Actes officiels de la rébellion

Actes officiels de la rébellion

[p.152]

N ° 5.

Rapport du brigadier. Armée, chef des ingénieurs topographiques.

SIÈGE SOCIAL TROISIÈME DIVISION, CINQUIÈME CORPS,
février 20, 1863.

GÉNÉRAL : Conformément à une demande reçue par le biais de Brig. Williams, adjudant-général adjoint, que je ferais un rapport sur les opérations menées sous mes ordres en tant que chef des ingénieurs topographiques à l'armée du Potomac, je soumets le croquis hâtif et imparfait suivant, regrettant que les circonstances dans lesquelles Je suis entouré rend difficile pour moi de présenter même ce maigre récit :

Vers le 1er décembre 1861, j'ai été affecté à un service spécial à l'état-major du major-général McClellan, commandant l'armée du Potomac, et lorsque cette armée est entrée en campagne, j'ai pris le commandement des officiers de mon corps servant avec elle. Avant d'entrer sur le terrain, on avait épuisé toutes les sources disponibles qui promettaient de fournir des renseignements, généraux ou spéciaux, sur le caractère de la région dans laquelle les opérations devaient être menées. Les renseignements topographiques obtenus étaient cependant fort maigres, et des reconnaissances continues et minutieuses étaient nécessaires pour guider la marche des diverses parties de l'armée, pour montrer les relations entre elles, et pour désigner les positions des dépôts et les lignes de ravitaillement. Des reconnaissances furent également faites des différentes positions de l'ennemi, à Yorktown et près de Yorktown, sur le Chickahominy et à l'approche de Richmond depuis ce ruisseau, ainsi que des positions occupées par notre armée à Yorktown, sur le Chickahominy et à Harrison's Landing. A partir de ces reconnaissances, des cartes détaillées du lieu des opérations ont été dressées, multipliées par des photographies, et distribuées aux commandants et officiers d'état-major des différentes subdivisions de l'armée. Il n'est pas nécessaire que j'énumère les diverses reconnaissances qui ont été faites et l'objet particulier de chacune. Une liste des principales cartes résultant de la [p.153]les opérations de cette branche de l'état-major indiqueront suffisamment le caractère et l'étendue de ses travaux.

Ces cartes étaient les suivantes, à savoir :

1. De la position de Yorktown et de Warwick Creek and River, avec les approches des rivières James, York et Poquosin.

2. De la position de Williamsburg et des approches et du Pays adjacent.

3. Des approches de Richmond entre le Pamunkey et Chickahominy.

4. Des positions sur le Chickahominy.

5. Des approches de Richmond depuis le Chickahominy.

6. De la position à Harrison's Landing et les approches et le pays adjacent de Malvern Hill à Charles City Court-House.

À partir de ces cartes et des cartes Coast Survey des rivières James et York et de la carte de l'État du comté de Henrico, une carte très détaillée a été préparée en trois parties, embrassant le pays entre les rivières James et York et s'étendant d'Old Point Comfort à Richmond.

Étant donné que ces cartes peuvent présenter relativement peu d'informations requises concernant un pays qui est le théâtre d'opérations militaires, elles doivent être accompagnées d'un mémoire. Des notes ont été recueillies par moi dans le but d'en préparer une, et j'avais l'intention de donner autant de la géographie physique de la région dans laquelle la campagne a été menée et le territoire contigu qu'il était nécessaire de montrer clairement les caractéristiques topographiques et hydrographiques caractéristiques; la nature du sol; sa croissance naturelle et le degré et le type de culture, et la direction et le caractère des voies de communication, à la fois par terre et par eau. Les traits caractéristiques, naturels et artificiels, des diverses positions de Yorktown, Williamsburg, Chickahominy, Richmond, Malvern Hill et Harrison's Landing auraient également été décrits.

La maladie continue pendant l'occupation de la position de Harrison's Landing m'a empêché d'accomplir cette tâche, et immédiatement après le retrait de l'armée du Potomac de la péninsule des rivières James et York, j'ai été, à ma propre demande, affecté au commandement de troupes, et la division de troupes nouvelles que je commande depuis ce temps a occupé tout mon temps.

Outre les officiers, les assistants du Coast Survey et les ingénieurs civils, qui constituaient la force plus ou moins permanente du département du génie topographique de l'armée du Potomac, de nombreux officiers du corps du génie et de la ligne de l'armée et de la force volontaire ont servi temporairement sous mes ordres. Leurs noms se trouveront sur les cartes préparées d'après les reconnaissances auxquelles ils ont participé, mais je ne laisserai pas passer l'occasion sans reconnaître le zèle et l'efficacité avec lesquels les devoirs qui leur ont été assignés ont été exécutés.

Ceux qui ont servi de manière plus permanente sous mes ordres étaient, le lieutenant. Le colonel W. R. Palmer, le capitaine H. L. Abbé, premiers lieutenants. Orlando G. Wagner et N. Bowen, ingénieurs topographiques ; Lieut. George A. Custer, cinquième cavalerie ; le capitaine James Hope, deuxième bénévoles du Vermont ; Premier lieutenant. Carswell McClellan, Volontaires de New York ; MM. F. Dorr et J. Donn, assistants United States Coast Survey; MM. Fred. Churchill, F. Vaughn, H. Humphreys, Walter Taylor, ingénieurs civils, et M. James McMackin, dessinateur.

Je ne devrais pas omettre de mentionner ma dette envers le colonel G. K. Warren, Fifth New York Volunteers (maintenant brigadier-général des volontaires, [p.154]capitaine du corps du génie topographique), pour l'aide précieuse qu'il a apportée aux reconnaissances et à la préparation des cartes.

Il n'est pas nécessaire que je mentionne en détail les services rendus par les messieurs que nous venons de nommer. Leurs devoirs ont été exécutés avec énergie, industrie et intelligence, et à des occasions appropriées, j'ai porté leur conduite à l'attention du major-général commandant l'armée du Potomac, et j'espère que leurs précieux services pourront encore recevoir la récompense qu'ils méritent. .

A cet égard, je demande la permission de soumettre ci-joint une copie d'une lettre datée du 19 juin 1862, adressée par moi au brigadier. Williams, adjudant-général adjoint de l'armée du Potomac, recommandant les lieutenants. Abbot et N. Bowen, ingénieurs topographiques, pour une promotion par brevet, le premier pour conduite hautement méritoire, et le second pour conduite distinguée dans une reconnaissance du Chickahominy, faite par lui près de New Bridge le 24 mai. Dans cette lettre, je demandais également qu'une récompense soit conférée à M. Dorr, assistant du United States Coast Survey, pour les précieux services qu'il avait rendus dans les reconnaissances des positions ennemies.

Outre les fonctions qu'ils remplissaient sous mes ordres immédiats, le lieutenant-colonel Palmer servait sous les ordres du général Stoneman ; le lieutenant Abbot, pendant tout le siège de Yorktown, sous les ordres du général Barnard ; Le lieutenant Bowen sous les généraux Keyes et W. Smith, et le lieutenant Wagner sous le général Heintzelman. Dans les rapports de ces généraux, je n'ai aucun doute qu'on trouvera une reconnaissance appropriée de la valeur des services rendus par ces officiers.

Les devoirs des officiers qui m'étaient associés n'ont pas été accomplis sans de graves pertes, et il est devenu mon pénible devoir de signaler la mort du lieutenant. Palmer, ingénieurs topographiques, le 18 juin, de la maladie causée par l'exposition dans l'exercice zélé du devoir, et du premier lieut. Wagner, Topographical Engineers, le 21 avril, d'une blessure reçue lors de l'examen des ouvrages ennemis à Yorktown. A la mort du lieutenant-colonel Palmer, le corps perdit un officier vaillant et accompli, dévoué à ses intérêts ; à la mort du lieutenant Wagner, un jeune officier galant et très prometteur, dont le bref mandat au sein de l'armée du Potomac laissait présager un avenir distingué.

Je suis sensible à la manière très imparfaite dont j'ai répondu à la demande du major-général McClellan, et regrette extrêmement mon incapacité à ce moment à présenter un document plus conforme à ses souhaits, et présentant plus clairement la nature et l'étendue de les opérations (et leurs résultats) du département du génie topographique de l'armée commandée par lui, leur incidence sur les mouvements de cette armée, et leur preuve des grandes difficultés que cette armée a surmontées.

Très respectueusement, votre obéissant serviteur,

A. A. HUMPHREY,

Le major Top. Ing. et Brigue. Vols., Comdg. Troisième Div.

Brick. B. MARCY,

Chef d'état-major du major-général McClellan, New York.

Documents officiels de la rébellion : volume onze, chapitre 23, partie 1 : campagne péninsulaire : rapports, pp.152-154

page Web Rickard, J (9 octobre 2006)


Voir la vidéo: CONSÉQUENCEFILM COMPLET