Campagne canadienne

Campagne canadienne

Au printemps 1775, le fort Ticonderoga tombe aux mains d'Ethan Allen et de Benedict Arnold, donnant aux rebelles une emprise sur l'endroit stratégique entre les lacs Champlain et George. On espérait qu'une invasion du Canada par les Américains y déclencherait une rébellion et perturberait les plans de guerre britanniques pour envahir les colonies rebelles.George Washington, avec l'approbation du Congrès, autorisa une frappe nord sous le commandement du général Philip Schuyler. Montgomery était moins que ravi de son armée, se plaignant qu'il n'avait que des généraux et pas de soldats. Cette position est tombée aux Américains au début de novembre, mais Schuyler n'a pas pu participer en raison de sa mauvaise santé. La force britannique au Canada n'était pas grande et il a été décidé de ne pas contester les Américains à Montréal et de retirer leurs forces au plus facilement. forteresse défendue à Québec. Montgomery occupa Montréal le 13 novembre et y laissa plus tard 800 hommes pour tenir la ville pendant qu'il menait ses 300 hommes restants vers Québec. Pendant ce temps, agissant également sous les ordres de Washington, Benedict Arnold avait rassemblé une force de plus de 1 000 hommes à Cambridge. Fleuve Saint-Laurent. Arnold et ses hommes avaient la tâche la plus difficile. Fin octobre, une division est rentrée chez elle.

Le 8 novembre, l'armée d'Arnold, qui compte alors environ 650 hommes, arrive sur les rives du Saint-Laurent. Les Britanniques avaient été prévenus de leur approche et avaient pris la précaution de détruire tous les bateaux sur cette portion du fleuve, à l'exception de leurs navires de guerre. Les Américains devaient se nourrir sur de grandes distances pour obtenir suffisamment d'écorce de bouleau et d'autres éléments essentiels à la construction de canots pour traverser la rivière. Une fois cette tâche accomplie, les Américains ont pu passer devant la flotte britannique le 13 novembre. Arnold et ses hommes ont escaladé les falaises à l'extérieur de Québec, arrivant sur les plaines d'Abraham - le théâtre de la bataille la plus célèbre de la guerre des Français et des Indiens 16 ans plus tôt. Arnold espérait répéter ce succès antérieur en attirant Carleton dans un combat ouvert à l'extérieur de la ville. Le commandant britannique, cependant, avait servi avec James Wolfe et n'était pas enclin à répéter l'erreur de Montcalm. Malgré sa supériorité numérique, Carleton est resté à l'intérieur de la forteresse. Manquant d'effectifs et de munitions suffisants, et avec des renforts britanniques sur ses gardes, Arnold a décidé de ne pas attaquer et s'est replié sur une position à environ 20 milles en amont de Québec. le 31 décembre, les armées de Montgomery et d'Arnold ont lancé une attaque contre le fort le plus puissant d'Amérique du Nord au plus fort d'une tempête de neige aveuglante. Montgomery est tombé mortellement blessé lors de l'assaut initial et plus tard, Arnold a eu un os à la jambe cassé par une balle de mousquet. L'attaque américaine échoua complètement ; 100 ont été tués et environ 300 capturés. Une marche hivernale vers le territoire américain aurait été une mort certaine. L'armée d'Arnold demeura hors de Québec et souffrit horriblement du froid et du manque de nourriture. Au printemps, des renforts arrivent, mais la décision est prise de renoncer à toute nouvelle offensive. Les Américains se retirèrent à Montréal, où ils furent rejoints par les forces d'occupation et tous marchèrent vers le sud jusqu'à la sécurité de Crown Point avec Carleton et une armée britannique à leurs trousses. Au cours de cette retraite, Arnold a fourni certains de ses services les plus impressionnants, harcelant ses poursuivants et leur rendant la vie misérable. Des soldats britanniques découragés retournèrent plus tard à Montréal. Les dirigeants américains avaient totalement méconnu le sentiment anti-britannique au Canada. Aucun soulèvement n'a eu lieu et le Canada est resté britannique.


Voir la chronologie de la guerre d'indépendance.


Voir la vidéo: Changer de vie: ils ont tenté laventure au Québec!