusa d'abuser de sa position et l'exécuta. Maintenant, il pouvait régner seul, établissant la dynastie ptolémaïque d'Égypte, qui régnerait pendant trois siècles jusqu'en 30 av. Les hostilités avec Perdiccas se sont poursuivies. Ptolémée a volé le corps d'Alexandre à Perdiccas à Damas et l'a transporté à Alexandrie, où il a exposé le sarcophage d'or. Cet acte était inacceptable, et Perdiccas entra en guerre contre Ptolémée (322-321 avant JC). Il est allé avec son armée en Égypte, mais a perdu environ 2 000 soldats lors de trois tentatives de traverser le Nil, alors l'armée a exécuté Perdiccas. Ptolémée I a été impliqué dans les différends entre les successeurs d'Alexandre. En 318, il occupa Chypre, donna refuge à Séleucos et soutint Rhodes contre Démétrius l'assiégeant, fils d'Antigone. En 305 avant JC, il se déclare roi.

Les successeurs de Ptolémée

Après la mort de Ptolémée Ier Soter en 282 avant JC, son fils fut fait pharaon, prenant le nom de Ptolémée II Philadelphe (308-246 avant JC). Il épousa la fille du régent thrace Lysimaque, qui était marié à la sœur de Ptolémée II, Arsinoé II. Après la mort de Lysimaque, Ptolémée II épousa Arsinoé II. Il a combattu Antiochus I et Antiochus II dans la guerre syrienne (260-252 avant JC). Après sa mort, il fut remplacé par son fils Ptolémée III Euergète (284-221 av. Il a mené une campagne en 246 avant JC avec Antiochus II, contre Séleucos II dans la troisième guerre syrienne. En 221 avant JC Ptolémée IV Philopator (244-205 avant JC) monta sur le trône. Il a participé à la quatrième guerre syrienne (219-217 avant JC). Lui et sa sœur/épouse Arsinoé III ont été tués lors d'un coup d'État de palais en 205 av. Le fils de Ptolémée IV, Ptolémée V Épiphane (210-180 av. J.-C.) était encore un petit enfant lorsqu'il monta sur le trône après la mort de ses parents. Les rois macédoniens et séleucides utilisèrent cette situation à leur avantage et prirent les terres égyptiennes en mer Égée et en Asie Mineure. Après la mort de Ptolémée V, son fils, Ptolémée VI Philmetor, devint pharaon tout petit. Sa mère l'a aidé à régner jusqu'en 176 av. Il a continué à régner avec son frère, le futur Ptolémée VIII et sa sœur/épouse Cléopâtre II. Quand Alexandrie a été menacée par Antioche IV, Ptolémée VI a appelé Rome à l'aide. Rome l'a aidé à reprendre le contrôle de l'Égypte, mais il y avait toujours des problèmes avec son frère. Après sa mort en 145 avant JC, Ptolémée VII monta sur le trône pour une courte période. La même année, Ptolémée VIII monte sur le trône. Il épousa Cléopâtre II et la remplaça plus tard par Cléopâtre III, fille de Cléopâtre II et de Ptolémée VI (sa nièce). Il était détesté par les habitants d'Alexandrie, alors une guerre civile a éclaté de 132 avant JC à 124 avant JC. Il mourut en 116 avant JC et fut remplacé par son fils, Ptolémée IX Soter II (142-80 avant JC). Dans la tradition de la dynastie ptolémaïque, il épousa deux de ses sœurs Cléopâtre IV et Cléopâtre V. Il régna jusqu'en 107 av. Après Ptolémée X a été expulsé d'Egypte en 88, Ptolémée IX a repris le trône et a régné pendant huit ans.

Les dernières années de la dynastie ptolémaïque

Après la mort de Ptolémée IX, ses successeurs, Ptolémée XI Alexandre et Ptolémée XII Néos Dionysos, étaient très proches de Rome. Cela les a rendus détestés par les Alexandrins. Ptolémée XI a été tué en 80 avant JC et Ptolémée XII a été expulsé en 58 avant JC. Ptolémée XIII (63-47 av. J.-C.) a perdu une guerre civile contre Jules César et sa sœur Cléopâtre VII, le dernier pharaon égyptien. Ptolémée XIV (59-44 av. J.-C.) épousa Cléopâtre VII et régna pendant une courte période. On soupçonne qu'il a été empoisonné par sa femme/sœur. Cléopâtre a continué à régner seule pendant les 22 années suivantes. Elle était le pharaon le plus ouvert de la dynastie à la culture égyptienne. Elle a participé aux fêtes et cérémonies égyptiennes et a été la seule Ptolémée à apprendre la langue égyptienne. Elle était très proche de Rome et de César. Après la mort de César, Cléopâtre VII s'est rangée du côté de Marc Antoine contre Octavian. Elle s'est suicidée en 30 avant JC, après la défaite à la bataille d'Actium. Ses fils de César et Antoine, Césarion (Ptolémée XV) et Antyllus, ont été exécutés, mais ses plus jeunes enfants Alexandre Hélos, Cléopâtre Serene et Ptolémée Philadelphe, ont été emmenés à Rome. Cela a mis fin à la 31 e dynastie d'Égypte.


Ptolémée Ier Soter, signifiant grec « Ptolémée le Sauveur » (367 et 282 av. J.-C.), était un général macédonien et un proche compagnon d'Alexandre le Grand. Après la mort d'Alexandre, Ptolémée fut l'un des trois diadoques, ou successeurs, qui se sont partagé l'empire d'Alexandre. Ptolémée a fini par prendre l'Egypte pour sa part. Là, il fonda la dynastie ptolémaïque, qui régna sur l'Egypte pendant trois siècles, jusqu'au suicide de la reine Cléopâtre VII et l'annexion de l'Egypte à l'Empire romain en 30 av.

Ptolémée est né hors mariage d'une concubine présentée par un noble au roi Philippe II de Macédoine, le père d'Alexandre le Grand. Le père de Ptolémée est inconnu et certaines sources anciennes affirment que sa mère était déjà enceinte lorsqu'elle a été offerte à Philippe II. D'autres affirment que c'est Philippe qui l'a imprégnée, ce qui ferait de Ptolémée le demi-frère biologique d'Alexandre le Grand. Quelle que soit sa filiation, Ptolémée est né dans la maison de Philippe et a fait ses études en tant que page royale à la cour macédonienne. Là, il s'est lié d'amitié avec le prince héritier, Alexandre, et le duo est resté de proches compagnons jusqu'à la mort de ce dernier.


1 réponse 1

Ptolémée L'Égypte était finalement d'origine hellénistique et tomba dans les guerres de succession après la mort d'Alexandre le grand. Ptolémée III était au sommet de leur règne, après quoi les Ptolémées ont été confrontés à plusieurs problèmes. les luttes internes et la succession étant les plus importantes. Leurs défis :

1) Guerre avec Séleucide. Il y a eu plusieurs conflits (6 au total https://en.wikipedia.org/wiki/Syrian_Wars), dont une capitulation assez complète de l'Egypte et une monarchie fantoche

2) L'Egypte n'était pas unie. Sous Ptolémée, l'Egypte a perdu la domination directe sur la « Haute Egypte » (Nil en amont, direction sud). La bataille de Raphia comprenait le réarmement massif de la population égyptienne et cela conduirait à la révolte. https://en.wikipedia.org/wiki/Hugronaphor a été le premier et https://en.wikipedia.org/wiki/Ankhmakis Ankmakis était le dernier souverain là-bas, car les Ptolémées ont finalement pu écraser la rébellion.

3) La consanguinité. L'une des traditions égyptiennes que le règne de Ptolémée a vu était un retour à la consanguinité (le règne du roi Tut a vu une forte consanguinité) et Ptolémée II a repris cela. Il a gagné le surnom de « Philadelphe » pour décrire son mariage avec sa sœur Arsinoé II. Cette tendance s'est poursuivie avec Ptolémée IV et son mariage avec sa sœur Arsinoé III (cela a été fait en partie pour garder la lignée macédonienne séparée de la population égyptienne indigène, bien qu'on puisse supposer que cela a également été fait pour montrer aux Égyptiens que les Ptolémées étaient vrais dirigeants égyptiens).

Edit Je peux noter que Ptolémée III était marié à Bérénice de Cyrène (pensez à la Libye moderne), qui était sa cousine (pas sa sœur, un peu mieux ?). Autant que nous pouvons désigner Ptolémée III comme l'apogée de l'Égypte hellénistique, il convient de noter que Bérénice était elle-même une dirigeante très forte, potentiellement impliquée dans des batailles et une cavalière renommée (appartenant et gagnant apparemment aux jeux olympiques). Elle était à l'origine fiancée à Demetrius le Bel, mais l'a fait assassiner après l'avoir trouvé avec sa mère. Elle était assez forte pour qu'après le décès de son mari Ptolémée III, son propre enfant, le roi Ptolémée IV, la fasse tuer afin qu'elle ne puisse pas revendiquer le trône elle-même.

Ptolémée V (ou Ptolémée Épiphane comme on l'appelait) était le fils d'un mariage frère-sœur. Il était marié à Cléopâtre I de Syrie (nommée syrienne, mais dont les origines étaient séleucide, finalement grecque), un mariage arrangé avec l'empire séleucide qui a maintenu la paix jusqu'à sa mort. Le nom Cléopâtre serait transmis à plusieurs de ses descendantes. À partir de ce moment, aucun nouveau matériel génétique n'entrera dans la lignée de Ptolémée (Ptolémée VI à X pourrait retracer leur lignée jusqu'à ces 2 et personne d'autre).

4) Un mélange désordonné de politique et d'intrigue. Ptolémée VI fut vaincu dans les guerres avec les Séleucides et une monarchie fantoche fut installée en Egypte sous Ptolémée VI. La population d'Alexandrie a rejeté cela et a adopté Ptolémée VIII comme chef (le frère cadet de Ptolémée VI était Ptolémée VIII, bien que connu sous le nom de Physcon (le gros) car il n'était pas encore considéré comme faisant partie du règne de Ptolémée). Rome est intervenue (menaces uniquement) et les Séleucides se sont retirés, laissant un triumvirat de Ptolémée VI, Physcon et Cléopâtre II comme dirigeants (les trois frères et sœurs, Cléopâtre étant mariée à son frère, Ptolémée VI, à cette époque).

Ptolémée VI a tenté deux tentatives d'assassinat distinctes sur son jeune frère Physcon, qui ont toutes deux échoué mais se sont terminées par la capture de Physcons. Au lieu de tuer son frère, il a arrangé le mariage de Physcons avec sa fille, Cleopatra Thea (oncle épousant sa nièce ici). Discutable si ce mariage s'est jamais produit car Ptolémée VI est mort en campagne peu de temps après. Cléopâtre II fit proclamer son fils Ptolémée VII, mais Physcon revint et épousa Cléopâtre II (sa sœur et ses frères ex-femme). Physcon fit alors tuer le fils de sa femme Ptolémée VII (le neveu de Physcon) et prit le titre de Ptolémée VIII. C'est un peu déroutant ici, Ptolémée VII était le fils de Ptolémée VI, et Ptolémée VIII était l'oncle de Ptolémée VII et le frère de Ptolémée VI. Pour compliquer davantage cela, Ptolémée VIII épouserait Ptolémée VI et la fille de Cléopâtre II, Cléopâtre III (Pour clarifier, Ptolémée VIII épousa sa sœur Cléopâtre II après la mort de ses frères/mari de Cléopâtre II. Lorsque la fille de Cléopâtre II Cléopâtre III de Ptolémée VI était de âge, Ptolémée VIII l'a épousée (sa nièce / beau-fils) alors qu'il était encore marié à sa mère. L'intrigue ici était que Ptolémée VIII n'a jamais voulu épouser Cléopâtre II, mais l'a fait pour solidifier sa revendication tout en ayant l'intention d'épouser Cléopâtre III une fois qu'elle devenu majeur). J'espère que j'ai bien compris car c'est un site Web idiot qui s'aggrave un peu. Les enfants de Ptolémée VIII avec Cléopâtre III ont pu dire que leur père était le frère de grand-mère et que leurs cousins ​​étaient aussi leurs demi-frères et sœurs.

Ptolémée VIII (Physcon) allait se venger d'Alexandrie et de son élite intellectuelle, en tuant beaucoup et en expulsant davantage, et modifiant de façon permanente le statut d'Alexandrie dans le monde. Environ 10 ans plus tard, cela a abouti à une émeute à Alexandrie qui a vu le palais royal brûler et Ptolémée VIII, Cléopâtre III et leurs enfants ont fui. Cléopâtre II s'est tournée vers son fils Ptolémée Memphites en tant que nouveau souverain de Ptolémée (je ne suis pas sûr de la lignée ici, mais je crois que Ptolémée Memphites était le fils de Cléopâtre II et de Physcon/Ptolémée VIII), cependant Ptolémée VIII/Physcon a mis la main sur sur son fils Ptolémée Memphites et renvoya son corps démembré à sa sœur/épouse Cléopâtre II. Il y aurait une courte guerre civile entre Alexandrie (soutenant Cléopâtre II après l'attaque de Physcons contre les intellectuels d'Alexandrie) contre le reste de l'Égypte qui considérait Physcon comme le bon souverain. Cléopâtre II finira par fuir l'Égypte, laissant le règne à son frère Ptolémée VIII et à sa fille Cléopâtre III. A la mort de Ptolémée VIII, il laissa le règne à l'un ou l'autre de ses fils (s'en fichait, Cléopâtre III devait choisir). elle a choisi son plus jeune mais les gens d'Alexandrie voudraient que son aîné devienne Ptolémée IX. Ptolémée IX épouserait sa sœur Cléopâtre IV, mais Cléopâtre III écarterait sa fille Cléopâtre IV et la remplacerait par son autre fille Cléopâtre Selene. Cléopâtre III (probablement la quintessence de l'intrigue politique absurde) expulserait alors son fils Ptolémée IX et le remplacerait par son fils cadet qu'elle avait soutenu plus tôt sous le nom de Ptolémée X (Ptolémée IX reviendrait deux fois avec la couronne passant de Ptolémée IX à X un quelques fois, toutes les guerres civiles). Ptolémée X finira par faire tuer sa mère (Cléopâtre III), mettant fin à son implication en Égypte. Ptolémée X sera finalement chassé d'Égypte par les habitants d'Alexandrie.

Si j'ai raison. L'enfant de Ptolémée IX avait 1 grand-mère/grand-père, et l'arrière-grand-père/arrière-arrière-grand-père était la même personne. Je ne suis pas sûr à 100% des effets de la consanguinité, mais l'arbre généalogique de Ptolémée était une ligne assez droite à ce stade.

** Juste une note latérale, les Ptolémées ne se sont jamais appelés Ptolémée VI ou Ptolémée VIII. C'était Ptolémée Philométor et Ptolémée Physcon. La numérotation des Ptolémées est une invention beaucoup plus tardive des historiens.

Est-ce que toute l'Egypte ou seulement les Ptolémées ont décliné ?

Les deux. Les guerres de succession font des ravages sur un peuple, et une fois qu'un peuple n'est plus uni, un empire et son peuple déclinent. Une grande partie du règne de Ptolémée VI et de ses successeurs peut être définie comme une guerre civile entre Alexandrie et le reste de l'Égypte et qui a fait un lourd tribut à l'Égypte. Le massacre de l'élite intellectuelle d'Alexandrie a été un énorme succès et a fait tomber Alexandrie de ce qui est sans doute la ville la plus éclairée de son temps.


Dirigeants ptolémaïques

Les Égyptiens, opprimés sous la domination perse, ont accueilli Alexandre le Grand à bras ouverts lorsqu'il est entré dans le pays en 332 av. Pendant qu'il y était, il visita l'Oracle d'Amoun, à Siwa, où il fut déclaré « le fils d'Amon ». On ne sait pas exactement comment cela s'est produit.
Une histoire raconte qu'à l'entrée ou à la sortie du temple, il a été accueilli par le prêtre comme « mon fils ». L'armée et les partisans d'Alexandre n'étaient pas dans une position stratégique pour voir le prêtre et pensaient que les mots venaient du dieu lui-même.

Quoi qu'il en soit, à partir de ce moment, Alexandre fut érigé en fils de dieu, comme les pharaons d'autrefois. Alexandre a initié la construction d'Alexandrie, mais n'a jamais vécu pour voir la ville.

Il a quitté l'Égypte en 331 av. et a laissé Cléomène de Naukratis en charge du territoire. Cette position a été revendiquée plus tard par Ptolémée. A la mort d'Alexandre, les généraux de Ptolémée divisèrent le royaume.


Ptolémée Ier (Soter I) 323-285 av.
À la mort d'Alexandre le Grand en 323 av. C'était un soldat vétéran et un commandant de confiance qui avait servi Alexandre.
Il a commencé la dynastie ptolémaïque, qui a duré environ 300 ans. Il dirigeait l'Égypte comme une entreprise, strictement à but lucratif. L'une des rares œuvres survivantes de Ptolémée Ier Soter est le temple de Kom Abu Billo, qui était dédié à Hathor « Maîtresse de Mefket ».

Ptolémée II Philadelphe 282-246 av.
Ptolémée II Philadelphe, qui signifie « frère/sœur aimant », était le deuxième souverain de la dynastie ptolémaïque. Ses efforts de construction comprenaient celui de la construction du canal qui reliait le Nil au golfe de Suez. Il était marié à sa propre sœur Arsinoé II.

Il a également commencé une tradition d'une célébration de quatre ans pour honorer son père. Il était destiné à avoir un statut égal aux Jeux Olympiques. Selon la "Lettre d'Aristée", Ptolémée II a demandé à 70 érudits juifs venus de Jérusalem de traduire le Pentateuque en une version grecque à placer dans la collection de la Grande Bibliothèque. Il mourut le 29 janvier 246 av.

Ptolémée III Eugergeter I 246-222 av.
Ptolémée III Euergeter Ier était le troisième souverain de la dynastie ptolémaïque. Il était le fils de Ptolémée II Philadelphe et d'Arsinoé II et était marié à Bérénice, sa sœur. Au cours de la troisième guerre syrienne de Ptolémée III, il découvre le principal port du royaume d'Axoum, très important pour le commerce de l'ivoire. Il mourut en 222 av.

Ptolémée IV Philopator 222-205 av.
Ptolémée IV Philopator était le quatrième souverain de la dynastie ptolémaïque. Philopator signifie &rsquoPère-aimant&rsquo. Il a épousé sa sœur Arsinoé et les deux ont reçu un culte en tant que dieux amoureux du père (Theoi Philopatores). Il mourut à l'été 204. Après sa mort, deux de ses ministres les plus puissants firent tuer sa femme, Arsinoé III.

Ptolémée V Épiphane 205-180 av.
Ptolémée V Épiphane était le cinquième souverain de la dynastie ptolémaïque. Il était le fils de Ptolémée IV Philopator et d'Arsinoé III. Il devint roi après la mort de son père, alors qu'il n'avait que cinq ans. Après la mort de son père, sa mère était impatiente de devenir la prochaine régente. Ptolémée IV Philopator, les deux ministres les plus puissants, Sosibius et Agathocle, firent assassiner Arsinoé.

Il est passé du contrôle d'un conseiller à un autre. La pierre de Rosette donne l'inscription trilingue des cérémonies du couronnement de Ptolémée V Épiphane.

Il était marié à Cléopâtre I. Il mourut à l'âge de vingt-huit ans en écrasant le dernier des insurgés du Delta. Il y avait des rumeurs selon lesquelles il avait été empoisonné. Il laissa sa femme, qui était la fille d'Antiochus, comme régente de leur jeune fils Ptolémée VI Philomentor.

Ptolémée VI Philométor 180-164 & 163-145 av.
Ptolémée VI Philométor était le sixième souverain de la dynastie ptolémaïque. Il était le fils et le successeur de Ptolémée V Épiphane, décédé alors que Philométor était un très jeune garçon. His mother died at approximately four years after Philometor took the throne and he was under the control of his guardians, Eulaeus and Lenaeus.

His wife-sister was Cleopatra II and his younger brother was Ptolemy VII Euergetes II Physcon. In 164 BC, Philometor left Alexandria and went to Rome where he pretended to be working-class. He waited here until the authorities came to him. Physcon ruled in his absence and it was becoming intolerable.

The Alexandrians soon were begging for Philometor to return to Alexandria. In May of 163, the two brothers agreed to split up the rule of Egypt. Physcon would rule the western province of Cyrenaica and Philometor was ruler of Egypt. This lasted until Philometor&rsquos death in 145 BC

Ptolemy VII Neos Philopator 145 B.C.
Ptolemy VII Neos Philopator was the seventh ruler of the Ptolemaic Dynasty. He was the son of Ptolemy VI Philometor and Cleopatra II. Upon Philometor&rsquos death, Cleopatra&rsquos son, who was about 16 years old and had been appointed co-ruler by his father earlier that year, became king under his mother&rsquos regency.

Philopator&rsquos uncle Physcon (Ptolemy VIII Euergetes II) wanted to rule and a large number of supporters. He could not get Cleopatra out of the way, so he did the next best thing, he married her. Philopator was killed during the wedding feast.

Ptolemy VIII Euergetes II (Physcon)
170-163 & 145-116B.C.
Ptolemy VIII Euergetes II (Physcon) was the eighth ruler of the Ptolemaic Dynasty. He was the younger brother of Ptolemy VI Philometor and the uncle of Ptolemy VII Neos Philopator. He ruled Egypt when Philometor fled Alexandria for Rome. His rule proved to be intolerable and the Alexandrians were begging for Philometor to return.

When he did, the two brothers split up rule Physcon ruling the western province of Cyrenaica and Philometor ruled Egypt. Upon Philometor&rsquos death, his son, Philopator, took over the throne with his mother as co-regent. Physcon married Philopator&rsquos mother, Cleopatra II, and had Philopator killed at the wedding feast.

He returned to Memphis as Pharaoh and expulsed many of the Alexandrians who had sided against him. He also married Cleopatra II&rsquos daughter, Cleopatra III. He died on June 26, 116 BC and left his power to Cleopatra III and whoever of her sons she might prefer.

Cleopatra III & Ptolemy IX Soter II (Lathyros) 116-107 & 88-80 B.C.
Cleopatra III & Ptolemy IX Soter II (Lathyros) were co-regents during the Ptolemaic Dynasty. Cleopatra III was the niece of Physcon (Ptolemy VIII Euergetes II) and was married to him while her mother was still his official wife.

She bore Physcon two sons - Ptolemy IX Philometor Soter II (surnamed Lathyrus, for a wart like a pea upon his nose) and Ptolemy X Alexander I as well as three daughters, Cleopatra IV, Cleopatra Tryphaena, and Cleopatra Selene. In Physcon&rsquos will he left the succession to Cleopatra and to whoever son she preferred.

She hated Lathyros, but doted on the younger son Alexander. The Alexandrians wanted Lathyros to be co-regent. He was then governor of Cyprus. Lathyros was brought back to Alexandria to co-rule and Alexander was sent to Cyprus to replace Lathyros.

Lathyros was married to Cleopatra IV, his sister, but his mother repudiated the marriage and replaced her with Cleopatra Selene, who was Cleopatra IV&rsquos sister. Cleopatra IV went to Cyprus where she tried to raise an army and to marry Ptolemy Alexander.

She failed to marry him and moved on to Syria where she used her army as a dowry and married Antiochus IX Cyzicenus who was son of Antiochus Sidetes and Cleopatra Thea. Cleopatra III finally succeeded in driving out Lathyros in 107 BC when she accused him of trying to murder her. He left behind his wife and his two sons.

His brother returned from Cyprus and assumed the throne. Lathyros was in Cyprus during this time. After the death of Alexander in a naval battle, Lathyros, who was now in his mid-fifties, was brought back to Alexandria to try to put back together the Ptolemaic empire. He died at the age of 62 and left no legitimate heir to the throne, both of his sons by Cleopatra Selene appear to have died at a young age. His daughter Cleopatra Berenice ruled alone for a while after his death.

Cleopatra III & Alexander I 107-88 B.C.
Cleopatra III & Alexander I were co-rulers of the Ptolemaic Dynasty after Cleopatra had driven out her older son, Ptolemy IX Soter II (Lathyros), after accusing him of trying to kill her.

Alexander had been the governor of Cyprus, but after Lathyros had been ousted, he returned to Alexandria to rule with his mother.

Not long after he came to rule, his mother soon grew tired of him as well and forced him to flee from Alexandria. In 101, he returned under the pretense of a reconciliation with his mother. He came back and had her assassinated. Alexander was finally driven out of Egypt after selling off Alexander the Great&rsquos gold coffin to raise money.

He willed his kingdom to Rome however, they could not claim their inheritance while he was still alive. It did allow him to gain favor with moneylenders in Rome. This did allow him to finance a fleet. He was killed in a naval battle off Cyprus

Cleopatra Berenice 81-80 B.C.
Cleopatra Berenice was the daughter of Lathyros (Ptolemy IX Soter II) and was married to Ptolemy X Alexander I. After the death of Alexander, she ruled for about one year alone. She was forced to marry her much younger stepson (or possible son). Nineteen days after the marriage took place, Ptolemy XI murdered his new bride.

Ptolemy XI Alexander II 80 B.C.
Ptolemy XI Alexander II was the son of Ptolemy X Alexander. After the death of his uncle Ptolemy IX Soter II (Lathyros), his step-mother (or possibly mother) Cleopatra Berenice ruled for about one year alone. Ptolemy XI was required to marry his step-mother, who was much older than he.

The marriage took place and nineteen days later, Ptolemy XI killed his new bride. He was then lynched by the Alexandrian mob, with whom his wife had been very popular

Ptolemy XII Neos Dionysos
80-58 & 55-51 B.C.
Ptolemy XII Neos Dionysos was the illegitimate son of Lathyros (Ptolemy IX Soter II). His younger brother became governor of Cyprus and Ptolemy XII came to Alexandria to rule after the death of Ptolemy XI Alexander II. He was often referred to by his subjects as the Bastard or the Flute Player (Auletes).

He referred to himself as &rsquoTheos Philopator Philadelphos Neos Dionysos&rsquo. It is only in the history books that he is referred to as Ptolemy XII. He was married to his sister-wife, Cleopatra V Tryphaena and was the father of the famous Cleopatra VII, who grew up to be the last of the Ptolemies.

In 59 BC, he raised enough money to bribe Caesar, who was now consul for Rome. However, he was driven out of Alexandria in 58 BC. This occurred partly because of his tameness when Rome absorbed Cyprus. In his absence, he left as co-regents his wife-sister Cleopatra V Tryphaena and their eldest daughter, Berenice IV.

Cleopatra Tryphaena died about a year later and Berenice IV ruled as sole regent. She was made to marry Seleucus Kybiosaktes but after a short time, she had him strangled. Auletes returned to the throne in 55 BC and ruled until his death in 51 BC. On his death, he left his regency to his daughter Cleopatra VII.

Berenice IV 58-55 B.C.
Berenice IV was the oldest daughter of Auletes (Ptolemy XII Neos Dionysos) and ruled for three years during his exile. At the beginning of his exile, she co-ruled with her mother Cleopatra V Tryphaena until the mother&rsquos death about a year later. Berenice ruled as sole regent and was expected to marry. The one selected was Seleucus Kybiosaktes.

After a few days, she had her husband strangled. The second man she chose was Archelaus. Her father finally paid out enough money and was brought back to Egypt. Archelaus&rsquo army was defeated and Pompey suggested that Auletes be returned to the throne. One of his first acts was to have his daughter, Berenice, executed.


Cleopatra: The Ptolemaic Dynasty in Egypt

Perhaps one of the most well-known cities in all of ancient history is the Egyptian Alexandria. Alexander the Great came to Egypt in 332 BC and established the port city of Alexandria 331 BC. He gained Egypt without much of a fight from the current satrap, or local Persian ruler, Mazakes (Redford). Some scholars declare Alexandria was the “most important” of all his created cities (Cartledge 106). Alexandria morphed into a city of art and science, having a library and museum. It claimed the title of the “capital of culture of the entire Greek world” (Cartledge 108).

Alexander’s death left Egypt to be ruled by Ptolemy I, a close acquaintance of the late Alexander (“Ptolemaic Kingdom”). However, Alexander’s once powerful nation started to crumple. Ptolemy I saw this as an opportunity to solidify his reign. He resisted attacks from Perdiccas, another of Alexander the Great’s close generals and ruler of Cappadocia, in the First Diadochi War, and declared himself king of Egypt in 305 BC. This was the beginning of the approximately 300 year rule of the Ptolemaic Dynasty. It is out of this dynasty that rose the famous Cleopatra VII (Redford).

A Brief History of the Rulers of the Ptolemaic Dynasty

The first ruler of the Ptolemaic Dynasty in Egypt was Ptolemy I Soter, soter meaning savior. The 1st Diadoch War was a feature of his rule it lasted from 322-320 BC these were the wars between Alexander the Great’s generals, or Diadochi (Redford). After Alexander the Great’s death, the balance of power was shaken and his generals were attempting to disperse the power. Tensions were rising between the leaders as promises were not kept and new alliances and divisions were created. Historians believe Ptolemy I purposely pushed the other generals into the First Diadochi War because he claimed the body of Alexander the Great and bought it to Egypt. Perdiccas had first ordered for Alexander the Great’s body to be buried in Aegae of Macedonia, but Ptolemy I persuaded the corpse convoy to bring it to Egypt and bury it in the temple of Zeus Ammon. After this, Perdiccas assembled an army to attack Ptolemy I in Egypt, but every time he tried to get his men into the city, the Nile would block the way. When Perdiccas failed for the third time to get into Alexandria and his troops started to revolt, he attempted to get military advice from his allies–Peithon, Seleucus, and Antigenes. Rather than giving him advice, they killed him to end this meaningless war. Perdiccas’ allies met with Ptolemy I afterwards to negotiate. The negotiations left Ptolemy I as the ruler of Egypt, Babylonia would be ruled by Seleucus, Peithon would rule Media, and Antigenes would rule Elam (Lendering).

Ptolemy II Philadelphus was the son of Ptolemy I Soter and took over his rule. He co-reigned with his sister, the first Ptolemaic female ruler, Arisone II. The Syrian Wars began during his reign and ended during the rule of Ptolemy VI Philometor (Redford). The main combatants in the Syrian Wars included the Ptolemaic Kingdom and Seleucid Empire. They were fighting over the southern portion of Syria, referred to as Coele-Syria. There were six Syrian Wars in total, each one debilitating the two nations more and more. The first Syrian War (274-271 BC) ended with Ptolemaic control over Coele-Syria. The second Syrian War (260-253 BC) was resolved with the union between the Ptolemaic princess Cleopatra II and Antiochos II, the current Seleucid king. The third Syrian War (246-241 BC) left the Ptolemaic Empire with the most land it would ever claim. The fourth Syrian War (219-217 BC) utilized Egyptian soldiers and resulted in Egypt maintaining its claim of Coele-Syria. At its end, the Egyptian soldiers organized into the “Egyptian Revolt” and pulled away from the Ptolemaic Kingdom. The Ptolemaic Kingdom reclaimed the land in 185 BC taken from the rebels. The fifth Syrian War was a failure for the Ptolemy Empire, resulting in the loss of Coele-Syria and the marriage of Ptolemy V to Cleopatra I, the daughter of the Seleucid king Antiochos III. The sixth Syrian War ended due to Roman involvement, forcing the Seleucid Empire to leave Egypt alone (“Syrian Wars”). The Roman Publius Cornelius Scipio Africanus said the following in his final negotiations to Antiochos:

“The grasping nature of Antiochus has been the cause of his present and past misfortunes. While he was the possessor of a vast empire, which the Romans did not object to, he seized Coele-Syria, which belonged to Ptolemy , his own relative and our friend….We might properly impose a severer punishment on him for his obstinacy in fighting us so persistently, but we are not accustomed to abuse our own prosperity or to aggravate the misfortunes of others. We will offer him the same conditions as before…He must abandon Europe altogether and all of Asia this side of the Taurus , the boundaries to be fixed hereafter” (Appian 38).

There were many Ptolemy rulers prior to Cleopatra VII. The key triumphs of each king’s reign will be summarized. During the ruling of Ptolemy III Euregetes, the Ptolemaic Egyptian Empire was the largest it would ever be. Ptolemy IV Philopator reign was marked by the beginning of rebellions from the people that turned into non-threatening dissatisfaction. In 194 BC, Ptolemy V Epiphanes married the first female Ptolemaic ruler with the name of Cleopatra I. His reign was full of unrest and he died at the hand of his own generals via poison (Redford).

After the death of Ptolemy V, Cleopatra I reigned until she died. Her son, Ptolemy VI Philometor took the responsibility to reign in 175 BC and married Cleopatra II, his sister. It is important to note that incest was a feature of Egyptian culture, Greek culture found incest to not be appropriate for mortal men (Roller 36). They ruled together, and at some points in time reigned with Ptolemy VII, their son. Ptolemy VI also married Cleopatra Thea, his daughter, to protect the Ptolemaic throne. It was he who allowed the erection of a Yahweh Temple. Ptolemy VIII Eurgetes II married his sister (and Ptolemy VI’s widow after he received a mortal injury in the battle of Oinoparas) Cleopatra II, and proceeded to assassinate her son, Ptolemy VII, for trying to usurp the Ptolemaic reign. He also married Cleopatra III, the daughter of Cleopatra II and the niece of Ptolemy VIII. However, Cleopatra II’s civil war drove Ptolemy VIII and Cleopatra III away to Cyprus. After that, Cleopatra II declared herself sovereign queen of Alexandria with the title of Thea Philometor Soteira which means “goddess mother-loving savior.” Ptolemy VIII regained control of Alexandria, but it was a fight that left many dead, and he published an amnesty decree before he died in 116 BC (Redford).

Ptolemy IX Soter II and Ptolemy X Alexander I, the sons of Cleopatra III and Ptolemy VIII, co-ruled from 116-81 BC. During this time, Cleopatra III seemed to exercise more governing authority over the kings. Ptolemy X married the daughter of Ptolemy IX, Cleopatra Berenice III. After Ptolemy X died, Cleopatra Berenice III was the ruler, but not for long. Ptolemy XI Alexander II, the son of Ptolemy X and a unknown woman, married Cleopatra Berenice III and murdered her. His crime did not go unnoticed, and the Alexandrians killed him (Redford).

After the death of Ptolemy XI Alexander II, there was no legitimate male heir to the throne. To solve this, Ptolemy XII Neos Dionysos, the son of Ptolemy IX and an unknown concubine, became the ruler. He married his sister, Cleopatra V, and had the daughter Cleopatra Berenice IV. He also married an unknown woman and had four more children: Ptolemy XIII Theos Philopator, Arsinoe IV, Ptolemy XIV, and Cleopatra VII. Cleopatra VII co-reigned with her father and her brothers. However, Ptolemy XIII assassinated the Roman military leader Pompey. This angered Julius Caesar, the current Roman consul and dictator, and he had Ptolemy XIII killed and Alexandria placed under Roman control. Nonetheless, Cleopatra VII was able to seduce Julius Caesar and regain her throne (Redford).