HMS Electra (1896)

HMS Electra (1896)

HMS Electra (1896)

HMS Électre (1896) était un destroyer de classe C qui a servi avec la flottille de défense locale Nore tout au long de la Première Guerre mondiale.

Thomson n'avait reçu aucune commande pour le premier lot de destroyers de 30 nœuds, mais il en a reçu quatre dans le deuxième lot (1895-6). L'entreprise a produit une version plus longue de leur conception à 27 nœuds, avec quatre chaudières Normand en deux blocs. Les prélèvements des chaudières 2 et 3 ont été fusionnés en un seul grand entonnoir central. Ils ont suivi la conception standard, avec un pont avant à dos de tortue menant à la tourelle de commandement, qui avait un pont combiné et une plate-forme de canon de 12 livres sur le dessus. Deux canons de 6 livres étaient le long du pont, un à l'arrière et les deux derniers le long des côtés du navire. Leur mât était entre le premier et le deuxième entonnoir.

Carrière d'avant-guerre

Le 29 janvier 1897, le Électre percuté le vapeur calédonien Meg Merilees près de Largs lors d'un voyage d'essai. Les Meg Merilees a subi des dommages à son salon et à son pavois, et a été emmené dans des eaux peu profondes au cas où il coulerait, mais est resté à flot et a même pu reprendre du service plus tard dans la journée. Les Électre a subi des dommages à sa proue, sa première cloison a été arrachée et le pont s'est déformé. Cependant, aucun navire n'a pris d'eau et personne n'a été blessé.

Une cour d'enquête sur la collision a eu lieu à la mi-avril 1897. Il est vite devenu clair que la faute était entièrement avec le Électre, mais son pilote, Alexander MacMillan, a reproché au timonier de ne pas avoir obéi à son ordre de virer à bâbord, tandis que le timonier, Thomas Sponford, a reproché au pilote d'avoir donné l'ordre trop tard. La cour d'enquête s'est rangée du côté de Sponford et Macmillan a été accusé d'avoir amené le destroyer trop près du Meg Merilees.

Les Électre atteint Portsmouth le 17 novembre 1899 aux mains d'un groupe de navigation. Elle a effectué un essai de consommation de charbon de douze heures le mercredi 24 janvier 1900.

Le 8 novembre 1900, le Électre a été officiellement inspecté et transféré dans la réserve de la flotte de Portsmouth.

En 1900-1905, il faisait partie de la flottille de Portsmouth, l'une des trois qui contenaient tous les destroyers locaux.

Les Électre participa aux manœuvres navales de 1901, qui débutèrent fin juillet. Celles-ci impliquaient deux flottes - la flotte B a commencé dans la mer du Nord et avait pour tâche de maintenir la Manche ouverte au commerce. La flotte X a commencé au large de la côte nord de l'Irlande et avait pour tâche d'arrêter le commerce dans la Manche. Les Électre faisait partie d'une force de destroyers de Portsmouth qui a rejoint la flotte B. C'était la première fois que les deux parties dans les exercices annuels avaient reçu une force égale de destroyers. Les exercices se sont terminés par une victoire de la flotte X. Les forces de destroyers n'ont pas répondu aux attentes, que ce soit en attaque à la torpille ou en éclaireurs.

Fin octobre 1901, le Électre est entré en collision avec un autre navire marchand, cette fois probablement un charbonnier local se dirigeant vers le sud. Elle a dû se rendre au chantier naval de Palmer pour des réparations.

Le 11 juin 1902, il fut commissionné avec l'équipage du Recruter, rejoignant la flottille pédagogique de Portsmouth.

Au début de septembre 1903, le Électre a été envoyé de Portsmouth pour rejoindre sa flottille à Oban, mais ses moteurs sont tombés en panne dans la Manche irlandaise le 10 septembre et il a subi plus de dommages lorsqu'il a heurté une jetée alors qu'il se rendait au port pour des réparations. Elle a subi des réparations à Glasgow, où ses machines et quelques plaques de coque endommagées ont été réparées.

En 1905-1909, il faisait partie de la flottille de Portsmouth, qui contenait désormais les plus anciens destroyers, tandis que les plus récents étaient affectés aux principales flottes de combat.

En 1911-12, il faisait partie de la 6e flottille de destroyers, une flottille de patrouille, et était basé à Portsmouth.

À partir de 1912, il fait partie de la flottille de défense locale de Nore, avec un effectif réduit.

Première Guerre mondiale

En juillet 1914, elle était en commission active à Sheerness/ Chatham

En août 1914, il était l'un des douze destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

En novembre 1914, il était l'un des douze destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

En juin 1915, il faisait partie de la flottille de défense locale de Nore.

Les 17-18 novembre 1915, le Électre était l'un des neuf navires de la Royal Naval qui ont aidé au sauvetage de SS Athamas. En septembre 1917, son équipage a reçu de l'argent de sauvetage naval pour ses efforts.

En janvier 1916, il était l'un des dix destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

Le 31 mars 1916, le Zeppelin L15 a été abattu par les canons anti-aériens sur les champs de tir Purfleet et est descendu en mer. Tous les membres d'équipage, sauf un, ont été secourus, et le Électre a tenté de remorquer l'épave jusqu'à l'atterrissage, mais sans succès.

En octobre 1916, il était l'un des huit destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

En janvier 1917, il était l'un des neuf destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

En juin 1917, il était l'un des sept destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

En janvier 1918, il était l'un des douze destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

En juin 1918, elle faisait partie de la flottille locale de Nore.

En novembre 1918, il était l'un des six destroyers de la flottille de défense locale de Nore.

Les Électre a été vendu en avril 1920.

Déplacement (standard)

380t

Déplacement (chargé)

425t

Vitesse de pointe

30 nœuds

Moteur

5,800ihp

Varier

80 tonnes de charbon (Brassey 1901, 1902)

Longueur

214 pieds oa
210 pieds par personne

Largeur

20 pieds

Armement

Un canon de 12 livres
Cinq canons de 6 livres
Deux tubes lance-torpilles de 18 pouces

Complément d'équipage

58 (Brassey 1901, 1902)

Posé

18 octobre 1895

Lancé

14 juillet 1896

Complété

Juillet 1900

Brisé

1920

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale